La rumeur qui me suit – Laura Bates

 

Titre : La rumeur qui me suit

V.O. : The Burning

Autrice : Laura Bates

Traductrice : Céline Laurent

Editeur : Casterman

Date de parution : 26 août 2020

 

Couverture La rumeur qui me suit

 

  • Résumé :

Anna, seize ans, accepte d’envoyer une photo de ses seins nus à son petit-ami. Le lendemain, celui-ci la diffuse sur Facebook et tout le lycée la voit. Anna commence alors à être harcelée. Des rumeurs circulent sur son compte. Pour mettre fin à ce cauchemar, Anna et sa mère quittent Londres et s’installent en Ecosse. Nouveau nom, nouvelle ville, nouveau lycée : rien ne peut la relier à son passé.
Sauf qu’un jour, elle entend « p*te » dans les couloirs, et tout recommence.

 

  • Avis :

Wow… Voici mon avis succinct en refermant ce livre. La Rumeur qui me suit nous permet de passer un petit bout de temps en compagnie d’Anna. A seize ans, elle a déjà vu le pire des réseaux sociaux, du harcèlement de masse et de la méchanceté des autres. Pour lui permettre de repartir à zéro, sa mère l’emmène loin de leur précédente vie et Anna devient une toile blanche pour ses nouveaux camarades de classe. Mais bien sûr, personne ne peut jamais totalement laisser son passé derrière soi. Surtout lorsque certains ne veulent pas qu’il soit effacé.

Dès le départ, on sait qu’il va s’agir d’une histoire dure, que la vie d’Anna ne va pas être facile. Et effectivement. Mais il y a aussi des moments de tendresse bien sûr, qui rappelle que certains individus valent la peine, que si certains choisissent la voie de la facilité et de la méchanceté, d’autres sont intègres et amicaux.

La Rumeur qui me suit, c’est un ouvrage diablement prenant, qui amène à réfléchir et qui prend en compte la perception que les gens peuvent avoir de nous-mêmes ainsi que l’influence que cette dernière a sur nos actes et nos pensées. Surtout à l’adolescence, où l’ont se construit aussi un peu en fonction du regard des autres.

Par un parallèle entre une adolescente harcelée actuellement et une jeune fille accusée de sorcellerie des centaines d’années plus tôt, le roman montre que c’est bien souvent la victime qui est punie, les harceleurs ayant des « circonstances atténuantes ». Le roman rappelle bien ce message : la victime n’est pas coupable, peu importe les excuses que se trouvent les autres. Il est également mention du problème générationnel que peuvent rencontrer les professeurs par rapport à ce harcèlement en ligne, ce qui met en avant la nécessité d’une formation qui me semble réellement primordiale pour pouvoir aider les adolescents.

J’ai un instant douté au niveau du côté sorcellerie que je ne trouvais pas forcément nécessaire même si très intéressant et, finalement, je comprend totalement le pourquoi de ces deux événements présentés côte à côte. On s’aperçoit qu’en quatre cent ans, les choses n’ont finalement que peu évolué même si la manière de faire à changer. Les réseaux sociaux recrée l’idée de village en devenant une communauté dans laquelle tout se sait et où les gens peuvent vite partir en vrille.

Mais le roman présente aussi des solutions et rappelle que, si une masse peut être effrayante, unir ses forces avec d’autres amène également du pouvoir. Que ce qu’on dit de nous ne nous définit pas. Que l’on n’est pas seule. Qu’il est primordial de trouver du soutien. Et surtout qu’une femme ne se définit par le regard que les autres portent sur son corps.

En bref un ouvrage nécessaire !

 

8 commentaires

  1. Je l’avais repéré sur Youtube et ton avis me donne très envie de craquer. J’apprécie beaucoup le message sur le fait que la victime n’est jamais coupable d’autant qu’en France, on a une légère tendance à culpabiliser les victimes et à excuser les coupables, surtout quand les victimes sont des filles et les coupables des garçons…
    Le parallèle avec la fille accusée de sorcellerie semble intéressant.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s