Terre d’Ombre, T1 Messagère – V.I. Prates

Titre : Messagère

Série : Terre d’Ombre

Auteur : V.I. Prates

Editeur : Rebelle

Collection Chimères

Date de Parution : Janvier 2017

  • Résumé (éditeur) :

« Personne ne peut se vanter de l’avoir vraiment connue, même pas moi. Elle était comme le vent, impossible à attraper, impossible à apprivoiser. Sa présence, à elle-seule, suffisait à faire taire tout un bataillon, à mettre à genoux le plus fier des généraux. Ce ne sont pas des paroles en l’air, je l’ai vue faire… Constamment persécutée, elle devait écourter ses apparitions au maximum. C’est ce qui a créé ces rumeurs ; celles qui disent qu’elle n’était qu’une ombre. Elle l’était, oui, mais parce qu’elle n’avait pas le choix… »
Le jour même de son mariage, Lake voit toute sa vie s’écrouler. Elle n’est pas comme tout le monde. Il y a bien quelque chose qui grandit en elle, qui s’installe, qui la tiraille. Obligée de s’exiler à Ceslaw, la grande cité de Terre Alpha, après un terrible évènement, Lake ne devra pas seulement faire face à son terrible secret, mais aussi à des complots politiques, à des traîtres insoupçonnés, au plus fin des manipulateurs et à la plus ancienne des vérités. La vie et la mort se retrouvent étroitement liés.

  • Avis :

C’est en lisant le résumé que j’ai sauté sur l’occasion de découvrir cette histoire que je trouvais très intrigante. Malheureusement, si la seconde partie du résumé nous explique le début du roman, j’ai eu plus de mal à retrouver la première moitié du résumé dans l’histoire qui nous est présentée. C’est d’ailleurs une chronique en demie-teinte que je vais vous présenter ici.

Tout d’abord l’univers : il est riche, bien expliqué et bien exploité. Le lecteur découvre les us et coutumes et n’est jamais perdu puisque l’auteure prend soin d’expliciter ce qui pourrait être différent ou difficile à comprendre. J’ai beaucoup aimé cet univers un peu médiéval et l’ambiance qui s’instaure peu à peu. Entre méfiance et préjugés, on sent bien qu’il s’agit là d’un village retiré qui s’oppose à la ville à laquelle Lake ira quelques chapitres plus tard. Les méandres de la forêt, tout comme celle de la ville, m’ont donné l’impression de me balader et j’ai donc beaucoup aimé ce côté médiéval.

Les personnages sont aussi bien vivants et il est facile de s’y attacher ou de les détester. Si le début de l’histoire met en place l’intrigue générale, la suite permet de dérouler un autre fil qui se concentre sur Lake et sur ses pouvoirs. Les gens qui l’entourent sont tous différents et chacun d’eux amènent un petit plus à l’histoire.

Néanmoins, si j’ai aimé l’intrigue et les personnes en eux-mêmes, j’ai eu plus de mal sur le temps de l’écriture. Il y a régulièrement des phrases telles que « J’allais l’apprendre plus tard » alors que l’information nous est donné juste avant et qui m’ont freiné car je ne comprenais pas leur utilité. Ce qui m’a dérangé finalement, c’est la propension de Lake à dire ou penser des choses qu’elle assimile au futur alors qu’elle les décrit au présent. Sa manière d’expliciter les choses me donne l’impression de devoir m’arrêter dans l’élan de l’intrigue, ce qui m’a gêné dans ma lecture jusqu’à l’arrêter.

En bref un univers bien mené et des personnages intéressants mais un temps du récit qui m’a totalement freiné.

« Ce n’est pas parce qu’on te ferme une porte qu’il n’en existe pas des milliers d’autres. »

Publicités

2 réflexions sur “Terre d’Ombre, T1 Messagère – V.I. Prates

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s