Afterworlds – Scott Westerfeld

Titre : Afterworlds

Auteur : Scott Westerfeld

Traducteur : Guillaume Fournier

Editeur : PKJ

Date de parution : 5 Mars 2015

  • Résumé:

Darcy Patel n’a que dix-huit ans lorsqu’elle écrit Afterworlds et qu’elle se lance à la conquête de New-York pour en écrire la suite.

Lizzie, elle, échappe de justesse à un attentat terroriste et pénètre dans le royaume des morts.

La deuxième est l’héroïne de la première et Lizzie ne vit que parce que Darcy écrit.

  • Avis:

Merci beaucoup à Louve du forum Mort-Sûre et aux éditions PKJ pour ce partenariat ^-^

Je l’avais mis dans mes envie des sorties du mois, preuve qu’Afterworlds me faisait de l’œil. J’ai donc été ravie de le recevoir en partenariat et de pouvoir le lire. Il faut savoir que c’est un bon gros bébé de plus de six cent pages et qu’il est donc assez impressionnant. D’un autre côté, il y a dans le roman deux histoires qui pourraient se lire dans deux livres différents.

Tout d’abord Darcy qui est une jeune écrivain venant de signer un contrat avec une maison d’édition pour la publication d’un roman appelé Afterworlds. La première histoire la concerne donc elle. Sa nouvelle vie dans une grande ville, son budget à gérer, son prochain livre à écrire et le premier à corriger, ses relations avec les auteurs de Paradox, sa maison d’édition… Nous suivons donc son apprentissage de la vie d’adulte.

De façon très personnelle, l’histoire de Darcy m’a parlé parce que j’écris dans le but d’être publiée. J’ai donc suivit avec beaucoup d’intérêt son parcours, qui n’est certes pas donné à tout le monde, mais dont certaines choses sont communes à tous les auteurs. Notamment ses réflexions et celles d’Imogen sur l’écriture et leurs personnages. Au niveau de Darcy, j’ai parfois eu du mal avec son caractère qui est, comme elle le sait elle-même, assez immature. Au-delà de cela, c’est une héroïne à laquelle on s’attache malgré tout et ses rencontres sont toujours très intéressantes à suivre.

De l’autre côté, nous avons l’héroïne de Darcy et de son roman Afterworlds : Lizzie. J’ai adoré Afterworlds. Le début de l’histoire est prenant et l’intrigue passionnante. Après avoir fait la morte de façon bien trop réaliste, Lizzie réussit à passer dans le monde des morts à volonté et y découvre une myriade de nouvelles possibilités, excitantes tout autant qu’effrayantes. Au niveau de l’histoire, C’est cette partie-là qui m’a le plus plu même si les deux sont liées. Il est d’ailleurs vraiment extra de pouvoir suivre les changements d’Afterworlds via les réflexions de Darcy sur son histoire et on se prend à se demander comment était le roman avant les corrections et à imaginer la fin possible.

On s’attache à la plupart des personnages de la vie de Lizzie ou on les déteste, il n’y a pas de demi-mesure. Yamaraj est particulièrement intéressant et ses apparitions distillées un peu au compte-goutte au départ nous font nous poser de plus en plus de questions. Mindy est adorable et j’ai tout simplement adoré l’agent spécial Elian Reyes. Il y a parfois des personnages secondaires qu’on apprécie plus que d’autres et celui-ci a été un véritable coup de cœur.

Tout l’envers du côté est extrêmement prenant et on découvre les pouvoirs de Lizzie en même temps qu’elle. On se prend d’amitié pour Lizzie et on rêve de vengeance. J’ai partagé ses sentiments et compris ses réactions car elle réagit à l’instinct sans avoir le temps de toujours penser ses actes.

J’ai véritablement adoré cette histoire qui pourrait même se lire seule tant l’intrigue est prenante et aboutie. Et avec Untitled Patel, j’ai eu envie d’avoir la suite d’Afterworlds pour en savoir encore plus sur ses personnages et avoir le mot final de ce qui leur arrive. Je ne suis pas friande des fins ouvertes, notamment puisqu’il est clairement dit que Darcy a écrit le deuxième tome de son roman… Tome que j’aimerais beaucoup avoir entre les mains !

Afterworlds, c’est donc deux histoires en une, dont la seconde dépend de la première mais prend parfois plus de place au niveau de l’intrigue. C’est un roman prenant, qui se dévore quel que soit le chapitre et malgré sa taille. Un deuxième tome peut-être ? (a)

« Mais j’avais vu suffisamment de films d’horreur pour savoir qu’on ne descend pas seule à la cave pour enquêter sur un bruit suspect. Surtout dans une maison qui ne possède pas de cave. »

« Se cacher la vérité, c’était pire que de gober un mensonge.

  • Je ne suis pas très douée pour me raconter des bobards.
  • Croire ne sera pas facile non plus. »

« – Parce que ce sont des personnages mineurs, comme les figurants qui meurent en toile de fond dans un film de guerre. Nous autres romanciers sommes comme de méchants psychopompes, au fond. En dehors des quelques personnages que nous traitons comme des personnes réelles, tout le reste n’est que de la chair à canon. »

Entre dans le

challenge

Publicités

3 réflexions sur “Afterworlds – Scott Westerfeld

  1. Pingback: Bilan Eté 2015 | tempsdemots

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #11 | Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #12 | Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s