Seconde Chance – Alexandre Jaqua

Titre : Seconde Chance
Auteur : Alexandre Jaqua
Editeur : Editions Calepin
Date de Parution : 27 Novembre 2014
  • Résumé :
Grégory Hectolitre n’a rien de particulier hormis son nom. Il est lycée et aujourd’hui, comme tous les terminal, il va chercher ses résultats de bac. Seulement à l’arrivée, son nom ne se trouve sur aucune feuille. Plus étrange encore, ni son prof principal ni ses camarades de classe ne semblent se souvenir de lui. Et lorsque la directrice lui annonce qu’il n’apparait dans aucun fichier d’un quelconque établissement des kilomètres à la ronde et qu’elle ne l’a jamais vu… Grégory comprend que les ennuis ne font que commencer…

  • Avis :
Aujourd’hui, nous allons parler de Seconde Chance et je remercie Mélissa et les Editions Calepin de m’avoir donné la possibilité de le lire.

Le roman démarre tranquillement et on suit Grégory allant chercher ses résultats de bac. Jusque-là, tout va bien. Seulement une fois au lycée, les choses se compliquent. Et alors là tout s’enchaîne. Entre révélations, fausses révélations, véritables révélations et contre-révélations (!), le personnage principal (et le lecteur avec lui) n’a droit à aucun temps mort.
Les évènements défilent et, une chose est sûre, on ne s’ennuie pas une seule seconde.

Les manipulations scientifiques en général, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé (et pourtant, j’aime ça, le thé !) mais, étonnamment ou non, j’ai vraiment accroché à cette histoire.
Qu’il s’agisse de Grégory ou d’Elena, on ne peut que s’attacher aux personnages. On compatit à leur découverte, on s’horrifie avec eux et on partage leur surprise ou leur indignation.
L’intrigue est menée tambour battant et on sent que l’auteur sait parfaitement où il va même s’il nous maintient parfois dans le flou le plus total.
Étrangement, je n’ai pas totalement sentit la diabolisation de Hundred Dynamics. On nous répète que ce qu’ils font est mal et, d’un point de vue éthique, je suis parfaitement d’accord avec ça. Mais comme les cobayes se trouvent plus souvent à l’extérieur et qu’on ne donne jamais la parole à l’entreprise en elle-même, j’ai trouvé que le point de vue restait biaisé malgré tout. Tout comme ça m’embête que Winthrope soit consacré « héros » alors qu’ils ont certainement fait des choses toutes aussi illégales et dangereuses.
Mais c’est aussi en cela que le roman est bien construit car il nous retranscrit sans contexte le côté « pion » de l’existence humaine. Grégory, Elena, Michelson… L’opinion publique… Tous sont sous l’emprise d’un plus grand qu’eux qui décide presque ou totalement à leur place, leur imposant des choix tout tracés.
Et finalement, ce roman pose les questions autant de la place de la mémoire dans notre vie que de savoir si tous les « progrès » de la science sont réellement bénéfiques et humains.

L’histoire est passionnante et on est rapidement pris dans les méandres des pensées de Grégory qui veut à tout prix se souvenir avant de se rendre compte que, parfois, oublier son passé n’est pas une si mauvaise chose. Mais avoir un faux passé nous rend-il faux ? Ou alors est-ce notre personnalité qui fait de nous ce que nous sommes ?
Un roman qui pose beaucoup de questions et une histoire très originale.

Un bon point aussi : la gentillesse et la disponibilité des forces de l’ordre. Avec tout ce qu’on entend un peu partout, il est toujours agréable de voir rappeler que les policiers ou les gendarmes ont pour vocation l’aide à la personne avant toute chose et qu’il faudrait arrêter de les diaboliser à tout va.

Une très bonne surprise que ce roman en tout cas !

 

« Pour la première fois depuis de longues années, je me sentis motivé. Je voulais être sélectionnée, être choisi pour entreprendre quelque chose de grand. Je voulais être exceptionnel. Rien qu’une fois, pour voir ce que ça faisait. »

 

« La mémoire est au centre de tout, vous savez ? La manipuler, c’est manipuler le monde. »

 

Publicités

3 réflexions sur “Seconde Chance – Alexandre Jaqua

  1. J’avais adoré « La mémoire double » des frères Bogdanov que j’ai gardé en mémoire quelques années, ce roman me marque de la même façon. On se laisse emmener dans cette histoire et on regrette qu’il n’y ait pas quelques chapitres supplémentaires ,tellement ça passe vite. D’ailleurs à quand la suite ou un deuxième roman ? Bill

    J'aime

  2. Pingback: Bilan Décembre 2014 / Année 2014 | tempsdemots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s