Eleanor & Park – Rainbow Rowell

Titre : Eleanor & Park

V.O. : Eleanor & Park

Auteur : Rainbow Rowell

Traducteur : Juliette Paquereau

Editeur : Pocket Jeunesse

Date de Parution : 5 Juin 2014

 

 

 

 

  • Résumé :

 

Lorsque Eleanor monte le bus scolaire, tous les regards se portent sur elle. Elle est nouvelle. Elle a des cheveux de feu. Elle est loin de posséder une taille de guêpe. Elle est attifée de vêtements dépareillés et de rubans. Elle est différente et le porte sur elle comme un étendard. Park ne la comprend pas, lui qui fait tout pour qu’on ne le remarque pas. Aussi se contente-t-il de l’ignorer même s’il lui fait une place à ses côtés.

Ils ne le savent pas encore mais ils ont pourtant bien des choses à se dire. Et à vivre.

 

  • Avis :

 

Que se soit sur le Boudoir ou sur les blogs littéraires en général, j’ai beaucoup entendu parler de ce roman. En bien. Et comme j’avais beaucoup aimé Fangirl du même auteur, j’étais assez impatiente de lire celui-ci. Il a pourtant sagement attendu deux mois dans ma PAL (mais quand on en voit la hauteur, relativisons, ce n’est pas siiii long).

Je m’attendais… exactement au roman que j’ai lu au final.

Un roman doux, qui prend son temps et qui, en même temps, nous fait vivre une foule d’évènement et un grand nombre d’émotions. Un roman emprunt de tristesse à toutes les pages. Ce qui n’empêche pas les personnages de vivre et de sourire, de rêver et de grandir.

Eleanor et Park sont vraiment deux adolescents très différents. Par leur passé et par la façon dont ils vivent. Leurs familles et leurs visions de la vie sont presque à l’opposé et ils ont parfois du mal à entrer dans le monde l’un de l’autre. Et en même temps… Ils se complètent. Parce que, justement, ils n’ont pas vécu les mêmes choses. Eleanor a besoin de la dose d’optimisme que peut lui apporter Park tout comme elle l’aide à s’ancrer dans le réel des gens qui l’entourent.

Le début du roman provoque deux émotions :

– L’envie de savoir pourquoi et comment.

– La certitude que les pages suivantes vont vous bouleverser.

Alors, peut-être, si vous sentez poindre la tristesse, allez-vous avoir un instant d’hésitation en vous disant que vous allez le reposer et le lire plus tard, après un livre drôle, joyeux et simple. Ou peut-être que non.

Si vous ouvrez la page suivante, Eleanor et Park vous entraîneront avec eux. Vous suivrez les montagnes russes de leur relation faite de non-dits, de comics, de musique et surtout de douceur.

Si, dans ce roman, on s’aperçoit encore une fois que les adolescents sont parfois horribles entre eux, on constate aussi que l’inverse peut être vrai. Qu’ils sont capables de se serrer les coudes et de mettre leurs divergences de côté lorsqu’il s’agit de choses importantes. Et ce, à l’inverse de certains adultes. Si Richie est un homme particulièrement horrible, c’est à la mère d’Eleanor à qui on en veut le plus. Parce qu’elle sait, elle voit et elle ne fait rien. Elle ne protège pas comme on s’attend à ce qu’une mère le fasse. Comme les parents de Park le font. Ils ne sont pas toujours justes, ils ne sont pas parfaits mais ils sont présents.

Parce que c’est un peu ça, la beauté de ce roman. Eleanor & Park vous rappelle que personne n’est parfait mais que personne n’a besoin de l’être. Et qu’il y a des gens à côté de qui vous pouvez poser vos fardeaux. Ils ne pourront peut-être pas les porter pour vous mais ils vous aideront à vous en alléger d’une partie. Parce qu’on ne peut pas vivre tout seul même en essayant.

 

« Eleanor passa en revue les options qui se présentaient :

1. Elle pouvait rentrer à pied. Pour : exercice physique, couleurs sur les joues, temps toute seule. Contre : elle ne connaissait pas encore sa nouvelle adresse et n’avait aucune idée de la direction à prendre. […]

Et ce n’était pas comme si les suppôts de Satan dans son bus allaient se lever du bon pied demain. Sérieux. […] Non mais cette fille dans le fond avec sa tignasse blonde et sa veste en jean délavé ? On voyait presque ses cornes dépasser de sa frange. »

 

« Et si Park se rendait compte que toutes ces choses qu’il trouvait si mystérieuses et intrigantes à son sujet étaient simplement… triste ? »

 

Roman entrant dans le Challenge « Littérature Jeunesse / Young Adult »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

13 réflexions sur “Eleanor & Park – Rainbow Rowell

  1. Pingback: Bilan #3 Octobre 2014 | tempsdemots

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #1 | Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #2 | Muti et ses livres

  4. Pingback: Top Ten Tuesday #8 | tempsdemots

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #4 | Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #5 | Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #6 | Muti et ses livres

  8. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #7 | Muti et ses livres

  9. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #8 | Muti et ses livres

  10. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #9 | Muti et ses livres

  11. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #10 | Muti et ses livres

  12. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #11 | Muti et ses livres

  13. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #12 | Muti et ses livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s