Je vis très bien ma rupture mais mon chat est inconsolable – Alessia d’Alba

 

Titre : Je vis très bien ma rupture mais mon chat est inconsolable

Auteur : Alessia d’Alba

Editeur : Harlequin

Date de publication : 10 juillet 2019

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Lorsque Eugène dépose ses valises dans l’appartement de Fabio, les nouveaux colocs trinquent à ce qui désormais les unit : un cœur brisé, le célibat comme horizon et un chat caractériel qui refuse de céder le canapé. Une nouvelle vie commence ! Et, comme c’est dans l’adversité qu’on reconnaît ses vrais amis, le Russe intello et l’Italien macho vont tout faire pour se serrer les coudes. Pourtant, pas facile de retrouver goût à l’amour quand on partage son quotidien avec un animal belliqueux et un compagnon de dérive. Mais c’est justement quand on n’a plus rien à perdre qu’on ose tout : psy pour chat, rencard à la morgue, drague inversée et polyamour, le retour sur le marché du célibat ne se fera pas sans panache !

 

  • Avis :

Alors je ne sais pas pourquoi mais, quand j’ai commencé le roman, j’étais persuadée que le personnage principal serait une femme. J’avais pourtant lu le résumé mais sûrement en diagonale, je ne sais pas trop… En tout cas, j’ai donc été surprise de découvrir un homme ! Et j’ai beaucoup apprécié ce changement ! On a plus souvent l’habitude de trouver des textes mettant en avant une femme après une rupture et j’ai vraiment apprécié qu’il s’agisse d’un homme, ça changeait.

Nous suivons donc Eugène et Fabio, en colocation tous les deux après une rupture. De voir ces deux gaillards en dépression post-rupture mais qui se sert les coudes et vont de l’avant débute le roman. S’ils ont des caractères assez différents, Eugène et Fabio ont vécu la même chose et se comprennent donc fort bien. Mais, celui qui vit mal la situation c’est le chat de Fabio. Les moments avec la comportementaliste animalière amène une touche d’humour. Le roman est plein de situations amusantes qui font sourire et qui permettent à l’intrigue d’avancer facilement.

J’étais donc bien prise dans ma lecture mais, en vérité, c’est un texte très court et je suis un peu restée sur ma faim. Le fait de ne pas avoir le nombre de page sur ma liseuse et de ne pas l’avoir eu sur NetGalley non plus a fait que je m’attendais à un roman. Or, après avoir été vérifier pour cette chronique il s’agit plutôt d’une nouvelle puisque le texte fait soixante-dix pages. L’autrice nous montre des personnages attachants, avec un vrai background et des personnalités intéressantes. On nous propose des débuts d’histoires qui donnent envie d’en savoir plus et d’avoir une vraie résolution et… hé bien non, le roman est terminé. Je suis donc restée un peu frustrée par cette lecture…

En bref un roman très court qui se lit tout seul mais qui manque d’une véritable résolution.

 

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s