La Méthode Lighty – Leah Johnson

Titre : La méthode Lighty

V.O. : You should see me in a crown

Autrice : Leah Johnson

Traductrice : Anaïs Papillon

Editeur : De Saxus

Date de parution : 24 juin 2021

Couverture La Méthode Lighty

 

  • Résumé :

Liz Lighty rêve d’aller à la prestigieuse université de Pennington pour jouer dans son célèbre orchestre et devenir médecin, mais son rêve s’écroule quand la bourse sur laquelle elle comptait lui est refusée. Il ne lui reste alors qu’un seul moyen pour accéder à son but : devenir la reine de la promo de son lycée et remporter la somme qui lui permettra d’aller à Pennington.

Pour cela, elle va devoir endurer la rudesse des réseaux sociaux, les concurrentes peu aimables, voire très hostiles, et les évènements publics humiliants. La seule chose positive dans tout cela est la nouvelle du lycée : Mack. Elle est intelligente, belle et elle a l’air d’être elle aussi une outsider. Mais voilà… Mack est également décidée à décrocher la couronne de la reine de la promo. Liz laissera-t-elle ses sentiments prendre le pas sur son objectif ?

 

  • Avis :

Clairement le genre de livre qu’on verrait bien en film, vous voyez ? 

Ce n’est certes pas un roman plein de suspense mais j’ai vraiment passé un bon moment avec Liz, à suivre ses réflexions et son évolution et à voir son courage grandir au fil des pages. J’ai trouvé intéressant la manière d’amener l’interdiction d’un couple du même sexe au bal de promo, dans le fait où il s’agit finalement d’une règle établie dont on ne parle pas forcément, qui existe et qui est respectée sans qu’on cherche à y faire quelque chose. C’est ce côté de « laisser faire » alors que la règle n’a pas lieu d’exister, parce que c’est plus simple finalement de ne pas être la personne qui pointe du doigt une injustice, qui amène d’autres réflexions au fil du roman. 

De la même manière, sans qu’on y prenne garde, dans le lycée de Liz, ce sont toujours les mêmes qui sont élus… pourquoi ? C’est un roman qu’il peut être selon moi intéressant à discuter avec des adolescents, sur leurs ressentis à la lecture et sur ce qu’ils en ont à dire dans leur vie de tout les jour. Liz se bat pour faire honneur à sa famille et pour, en même temps, ne pas être un fardeau pour celle-ci. A ses côtés, elle a des amies qui sont tour à tour des aides et des freins et qui posent la question de savoir dire stop, même aux gens qu’on aime, surtout aux gens qu’on aime d’ailleurs. La question de la confiance et de l’honnêteté est importante au fil du roman et est différente selon les personnages et leurs ressentis.

Un point aussi sur la drépanocytose, une maladie que je ne connaissais pas du tout et qui est une maladie génétique héréditaire qui affecte principalement les personnes à peau noire. La littérature permet également de pouvoir sensibiliser aux maladies moins connues tout en proposant aux lecteurs de pouvoir s’identifier, ce qui est selon moins d’une grande importance. 

En bref un roman qui se lit très facilement et qui propose de nombreuses réflexions entrecoupées de jolies émotions.

 

« Ce ne sont pas toujours les personnes horribles qui sont injustes. Les gens bien font des erreurs aussi…. ça ne veut pas dire qu’on doit les laisser faire. »

 

14 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s