Les épées de glace, l’intégrale – Olivier Gay

Titre : Les épées de glace

Tome 1 : Le Sang sur la lame

Tome 2 : Le Châtiment de l’Empire

Auteur : Olivier Gay

Editeur : Bragelonne

Date de Parution : 5 Décembre 2015

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père.

Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur cœur, ils décident de se rendre dans le Nord annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron.

Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage, s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria.

Car, désormais, l’Empire va trembler.

 

  • Avis :

ça faisait quelques temps que je ne m’étais pas plongée dans un roman de fantasy mais l’intégrale traînait dans ma PAL depuis un bon moment et ça me semblait être le bon moment de l’en sortir ! J’ai beaucoup aimé cette épopée, très sanglante certes, mais surtout très prenante.

Le résumé concerne une bonne partie du premier tome finalement mais l’histoire prend le temps de mettre en place les différents personnages de l’intrigue tout comme la ville dans laquelle ils vivent. J’ai adoré le caractère de Deria et, malgré ce que l’on sait dès le départ, je n’ai pas pu m’empêcher de m’attacher à elle. Mahlin et sa gaucherie m’ont aussi beaucoup émue mais mon coup de cœur reste pour Shani. L’évolution de cette dernière au fil des pages est impressionnante et elle sera celle qui m’aura finalement le plus touchée dans le roman.

Rekk est vraiment un personnage intéressant et, aux détours de l’histoire, j’ai pu comprendre la fascination que ressentent ceux qui l’entourent. S’il s’agit d’un putain de psychopathe (clairement, n’ayons pas peur des mots), il possède un charisme impressionnant. Les batailles qui le mettent en scène sont prenantes et on oublie vite le sang qui gicle pour se concentrer sur les parades, comme au cinéma. J’ai entre temps appris que La Main de l’Empereur racontait l’histoire de Rekk avant qu’il ne devienne le boucher et je suis très, très, très curieuse de retrouver le personnage !

Concernant l’intrigue, la politique est assez présente pour me satisfaire et la question de savoir qui a tué Deria m’a tellement poussé à me poser toutes sortes de questions que je n’attendais que sa résolution ! En cela, je suis restée totalement abasourdie et je ne peux que saluer l’idée de l’auteur ! Les intrigues se nouent bien entre elles et il est facile d’avoir la carte de l’Empire en tête. J’ai eu l’impression de voyager au côté des personnages et j’ai beaucoup aimé la balade.

Au final, la seule chose qui m’a dérangé dans le roman, ce sont les répétitions de faits que nous savons déjà. Par exemple le fait que Shani change physiquement. A chaque personnage qui s’en rend compte, les mêmes remarques reviennent et j’ai parfois eu l’impression qu’on me prenait un peu pour une blonde à ressasser la même chose. Le fait qu’il s’agisse de personnages différents atténue un peu l’impression mais cela m’a malgré tout parfois un peu agacée.

En bref une belle épopée de fantasy, où les batailles sanglantes font la part belle à l’évolution des différents personnages.

(et cette fin franchement !)

Item Bibliothèque de Poudlard : une intégrale (plusieurs tomes réunis en un seul livre) – 70pts

Publicités

Kate Daniels, T1 Morsure Magique – Ilona Andrews

 

Titre : Morsure Magique

Série : Kate Daniels

Auteurs : Ilona Andrews

Editeur : Milady

Date de Parution : 10 Février 2009

 

 

  • Résumé :

 » À Atlanta deux réalités s’opposent : celle de la technologie et celle de la magie. Pendant une vague magique, les mages sauvages lancent leurs sorts et des monstres apparaissent, les armes à feu refusent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus. Puis la vague se retire aussi vite qu’elle est venue en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux. Nous vivons une époque dangereuse. Mais dans le cas contraire, je serais au chômage. Quand les gens ont des ennuis qui relèvent de l’occulte et que la police ne veut ou ne peut pas régler, on fait appel aux mercenaires de la magie comme moi. Mais quand un nécromancien anéantit la seule famille qui me reste, je n’attends plus les ordres et je dégaine mon sabre. »

 

  • Avis :

J’avais lu les quatre premiers tomes de cette série il y a quelques années et j’avais totalement adoré cette histoire. Frustration ultime donc de savoir que Milady en avait arrêté la traduction et la parution. Aussi, lorsque MxM Bookmark a annoncé la reprise de la série, j’ai totalement couiné 😛

Et puisque le tome 5 sort bientôt, je me relance donc dans la lecture !

Cette fois encore, j’ai complètement embarquée dans le roman en compagnie de Kate. Ses réparties sont un régal et on ne peut que s’attacher à cette femme dont les pouvoirs la place à part et qui ne sait pas comment faire confiance aux gens. Kate est une héroïne forte mais qui fait beaucoup d’erreurs, comme chacun de nous. Elle parle trop vite, elle ne veut pas d’aide et elle pèche parfois par orgueil. Mais c’est aussi une femme qui se lance à fond dans ce qu’elle fait, qui croit à la justice et qui est prête à tout pour protéger ceux qu’elle aime.

L’intrigue se concentre dans une Atlanta étonnante où technologie et magie se livre une guerre de pouvoir, les vagues de l’une s’alternant avec les vagues de l’autre. Dans cette ville, de nombreuses créatures sont apparues et chaque peuple à ses propres codes et sa propre mentalité. Néanmoins, le lecteur n’est jamais perdu et, bien qu’il y ait pas d’explications intensives, on se retrouve très rapidement à savoir naviguer entre les uns et les autres. C’est l’un des autres points très positifs de la série : on comprends rapidement les us et coutumes des uns et des autres sans cependant jamais avoir l’impression que l’auteur doit tout nous expliquer.

C’est un monde assez dur que l’on découvre où tout est finalement possible pour peu qu’assez de personne y croit et Kate évolue entre toutes ses races avec difficultés et sans vraiment vouloir s’impliquer. L’intrigue la fait plonger au cœur de chacun d’entre eux, permettant aux lecteurs de se familiariser avec la ville et ses occupants. Comme à la première lecture, Curran et Derek sont rapidement devenus mes personnages chouchous même si Kate garde la palme.

En bref une lecture totalement addictive !

 

Item Poursuiveur : une saga entière d’au moins 4 tomes – 90 points (1/5)

Grisha, T1 Les Orphelins du royaume – Leigh Bardugo

 

Titre : Les Orphelins du royaume

Série : Grisha

Auteur : Leigh Bardugo

Traducteur : Nenad Savic

Editeur : Milan

Date de parution : 11 Octobre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

OMBRE. GUERRE. CHAOS.
Un royaume envahi par les ténèbres.
Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal.
Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold.
Parmi eux : Alina Starkov.
ESPOIR. DESTINÉE. RENOUVEAU.
L’avenir de tous repose sur les épaules d’une orpheline qui ignore tout de son pouvoir.
L’Invocatrice de lumière.

 

  • Avis :

Tout d’abord, j’adore le soin apporté aux détails dans la couverture : le cerf, les vêtements, les méandres un peu sombres en bas… Une illustration qui s’accorde parfaitement bien à l’histoire !

Ensuite concernant l’histoire justement… pour être honnête, j’étais curieuse car je ne savais pas trop si la fantasy jeunesse était vraiment pour moi puisque mes relations avec celle-ci sont finalement un peu en dents de scie. Je trouve parfois qu’il y manque un petit côté politique ainsi qu’une dureté qui s’accorde selon moi à la fantasy.

Mais là… Wow, j’ai été totalement entraînée dans l’histoire comme dans l’intrigue. Alina est un personnage attendrissant, plein de volonté mais aussi de faiblesses. Sa personnalité et son caractère la pousse à donner le meilleur d’elle-même sans pour autant être sûre de ce qu’elle fait. J’ai vraiment beaucoup aimé son évolution et je sens que le second tome va être douloureux à son égard. Les personnages qui l’entourent contribuent à accrocher le lecteur et l’auteur à parfaitement su allier les sympathiques à ceux qui le sont moins. Ce, sans jamais tomber dans un côté manichéen puisque les personnages sont très humains, ni bons ni mauvais mais avec chacun leurs défauts et leur passé. J’ai adoré Mal et Genya et, comme tous, j’ai ressenti cette attirance envers le Darkling et son côté intriguant.

Le monde qui nous entoure dans le roman est bien amené et on ne se sent jamais perdu, les descriptions des lieux permettant de se faire une carte mentale alors que les quelques mots typiquement sorti du monde permettent de s’y intégrer tout en étant soit « traduit » dans le texte soit facilement compréhensibles. Ils apportent une touche de fantasy que j’ai fortement appréciée.

L’intrigue est parfaite : politique, humaine et pleine de retournements. Je ne me suis pas lassée un seul instant de ce roman que j’aurai finalement dévoré d’un bout à l’autre en ayant toujours envie d’en savoir davantage tout en appréhendant de voir arriver la fin.

En bref un roman de fantasy haletant, très bien mené et qui me donne très envie d’avoir le second tome sous la main !

 

Entre dans

7 /50

et dans

Item Sombral : un livre que vous commencez avec des préjugés – 60pts

L’Attaque des Titans, Before the Fall – Ryô Suzukaze

 

Titre : Before the Fall

Série : L’Attaque des Titans

Auteur : Ryô Suzukaze

Basé sur l’oeuvre de : Hajime Isayama

Illustrateur : Thores Shibamoto

Editeur : Pika roman

Date de Parution : 11 Octobre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Angel Aaltonen, un artisan du district de Shiganshina, souhaite protéger son meilleur ami, un soldat du Bataillon d’Exploration amené à côtoyer les Titans de près lors des expéditions extra-muros. Pour cela, il doit mettre au point une arme capable de venir à bout de ces monstres réputés immortels. Cependant, personne ne connaît leur point faible, personne n’est jamais parvenu à en tuer un seul. Au prix de rudes épreuves, Angel finit par inventer un “dispositif” qui permettrait aux humains de tenir tête à leurs ennemis. Hélas, le parti Conservateur estime qu’il est inutile de se confronter davantage aux Titans et décide de dissoudre prochainement le Bataillon d’Exploration…
L’humanité va-t-elle restée recroquevillée derrière ses murs, totalement désarmée ?!

 

  • Avis :

Après Hope of the City et Mistress of the City, voici donc la genèse de l’Attaque des Titans ~

En soi, connaître toute la genèse du dispositif tri-dimensionnel peut être réellement intéressant pour les fans de l’Attaque des Titans puisque c’est ce dispositif qui est au cœur de la série. En permettant aux membres du Bataillon de pouvoir s’élever jusqu’au point faible des titans, ce dispositif est leur meilleur chance de survie. Mais il y a évidemment eu un avant et c’est ce que le roman nous permet de découvrir ici.

Au début du roman, les Titans sont invulnérables et Angel, artisan au service de l’armée, est curieux de pouvoir les observer pour trouver leur point faible, tout comme de voir l’utilité de ses inventions. Le personnage est bien amené et on comprend vite qu’il est plein d’imagination et qu’il veut faire au mieux tout en étant totalement à côté de la plaque pour que ce qui est des titans au départ. L’amitié qui règne entre Angel, Maria et Solmu est sympathique et permet une petite dose de douceur dans un roman finalement assez sombre (comme le reste de la série).

J’ai bien aimé les réflexions au long du roman mais j’aurai aimé que le côté politique soit un peu plus poussé puisque, si on se rend compte des tensions, on reste malgré tout en surface sur ce sujet. Néanmoins, le roman tient ses promesses de préquelle et d’explications du passé d’Angel.

En bref un roman qui plaira certainement aux fans de la série.

 

Entre dans

Item : Boutefeu chinois : un livre d’un auteur originaire de l’Extrême-Orient – 40pts

La Passe-Miroir, T1 Les Fiancés de l’Hiver – Christelle Dabos

 

Titre : Les Fiancés de l’Hiver

Série : La Passe-Miroir

Auteur : Christelle Dabos

Editeur : Gallimard Jeunesse

Date de Parution : 6 Juin 2013

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la citadelle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

 

  • Avis :

Après en avoir beaucoup entendu parler, je me suis décidée à me lancer !

J’ai adoré le début ! Le monde qui nous est présenté est génial et les caractéristiques des membres de la famille d’Ophélie m’ont beaucoup plût. Ce rapport qu’ils ont aux objets et au papier est totalement bien trouvé et fascinant et j’ai adoré toute la partie passée sur Anima. Le monde qui nous est proposé est dépaysant mais le lecteur ne s »y perd pas et les personnages rencontrés sont hauts en couleurs. Hector a gagné ma préférence sur Anima et, au fil des pages, Rosaline puis Archibald sont devenus mes petits chouchous.

L’intrigue posée était intéressante et je me suis posée pas mal de questions sur ce qui allait arriver à Ophélie dans le monde dans lequel elle met les pieds, à l’opposé de ses habitudes. Les décors sont posés de telle sorte qu’on se retrouve plongé dans l’histoire et on frissonne rapidement en se retrouvant au Pôle. Un début de roman qui m’a donc vite tenu en haleine.

Pourtant… J’ai bien conscience que je ne vais pas me faire des amis mais j’ai finalement décroché au fur et à mesure. J’ai attendu des intrigues politiques sournoises, des personnages très nuancés mais les événements, tout intéressants qu’ils soient, m’ont paru parfois un peu fades. En lisant ce roman, je me suis aperçue que, si j’adorais le fantastique jeunesse, si j’adorais la fantasy, je ne suis pas réceptive à la fantasy jeunesse qui me parait très édulcorée.

En bref un ouvrage qui m’a laissé sur ma faim…

 

Entre dans

5 / 50

et dans

Ordre de Merlin : un livre qui a reçu plusieurs prix littéraires (au moins 2) – 60pts

A la croisée des mondes, T1 Les Royaumes du Nord – Philip Pullman

 

Titre : Les royaumes du nord

V.O. : Northern Lights

Série : A la croisée des mondes

Auteur : Philip Pullman

Traducteur : Jean Esch

Editeur : Gallimard Jeunesse

Date de Parution : Septembre 2002

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l’atmosphère confinée d’une prestigieuse université anglaise, est-elle l’objet de tant d’attentions ? De quelle mystérieuse mission est-elle investie ? Lorsque son meilleur ami, Roger, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n’hésite pas à se lancer sur ses traces. Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde.

 

  • Avis :

Ah Philip Pullman… A la croisée des mondes fait partie de ces ouvrages qui m’ont suivi durant mon enfance et pour lesquels j’aurai toujours une tendresse particulière. Ma première lecture date du collège et, en le relisant ces jours-ci, j’ai vraiment été étonnée de me rendre compte que je me souvenais quasiment de toute l’histoire, des petits rebondissements et des personnages. La preuve que ce récit m’avait marqué !

Si je n’ai donc pas eu de surprises au fil des pages, je me suis pourtant de nouveau laisser entraîner par Lyra et sa fougue. Le duo humain-daemon est toujours un régal et la magie qui se dégage des pages m’a totalement emporter dans le Grand Nord. J’y ai retrouvé Iorek et Seraphina avec plaisir et, comme dans mon enfance, j’ai frémit pour ces personnages, je les ai aimé et j’ai espéré.

Le point ultra positif de ce roman : son héroïne. Lyra n’a rien d’une enfant surdouée qui n’a aucun effort à faire pour réussir, d’une gamine irréprochable et sans défaut. Son caractère bien trempé la pousse parfois à prendre de mauvaises décisions et elle est la reine du mensonge. Mais Lyra est attachante, courageuse et si fidèle que nombre d’adultes feraient bien de prendre exemple sur elle.

L’intrigue nous entraîne dans ses pas et nous confronte à sa force de caractère et aux décisions parfois douloureuses qu’elle est forcée de prendre malgré son jeune âge. Mais si cet ouvrage est un roman d’aventures, il présente surtout une formidable histoire d’amitié. Inter-espèce, intergénérationnelle, chacun s’entraide pour un but commun. Si l’histoire est sombre, les lueurs d’espoir qui la compose pousse le lecteur à rester positif et, comme Lyra, à vouloir donner le meilleur de lui-même.

En bref une histoire envoûtante, qui entraîne son lecteur dans un tourbillon d’émotions.

Et comme je sais que le second tome avait été mon préféré… J’ai hâte de retrouver Will  dans La tour des anges !

 

 

Entre dans

56 / 50

et dans

Item : Photographie enchantée : un livre qui a été adapté au cinéma ou en série (ou qui va prochainement l’être)

– 30 pts

Un roman d’aventures (ou presque !) – Yaël Hassan

 

Titre : Un roman d’aventures (ou presque !)

Auteur : Yaël Hassan

Editeur : Syros

Date de Parution : 7 Septembre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Un écrivain inexpérimenté tente d’écrire coûte que coûte un roman d’aventures. Une petite leçon d’écriture décomplexée, à l’humour fou !

Bon, mon père m’a demandé d’écrire la quatrième de couverture de son livre.
C’est son premier roman, j’ai tout lu au fur et à mesure, et sans moi je ne sais pas s’il serait allé jusqu’au bout. Il faut dire qu’il partait de rien, avec une vague histoire de parents disparus… Il cherchait même des conseils sur Internet !
Au début j’étais critique, mais honnêtement il s’en est bien sorti. En plus, il m’a mis dedans, avec mon vrai prénom !
Alors, si vous voulez lire un très bon roman avec du suspense, des scènes d’action, des personnages top, de l’amour* et de l’amitié, n’hésitez plus !
* J’en profite pour préciser que je ne suis pas amoureux de Bella.

 

  • Avis :

Le roman nous présente Nathan, fraîchement au chômage, qui décide de se laisser le temps de travailler sur le roman qu’il a envie d’écrire depuis des années. Ce qu’il veut écrire, c’est un roman d’aventures mais… qu’est-ce qu’un roman d’aventures au fait ?

Au fil des pages, Nathan se pose des questions sur son texte, l’écrit, y réfléchit et se trouve confronté à un cambriolage dans sa maison de campagne. Entre sa propre aventure de savoir pourquoi quelqu’un s’est intéressé à sa maison, les rappels de ses souvenirs d’enfance et son roman, l’action ne manque pas !

Les deux histoires sont aussi intéressantes l’une que l’autre et leur alternance est bien dosée, ne laissant jamais le lecteur frustré de l’une ou l’autre. J’ai beaucoup sourit en tournant les pages, j’ai trouvé les personnages adorables et l’histoire bien menée.

On se prend rapidement au jeu de ces deux histoires qui n’en font finalement qu’une et qui se répondent un peu l’une à l’autre. Je l’avoue, le fait d’écrire m’a fait encore plus m’attacher à Nathan et parfaitement comprendre ces petits moments où il a envie d’aider ses personnages et de les voir heureux. Ces moments sur l’écriture sont vraiment un plus au roman dans le sens où ils amènent le lecteur à entrer dans la peau de l’écrivain, à tenter de comprendre le pourquoi des actions de ses personnages comme ce qui le pousse à avoir invité ces personnages-là dans son roman et pas d’autres.

En bref un roman qui plaira aux plus jeunes comme aux adultes, entre actions et réflexions, chacun y trouvera son compte et passera un très bon moment ~

 

Entre dans

53 / 50

Et dans

Item : Suédois à museau court : un livre avec une couverture chargée (avec beaucoup de détails) – 40pts