Blog Tour : Incryptid, T1 Tango endiablé – Seanan McGuire

Titre : Tango endiablé

V.O. : Discount armageddon

Série : Incryptid

Auteur : Seanan McGuire

Editeur : Alter Real

Date de parution : 27 Septembre 2019

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Cryptide : Toute créature dont l’existence n’a pas encore été prouvée par la science. Voir aussi à « Monstre » Cryptozoologue : Toute personne qui pense que chasser les cryptides est une bonne idée. Voir aussi à « Idiot » Des goules. Des fantômes. Des créatures de la nuit…. Depuis des générations, la famille Price étudie les monstres du monde entier, et s’efforce de les protéger. Verity Price, elle, a d’autres plans d’avenir en tête. Pour se plier à la tradition familiale, elle a suivi des études en cryptozoologie, mais elle préfère danser le tango plutôt que de s’intéresser aux démons. Elle décide donc de s’installer pour un an à Manhattan afin de poursuivre sa carrière de danseuse de salon professionnelle. Une vie simple, en apparence. Sauf que… Elle a des souris qui parlent, une cousine mathématicienne et télépathe, et surtout elle se retrouve confrontée à un assassin professionnel mandaté par le Covenant de St-George. Cette organisation est l’ennemie jurée de la famille Price et veut à tout prix purger la ville des créatures surnaturelles qui l’habitent. Quand une fille Price rencontre un garçon du Covenant, il faut s’attendre à des étincelles, des danses endiablées, et de nombreux dommages collatéraux. Et pour couronner le tout, des cryptides locaux disparaissent, d’étranges hommes-lézards hantent les égouts, et quelqu’un s’amuse à répandre des rumeurs à propos d’un dragon soi-disant endormi sous la ville…. Une vie simple ? Pas si sûr !

 

  • Avis :

Quand Delhia a proposé un nouveau blog tour autour d’un roman qu’elle avait beaucoup apprécié en V.O., je n’ai pas hésité. J’ai donc pu découvrir Incryptid et, sans suspense, j’ai vraiment adoré ce roman ! J’ai eu un petit peu peur au début car l’on trouve un lexique des cryptides que l’on va rencontrer et, à vrai dire, j’ai trouvé ça bien lourd à lire. D’autant plus que, lorsque les créatures sont bien amenées dans le texte, il n’est finalement pas besoin d’un tel index au départ. Passé ce lexique, on entre donc directement dans le roman lui-même et on fait donc la connaissance de Verity Price. Verity fait partie d’une famille de chasseurs de cryptides qui a quitté le Covenant en se rendant compte que toutes les créatures non humaines n’étaient finalement pas si « inhumaines » que cela. Vous me suivez ? Bref en résumé, Verity fait partie d’une famille qui place l’être avant les préjugés. Si aucun d’entre eux n’hésitera à tuer une créature sanguinaire qui tue des humains, ils sont tout autant à l’aise à l’idée que certaines de ces créatures sont parfaitement inoffensives et ne souhaitent que vivre en paix.

Le Covenant, à l’inverse, veut l’extermination que tous les cryptides, sans distinction. Ayant été élevé par le Covenant et étant envoyé par lui dans la ville, c’est donc aussi ce que veut Dominic De Luca. Par définition, sa rencontre avec Verity fait des étincelles. Pas de surprises de ce côté-là mais des dialogues plein d’humour, parfois un peu caustiques, qui amènent des petits moments marrants dans le roman. En parlant de moments marrants… je m’arrête un instant sur les souris. Les souris sérieusement ! J’ai totalement adoré ces petits cryptides (que je ne veux pas du tout chez moi tant ils ont l’air fatiguant !). Les souris amènent des journées dédiées à tout et n’importe quoi et à chaque fois que Verity rentrait chez elle, j’attendais avec impatience de savoir ce que fêtaient les souris. Finalement, rien que pour elles, le roman est un régal !

Mais en plus, il propose une intrigue pleine de suspense, bien menée et qui entraîne le lecteur à se poser des questions et à vouloir en savoir plus. On veut savoir qui est l’origine des disparitions, on se retrouve confronté à de nombreux cryptides qu’on ne connait pas et qui sont donc intriguant, tant par leurs personnalités que par leurs habitudes. S’il y en a certains qu’on aimerait bien croiser, d’autres sont assez flippants ! Et on se prend vite au jeu de les imaginer déambuler au milieu de nous. La façon dont ils se cachent des humains est crédible et leur évolution dans le temps, leur adaptabilité ne fait que les rendre plus tangibles.

Il y a aussi toute une notion de passion autour de la danse qu’adore pratiquer Verity. On peut la se demander si notre vie professionnelle doit avoir la primauté sur ce qu’on aime et sur ce que les autres nous pensent destiné à faire. Finalement, il est facile de s’attacher à Verity car on a tous été dans cette situation de mettre toute son énergie dans quelque chose et de voir notre passion être rabaissée ou traitée avec dédain par quelqu’un d’autre. On en revient donc au fait que vivre avec les autres nous oblige à faire avec leurs préjugés et, mine de rien, à devoir passer outre les nôtres également. Tout ceci dans une histoire de meurtres, de disparitions et de créatures légendaires éteintes et possiblement retrouvées.

En bref on s’intéresse ici aux préjugés envers les êtres qui fonctionnent différemment de nous, on aborde aussi les notions de pouvoirs et d’ego et l’importance de l’amitié et de la famille. L’importance aussi, de donner le meilleur de soi-même quelle que soit la situation. J’ai hâte de pouvoir me plonger dans la suite des aventures de Verity !

 

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s