Dante, les Gardiens de l’Eternité, T1 ~ Alexandra Ivy

 

Titre : Dante, Les gardiens de l’éternité T1

V.O. : Guardians of Eternity, Book 1, When darkness comes

Auteur : Alexandra Ivy

Traducteur : Elisabeth Luc

Editeur : Milady

Date de Parution : 20 Janvier 2012

 

 

Couverture

 

 

Abandonné le 29/08/2014

 

  • Résumé :

Abby travaille pour Selena. Un métier peu gratifiant mais qui lui permet de pouvoir vivre. Dans la maison, elle tente d’éviter Dante, l’homme séduisant qui y rôde pour elle ne sait quelle raison. Mais lorsque la chambre de Selena explose et que la jeune femme en meurt, Abby comprend qu’elle vient de sauter à pieds joints dans les ennuis.

En compagnie de Dante, il lui faut maintenant éviter démons, vampires et autres réjouissances. Si elle veut survivre.

 

 

  • Avis :

Le résumé m’intriguait et j’étais vraiment très curieuse de voir ce que l’histoire allait donner. Les personnages présents sont tous réellement très intéressants, qu’il s’agisse des personnages principaux ou de leurs opposants. L’héroïne se retrouve embringuée dans une histoire totalement hallucinante dont elle n’a pas voulu et j’ai beaucoup aimé ses prises de conscience ainsi que ses crises de panique qui prouvent qu’elle a des réactions humaines et logiques. Néanmoins, elle est assez forte pour se relever et continuer.

L’intrigue en elle-même est bien tournée et bien menée. Le côté magique de l’histoire est amené directement et j’étais impatiente d’en savoir plus sur les sorcières ainsi que sur le côté magie noir des opposants.

Ce qui n’a pourtant pas suffit à me donner envie de continuer le roman jusqu’au bout. Je m’y remettrais peut-être plus tard mais, pour le moment, j’ai surtout été agacée par la propension de nos deux héros à se sauter dessus à tout bout de champ… Certes, il est d’une beauté vampirique, certes ils s’aiment… Mais en avoir envie en plus milieu d’une forêt après avoir vu une scène de carnage écœurante et poursuivit par des zombies ? Non… Quand même !

Je vais donc laisser ce roman de côté quelques temps et voir si l’intrigue me donne envie de le reprendre par la suite.

 

 

« Si l’ignorance était parfois préférable à la vérité, elle pouvait aussi être terriblement dangereuse. »

 

« Toutes les femmes savaient que les hommes capables de voler leur cœur en un regard ne pouvaient être que gay, psychopathe ou marié. »

 

« _ Je crois en toi, même si tu ne crois pas en toi-même.

_ Ce n’est pas très rassurant pour tes capacités intellectuelles. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s