Le Graal – Claudine Glot

 

Titre : Le Graal

Auteur : Claudine Glot

Editeur : Ouest-France

Date de Parution : Mars 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :
Le Graal est un monde de mythes. Un monde de mystères et d’éblouissement. Coupe de sang du Christ ou chaudron celtique, pierre divine ou force de vie, liqueur d’immortalité ou trésor alchimiste, chacun chemine sur la voie du Graal, à travers un labyrinthe complexe de milliers de récits où l’on se perd avec ivresse. De cet univers, ce livre se veut un aperçu, un ensemble de repères, un rappel des origines et des variantes.

 

  • Avis :

Ce joli livre court nous propose un aperçu du contexte du Graal dans la légende Arthurienne, de son évolution au fil des textes tout comme de son importance dans ceux-ci. Ce tour d’horizon m’a permis de découvrir de nouvelles œuvres et m’a donné envie de me procurer ces anciens textes pour pouvoir les parcourir dans leur ensemble.

Pour être honnête, le Graal ne fait pas partie de ce qui m’attire de prime abord dans La Légende Arthurienne. Certainement car il annonce la fin du Royaume et, si les descriptions du cortège me plaisent souvent beaucoup dans leur manière d’être présentées, la connotation chrétienne n’est pas ce qui m’emballe le plus dans ces textes. De plus, je n’ai pas d’atomes crochus particuliers avec Perceval que je trouve particulièrement niais (mais j’aime bien Galaad xD).

Pourquoi le choix de ce livre me direz-vous ? Parce que je connais très peu tout ce qui entoure le Graal justement et que j’ai fini par en être curieuse (oui, je vieillis, je m’intéresse à des choses qui m’attirait moins à l’adolescence) et le côté concis de ce livre permet d’en découvrir beaucoup en peu de pages.

D’autant plus que je savais que les textes de Claudine Glot allaient me permettre de mieux comprendre le sujet et de l’appréhender dans sa globalité de manière claire et précise. Et, effectivement, j’ai découvert de nombreuses choses que je ne connaissais pas, qui sont ici livrés de façon concise et m’ont donné envie d’en apprendre d’avantage.

Chaque page est en outre illustrée d’enluminures, de peintures, d’affiches ou de photos qui nous font voyager dans le temps à la découverte des textes et des musiques qui nous sont présentés.

En bref une belle plongée autour du Graal, qui permet d’en apprendre plus sur cet objet d’une grande importance pour la quête Arthurienne.

Publicités

Le Roman du Roi Arthur – Gérard Lomenec’h

 

Titre : Le Roman du Roi Arthur

Cycle Lancelot et La Quête du Graal

Transcrit et présenté par : Gérard Lomenec’h

Editeur : Ouest-France

Date de Parution : 23 Février 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

L’épopée du roi Arthur fascine depuis plus d’un millénaire.
Escalibur, la Table Ronde, Le Saint Graal renvoient au souverain légendaire, héros d’un roman-fleuve appelé Cycle Vulgate. Prince courtois et conquérant des Romains, Arthur ordonne des fêtes et tournois pour ses compagnons d’aventure. Gauvain, Perceval, Bohort portent les valeurs chevaleresques. Les ombres évanescentes de Morgane et de La Dame du Lac errent en ces décors de fiction. Armes et amour : la folle passion de Lancelot et Guenièvre l’empêche d’achever la quête du Graal réservée à son fils Galaad,  » le meilleur chevalier du monde « . Des rivalités de lignage vont sonner le Crépuscule de l’univers arthurien inscrit dans la pierre de Salesbières. Ainsi s’avèrent les prédictions de l’énigmatique Merlin, machiniste des splendeurs et prophète des rêves tragiques du royaume de Logres.

 

  • Avis :

Ce n’est pas un secret, je suis fascinée par tout ce qui touche à la Légende Arthurienne et cet ouvrage ne pouvait donc que m’attirer. A noter tout d’abord sa qualité en tant que tel. Il est tout simplement sublime ! Le papier épais fait que c’est un régal de tourner les pages et les enluminures sont parfaitement mises en valeur.

Ce qui ressort ensuite de cet ouvrage, outre sa qualité visuelle, c’est la facilité avec laquelle chacun peut le lire. Les textes originaux sont assez délicats à lire et à appréhender pour un public qui souhaite en savoir un peu plus sur la geste Arthurienne sans s’y perdre. Or ici, le texte est accessible à tout le monde. Les chapitres très courts permettent de mettre en lumière les événements un par un, sans perdre le lecteur entre les différents lieux et protagonistes. Ainsi, on suit tout d’abord Merlin, puis Lancelot, avant de s’intéresser à la Quête du Graal dans son ensemble et à la fin du royaume Arthurien.

Les textes sont agrémentés de nombreuses illustrations, prises dans des bibliothèques prestigieuses et j’ai apprécié de pouvoir les découvrir une par une. Parfaitement bien choisie, elles mettent en lumière certaines parties des textes tout comme elles démontrent la force des textes Arthuriens qui ont inspiré de nombreuses peintures et enluminures.

Si j’ai lu beaucoup de textes concernant le Roi Arthur et les chevaliers de la Table Ronde, certains des passages présents ici m’étaient étrangers et j’ai été très agréablement surprise de les découvrir ! Certaines parties résument ce qui doit être de longs bouts de la Quête du Graal et m’ont donné envie de découvrir le texte originel.

En bref cet ouvrage nous propose une plongée dans l’histoire de Merlin et d’Arthur, de Lancelot et de Guenièvre, de Gauvain et de Galaad ainsi que des compagnons qui vont leurs prêter mains fortes ou leur nuire au fil du temps. Le texte est accessible et permet une belle lecture de la manière dont était autrefois racontés les aventures courtoises et épiques des Chevaliers de la Table Ronde.

Une nouvelle fois, une très belle parution chez Ouest-France, qui figurera en bonne place dans ma bibliothèque !

Quelques photos pour vous donner un aperçu 🙂

 

Item Vert gallois : un livre qui traite des légendes celtiques

L’Herbier Secret du Druide – Pascal Lamour

 

Titre : L’herbier secret du druide

Auteur : Pascal Lamour

Editeur : Ouest France

Date de Parution : 27 Octobre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Dans les savoirs que les druides nous ont transmis, les plantes figurent en bonne place. Voyageant de notre terre vers l’autre monde, sans limite, le druide nous enseigne comment soigner le corps, l’esprit et l’âme.
En rassemblant toutes ces plantes par des critères symboliques, rituels, par leurs liens avec les saisons et l’autre monde, nous remarquons qu’elles ont des continuités thérapeutiques qui ne peuvent être fortuites.
Pour la première fois, un ouvrage vous permet de créer le lien entre symboles et médecine végétale, à partir des connaissances ancestrales des Celtes.
Suivez le druide apothicaire sur un cycle des saisons avec 52 plantes à découvrir ou à re-découvrir.

 

  • Avis :

L’ouvrage nous présente tout d’abord la raison qui a poussé l’auteur à l’écrire et j’ai trouvé ce fait très intéressant. Nous nous plongeons ensuite dans le monde Druidique et son rapport avec la nature, notamment avec les plantes. Chez les Druides, les plantes jouent un rôle essentiel, qu’il s’agisse de la santé du corps, de l’esprit ou de l’âme. Soigner les troubles est certes importants mais il convient aussi de chercher les causes de ces troubles et de les régler. C’est l’un des points qui m’a très vivement intéressé puisque je trouve qu’on ne prend généralement pas assez en compte le côté psychologique de certaines douleurs.

Lorsqu’on parle de druidisme, les préjugés sont assez nombreux et l’auteur explicite ici de manière aussi claire que détaillée le rapport entre le druidisme et la médecine végétale. Au fil des pages, on s’aperçoit du côté logique des principes druidiques et de l’importance qu’à le respect de la nature dans ces principes.

Cette première partie permet de bien s’immerger dans l’ouvrage tout en rappelant qu’utiliser les plantes ne se fait pas de manière aléatoire : il faut les connaître et savoir les utiliser. Pour ce faire, chaque plante est ensuite détaillée. On retrouve les différents noms de la plante en question : commun, galois et breton. Ceci associé à sa description, à sa période de floraison, son habitat, ses propriétés, quelles parties de la plante utiliser et les précautions à prendre. Trois pictogrammes sont d’ailleurs présents dans l’ouvrage : toxique, pouvant être nocive ou sans danger (ce qui n’exclue évidemment pas de respecter les précautions d’emploi !). Nous retrouvons ensuite les propriétés de la plantes dans les trois mondes que nous avons abordés précédemment : corps, esprit et âme lorsque celui-ci est concerné.

Les saisons sont aussi très importantes puisque la floraison des plantes dépend bien évidemment des mois qui passent. Ainsi, les plantes sont réparties selon les saisons durant lesquelles elles poussent. Si on peut considérer cet ouvrage « dans l’air du temps » puisqu’actuellement, les médecines naturelles reviennent sur le devant de la scène, L’Herbier Secret du Druide est surtout un retour aux sources dont la première partie nous donne toutes les clefs pour appréhender le reste des pages.

En bref un ouvrage ultra intéressant sur la manière dont les plantes peuvent agir sur notre quotidien lorsqu’on sait comment les y intégrer.

Je remercie Ouest-France pour ce livre que je vais très régulièrement compulser.

Monstres Médiévaux – Daniel et Maria Kempf

 

Titre : Monstres Médiévaux

Auteurs : Damien et Maria Kempf

Editeur : Intervalles

Date de parution : 23 Novembre 2017

 

 

  • Résumé :

Les monstres envahissent nos rêves : effrayants, laids, narquois ou sympathiques, ils peuplent notre inconscient. Même s’ils appartiennent à un monde différent, ils ne cessent de nous rendre visite, de se tenir à nos côtés.
L’engouement de plusieurs générations pour Star Wars, Harry Potter ou pour toutes les épopées qui reviennent en force dans les romans, les films de science-fiction ou la bande dessinée témoigne que ces créatures qui ont donné lieu à des œuvres d’une richesse inouïe et d’une imagination débordante au Moyen Âge continuent à fasciner, à nourrir notre soif de fantastique.
Les manuscrits médiévaux regorgent d’enluminures prodigieuses où les artistes ont donné libre cours à leur créativité pour donner corps à ces êtres légendaires, dragons, hommes à tête de chiens, licornes, sirènes et autres démons. Ces œuvres nous apportent un éclairage précieux sur la société médiévale – sa conception de la nature et du monde, de la religion et des mœurs, et son imaginaire, dans lequel les monstres occupent un rôle de premier plan.
Il était grand temps de faire sortir de bibliothèques parfois inaccessibles au public toutes ces images de monstres qui ont fait partie intégrante de la culture médiévale, où se mêlaient crainte de Dieu, peur de l’enfer, mais aussi un goût pour le surnaturel et pour des mondes inconnus. Doit-on vraiment s’étonner que nombre d’entre eux nous paraissent étrangement familiers ?

 

  • Avis :

Je ne m’attendais pas à cet ouvrage en le recevant. A dire vrai, au vu du résumé, je pensais qu’il serait plus grand et qu’il s’agirait vraiment d’un index retrouvant différents monstres médiévaux, classés dans un ordre particulier. L’ouvrage est finalement assez petit et fait moins de cent pages.

Concernant les textes, je pensais qu’il allait s’agir d’explications sur les croyances de l’époque, peut-être par régions ou par des citations de livres explicatifs. S’il y a effectivement quelques ouvrages de cités, il s’agit essentiellement de croyances tirés du catholicisme et donc de rencontres des saints envers des monstres particuliers.

Par contre, j’ai trouvé les dessins vraiment intéressants car ils permettent de voir à quoi pouvaient ressembler les illustrations d’époque. Chacune d’elle est d’ailleurs tiré d’un ouvrage dont on peut découvrir le titre à la fin. Ainsi, il est possible de faire des recherches complémentaires. Les enluminures et les gravures qui parsèment les pages sont hautes en couleurs et apportent un réel intérêt au livre. Plus que les textes finalement.

Pour avoir suivi un cours sur les représentations des animaux fantastiques à l’époque médiévale lorsque j’étais à la fac, j’ai été un peu déçue qu’il y ai finalement très peu de textes et que ces derniers n’expliquent pas grand chose.

En définitive, si ce n’étaient les dessins, qui permettent de se plonger dans le contexte médiéval, l’ouvrage est trop succin pour apporter de réelles informations, ce que je trouve dommage. Je m’attendais plus à un ouvrage répertoriant les différents monstres, classés par genre ou ordre alphabétique et je suis finalement restée un peu sur ma faim…

 

Item Petrificus Totalus : un livre à la couverture rigide – 40pts

Angelica Varinen, T1 Le Voleur de bijoux – N.M. Zimmermann et Noémie Chevalier

 

Titre : Le Voleur de bijoux

Série : Angelica Varinen

Auteur : N.M. Zimmermann

Illustrateur : Noémie Chevalier

Editeur : Flammarion Jeunesse

Date de Parution : 10 Janvier 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Angelica, une détective prête à tout pour résoudre les mystères !
Angelica Varinen n’est pas une princesse comme les autres : elle est détective. Lorsqu’elle apprend le vol des bijoux de son amie Éloïse, elle fonce à l’aventure.
Accompagnée de sa renarde magique Naali et de son chat surdoué Buffon, la voilà partie sur la piste des voleurs…

 

  • Avis :

La première chose qui m’a attiré vers ce roman, c’est la couverture que je trouve très jolie ! En vérité, toute la mise en page est top, chaque page étant illustrée sur les côtés. Quelques illustrations pleine page à l’intérieur complètent la tout.

Concernant l’histoire en elle-même, nous suivons la petite princesse Angelica qui n’aime rien tant que de résoudre des mystères. Ses parents travaillant à l’étranger, elle se retrouve seul avec Atticus et Charlotte pour s’occuper d’elle et les deux adultes ont fort à faire avec sa propension à se jeter dans l’aventure. J’ai beaucoup cette petite famille que l’on découvre, comprenant Angelica, les deux adultes ainsi que la renarde qui se téléporte et le chat qui parle. Les animaux apportent une petite touche de fantasy au roman.

Ce premier tome permet aussi de faire la connaissance de deux amies d’Angelica qui ont subi un vol et vont être à l’origine de la volonté de la princesse de retrouver le coupable. Les déductions de la jeune fille sont intelligentes et on se prend vite au jeu de trouver le coupable. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la résolution !

Un petit clin d’œil aussi aux spécialités culinaires très particulières d’Angelica qui amènent une touche d’humour à l’histoire.

En bref une histoire vraiment sympa servie avec une très jolie mise en page.

J’avais pris quelques photos de l’intérieur mais puisqu’il y a un bouton « feuilleter » sur la page du roman, je vous laisse aller voir juste ici pour découvrir les premières pages (ce sera beaucoup plus joli à l’œil !)

 

17 /50

item Zabini : un livre dont le titre ou le nom/prénom de l’auteur commence par Z – 50pts

Une Bretagne des Légendes – Yves Paccalet & Yvon Boëlle

 

Titre : Une Bretagne des Légendes

Auteur : Yves Paccalet

Photographe : Yvon Boëlle

Editeur : Ouest-France

Date de Parution : 13 octobre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Trente légendes sur la Bretagne pour mieux appréhender ses mystères et son histoire légendaire.
Les thèmes principaux (titres provisoires) :
– Ciel, terre et mer (Carnac, Gavrinis, Bréhat, Cap Fréhel, Golfe du Morbihan) ;
– Saints, diables et anges (Carnoët et la vallée des saints, Belle-Île-en-Mer, Tronoën, Fouesnant, monts d’Arrée) ;
– Fées, magiciens et magiciennes (Forêt de Paimpont, baie d’Audierne, landes de Lanvaux, presqu’île de Crozon) ;
– Lutins et revenants (Monteneuf, monts d’Arrée, chaos d’Helgoat, Guérande) ;
– Galerie de monstres (île de Batz, île de Bréhat, Combourg, forêt de Quimperlé) ;
– Crimes et châtiments (Douarnenez, île d’Houat, île d’Ouessant, île de Sein) ;
Magnifiques photographies pour un très beau livre de fin d’année sur la Bretagne.

 

  • Avis :

Wow… C’est la première chose qui me vient pour décrire cet ouvrage.

Ce n’est pas un secret, ma partie bretonne vibre pour cette patrie et ici, les mots et les photos présentent un endroit sublime, plein de poésie, aussi indomptable que merveilleux.

L’ouvrage se divise en plusieurs thèmes que vous pouvez trouver dans le résumé ci-dessus. Pour chaque histoire, vous découvrez le nom d’un lieu et trois pages de texte illustrés de deux ou trois photos pleine page. J’ai aimé que les textes mêlent plusieurs légendes, Yves Paccalet prenant le temps de donner les noms différents des personnages selon les régions, tout comme de parler de plusieurs légendes lorsqu’elles se sont parfois mêlées pour n’en former qu’une seule avec différentes variations. On découvre donc de nouvelles légendes alors que certaines font résonner en nous des souvenirs  ainsi que l’écho de contes déjà entendu différemment.

L’écriture est vraiment entraînante et les photos donnent tout simplement l’impression d’y être. Elles montrent souvent des endroits qu’on pourrait qualifier de sauvage et qui présente la nature dans toute sa splendeur, avec des couleurs magnifiques comme seule elle peut le faire. J’ai redécouvert des lieux que je connais déjà mais qui m’émerveillent toujours autant et d’autres m’ont donné envie d’aller sur place les voir « en vrai ». En définitive, l’ouvrage tout entier est une invitation au voyage en terres bretonnes.

La nature est au cœur de la plupart des Légendes bretonnes et elle prend toute sa place dans cet ouvrage qui rappelle autant sa beauté que sa dureté. Qui entraîne aussi de nombreuses réflexions sur la place des hommes, interrogeant les légendes pour y découvrir des leçons importantes.

En bref un ouvrage sublime à mettre entre toutes les mains.

Pour feuilletez, cliquez ici

(le pdf provient de la page du roman sur la FNAC)

 

Mandragore : un livre avec des plantes sur la couverture (pas de fleurs) – 30pts

Spooky, T3 Malices de Princesse – Carine-M & Elian Black’Mor

 

Titre : Malices de Princesse

Série : Spooky

Auteur & Illustrateurs : Carine-M & Elian Black’Mor

Editeur : Glénat

Date de Parution : 11 Octobre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Panique au pays des contes de fées !
Spooky s’apprêtait à passer une monstrueuse nuit d’anniversaire pour Halloween, mais voilà que sept nains bien connus de tous débarquent pour lui fermer l’accès au royaume des contes. Là-bas, il parait qu’un nouveau despote met tout sens dessus dessous et qu’il a décrété la pension pour monstre indésirable ! Qui peut-il bien être et où sont passés les parents de Spooky ? Livrée à elle-même, avec son sac à malices comme précieux compagnon, la meilleure amie des monstres part se frayer un chemin jusqu’au pays des contes pour découvrir ce qui s’y trame… C’est le début d’une longue quête, à la rencontre de personnages hauts en couleurs…

 

  • Avis :

Le petit rituel de Samhain : avoir le nouveau tome de Spooky sous la main *-*

Comme je suis assez désorganisée ces derniers temps (qui a dit tout le temps ?), j’ai laissé traîner la chronique et j’en ai donc profité pour relire Spooky (hi hi !) avant de vous retrouver ici.

Mais que se passe-t-il donc au pays des contes de fées ? Là où tout est rose et où tout le monde est charmant ? Pourquoi l’accès est-il fermé ? D’où vient ce mauvais temps ? Interdite de séjour, Spooky entend bien découvrir ce qu’on lui cache tout en n’oubliant pas de préparer en prime sa fête d’anniversaire ! Car Spooky a plus d’un tour dans son sac à malices surtout lorsqu’il s’agit d’aider son père et sa mère.

Comme toujours on y retrouve plein de clins d’œil à nos contes préférés et plein de petits détails qui font toute la différence à la lecture. On est emporté, entraîné, avalé à la suite de Spooky et de ses compagnons pour sauver le pays des contes de fées piégé dans la froidure !

J’ai adoré retrouver mes personnages préférés, découvrir les farfadets et rencontrer les petits galets (j’envisage même d’en adopter un pour pouvoir retrouver mon chemin en un tour de main !). Je n’ai pas pu m’empêcher de passer un bon moment sur chaque dessin pour tenter d’en découvrir toutes les subtilités. Je suis certaine que plusieurs m’ont échappé et j’ai donc hâte de recommencer à chercher 😛

En bref encore une histoire amusante, colorée, pleine de bonne humeur et de lapins : à mettre entre toutes les mains ! (exemptes de confitures pour éviter les déconfitures ~)

Et cette fois, c’est directement par Arsenic et Boule de Gomme que j’ai commandé et Spooky est donc arrivée toute mignonnement dédicacée ❤

Pour lire en ligne les premières pages : cliquez ici