Emmy & Oliver – Robin Benway

Titre : Emmy & Oliver

Auteur : Robin Benway

Traducteur : Anne Delcourt

Editeur : Nathan

Date de Parution : 13 Avril 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :
Dix ans après le drame qui les a séparés, Emmy retrouve Oliver.
Mais comment renouer avec son ami d’enfance devenu un étranger ?
Depuis leur naissance, Emmy et Oliver sont inséparables. Mais alors qu’ils ont 7 ans, Oliver est enlevé par son père et disparaît de la vie d’Emmy, laissant derrière lui un vide impossible à combler.
Dix ans plus tard, Oliver est de retour. Emmy ne l’a jamais oublié. Pourtant, au moment de le revoir, le doute l’étreint : que reste-t-il de leur amitié après une si longue absence ?Emmy tente alors de retrouver sa place dans le cœur d’Oliver.
  • Avis :

Emmy & Oliver fait parti de ces romans qui vous entraîne sans vous demander votre avis. Après quelques pages, vous vous rendez compte que ces « quelques pages » se sont transformées en chapitre et que vous ne l’avez toujours pas lâché. C’est le premier roman de Robin Benway que je lis et j’espère que ce ne sera pas le dernier car j’ai adoré son écriture. Servie par une traduction toute en douceur, le texte est fluide et simple. Les sentiments y transpirent sans jamais tomber dans le pathos et on a l’impression de vivre avec les personnages leurs peines et leurs découvertes.

Les petits moments qui nous explique l’histoire d’Emmy et d’Oliver avant le début du roman nous permette de bien comprendre la vie de ces familles qui se sont toujours connues et qui ont, par conséquent, tous ressentis le drame de voir un enfant partir un jour avec son père et ne pas revenir. Durant dix ans, l’absence d’Oliver a fait des ravages, parfois discrets mais toujours profonds, dans le cœur de ceux qui le côtoyait. La mère d’Oliver bien évidemment, ses amis aussi, tous jeunes qu’ils soient, mais aussi les parents d’Emmy qui ont vécu de près la souffrance de la maman d’Oliver.

Ces cicatrices sont visibles tout au long du roman et le retour d’Oliver ne peut pas véritablement les combler. Puisque ce n’est plus le petit garçon de sept ans qui refait surface mais bien un adolescent qui a évolué.

En débutant vraiment l’histoire par le retour d’Oliver, l’auteur montre bien qu’il s’agit d’un commencement. Car comment reprendre une place que l’on a pas voulu quitter ? Comment être soi-même quand tous les autres autour de vous sont persuadés de savoir qui vous êtes ? De la même manière, comment essayer de faire correspondre l’image du petit garçon que vous gardiez avec celle de l’adolescent que vous avez finalement devant vous ?

L’absence d’Oliver, tellement présente dans la vie des personnes qui l’aiment, devient de fait un manque lorsqu’il revient. Car son retour ne résout finalement rien mais amène de nouvelles questions, de nouvelles possibilités, de nouvelles inquiétudes. Tous ces personnages ont quelque chose de brisé à l’intérieur qu’ils ont rafistolé au fil des années et qui pensaient guérir au retour d’Oliver. Or, la vie n’est pas si simple et les sentiments des uns et des autres s’affrontent parfois entre ce que l’on voudrait, ce que l’on a et ce que les autres ont et veulent.

Si le roman s’intéresse beaucoup aux liens familiaux entre parents et enfants, il est aussi très centré sur l’amitié qui unit Emmy, Oliver, Drew et Caro. Ce quatuor devenu trio qui redevient quatuor sans trop savoir comment faire. Pour Emmy, Drew et Caro qui ne se sont jamais quittés et connaissent tout les uns des autres et pour qui l’absence d’Oliver était une constante, son retour provoque un moment bancal qu’aucun d’entre eux n’a jamais été préparé à vivre.

Je me suis attachée à ces adolescents, à leur manière d’être et à l’amour qui les relie les uns aux autres. Aux questions qu’ils se posent, à leur envie de liberté et à leur besoin de sentir leurs attaches. L’histoire m’a fait comprendre les réactions des parents et m’a fait passer par toutes sortes d’émotions, du rire à la tristesse sans à-coups.

En bref un roman qui décrit avec intelligence le retour d’un enfant enlevé par un parent et l’impact que cette action entraîne sur toute une population.

Merci aux éditions Nathan pour cette belle découverte ~

 

« Quelquefois, les mots qu’il faudrait pour combler les fissures qu’on a dans le cœur n’existent pas. »

Entre dans

26 / 50

Publicités

Une réflexion sur “Emmy & Oliver – Robin Benway

  1. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 9 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s