Les Puissants, T2 Egaux – Vic James

 

Titre : Egaux

V.O. : Tarnished City

Série : Les Puissants

V.O. : Dark Gifts

Auteur : Vic James

Traducteur : Julie Lopez

Editeur : Nathan

Date de Parution : Avril 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) : ATTENTION SPOILER T1
Dans une société gouvernée par une caste aux pouvoirs surnaturels, les Égaux, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage. Mais la révolte gronde… Luke, condamné pour son rôle dans la rébellion, est exilé chez le terrible Lord Crovan. Personne n’est jamais ressorti vivant ou sain d’esprit des prisons de ce tortionnaire. Abi, quant à elle, est en cavale. Pour faire libérer son frère, elle entre en contact avec la rébellion. Mais est-elle prête à tout risquer, jusqu’à ses idéaux ? Alors que le régime se durcit et que le sang coule jusque dans les rues de Londres, l’amour et le courage peuvent-ils vaincre la tyrannie et la magie

 

  • AvisATTENTION SPOILER T1

Bon, bon, bon… Comment vous dire ? J’ai surkiffé ! Totalement *-* C’est bien simple, je l’ai commencé et puis les heures ont passé et bon il parait qu’il faisait beau dehors et tout… Et moi je faisais des bonds sur mon canapé en jurant tout haut (heureusement que j’étais seule ou j’aurai certainement effrayé quelques personnes).

On reprend l’histoire pile à l’endroit où le premier tome l’avait laissé et, comme le premier opus, les chapitres vont d’un personnage à l’autre, nous permettant d’avoir une vue d’ensemble sur la situation de chacun d’entre eux.

Comme je vous le disais, j’ai plus d’une fois juré tout haut dû à certains passages auxquels je ne m’attendais absolument pas ! Certains retournements de situations m’ont totalement laissé sans voix et l’auteur sait parfaitement garder son lecteur en haleine. J’ai aussi été très surprise par plusieurs personnages et j’ai été époustouflée par la manière dont l’auteur connait son sujet. Chaque lieu a ses propres règles et chaque groupe également. On pourrait penser que le lecteur serait perdu au milieu de tant d’histoires et de personnages mais le fil conducteur est toujours présent et le fait d’avoir poser les personnages principaux et l’intrigue générale dans le premier tome permet ici d’aller de plus en plus loin.

La rébellion prend un tout autre tour dans ce second opus et, comme pour le premier tome, on assiste ici à tout un questionnement sur la nature humaine. Les gens sont-ils bons ou mauvais par nature ? Sont-ils ambivalents ? Tous les passages à Eilean Dochais sont propices à de nombreuses réflexions, très justes d’ailleurs et c’est pour moi l’un des gros points fort de cette série. Elle ne propose pas une simple histoire de classes mais bien une réflexion sur ce qui est juste et sur ce que chacun peut faire de sa propre vie. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises manières de la mener mais bien d’être en adéquation avec soi-même. Abi est certainement le personnage qui évolue le plus dans ce second tome et j’ai aussi, étrangement car je n’apprécie pas particulièrement le personnage, aimé suivre Bouda. Elle nous permet une plongée différente dans le monde du Pouvoir et elle et Dina montre bien que l’éducation ne suffit pas à faire une personne.

De la même manière la fratrie composée de Gavar, Jenner et Silyen est très prenant à suivre. Silyen est bien évidemment celui sur lequel on se pose le plus de questions et on le découvre encore un peu plus dans ce tome. Quand aux deux autres, ils changent aussi dans ce tome tout en gardant une continuité dans leurs caractères, montrant une fois encore que l’auteur connait bien ses personnages et réussit à les faire peu à peu connaître au lecteur.

Concernant l’intrigue en elle-même, elle rend le roman impossible à lâcher tant on veut en savoir plus. A bien des moments en vérité, j’ai trouvé ce roman terrifiant. Parce qu’il montre des événements particulièrement réaliste. Parce qu’il pointe le fait que, si certains hommes se battront pour la justice du plus grand nombre, d’autres feront exactement l’inverse. Mais ce qui est le plus effrayant, ce sont tous ces entre eux. Ceux qui se contenteront de suivre parce que d’autres le font, en rejetant la faute sur les autres autour d’eux.

J’aurai beaucoup d’autres choses à dire sur ce roman et sur les sentiments par lequel il m’a fait passer mais j’aurai peur de vous spoiler, ce qui serait vraiment dommage.

En bref : cette série se glisse rapidement et sûrement dans mes préférées ! Lisez-là *-*

Il me reste maintenant un an à attendre le troisième tome. Un an. Voyons le bon côté des choses… j’aurai une bonne excuse pour relire les deux premiers !

 

« – Il suffit d’une personne tordue pour commencer, ensuite, tout le monde se sent autorisé à continuer. Les gens s’oublient.

La pièce sombra dans le silence. C’était une vision tellement sinistre. Est-ce que tout le monde abritait en soi un monstre qui n’attendait que d’être libéré ? »

 

Item J.K. Rowling : finir un livre lors de la Journée nationale du livre (23 Avril 2018) – 50pts

35 / 50

Publicités

Kate Daniels, T3 Attaque Magique – Ilona Andrews

 

Titre : Attaque Magique

V.O. : Magic Strikes

Série : Kate Daniels

Auteur : Ilona Andrews

Traducteur : Sara Doke

Editeur : Milady

Date de parution : 2011

Republiée par MxM Bookmark en 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

La magie frappe et Atlanta menace de s’écrouler : c’est un boulot pour Kate Daniels.
Engagée par l’Ordre des Chevaliers de l’Aide Miséricordieuse, Kate a tant de problèmes paranormaux à régler ces derniers temps qu’elle ne sait plus où donner de la tête.
Pourtant, lorsque Derek, son ami loup-garou, est retrouvé presque mort, elle est confrontée à son défi le plus crucial : trouver l’auteur du crime et déjouer un sombre complot qui implique la communauté des Changeformes… Voilà qui n’arrange pas son planning !

 

  • Avis :

Derek étant l’un de mes petits chouchous, ce tome-ci est donc l’un des plus fort pour moi. D’autant plus en raison de son intrigue qui devient de plus en plus sombre. Kate se découvre peu à peu et renforce ses liens envers les gens qui l’entourent. De la mercenaire forte et seule, elle devient le noyau d’un groupe qui compte sur elle et qui l’apprécie. On savait déjà qu’elle était loyale et fidèle en amitié mais en la voit ici s’en rendre compte et comprendre les faiblesses que le fait de s’attacher lui apporte. En définitive, je trouve Kate très touchante dans ce tome-ci.

On découvre aussi de nouvelles personnalités de la meute et j’ai adoré Dali ! Le jeu du chat et de la souris de Curran est toujours un régal à suivre et pouvoir comprendre doucement les mécanismes et les rouages de la meute est fascinant… Encore une fois, j’ai été totalement entraîné dans le roman, alors même que je l’avais déjà lu il y a quelques années. Je n’ai pourtant pas réussi à le lâcher et j’ai redécouvert l’intrigue avec bonheur.

Celle-ci est menée tambour battant, avec son lot de morts et de sang et, comme toujours, les batailles sont aussi gores qu’intenses. La nouvelle mythologie que nous découvrons dans cet opus s’encre une nouvelle fois dans le réel par certains points qui permettent de la rendre rapidement compréhensible. Les liens entre Kate et Roland sont de plus en plus ténus et on sent que l’histoire va prendre une nouvelle tournure, plus dure mais aussi plus douce au vu des liens qui se créent.

En bref un troisième tome qui tient toutes ses promesses et ne donne qu’une envie : lire le suivant.

 

 Item Poursuiveur : une saga entière d’au moins 4 tomes – 90pts (3/5)

Les Rokesby, T1 A cause de Mlle Bridgerton – Julia Quinn

 

Titre : A cause de Mlle Bridgerton

Série : Les Rokesby

Auteur : Julia Quinn

Traducteur : Léonie Speer

Editeur : J’ai Lu Pour Elle

Date de Parution : 06 Décembre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Véritable garçon manqué, Sybilla Bridgerton a grandi avec les enfants du domaine voisin, consciente qu’un jour ou l’autre elle finirait par épouser un des fils Rokesby. Lequel ? Peu importe, ils sont tous charmants. Sauf George, l’aîné, ennuyeux comme la pluie. Cela tombe bien, car de son côté il la juge exaspérante. Or, suite à une série d’événements cocasses, elle se retrouve coincée sur un toit avec lui ! Cette situation rocambolesque va marquer le début d’une histoire que ni Sybilla ni George n’auraient imaginée dans leurs rêves les plus fous…

 

  • Avis :

Si vous suivez un peu le blog, il n’a pas dû vous échapper que Julia Quinn est l’une de mes auteurs de romance préférée ❤ Aussi l’annonce d’une nouvelle série n’a pu que faire battre mon petit cœur 😛

Je me suis lancée dans Les Rokesby un week-end où j’avais besoin de décompresser et je dois dire que je suis totalement tombée amoureuse de ce roman. L’héroïne est un véritable régal et j’ai beaucoup rit au fil des pages. Ici, pas d’ennemis qui deviennent amants suite à une attirance sortie de nulle part. Si Billie et Georges ne sont pas amis, ils se respectent mutuellement et se connaissent de longue date.

Julia Quinn nous présente ici deux personnages avec des caractères bien trempés et qui, tous les deux, ne sont pas satisfaits de la vie qu’ils mènent, bien qu’ils sachent parfaitement qu’ils ne peuvent rien y faire. Billie aurait voulu être un garçon. Georges aurait aimé ne pas être l’aîné. Deux faits devant lesquels ils ne peuvent que s’incliner. Leur évolution au fil du roman est réelle et j’ai beaucoup aimé suivre les changements psychologiques qui s’opèrent en eux. Ils savent ce qu’ils veulent et ce qu’ils ne peuvent pas avoir mais tentent malgré de tout faire pour s’accommoder dans le but de rendre aux autres autour d’eux la vie plus facile. Chacun de ses deux personnages est profondément attachés à sa famille et à celle de l’autre et on ressent parfaitement bien l’amitié qui lie les Rokesby et les Bridgerton.

Les petites piques entre fratries tout comme les conversations clairement houleuses m’ont plusieurs fois tirés des sourires et des (oui je l’avoue) gloussements amusés. Les dialogues contribuent à l’ambiance du roman et à l’intimité entre les différents protagonistes.

L’intrigue est intéressante et on se prend rapidement à s’inquiéter pour les différents membres de chaque fratrie. L’auteur réussit à bien nous amener dans leur époque et à nous montrer les avantages comme les dangers qui les guettent.

En bref une lecture 100% réussie qui ne me donne qu’une envie : lire le second tome !

 

Item Bal de Poudlard : un livre avec une robe sur la couverture – 20pts

La Magie de Paris, T1 Le Calme et la Tempête – Olivier Gay

 

Titre : Le Calme et la Tempête

Série : La Magie de Paris

Auteur : Olivier Gay

Editeur : Castelmore

Date de Parution : 14 Février 2018

 

 

  • Résumé :

Après le désastre à la tour Eiffel, Thomas et Chloé sont en probation. Sur l’ordre de Mickael, David a rejoint leur classe afin de les protéger. Ou de les surveiller. Désormais, Chloé doit jongler entre préoccupations quotidiennes, combats contre les Goules… et une quête très personnelle. Car, maintenant qu’elle connaît sa condition, la jeune fille refuse de se lamenter sur son sort. Elle veut retrouver sa vie d’avant ! Et pour cela, elle n’hésitera pas à utiliser les rituels les plus anciens et les plus obscurs que Thomas pourra dénicher, même si cela mécontente quelques Mages au passage, même si cela implique d’aller au-devant du danger – et même si David risque de se dresser contre elle.

 

  • Avis :

Après la révélation finale du premier tome, j’avais hâte de me plonger dans celui-ci et je n’ai pas hésité à sauter dessus lorsqu’on me l’a offert (merci ❤ )

Donc… Je l’ai ouvert, j’ai lu, je l’ai refermé, il était terminé. En résumé : j’ai totalement kiffé !

Et surtout… Je me suis marrée tout du long. Comme le premier tome, les dialogues amènent beaucoup d’humour et le caractère de Chloé, son côté pince-sans-rire en toutes situations, contribuent à l’atmosphère amusante du roman. Les décisions de Mickaël aussi m’ont beaucoup fait rire (je suis sûre que Mickaël est un comique qui s’ignore !) et on en apprend un peu plus sur les mages.

Comme pour le tome précédent, l’action est très présente et l’intrigue se dévoile encore un peu plus, par petites touches, même si Chloé et Thomas se concentrent plutôt sur la manière d’aider Chloé que sur le reste (par reste j’entend que les Goules laissent des petits indices qui m’intriguent beaucoup, beaucoup !). Le fait que la jeune fille soit une ado normale avant d’être une Mousquetaire la pousse à avoir des réactions parfois stupides mais assez réalistes qui fait qu’on reste attaché à ces gamins un peu à part.

Le côté grande gueule de Chloé, s’il est toujours présent, est contrebalancé par le fait que la jeune fille a finalement assez peu confiance en elle-même. Ses doutes la rendent plus attachante encore. Mais, si j’adore ces ados, je suis aussi très curieuse des Goules ! Leur côté classe les rend ultra intéressantes et j’ai hâte d’en savoir plus sur elles. Mention spéciale à Apophis d’ailleurs qui porte haut leurs couleurs dans ce roman 😛

En bref, le troisième (et dernier) tome sort en Mai ! Vivement !

 

Item Sphinx : un livre qui traite de la mythologie égyptienne – 40pts

29 / 50

La Magie de Paris, T1 Le Cœur et le Sabre – Olivier Gay

 

Titre : La Cœur et le Sabre

Série : La Magie de Paris

Auteur : Olivier Gay

Editeur : Castelmore

Date de Parution : 18 Octobre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Chloé, élève en seconde, assiste un jour par hasard à un combat à l’épée entre Thomas, un élève d’une autre classe qu’elle connaît à peine, et une sorte de démon. L’adolescente tente d’intervenir mais est blessée et perd connaissance. A son réveil, la créature est morte et Thomas lui explique qu’il est un mage et que sa mission est de repérer et fermer les failles vers le monde des démons.

 

  • Avis :

L’un des points positifs de ce roman : son humour ! Je me suis plus d’une fois retrouvée à ricaner toute seule devant une page en lisant les remarques de Chloé. Les dialogues sont ultras sympas et il est très facile de se laisser prendre dans l’histoire.

Cette dernière mêle donc la vie scolaire normale à l’apparition d’une faille laissant passer des gens pas très gentils (et oui, j’ai kiffé ce petit côté Buffy). Le fait que Chloé soit escrimeuse permet de lancer l’intrigue et garde une importance capitale pour le reste du récit. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé les passes d’arme comme les combats qui rende l’action très présente et permettent de ne jamais s’ennuyer. Apprendre les informations en même temps que Chloé permet de se poser des questions sur le pourquoi du comment et de se faire ses propres idées sur le concept de Mage et de Chevalier.

J’ai d’ailleurs hâte d’en apprendre plus sur Mickaël et le reste du groupe. Puisqu’il s’agit ici d’un tome de mise en place des différents protagonistes et de l’intrigue générale (même s’il se passe déjà pas mal de choses), je suis curieuse de passer « de l’autre côté du miroir » en quelque sorte et de voir le monde des Mages de plus près. Et puis, maintenant que j’ai lu le résumé du tome suivant, j’ai encore plus hâte de retrouver les personnages ! Je ne doute pas que les dialogues et les situations seront bien drôles 😛

Je ne m’attendais d’ailleurs pas à la révélation finale et je suis très curieuse de savoir comment ce fait va impacter la suite !

En bref, la suite arrive demain dans les libraires !

 

Item Farces pour sorciers facétieux : un livre qui vous a fait rire – 10pts

22 / 50

Nos âmes plurielles – Samantha Bailly

Titre : Nos Âmes Plurielles

Auteur : Samantha Bailly

Editeur : Rageot

Date de Parution : 2 Novembre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Sonia et Lou se sont rencontrées sur un forum autour de leur passion créative : l’écriture pour Sonia, le dessin pour Lou. Leur blog BD, Trames jumelles, a été remarqué par un éditeur qui les a encouragées dans leur vocation. Bac en poche, elles réalisent leur rêve : s’installer à Paris en coloc ! Mais leurs tempéraments sont radicalement opposés… Sonia adore sa nouvelle liberté et les fêtes étudiantes, tandis que Lou s’investit pleinement dans sa formation aux Gobelins. L’année s’annonce électrique !

 

  • Avis :

Quel bonheur de retrouver Lou et Sonia !

Nous les avions quitté à la fin du lycée et elles sont à présent en plein dans une « nouvelle vie ». En colocation, chacune dans une branche différente mais toujours liées par leur amitié et par leurs passions. La première année de fac est souvent le moment où l’on se pose beaucoup de questions : a-t-on pris la bonne voie ? Est-ce qu’on ne s’est pas trompé quelque part ? On quitte un lieu connu pour découvrir de nouvelles têtes, de nouveaux cours, une nouvelle organisation.

J’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteur amène le fait que les changements que l’on vit nous font grandir et changer aussi et qu’il est parfois aussi délicats d’apprécier la personne que l’on devient que celles que deviennent ceux que l’on aime. L’histoire rappelle qu’on ne peut pas toujours être d’accord sur tout et qu’il y a des moments où la solitude est le meilleur remède, même si on aime les gens qui nous entourent.

Lou et Sonia grandissent et changent côte à côte mais pas toujours dans la même direction. Sonia est celle qui m’a le plus touchée dans ce tome-ci, notamment parce que j’ai eu plus de facilité à me retrouver en elle. Encore une fois, ce roman m’a permis de me replonger dans mon passé à moi, d’y voir un écho à l’une des relations qui m’est la plus chère et d’acquiescer à bien des passages. On ne fait pas toujours les bons choix, on n’utilise pas toujours les bons mots mais l’amitié est plus forte après certains obstacles.

En bref un dernier tome qui tient toutes ses promesses et qui laissent l’impression de dire au revoir à des amies…

 

20 / 50

Item Jumelles Patil : lire le tome final de deux sagas – 80 points

1/2

Lise et les hirondelles – Sophie Adriansen

 

Titre : Lise et les Hirondelles

Auteur : Sophie Adriansen

Editeur : Nathan

Date de parution : 1er Février 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

À treize ans, Lise a une passion pour les hirondelles. Mais lorsqu’elle les voit revenir à Paris en cet été 1942, les oiseaux ne parviennent pas à lui faire oublier les effets de l’Occupation : le rationnement, les sirènes, la fermeture de l’atelier de confection familial, l’attitude de ses amis depuis qu’elle porte une étoile jaune sur ses vêtements.

Le 16 juillet, Lise assiste à l’arrestation de toute sa famille. Elle se précipite au commissariat où on les a emmenés et parvient à sauver ses deux petits frères de la rafle du Vel’ d’Hiv’. Mais elle n’a plus aucune nouvelle de leurs parents. Commence alors pour eux le long parcours des enfants cachés, parsemé d’angoisse et de dangers, de moments de doute et d’espoir.

 

  • Avis :

A dire vrai, je ne m’attendais vraiment pas à accrocher autant à ce roman. Je pensais qu’il allait me plaire effectivement mais c’était bien plus que cela, il m’a totalement emportée.

Lise a treize ans au début de l’histoire et nous sommes en 1942.  La guerre a coupé la France en deux et oblige les juifs à porter l’étoile jaune pour les distinguer des autres. Mais des autres quoi?  A travers Lise, qui a toujours été juive sans vraiment pratiquer la religion juive, nous suivons tout son questionnement sur les choses qui lui arrivent peu à peu.

La manière dont l’histoire est contée est intelligente et douce. Il est facile de s’attacher à Lise et de comprendre ses raisonnements. On suit cette enfant qui grandit trop vite à qui la guerre enlève un nombre incalculable de choses mais qui ne perd pas espoir, qui pense aux moments meilleurs. On la suit à travers les moments douloureux comme les moments plus joyeux et on découvre cette France occupée où rien n’est tout blanc ou tout noir.

C’est la grande force de ce roman finalement : nous présenter un moment de guerre tout en rappelant qu’il s’agit d’hommes contre des hommes, qui s’affrontent sur des idées qui n’auraient jamais dû être suivies. Le roman pose de nombreuses questions, très justes, qui amènent autant de réflexions pertinentes. Il serait certainement bon de les transposer aux problèmes actuels et de se rappeler que l’Histoire n’est qu’une succession d’événements sur lesquels il convient de prendre exemple. Les recommandations d’Hitler ont fait rire tant elles semblaient folles et pourtant, il les a imposé et d’autres l’ont suivit.

L’histoire de Lise est une petite goutte d’eau dans la grande Histoire mais tellement bien racontée qu’on se retrouve plongé dans sa peur, dans les obligations de rationnement, dans les incompréhensions qui jalonnent les décisions des adultes « bien pensants ». Et on se rappelle que d’autres ont protégé, ont tout fait pour réparer des injustices et se sont mis en danger pour le bien d’autrui.

En bref un roman prenant, très bien mené et qu’il faudrait mettre entre toutes les mains.

 

16 / 50

Item Coquecigrue : un livre avec un animal mignon sur la couverture – 40pts