Colin & Hunter, T1 Quelques secondes – Séverine Balavoine

 

Titre : Colin & Hunter

Série : Quelques secondes

Auteur : Séverine Balavoine

Editeur : Reines-Beaux

Date de parution : 4 septembre 2019

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Colin a cessé de vivre pour lui le jour où un drame est venu bouleverser sa famille. Du jour au lendemain, il abandonne ses études pour s’occuper de sa famille et trouve un travail dans une petite boutique de musique. Mais ce n’est pas une vie pour un jeune de son âge. Ses proches décident de lui faire comprendre qu’il doit penser un peu à lui.
Colin décide de les écouter et de prendre son indépendance. Alors qu’il se reconstruit peu à peu, une rencontre imprévue va changer sa vie en quelques secondes. Hunter, un boulanger bien dans ses baskets, va s’immiscer dans son quotidien et lui montrer que l’amour peut surgir n’importe où et prendre un visage inattendu.
Colin va devoir comprendre et accepter cette nouvelle attirance s’il veut être de nouveau heureux.

 

  • Avis :

Lorsque j’ai terminé ce roman, la première pensée qui m’est venue pour le décrire c’est la douceur. L’histoire n’est pas complexe, elle parle d’un jeune homme qui a abandonné ses rêves pour sa famille et qui, en retrouvant son indépendance, découvre aussi une nouvelle façon d’aimer. Mais la simplicité ne signifie pas qu’il n’y a pas d’émotions, bien au contraire. Colin et Hunter font sourire et serre le cœur.

De nombreux sujets sont abordés dans ce roman et ils le sont avec délicatesse. Qu’il s’agisse de la culpabilité de continuer à vivre après la mort d’un être cher, la peur du rejet familial ou amical ou la découverte de sa sexualité, plusieurs notions sont amenées et on se retrouve totalement plongé dans les doutes et les envies de Colin. On pourrait peut-être penser que tout se passe trop bien mais… après tout, pourquoi faudrait-il toujours que tout se passe mal ? Pourquoi les gens devraient-ils forcément être arriérés ?

L’histoire pose une notion essentielle : on a le droit d’aimer et d’être aimé en retour. Peu importe que la personne dont vous soyez amoureux soit de votre sexe ou non. Une chose importante aussi : il est parfois plus difficile de faire tomber ses propres barrières sur le sujet, d’accepter nos sentiments et de les assumer devant les autres. Parce que c’est parfois notre propre conditionnement qui nous fait avoir peur des réactions d’autrui.

Un mot aussi sur la musique qui est une entité à part entière dans le roman et amène une ambiance particulière. J’ai apprécié tous les petits clins d’œil à certaines musiques de films et certains passages de cinéma. Tout comme j’ai trouvé intéressant de découvrir des musiciens que je ne connaissais pas forcément réellement. Ce thème musical tient sa source dans la passion de Colin tout autant que dans son travail et démontre qu’on peut réussir à rebondir même lorsque l’on doit mettre de côté ce que l’on aime pour quelque chose ou quelqu’un qu’on aime plus encore. Mais que, à un moment, il convient surtout de vivre pour soit. Ce qui ne signifie pas être égoïste car, clairement, ce n’est pas le message que véhicule ce roman. Mais il rappelle qu’on doit tout autant prendre soin de nous-mêmes que des autres car ce n’est pas en s’effaçant qu’on sera ni qu’on rendra les autres heureux.

En bref un roman plein d’émotions sur le fait de se découvrir soi-même et sur l’importance du soutien amical et familial.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s