La Meute du Phénix, Trey Coleman tome 1 – Suzanne Wright

Titre : La Meute du Phénix

V.O. : Feral Sins

Auteur : Suzanne Wright

Traducteur : Rose Guillerme

Editeur : Milady

Date de Parution : 27 Septembre 2013

 

Couverture

 

 

  • Résumé :

Taryn est une femelle alpha latente : sa louve se manifeste à l’intérieur mais elle ne peut assurer une transformation complète. Aussi est-elle considérée comme une moins que rien dans sa propre meute. Pire comme une monnaie d’échange. Et lorsque son père envisage de l’unir à Roscoe et que Trey Coleman, connu pour être brutal et incontrôlable lui propose une alliance temporaire, elle hésite peu.

Mais si cette alliance se révélait bien plus profonde pour eux qu’il n’y paraissait au premier abord ?

 

  • Avis :

Il y a 150 pages de ça, je vous aurais dit « tout bonnement génial ! ». Mais il y a eu ces 150 pages justement… Qui m’ont semblé longues et redondantes. Et desquelles j’ai eu bien du mal à venir à bout.

Malgré tout, le livre était très prometteur et j’en ai vraiment adoré une bonne partie. La grande majorité des personnages faisant partis de la meute du Phénix est adorable, drôle et très agréable à suivre et à voir interagir. Je pense notamment à Dante qui remarque tout plus vite que tout le monde, à Tao et ses choix, à Dominic et ses blagues salaces souvent hilarantes, à Grace et sa douceur et à Greta et son sale caractère.

En fait, les personnages sont vraiment le point fort de la série à commencer par son héroïne. Taryn et ses réparties. Ses sarcasmes sans fin qui font mouchent à chaque coup et qui font qu’on attend ses prises de paroles avec impatience.

Pour le reste…

Les scènes érotiques sont tout d’abord très bien écrites. Et puis elles deviennent légions. Et personnellement, je me suis ennuyée. Trop crues, trop portées sur la relation dominant/dominé des loups alpha. Trop en fait. Juste trop. Un chapitre entier est consacré aux ébats de Trey et Taryn. En plus du reste. J’ai cru que je n’en viendrais jamais au bout…

Et puis je me suis lassée des prises de conscience de Trey. Toujours les mêmes à intervalles plus ou moins réguliers. Tout comme l’amusement que je ressentais pour le côté un peu schizophrène du partage humain/loup a fini par s’émousser alors que je trouvais l’idée réellement bien trouvée.

L’intrigue de départ et l’affrontement entre les meutes m’a poussé à vouloir connaître le fin mot de l’histoire et je suis satisfaite de la résolution de l’intrigue en elle-même qui est bien menée et pleine de surprises.

Un roman en deux temps donc pour ma part. Qui aurait pu devenir un coup de cœur mais a fini par tellement me lasser que je ne suis pas sûre de lire le tome deux malgré la promesse de Dante en personnage principal.

Dommage…

 

« – Si je peux me permettre un petit conseil : pour l’incontinence verbale, il y a des solutions. Tu n’es pas condamné à débiter des flots de conneries toute ta vie. »

« – Bon écoutez : je ne suis pas du matin, d’autant qu’en général je ne me lève pas avant midi. Alors si vous avez dans l’idée de me les briser, je vous recommande la plus extrême des prudences. On s’entendra tous très bien si vous me traitez comme vous traiteriez n’importe quelle princesse. »

« – Tu connais la solution à tous les problèmes n’est-ce pas ? Le chocolat. C’est toujours la bonne réponse, quelle que soit la question. »

 

Et parce que j’aime les renvoies à d’autre fandom : « Le canapé l’engloutit lui donnant l’impression d’être un hobbit. »

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “La Meute du Phénix, Trey Coleman tome 1 – Suzanne Wright

  1. Je suis tout à fait d’accord sur cette analyse du livre (bon tu le sais puisqu’on l’a lu plus ou moins en même temps même si tu avais un peu d’avance :p)

    J’ajouterai l’absence d’originalité dans les scènes érotiques : comme tu dis il y a ce côté beaucoup trop crue mais on a aussi l’impression que ça suit presque toujours le même shéma… Bref !

    En dehors de ça c’est vrai que les personnages secondaires sont particulièrement appréciables !!
    Et je trouve l’explication sur l’univers des métamorphes particulièrement bien expliqué. C’est super fluide et les infos sont distillées ici et là ce qui évite d’avoir un pavé imbuvable qui plante l’univers mais on a absolument tout ce dont on a besoin !

    Bref j’en garde tout de même en bon souvenir (mais le secret c’est peut-être de zapper certains paragraphe des scènes érotiques quand ça devient trop barbant XD)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s