Sire Gauvain et le chevalier vert – Claudine Glot & David Balade

 

Titre : Sire Gauvain et le chevalier vert

Autrice : Claudine Glot

Illustrateur : David Balade

Editeur : Ouest-France

Date de parution : 09 avril 2021

 

main product photo

 

  • Résumé (éditeur) :

Un soir de nouvel an, un mystérieux chevalier vert lance un étrange défi aux chevaliers de la Table Ronde : quiconque accepte de trancher la tête de ce chevalier vert avec sa hache, devra en retour, subir le même sort dans un an et un jour. Sire Gauvain relève alors le défi. Mais à la surprise de tous, une fois décapité, le chevalier vert se relève, reprend sa tête et rappelle à Gauvain sa promesse.
Les aventures vers le rendez-vous pris, mettront à l’épreuve l’honneur de Gauvain, considéré comme le plus parfait des chevaliers de la Table Ronde.

 

  • Avis :

Je retrouve avec cet album l’une de mes légende favorite avec une histoire que je ne connaissais pas du tout. Gauvain est l’un des personnages arthuriens que j’apprécie beaucoup, beau parleur, joli cœur, il est un personnage droit et loyal qui se retrouve parfois éclipsé par des chevaliers dont on connait mieux les aventures.

On assiste donc ici à une histoire complète, qui démarre le jour de l’an et trouve son apogée un an après. Dans ce laps de temps, nous suivons Gauvain, ses doutes et les problèmes auxquels il fait face. On retrouve la notion d’honneur, en fil rouge tout au long des aventures du chevalier et on voyage avec lui à la réalisation de ce à quoi il s’est engagé. Le monde des fées se mêle bien évidemment à l’histoire et Gauvain fait donc face à des êtres merveilleux, qu’ils soient amicaux ou non. 

J’ai passé un très bon moment avec cette histoire, qui entraîne le décor en pleine célébration, vantant les toilettes des uns et des autres avant de nous emmener dans des landes isolées à la poursuite d’une quête morbide mais à laquelle le chevalier s’est engagée. Les notions chevaleresques sont évidemment très présentes au fil des pages et on s’attache facilement à Gauvain et sa droiture qui, comme tout à chacun, a pourtant lui aussi ses failles. 

J’ai trouvé les dessins très doux, assez ronds et qui amènent une autre vision des mots, permettant au lecteur de se plonger encore plus dans l’ambiance de l’histoire, chevauchant avec Gauvain dans cet univers très vert. Ce sont des illustrations pleine page, voire parfois en double page et j’ai trouvé que cela ajoutait un plus de pouvoir les avoir en grand, car cela permet de mieux les apprécier.  

En fin d’ouvrage, une explicitation sur les origines du texte nous permet en plus d’avoir une documentation sur le sujet.

A noter que Le Centre de l’Imaginaire Arthurien et les éditions Ouest-France ont prévu un événement numérique autour de cet ouvrage. Il aura lieu le 1er mai à 20h à cet endroit. Il y aura des contes, du théâtre d’ombres, des conférences… Bref, de quoi passer un bon moment !

11 commentaires

    • Sur Gauvain particulièrement ? Pas forcément d’ouvrages sur lui expressément mais il est très régulièrement inclus dans les ouvrages autour de la légende arthurienne oui ^-^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s