Un mot de vous, Darcy Gentleman T3 – Pamela Aidan

Titre : Un mot de vous.

V.O. : These Three Remain

Série : Darcy Gentleman

V.O. : Fitzwilliam Darcy, Gentleman #3

Auteur : Pamela Aidan

Traducteur : Wanda Morella

Editeur : Milady

Date de parution : 21 Février 2014

 

 

 

 

  • Résumé :

 

Darcy a compris les reproches formulés par Elizabeth à son encontre et a changé. La venue de la jeune femme à Pemberley lui redonne un espoir qu’il pensait à jamais perdu. Mais, encore une fois, les évènements jouent contre lui en la personne de l’une de ses plus vieilles et détestée connaissance. Pourra-t-il sortir la famille d’Elizabeth de la disgrâce et gagner le cœur de la deuxième née des Bennet ?

 

  • Avis :

 

Voilà, c’est terminé… Ce troisième et dernier tome annonce la fin de cette réécriture d’Orgueil et Préjugés. Une écriture toujours aussi agréable et un roman qui tient ses promesses malgré une petite déception.

Un tome très doux qui voit finalement la relation de respect mutuel et de tendresse se mettre en place entre Darcy et Lizzy. Comme l’histoire s’intéresse surtout à la vision de Darcy, à ses préoccupations et  ses faits et gestes, on n’a peut l’occasion de voir l’évolution d’Elizabeth. Exceptée par petites touches et plutôt vers la fin du roman lorsqu’ils interagissent un peu l’autre entre eux. On voit très peu Dy cette fois-ci, ce qui m’a chagrinée et Anne disparait presque totalement.

S’il est évidemment que le roman est concentré sur Darcy et si ses recherches de Wickham et Lydia sont réellement très intéressantes à suivre, j’avoue avoir regretté de ne pas voir plus d’interaction avec d’autres personnages que j’avais appris à aimer au fil du temps. Tout comme j’aurai apprécié que l’histoire continue un peu après celle de Jane Austen.

En delà de cela, j’ai pris un réel plaisir à la lecture de ce roman empreint d’une grande tendresse qui met du baume au cœur. Un joli final pour une belle série.

 

« Cela fait partie intégrante du problème. Je n’ai ni but ni direction. Rien pour ou contre lequel combattre. Je dois pourtant faire des choix qui pourraient très bien déterminer mon avenir.

– L’essence même de la vie. »

 

« Il réprouvait la lettre qu’il avait envoyée, sa destinataire, elle, la chérissait, et lui conseillait de se retourner sur le passé uniquement s’il en tirait du plaisir. »

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s