Moon Brothers – Sarah Crossan

 

Titre : Moon Brothers

V.O. : Moonrise

Auteur : Sarah Crossan

Editeur : Rageot

Date de Parution : 11 septembre 2019

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Joe Moon a dix-sept ans. Il vient de quitter New York pour aller vivre un temps au Texas. Son frère aîné, Ed, est en prison là-bas. Jugé coupable du meurtre d’un policier, il attend son exécution dans le couloir de la mort. Or, la date approche. Alors Joe veut être là, aider son frère à affronter ces dernières semaines. Car sinon, Ed sera tout seul. Mais voilà qu’un nouvel avocat reprend la défense du condamné… et il a l’air d’y croire. Joe osera-t-il espérer encore ?

 

  • Avis :

En commençant Moon Brothers, je m’attendais à un livre centré sur l’incarcération. Et, effectivement, l’histoire tourne sur l’incarcération d’Ed mais elle tourne surtout sur les liens familiaux. On n’oublie jamais la prison dans laquelle se trouve Ed et la mort qui s’approche jour après jour mais l’histoire s’intéresse surtout à la manière dont cette fratrie fait pour survivre, à la façon dont ils voient la situation, dont ils essaient d’y faire face avec les moyens qu’ils ont à leur disposition. Et ces moyens, ce sont surtout une volonté farouche d’être présents les uns pour les autres et un amour sans borne pour leur frère.

Le roman s’intéresse également aux lois Américaines et à leur complexité. Aux conditions de détention comme à l’injustice de certaines situations. A aucun moment dans le roman, il n’est dit que Ed n’a rien fait du tout. Au contraire, le jeune homme assume les erreurs qu’il a fait. C’est une des choses que j’ai réellement apprécié dans le roman : l’histoire ne donne pas de jugement manichéen mais laisse le lecteur se faire son propre avis en présentant l’histoire telle qu’elle s’est déroulée.

Il est tout autant question de victimes que de bourreaux. Qui est qui finalement ? Qu’est-ce qui justifie d’être d’un côté de la barrière ou de l’autre ? Il est toujours tellement facile de juger sans savoir et de se faire une opinion sur des ont-dits. Joe et Neil sont tous deux victimes de leur famille et ont bien des choses à dire sur le sujet.

Les passages alternent avec le temps présent et les souvenirs de Joe, ce qui nous permet de connaître les personnages et la vie qu’ils ont mené avant ça, de prendre note de leurs difficultés comme de leur force et de les apprécier. Joe est un adolescent à fleur de peau, qui a toujours vécu comme « le gamin dont le frère est en prison pour meurtre ». Comment se construit-on en tant qu’adulte lorsque votre grand frère tant adulé est accusé d’homicide et va mourir car quelqu’un à décidé qu’il devait mourir ?

Joe et Ed ne se sont pas vus durant sept ans et sept ans c’est long. Joe est passé du statut de petit garçon à celui de jeune homme et Ed de celui de jeune homme à un adulte. Quant à Angela, elle est celle qui essaie tout ce qu’elle peut pour que ses frères soient ensembles. Les femmes de ce roman sont tour à tour des piliers et des faiblesses. Leur mère et leur tante, si différentes. Il y a une grande réflexion sur ce qui pourrait arriver si on faisait les choses différemment. Cette question qu’on se pose tous au moins une fois. Mais surtout il ressort de ce roman l’importance d’être présent pour les gens qu’on aime car leur apporter ce soutien permet de rester debout dans les moments difficiles.

En bref un roman dont on ne ressort pas indemne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s