U4.Stéphane – Vincent Villeminot

 

Titre : Stéphane

Série : U4

Auteur : Vincent Villeminot

Editeurs : Syros & Nathan

Date de Parution : 27 Août 2015

 

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Cela fait dix jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale ont été décimés. Les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commence à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent.
Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous.
Parviendrons-t-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

 

  • Avis :

Tout d’abord merci à Samia et aux éditions Nathan pour m’avoir permis de lire ce roman.

En ayant entendu parler sur plusieurs blogs et aimant beaucoup la dystopie, j’étais vraiment curieuse de voir ce que celle-ci allait donner. D’autant plus qu’il s’agit de quatre auteurs français (soyons un peu chauvins !)

Comme les tomes sortent tous en même temps, j’avoue que je n’aurais absolument pas su par lequel commencer si j’avais été confronté à ce choix. Ayant reçu Stéphane, je me suis donc aussitôt plongée dans son histoire à elle. Je ne peux pas vous dire si c’est une bonne pioche ou non de démarrer par là puisque je n’ai pour le moment pas lu les autres romans du cycle.

Néanmoins, je pense que Stéphane est le roman qui en apprend le plus sur le virus étant donné la promiscuité du personnage principal avec les informations. Étant la fille d’un épidémiologiste et s’étant intéressée au travail de son père, Stéphane a donc les compétence et l’intelligence qui lui permette de comprendre rapidement et de mettre bout à bout les éléments dont elle dispose.

A côté de cela, j’ai parfois eu un peu de mal avec sa naïveté car on ne peut que s’attacher à elle et qu’on se doute qu’elle souffrira lorsqu’elle ouvrira finalement les yeux. Mais c’est aussi cette naïveté qui la rend aussi touchante et qui prend aux tripes au fil des pages. Une fois lancé dans le roman, il est difficile de s’arrêter.

Je me demandais comment les auteurs allaient s’arranger pour qu’on retrouve les quatre personnages mais, si je suis toujours aussi curieuse et impatiente de lire les autres tomes, on est finalement tellement dans l’histoire qu’on se concentre sur celui ou celle qu’on a sous les yeux. J’ai aussi adoré Yannis et j’ai hâte d’en savoir plus sur lui et, peut-être, d’avoir une suite des évènements.

Car, moi qui n’aime pas les fins ouvertes, j’ai été particulièrement frustrée à la fin de ce roman. D’autant plus que l’intrigue est prenante et qu’on se pose une myriade de questions pour lesquelles on veut forcément des réponses.

U4 c’est surtout l’histoire d’adolescents qui n’ont plus le choix et qui sont forcés de grandir sans préavis, sans adultes pour les diriger ou leur donner des conseils. Des enfants qui sont confrontés à des choix vitaux et non plus seulement à des questions sur les cours qu’ils vont suivre ou leurs céréales préférés. Il s’agit cette fois de savoir qui va vivre et mourir, si tuer pour se protéger est condamnable ou admis, si porter un pistolet relève de la folie ou du bon sens. Et surtout, si faire confiance aux adultes est encore possible après tout ce qu’ils ont vécu et ceux par quoi ils sont passés.

On s’attache à Stéphane, on tremble avec elle et on s’attriste sur les choix qu’elle doit faire et sur les pertes qu’elle subit.

Je m’attendais à être transportée par U4 et, pour le moment, c’est chose faite ! J’ai donc encore plus envie de lire les trois autres tomes !

Alors, si vous en avez l’occasion, lisez-les, d’autant plus qu’ils sortent aujourd’hui ~

 

Je songe à ces récits de résistance que j’ai lus, où des courriers parcouraient la campagne sous les étoiles, un message dans leur musette. Est-ce que nous sommes devenus ? Des résistants ? Mais à quoi résistons-nous – aux adultes, au malheur, à l’inéluctable disparition de ceux que nous aimions ?

 

Quand me suis-je trompée ? Quand ai-je eu le choix ?

 

Entre dans le

challenge

Publicités

7 réflexions sur “U4.Stéphane – Vincent Villeminot

  1. Pingback: Bilan Eté 2015 | tempsdemots

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #11 | Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #12 | Muti et ses livres

  4. Pingback: Tag : Adieu 2015 | tempsdemots

  5. Pingback: U4 Jules – Carole Trébor | tempsdemots

  6. Pingback: U4 Koridwen – Yves Grevet | tempsdemots

  7. Pingback: Série U4 – Avis général | tempsdemots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s