J’ai avalé un arc-en-ciel – Erwan Ji

 

Titre : J’ai avalé un arc-en-ciel

Auteur : Erwan Ji

Editeur : Nathan

Date de parution : 2 Mars 2017

 

  • Résumé (éditeur) :

Je m’appelle Capucine, mais on m’appelle Puce. J’ai dix-sept ans, la peau mate et un accent de Montpellier. Enfin, l’accent, c’est quand je parle français. Je vis aux Etats-Unis depuis que j’ai trois ans. Cette année, il m’est arrivé un truc phénoménal. Retournement de vie, frisson géant, secousse cosmique… Vous appelez ça comme vous voulez, mais la vérité… c’est que j’ai avalé un arc-en-ciel.

 

  • Avis :

Le roman nous permet de suivre l’histoire de Capucine, dite Puce qui, par envie de parler à quelqu’un, se décide à ouvrir un blog. C’est donc celui-ci auquel nous avons accès et, à travers lui, nous pouvons découvrir le monde de l’adolescente. Puce nous raconte ses joies comme ses peines ainsi que toutes les réflexions qui la traversent.

Le premier point qui ressort de ce livre à la lecture, c’est la manière dont il est écrit. Je l’ai trouvé d’une justesse époustouflante. J’avais l’impression d’être avec Puce et de vivre les journées à ses côtés, de connaître ses amis et de comprendre ses tourments. Ce roman, c’est avant tout une histoire de liens entre les gens. Car Puce parle presque exclusivement des personnes qui l’entourent et de ce qu’elle ressent pour eux. L’histoire nous rappelle qu’il n’est pas possible de vivre tout seul et que ce sont les rencontres qui vont nous permettre d’être qui nous sommes. A travers ses yeux, on découvre de nouvelles personnes, de la même manière qu’elle les découvre au fil du temps. Si son regard sur eux change parfois, ses réflexions restent toujours empruntent d’humour et de tendresse.

J’ai beaucoup aimé Puce. Elle fait partie de ces personnages auquel il est facile de s’attacher. Je me suis aussi retrouvée dans certaines de ses remarques, notamment celles qui nous rappelle que nous avons longtemps été des personnes différentes selon les gens avec qui nous nous trouvions. Avant de finir par être nous-mêmes tout le temps.

Le côté américain du roman est vraiment sympa et j’ai adoré découvrir ce qui faisait la spécificité du lycée de Puce (notamment « Assassin » dont je suis totalement fan ! Je veux faire la même chose 😛 ). Les petits passages en anglais qui parsèment le texte apportent un petit plus à l’histoire et ne nous entraînent que plus au sein du monde de l’adolescente. Rassurez-vous, si vous êtes allergique à l’anglais : tout est traduit.

En bref une héroïne attachante pour une histoire empreinte d’humour et d’émotions. Un beau roman tout en justesse !

 

Merci aux éditions Nathan pour cette découverte ~

 

« C’est aussi pour ça que j’aime mes amis. Tous les quatre, on a peur de ce qui nous attend. Mais avoir peur ensemble, ce n’est pas comme avoir peur tout seul. Si chacun prend un bout de la peur, elle devient moins forte. C’est pour ça que Soupe m’a fait un hug. Que Sara m’a pris le bras dans la rue. Et que Vaneck a remis ma barbe en place. Ils sont mon équipage, et peu importe où ira le bateau. »

 

Entre dans

20 / 50

Publicités

7 réflexions sur “J’ai avalé un arc-en-ciel – Erwan Ji

  1. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 7 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s