La fille qui tomba sous Féérie et y mena les festoiements – Catherynne M. Valente

 

Titre : La fille qui tomba sous Féérie et y mena les festoiements

V.O. : The girl who fell beneath Fairyland and led the revels there

Auteur : Catherynne M. Valente

Illustrateur : Ana Juan

Traducteur : Laurent Philibert-Caillat

Editeur : Balivernes

Date de Parution : 7 Janvier 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Septembre rêve de repartir en Féérie. Car rien n’a changé depuis son retour : son père est toujours à la guerre en Europe, sa mère doit travailler de longues journées à l’usine.

Mais un jour, allongée dans un champ, une barque voguant sur les herbes la dépasse. Lancée à sa poursuite, elle trébuche et tombe… en Féérie, enfin. Très vite, elle découvre que bien des choses ont changé : la magie de Féérie-du-Dessus s’épuise alors que ses habitants perdent leurs ombres désireuses d’aller en Féérie-du-Dessous. Et ce monde a une nouvelle reine : Halloween qui n’est autre que l’ombre abandonnée de Septembre. Elle organise des Festoiements pour toutes les ombres enfin libérées de leur alter ego du Dessus.

Septembre retrouvera ses anciens amis, non seulement leurs ombres (c’est-à-dire eux sans être tout à fait eux). Elle s’en fera de nouveaux dans ce monde étrange : Aubergine, la Dodo Nocturne, la Vice-reine du Café, le prince endormi Myrrhe, … Septembre se sent responsable de la situation et ne veut pas que Féérie disparaisse, mais les ombres veulent rester libres et continuer à aller aux fêtes données par leur Reine…

 

  • Avis :

Après le coup de cœur que j’avais eu pour le premier tome, j’étais impatiente de pouvoir retrouver Septembre et de retourner en Féérie ! Avec malgré tout la grande question… Ce second opus serait-il à la hauteur du précédent ?

Hé bien oui ! La magie a opéré de nouveau et le narrateur m’a rapidement entrainé dans le monde actuel de Septembre, elle qui a connu Féérie et doit à présent attendre de pouvoir y retourner. Les premiers paragraphes nous présentent une jeune fille qui a évolué depuis le premier tome, qui a mûri en vivant ses aventures et dont le cœur a finalement poussé. L’espoir d’aller de nouveau en Féérie est de plus en plus fort et on espère avec elle jusqu’à finalement passer à sa suite de l’autre côté. Où tout est différent.

Comme Septembre, on aimerait découvrir que tout va bien, qu’Ell et Samedi sont en pleine forme et que Féérie n’a plus de problème. Mais toutes les histoires débutent avec un problème et celui de Féérie est de la « faute » de Septembre puisque c’est son ombre qui causent des ravages.

J’ai beaucoup aimé cette dualité entre les personnes réelles et leurs ombres qui découvrent comment avoir une vie propre. Qui apprennent la liberté en quelque sorte. Bien qu’étant les parts d’ombre de tout un chacun, on les découvre pourtant amicaux et avides d’amour et de reconnaissance. La manière dont les évènements sont amenés provoquent une réflexion du lecteur sur le caractère de chaque personne qui l’entourent. Personne n’a que des qualités mais personne ne possède non plus que des défauts. Chacun est la dualité de ce qu’il a de bon comme de moins bon en lui.

On retrouve ici d’anciens personnages mais surtout on en découvre de nouveau et on s’aperçoit que l’auteur sait parfaitement où il nous emmène, alors même que parfois nous nous demandons le pourquoi de cette information ou de ces personnages qui ne font que passer. L’écriture est tout autant une invite au voyage que la première fois et je n’ai pu que me laisser porter par les pages jusqu’à la résolution de l’intrigue, toute en douceur cette fois encore.

En bref un second opus qui rempli ses promesses et proposes de jolies réflexions emplies de magie et de vérité.

Merci à Marie-Christine pour ce second tome que j’attendais impatiemment ~

 

« Elle ignorait encore à ce moment qu’il arrive aux gens de taire et de dissimuler des parties d’eux ; parfois des parties perfides et égoïstes, mais souvent braves ou sauvages ou colorées, rusées ou puissantes, ou même merveilleuses ou belles, justes enfermées au fond de leur cœur. Ils font cela parce qu’ils ont peur du monde et peur qu’on les fixe avec insistance, ou que l’on compte sur eux pour accomplir de vaillants exploits. »

« Voilà ce qui arrive quand on a un cœur, même un cœur très jeune et très petit. Il ne cesse de vous attirer des ennuis, c’est comme ça. »

 

Entre dans

12 / 50

et dans

hp5-8110

Miroir de Risèd : un livre que tu désires lire depuis longtemps – 5 points

Publicités

5 réflexions sur “La fille qui tomba sous Féérie et y mena les festoiements – Catherynne M. Valente

  1. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 7 – Muti et ses livres

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 9 – Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 11 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s