Le Dernier Magicien, T2 Les Cinq Artefacts – Lisa Maxwell

 

Titre : Les Cinq Artefacts

Série : Le Dernier Magicien

V.O. : The Devil’s Thief

Auteur : Lisa Maxwell

Editeur : Casterman

Date de Parution : 6 novembre 2019

 

 

  • Résumé :

Le pouvoir du Livre vit en Harte désormais. Non contrôlé, il risque d’entraîner le monde vers une terrible destruction. Seules quatre pierres ancestrales peuvent domestiquer cette incroyable force. Esta et Harte partent alors à leur recherche. Mais il faudra voyager dans le passé pour les retrouver intactes. Sans compter que les pierres attisent non seulement la convoitise de l’Ordre mais aussi l’intérêt de nouveaux ennemis comme les Antistasi et JackGrew… Malgré ses immenses pouvoirs, Esta parviendra-t-elle à sauver Harte et à protéger l’humanité ?

 

  • Avis :

Arrêtons-nous déjà sur la couverture que je trouve sublime. Si vous suivez l’instagram du blog vous avez peut-être vu la petite vidéo qui montre ce qu’elle rend avec la lumière et c’est *-*

Il s’agit donc d’un beau bébé de 710 pages, qui pèse le poids d’un bébé troll et qui peut donc effrayer, à première vue. Sauf que l’intrigue est tellement bien menée qu’il suffit de rentrer dedans pour ne plus vouloir en sortir.

On retrouve les personnages exactement là où on les a laissé dans le tome précédent et beaucoup de rappels sont faits de-ci, de-là pour nous permettre de bien nous remettre les événements en tête. J’avais un peu peur d’être perdue car je ne me souvenais pas de tous les détails mais ces rappels sont bien amenés et bienvenus.

Qu’on suive Harte, Esta, Viola ou Jianyu, chaque personnage à son propre caractère, ses soucis et évolue au fil des chapitres. Toutes leurs histoires en forme finalement une seule et on en découvre peu à peu les ramifications. C’est un roman dense, intense et qui demande finalement une implication du lecteur. On ne peut que s’attacher à ces différents personnages qui se battent pour les causes qu’ils pensent justes. Qui font des erreurs parfois. Qui trichent et qui mentent. Mais qui rêve surtout d’une vie meilleure, qui font tout pour y arriver et pour prendre soin des gens auxquels ils tiennent.

Dans le premier tome, si la magie était interdite est chaleureuse, elle prend ici une autre direction et elle devient plus froide et plus dangereuse. On découvre la vie derrière la barrière et on assiste à cette découverte aux côtés de Harte qui a toujours voulu s’en émanciper. Déjà dans le premier opus, Harte était un personnage que j’appréciais particulièrement. Ce second tome n’a fait que le confirmer. Son côté baratineur se fait là plus torturé et sa vision de la magie est tellement différent de celle d’Esta que les deux points de vue se confrontent et sont compréhensibles.

Je m’arrête aussi sur les détails du décor qui parsèment le texte, notamment sur l’Exposition Universelle de Saint-Louis qui a l’air très documentée. Tout ceci contribue à l’ambiance du roman et nous plonge dans un moment historique parsemé de moments plus fantastiques mais qui s’intègrent parfaitement bien.

Un seul point d’attention : il faut vraiment prendre garde à la date donnée à chaque début de chapitre.

En bref un ouvrage bourré d’action et de réflexions dont j’ai hâte de connaître la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s