L’anneau des Nibelungen – Nicolas Jarry & Didier Graffet

 

Titre : L’anneau des Nibelugen

Auteur : Nicolas Jarry

Illustrateur : Didier Graffet

Editeur : Soleil (Celtic)

Date de parution : 2009

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Wotan marchait à travers la brume épaisse et oppressante, s’appuyant sur sa lance dont la hampe avait été jadis été brisée. Autrefois, un arc-en-ciel reliait Ásgard à la terre des hommes, mais celui-ci avait disparu. La magie fuyait Asgard…

 

  • Avis :

J’ai craqué sur cet ouvrage lors Rencontre de l’Imaginaire de Brocéliande, il y a de cela quelques années. Et je n’avais pourtant pas encore pris le temps de le lire. Pourquoi ? Aucune idée car il est magnifique !

Je ne connaissais pas du tout l’histoire de cet anneau et j’ai pris plaisir à la découvrir. Certains des protagonistes de l’histoire m’étaient familiers par leur nom et j’étais ravie de pouvoir en connaître plus à leur sujet.

Le format du récit m’a un instant mit le doute dans le fait que j’allais l’apprécier car il se construit comme des « chapitres » très courts sur deux pages et j’ai eu peur que tout cela rende la chose décousue puisque ces récits font bien souvent des bonds dans le temps. Néanmoins, la chronologie est là et je suis finalement très vite entrée dans le récit, me demandant ce qui arrivaient aux différents personnages qui s’approchaient trop près de l’anneau.

On découvre donc dans cet ouvrage un pan de la mythologie nordique, bien détaillé et raconté, illustré de tel manière que le lecteur est totalement immergé dans le récit. On y découvre des personnages saisissants, on y côtoie les Dieux et on frémit avec eux en les voyant perdre la tête pour l’anneau.

Le récit autour de Siegfried et Brunhild m’a donné envie d’en savoir plus sur ces deux personnages et leur histoire. Brunhild est une walkyrie et, pour rattraper une faute commise par son père, elle est punie et bannie loin d’Asgard. Fière, combattante féroce, amoureuse, Brunhild est le personnage que j’aurai le plus apprécié au fil des pages. Elle ne dévie pas du chemin qui lui semble juste et est fidèle à sa parole même lorsque cette dernière ne prend pas le chemin qu’elle aurait souhaité.

L’écriture est très fluide et j’ai passé un très bon moment avec ma lecture. Quant aux illustrations, j’étais déjà fan de la plume de Didier Graffet et cet ouvrage est une preuve de plus de la magie qu’il sait mettre dans ses réalisations. Entre la douceur des traits de certains visages et le brutalité des combats, mots et illustrations s’accordent pour faire voyager le lecteur dans un tout autre monde.

En résumé une très belle plongée dans la légende des Nibelungen qui m’a donné envie d’en savoir plus sur la mythologie nordique.

 

14 réflexions sur “L’anneau des Nibelungen – Nicolas Jarry & Didier Graffet

  1. C’est le livre de Didier Graffet pour lequel je craquerai le plus volontiers (ah ces dessins !!! ❤ ). J'ai déjà lu une version de l'anneau des Nibelungen et j'avais trouvé les personnages (surtout féminins) très intenses.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s