Je suis ton soleil – Marie Pavlenko

 

Titre : Je suis ton soleil

Auteur : Marie Pavlenko

Editeur : Flammarion Jeunesse

Date de parution : 8 Mars 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non.
Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés ?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

 

  • Avis :

c’est plutôt intriguée et ne sachant pas trop à quoi m’attendre à la lecture du résumé que je me suis lancée dans ce roman. Si vous avez un peu suivi l’actualité du blog ces derniers mois, vous avez sûrement remarqué que j’ai assez peu le temps de lire. C’est donc en mode « pause entre deux dossiers » que j’ai commencé ma lecture. Et là… comment vous dire ? Dossiers, partiels, révisions… Tout est aussitôt passé au second plan et j’ai enchaîné les chapitres de la même manière que mon chien enchaîne les siestes (c’est-à-dire que j’ai parfois changé de position).

Le premier point qui ressort de ce roman, c’est la manière dont il est écrit : à la première personne et à l’humour décapant. Déborah est une adolescente qui, si elle n’est peut-être pas décalée extérieurement, ne mâche pas ses mots lorsqu’elle nous raconte sa vie et ses impressions. Souvent ironique et ayant des expressions sur tout, Déborah est le genre de personnage vivant et réaliste auquel on s’attache rapidement. Tout ceux qui l’entourent ont eux aussi une véritable personnalité et peuvent rappeler des personnes que nous avons croisé ou que nous connaissons.

Je suis ton soleil nous parle la Vie, de la manière dont certaines découvertes influent sur nos pensées, de la façon dont certains choix nous suivent des années durant. De nombreuses questions sont posées et nous ramènent à celles que nombre de lecteurs se sont sûrement déjà posées en étant spectateur ou acteur d’une relation. « J’ai vu ça, dois-je le dire ? » Déborah passe par beaucoup d’émotions dans le roman et, si j’ai beaucoup rit de ses réflexions, j’ai aussi souvent eu les larmes aux yeux.

Le roman nous livre une « leçon » qu’on apprend finalement avec l’âge : ce n’est pas parce que nous ne sommes plus totalement en symbiose avec nos amis que nous les perdons. Mais nos amis, justement, deviennent les gens à qui l’on peut royalement dire qu’ils craignent lorsque c’est vrai. Et de qui on peut attendre la même franchise. Ce sont ceux qui vont vous remonter le moral ou pleurer avec vous. Ceux qui ne sauront pas forcément quoi faire mais qui seront là parce qu’ils considèrent que c’est leur place. Ceux avec qui vous aurez des fous-rires pour un rien et des disputes, parfois grosses, mais toujours passées. Ceux qui ne vous jugeront pas. A mon sens, si Je suis ton soleil est une histoire de vie familiale, c’est aussi et surtout une histoire d’amitié. De la force qu’à celle-ci dans notre vie à tous.

Il s’agit aussi d’un ouvrage qui nous invite à comprendre que personne ne peut tout gérer tout seul et que nous avons besoin des autres pour avancer. Et puis aussi… que l’amitié d’un animal dépasse tous les préjugés.

En résumé, un gros coup de cœur pour ce roman plein de tendresse et d’humour qui nous rappelle que, si la vie est parfois dure, elle l’est beaucoup moins lorsqu’on est bien entouré.

Merci à Marieke, Brigitte et aux éditions Flammarion pour cette belle découverte ~

 

« Je fais non et braie de plus belle. Le monde est flou. Soudain, je suis certaine que c’est la raison pour laquelle on pleure : s’extraire du monde qui nous fait souffrir. Les larmes brouillent les visages, les gens, elles protègent des méchants et de la réalité. »

 

Entre dans

17 / 50

Et dans

hp5-8110

Éclair de feu : lire un livre de plus de 400 pages en moins de 24h – 70 points

Publicités

6 réflexions sur “Je suis ton soleil – Marie Pavlenko

  1. Pingback: In My Mailbox #55 Février 2017 | tempsdemots

  2. Pingback: In My Mailbox #56 : Colis Flammarion Jeunesse | tempsdemots

  3. Pingback: In My Mailbox #56 Mars 2017 | tempsdemots

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 7 – Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 9 – Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 11 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s