Section 13, T1 Jack et le bureau secrets – James R. Hannibal

 

Titre : Jack et le bureau secret

V.O. : The Lost Property Office

Série : Section 13

Auteur : James R. Hannibal

Traducteur : Faustina Fiore

Editeur : Flammarion

Date de Parution : 6 Septembre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

«Le scarabée mécanique envoyait de grosses décharges électriques. Jack se concentra. Tout sembla ralentir. Soudain, il put prédire les mouvements de l’insecte avant même qu’il ne bouge.
Il le frappa de plein fouet ; le scarabée bleu-vert tomba par terre. Un violent éclair en jaillit. Gwen attrapa Jack.
— Vite, cours!»

À Londres, le père de Jack a disparu. Le garçon se lance à sa recherche. Il découvre alors une société secrète et comprend que sa famille en fait partie. Un ennemi puissant se dresse soudain sur sa route. Aura-t-il la force de le vaincre?

 

  • Avis :

En découvrant ce roman, je suis tout d’abord tombée amoureuse de la couverture. Énigmatique, qui attire la lumière… vraiment très jolie !

Concernant l’histoire, on est très vite dedans et on se pose beaucoup de questions au fil des pages. Des questions qui trouvent doucement leur résolution, le lecteur n’étant jamais abandonné dans un flou total. Moi qui n’aime habituellement pas les descriptions, j’ai été totalement fascinée par les lieux qui nous sont présentés ici. Tout comme par les objets.

Je me suis vite attachée à Jack et le fait qu’on découvre ce nouveau monde et ses possibilités en même temps que lui amènent une empathie particulière entre le lecteur et le personnage. D’autant plus qu’il est vraiment sympathique, réfléchit et très attaché à sa famille. Gwen a tout du parfait acolyte et ses petits défauts ne rende le personnage que plus humain.

L’intrigue est passionnante et on se laisse porter par les événements, apprenant de nouvelles informations de chapitres en chapitres et voulant toujours en savoir plus. La quête dans laquelle se lance Jack est couplée à un côté très historique du grand incendie de 1666 et j’ai trouvé cette plongée dans le Londres ancien très intéressante à vivre. On voyage en même temps que Jack et on découvre Londres à ses côtés.

Etant un tome d’introduction, ce roman aurait pu se concentrer sur les personnages et oublier l’histoire alentour mais, au contraire, si les personnages sont tous présentés et gagne en importance au long du récit, l’intrigue n’est jamais mise de côté, l’auteur distillant de quoi tenir son lecteur en haleine tout en lui promettant de nouveaux tomes qui verront certainement grandir les personnages et se complexifier l’intrigue.

En bref un roman qui donne envie de rencontrer Jack et Gwen et de continuer à les suivre dans leurs aventures pour un bon moment !

 

Entre dans

55 / 50

et dans

Item : Carte du Maraudeur : un livre dans lequel il y a une carte illustrée du monde – 40pts

Publicités

Coupe des 4 Maisons 2017/2018

Hello !

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir la deuxième année de la Coupe des 4 Maisons ~

Je vous en avais parlé l’année dernière juste ici et j’avais passé une super année très conviviale à échanger autour des lectures lues dans le cadre du challenge.

Je reprends donc le Poudlard Express pour cette nouvelle année ! Mon but : avoir plus de 2095 points (mon nombre de points de cette année) et atteindre la note « Optimal » (j’ai eu « Effort Exceptionnel » pour cette année).

Voici donc la liste des items à valider pour cette nouvelle année scolaire :

Première année : items à 10 points
  • Le monstrueux livre des monstres : un livre que vous n’avez pas réussi à terminer
  • Mimi Geignarde : un livre dont vous n’aimez pas la couverture
  • Gobelbabil : un livre dont le titre est en anglais (mais dont le corpus n’est PAS en anglais)
  • Maison de Poudlard : un livre aux couleurs de la maison qui vous correspond le MOINS
  • Plume à papote : un livre dont vous entendez parler depuis longtemps
  • Philtre de Romilda Vane : Un roman d’amour
  • Mornille : un livre qui coûte moins de 10 euros (hors livres numériques et hors livres d’occasion)
  • Livre invisible de l’invisibilité : un livre auto-édité
  • Reducto : un livre de moins de 150 pages
  • Rictusempra : un livre dont vous avez adoré la fin
  • Oubliettes : lire ou relire un des spin-offs de Harry Potter (Contes de Beedle le Barde, Les Animaux fantastiques, Le Quidditch à travers les âges)
  • Choixpeau magique : un livre choisi par quelqu’un d’autre
  • Histoire de Poudlard : un livre que vous avez déjà lu avant
  • Farces pour sorciers facétieux : un livre qui vous a fait rire
  • Le Survivant : un livre dont les chapitres ont des titres (photo à l’appui)
Deuxième année : items à 20 points
  • Eckeltricité : un livre numérique
  • Pétards surprises : un livre que l’on vous a offert
  • Obscurus Books : un livre édité dans votre maison d’édition préférée
  • Boursouflet : un livre de poche
  • Chicaneur : un livre publié il y a moins de 3 mois
  • Retourneur de temps : un livre édité l’année dernière (préciser la date)
  • Niffleur : le 1er tome d’une saga
  • Dobby : un livre de fantasy
  • Bal de Poudlard : un livre avec une robe sur la couverture
  • Violette et la Grosse Dame : un livre dont la 4e de couverture est dans la continuité de la 1ère et du dos (preuve à l’appui)
  • Arithmancie : un livre de science-fiction
  • Dudley : un one-shot
  • Dennis Crivey : un livre d’une jeune maison d’édition (moins de 4 ans ; préciser l’année d’ouverture)
  • Brasier obscur : un livre à la couverture en noir et blanc
  • Mrs Pince : un livre que vous avez emprunté
Troisième année : items à 30 points
  • Photographie enchantée : un livre qui a été adapté au cinéma ou en série (ou qui va prochainement l’être)
  • Mandragore : un livre avec des plantes sur la couverture (pas de fleurs)
  • Scrutoscope : un roman d’horreur ou d’épouvante
  • Expecto Patronum : le premier livre publié d’un auteur
  • Collier d’opale : un livre où il est question de malédiction
  • Beauxbâtons : un livre dont l’auteur est français
  • Gallions : un livre qui coûte plus de 18€
  • Avada Kedavra : un livre dont l’auteur est décédé
  • La Trace : un livre dont l’auteur était mineur au moment de sa publication
  • Waddiwasi : 3 BDs/mangas en 24h
  • Grimoire poussiéreux : un livre qui prend la poussière dans votre PAL depuis au moins un an
  • Échecs version sorciers : un livre en lecture commune
  • Cheminette : un livre avec une narration à deux voix ou plus
  • Auror : un roman policier/thriller
  • Alohomora : un livre avec une clé, une serrure ou un cadenas sur la couverture
Quatrième année : items à 40 points
  • Sinistros : un livre apocalyptique ou post-apocalyptique
  • Miroir à double sens : un livre éponyme (le titre est aussi et seulement le nom du héros – le nom de la série ou le nom du tome)
  • Hiboux Express : un livre épistolaire
  • Gemino : un livre dont l’auteur porte le même prénom que vous
  • Impasse du tisseur : un livre avec une fin ouverte (ne pas citer le nom du livre)
  • Sphinx : un livre qui traite de la mythologie égyptienne
  • Petrificus Totalus : un livre à la couverture rigide
  • ASPICs : un livre noté 17/20 ou plus sur Livraddict
  • Sainte Mangouste : un livre où le héros principal est malade
  • Journal de Jedusor : une biographie ou une autobiographie
  • Carte du Maraudeur : un livre dans lequel il y a une carte illustrée du monde
  • Coquecigrue : un livre avec un animal mignon sur la couverture
  • Têtembulle : un livre qui se passe sous l’eau ou à proximité
  • Portoloin : un livre qui ne se passe ni en France, ni aux USA, ni en Angleterre, ni dans un monde imaginaire
  • Batteurs : un livre écrit à quatre mains
Cinquième année : items à 50 points
  • Champs de citrouilles : un livre terminé le jour d’Halloween
  • Hedwige : un livre à la couverture hivernale
  • Rita Skeeter : un livre dont vous avez posté la critique sur internet (ton blog, Babelio, Livraddict, Booknode, Goodreads, Amazon…) : une preuve pour cet item
  • Véritaserum : un livre tiré d’une histoire vraie
  • Animagus : un livre dont le titre comporte le nom d’ un animal existant
  • Zabini : un livre dont le titre ou le nom/prénom de l’auteur commence par Z
  • Beedle le Barde : un conte réinventé
  • Vitmagic : un livre sur le développement personnel
  • Bizarr’sisters : un livre dans lequel la musique tient une place importante
  • Croûtard : un livre dans lequel les rongeurs (lapins compris) sont à l’honneur
  • J.K. Rowling : finir un livre lors de la Journée nationale du livre (23 Avril 2018)
  • Gazette du sorcier : un livre dans lequel le journalisme a une place importante
  • BUSEs : un livre noté en dessous de 13/20 sur LivrAddict
  • Filet du diable : un livre que vous pensiez aimer mais qui est une déception
  • Cognards : lire deux romans différents d’un même auteur
Sixième année : items à 60 points
  • Salle Janus Thickey : un livre sur le thème de l’amnésie
  • Stupefix : un livre qui vous a bouleversé
  • Drago Malefoy : un livre où le personnage principal est un anti-héros
  • La tapisserie des Black : lire toute une série de BDs/mangas (au moins 4 tomes)
  • Albus Dumbledore : un livre dont l’histoire se passe à la Belle Époque (fin XIXe début XXe siècle)
  • Sombral : un livre que vous commencez avec des préjugés
  • Champifleur : un livre avec un troll dans l’histoire
  • Engorgio : Un livre composé d’au moins 40 chapitres
  • Angelina Johnson : un livre où l’héroïne est d’origine afro
  • Duel de sorciers : lire deux romans d’une même saga
  • Lumos : un livre sur lequel le titre est écrit en dorure
  • Ordre de Merlin : un livre qui a reçu plusieurs prix littéraires (au moins 2)
  • Ford Anglia volante : un livre de type roadtrip
  • Scrouts à Pétards : un livre dont le titre comporte un néologisme (un mot inventé, propre à l’univers)
  • Nicolas Flamel : un livre dont le personnage principal est une personne âgée
Septième année : items à 70 points et plus
  • Bloclang : un livre qui n’a qu’un seul mot pour titre
  • Amplificatum : un livre de plus de 800 pages
  • Bibliothèque de Poudlard : une intégrale (plusieurs tomes réunis en un seul livre)
  • Nox : un roman en huis clos
  • Pensine : un livre qui est sorti quand vous étiez enfant (entre 0 et 10 ans – Précisez l’année de publication du livre)
  • Dissendium : un livre d’un genre que vous n’avez pas l’habitude de lire
  • Fourchelang : un livre en VO (hors français)
  • Beuglante : un livre audio
  • Éclair de feu : lire un livre de plus de 400 pages en 24h
  • Hominum revelio : un livre dans lequel il n’y a pas d’humain – 80 points
  • Jumelles Patil : lire le tome final de deux sagas – 80 points
  • Touffu : une trilogie – 80 points
  • Poursuiveur : une saga entière d’au moins 4 tomes – 90 points
  • Rapeltout : lire ou relire tous les Harry Potter (7 tomes) – 100 points
  • Hermione, sors de ce corps ! : lire au moins 100 livres (maximum 30 mangas/BD confondus) cette année (sont aussi pris en compte les livres lus pour d’autres items) – 150 points
Cette année, la chasse aux horcruxes disparaît, au profit de…
LA CHASSE AUX DRAGONS : items à 40 points
  • Boutefeu chinois : un livre d’un auteur originaire de l’Extrême-Orient
  • Cornelongue roumain : un livre engagé
  • Dent-de-vipère du Pérou : lire le livre le plus court de votre PAL
  • Magyar à pointes : un livre classé dark (fantasy, romance, thriller, etc.)
  • Noir des Hébrides : un livre avec une flèche sur la couverture
  • Norvégien à crêtes : lire un roman noir scandinave
  • Opalœil des Antipodes : un livre dont l’intrigue se déroule dans 2 pays différents
  • Pansedefer ukrainien : lire le livre le plus gros de votre PAL
  • Suédois à museau court : un livre avec une couverture chargée (avec beaucoup de détails)
  • Vert gallois : un livre qui traite des légendes celtiques
Évaluations pendant l’année
À chaque trimestre, un classement provisoire sera établi. Des points supplémentaires seront ajoutés en fonction de votre implication dans le challenge (en prenant en compte le nombre de livres lus, par exemple).
Trimestre 1 (1 Septembre 2017 au 9 Décembre 2017)
Trimestre 2 (9 Décembre 2017 au 19 Mars 2018)
Trimestre 3 (19 Mars 2018 au 29 Juin 2018)
À la fin de l’événement, vous obtiendrez vos notes finales individuelles. Ces notes feront office d’appréciation et seront représentatives de votre investissement personnel : Troll, Désolant, Piètre, Acceptable, Effort exceptionnel, Optimal.
Items éphémères
Tout au long de l’année, des items à durée limitée vous serons proposés. En lien avec des événements annuels, ils vous permettront de rapporter un bon nombre de points à votre maison si vous le validez dans le temps imparti. Restez à l’affût de toute annonce !
Points bonus
Pour chaque année dont vous aurez validé l’ensemble des items au moins une fois (soit les 15), de même que pour la Chasse aux dragons (les 10 items), vous recevrez 50 points bonus.

SERPENTARD VAINCRA !

 

L’éveil, Stade 2 – Jean-Baptiste de Panafieu

Titre : Stade 2

Série : L’éveil

Auteur : Jean-Baptiste de Panafieu

Editeur : Gulf Steam

Date de Parution : 2 Mars 2017

 

 

  • Résumé (éditeur)

Une réflexion éthologique et éthique sur la condition animale dans le monde moderne.
Le virus s’est propagé outre-Atlantique.
Kidnappée par la WOFF, Laura n’a plus le choix : dans un laboratoire secret installé à la frontière des États-Unis et du Canada, elle doit créer, sous la menace, un contre-virus pour mettre un terme à l’épizootie mondiale.
Mais la jeune chercheuse essaie de gagner du temps, persuadée que ce virus restaure l’équilibre entre les humains et le monde animal.
Elle est par ailleurs convaincue que son frère et ses amis arriveront bientôt pour la sauver.
Des fenêtres de la maison dans laquelle elle est tenue prisonnière, elle observe à l’orée de la forêt l’étrange ballet des ratons laveurs, des orignaux, des couguars, des grizzlys et des loups.
Griffes pour griffes, crocs pour crocs, les animaux choisissent leur camp…

 

  • Avis :

Ce tome-ci se concentre plus sur les animaux et leurs ressentis que sur les humains que nous avions suivis dans le premier tome. Si nous les voyons malgré tout, ils ne sont plus selon moi les personnages principaux de l’intrigue. J’ai trouvé cette manière de faire bien menée dans le sens où elle démontre que, suite au virus, les animaux éveillés prennent peu à peu le pouvoir. Ils deviennent les acteurs de leur vie dans le sens où ils ont conscience de ce qui se déroule autour d’eux. Ils comprennent les avantages qu’ils peuvent retirer à faire front commun et la nécessité de stopper les humains.

Malgré tout, l’intrigue est donc plus compliquée à mettre en place puisqu’il s’agit plutôt d’action isolée qui n’ont parfois aucun lien entre elle et qui enlève à la fluidité de l’histoire.

Le roman montre cependant bien les difficultés à s’entendre entre espèces et on retrouve finalement des travers très « humains » dans la propension des animaux à se désigner différents des autres, à s’allier aux plus forts contre les faibles ou à profiter de ses forces pour être au-dessus des autres justement. Ce second tome pose encore une fois des questions très actuelles, passionnantes et auxquelles, je pense, personne n’a les réponses. 

On s’intéresse ici plutôt à l’éveil des animaux sauvages, mammifères de la forêt ou des mers et j’ai apprécié de découvrir ces différentes espèces et les intentions que leur prêtent l’auteur selon le caractère que l’on connait d’eux. Notamment la dualité chien / loup ou orque /dauphin.

Néanmoins, je pense qu’il faut malgré tout savoir en commençant cette série que ce n’est pas un ouvrage de détente pour passer le temps. Les réflexions sont poussées et entraînent le lecteur à se poser beaucoup de questions. Je pense qu’un lecteur cherchant un ouvrage jeunesse peut soit avoir une très bonne surprise en découvrant l’intrigue, soit vite se sentir perdu par toutes les informations et les conséquences qu’elles engendrent au fil des pages.

En bref un roman qui demande de la concentration et qui posent de nouvelles questions sur la manière de traiter les animaux tout autant que sur la société de consommation.

 

 

Entre dans

43 / 50

Harper in summer – Hannah Bennett

Titre : Harper in Summer

Auteur : Hannah Bennett

Editeur : Rageot

Date de Parution : 28 Juin 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

À cause d’une erreur de réservation, Harper,   bientôt 15 ans, passe l’été avec sa famille bobo, ses détestables cousines et son meilleur ami Josh dans une maison pourrie au bord d’un lac glacé du Montana. Face à eux, les somptueuses demeures des millionnaires dont les enfants, d’une beauté rare, sillonnent le lac en hors-bord. Invités à une fête, Harper et Josh font face à Quinn et à Tristan. Face à tant de nouveauté et de liberté, va-t-elle succomber au charme de cet été d’exception  ?

 

  • Avis :

Un roman totalement porté par son héroïne, c’est la première réflexion qui me vient à l’esprit pour vous parler de Harper in Summer. Le titre résume parfaitement bien l’ouvrage et nous suivons donc un bout de l’été de Harper dans la maison de vacances où sa mère passait tous les étés lorsqu’elle était adolescente. Ce séjour, qui semble autant une punition à Harper qu’à Josh son meilleur ami (le fils du meilleur ami de sa mère), va pourtant lui réserver bien des surprises.

L’histoire est autant familiale qu’amicale puisque nous suivons deux familles amies depuis trois générations. Comme dans toutes les familles, il y a beaucoup de non-dits, de soupirs mais aussi d’amour. Au fil des pages, nous découvrons les personnages, leurs failles et leurs forces, leurs différences et leurs ressemblances. Il y a vraiment un monde entre les souvenirs des uns et la réalité à laquelle sont confrontés les plus jeunes.

Le lecteur est rapidement entraîné dans cette amas de familles aux personnalités diverses. Je me suis facilement attachée à Harper et à son humour ironique auquel j’ai pu m’identifier. Sa façon à faire le parallèle en ses lectures et la vraie vie m’a aussi beaucoup amusé. Finalement, Harper se découvre autant qu’elle découvre les gens qui l’entourent. Le retour dans la maison estivale de leur enfance est propice à un certain retour en enfance pour les adultes et à une plus grande liberté pour leurs enfants. Chacun en profite donc à sa manière et Harper se fait un plaisir de pointer les travers des gens qui l’entourent. Elle se rend compte qu’elle aussi fait des erreurs et se moque tout autant d’elle -même.

Les sentiments sont très présents dans cet opus et on se rend finalement compte qu’il est toujours difficile de les exprimer, quel que soit l’âge ou les sentiments en question. Qu’il s’agisse d’amour filial ou romantique, d’amitié fusionnelle ou enfantine, on ne sait jamais vraiment quand ou comment dire les choses. Le roman démontre avec humour et douceur que ce n’est pas parce que nous ne sommes pas d’accord ou que nous voyions les choses différemment que nous n’aimons pas les personnes qui nous entourent. Et que chacun doit être libre d’aimer comme il l’entend.

En bref un roman frais et plein d’humour qui met l’accent sur les relations amicales ou amoureuses avec une jolie tendresse.

 

Entre dans

42 / 50

Les Pluies, T2 Ensemble – Vincent Villeminot

 

Titre : Ensemble

Série : Les Pluies

Auteur : Vincent Villeminot

Editeur : Fleurus

Date de Parution : 8 Septembre 2017

 

 

  • Résumé :

Lorsque la barque accoste, elle contient trois silhouettes lointaines qu’il est impossible de reconnaître. Mais Lou en est sûre : ce sont eux. Kosh et Noah sont revenus. Se fiant à l’instinct de la jeune femme, Malcolm prend la tête de leur évasion. Mais jusqu’où devront-ils aller pour réussir à retrouver ceux qui leurs sont chers ? Et, surtout, que sont-ils prêts à faire pour cela ?

 

  • Avis :

Les Pluies avaient été l’un de mes coups de cœur de l’année dernière et j’attendais impatiemment ce second tome. Pouvoir recevoir l’exemplaire non corrigé dès à présent fait partie de mes bonheurs de blogueurs et je vous avoue que j’ai joyeusement couiné en le tenant enfin :p

Que vous dire… Je l’ai terminé il y a quelques jours et je suis encore sous le coup de cette fin et de l’émotion qu’elle m’a fait ressentir… Mais commençons par le début peut-être ?

Nous retrouvons les personnages là où nous les avions laissés à la fin du premier opus. Si nous avons pu suivre les aventures de Kosh et Noah, nous n’avons eu qu’un bref aperçu de ce qui est arrivé à Lou et Malcolm. Le fait de se concentrer sur ces deux-là permet de se rendre compte de la manière dont ils ont évolué au fil des semaines.

J’ai beaucoup aimé cette manière de passer d’un personnage à l’autre dans les deux tomes sans jamais perdre le fil du récit. Chacun des quatre adolescents à sa propre façon d’appréhender les événements et aucun d’entre eux ne va s’attacher aux mêmes détails. Cela permet à l’histoire de continuer à avancer sans heurt mais en y ajoutant différentes manières de voir les choses.

Le récit nous fait prendre conscience de la difficulté à rester humains lorsque tout s’écroule autour de vous. Sont-ils encore des enfants après tout ce qu’ils ont subi ? Sont-ils encore innocent ? Mais qu’est-ce que l’innocence finalement ? Doivent-ils être punis pour leurs crimes ou faut-il punir ceux qui les ont poussé à les commettre ? Finalement… la justice n’est-elle pas parfois injuste ?

Les personnages que nous rencontrons nous rappellent que chacun est différent et que, si les « mauvais » chemins sont parfois plus faciles à prendre, il est aussi possible de rester droit et amical au milieu du chaos. Aucun des personnages ne ressort indemne de cette crise de « fin du monde » mais, si certains profite de la faiblesse des plus démunis, d’autres cherchent encore à préserver l’humanité. Cette dualité se retrouve finalement dans la vie de tous les jours, même si elle est évidemment bien plus poussée ici alors que les vivres viennent à manquer et que chacun est finalement incapable de faire totalement face à la situation.

J’ai une nouvelle fois totalement plongée dans l’histoire et je me suis attachée à ces gamins forcés de grandir trop vite, parfois découragés mais toujours animés de la volonté de rester unis. C’est l’amour qu’ils ressentent les uns pour les autres qui les poussent à toujours dépasser leurs limites et rester droits malgré tout. La fin justifie les moyens dit-on… Mais encore faut-il savoir choisir ses batailles.

On frémit pour les personnages, on espère, on croise les doigts, on se sent fière… et finalement on s’en sépare, avec un sourire triste et en même temps heureux d’avoir pu vivre tout ça avec eux.

En bref, une fois débuté, impossible de le lâcher. Un roman qui clôture parfaitement bien l’histoire commencée dans le premier tome.

Un petit mot aussi pour la couverture qui s’accorde parfaitement bien à la première et qui donnera très envie de les mettre en facing dans sa bibliothèque (laissant ainsi Kosh et Lou se regarder ~)

 

N’hésitez pas à suivre les pages de Vincent Villeminot et Lire en Grand, des exemplaires seront bientôt à gagner ! Et, surtout, vous pourrez suivre touuutes leurs actualités ❤

 

Entre dans

41 / 50

L’Attaque des Titans, Harsh Mistress of the City – Ryô Kawakami

 

Titre : Harsh Mistress of the City

Série : L’Attaque des Titans

Auteur : Ryô Kawakami

Basé sur l’oeuvre de : Hajime Isayama

Illustrateur : Range Murata

Editeur : Pika Roman

Date de Parution : 8 Mars 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Shinganshina est tombée et une grande partie de l’humanité s’est réfugiée derrière le mur Rose. Le district de Quinta, situé à l’extrémité ouest du mur Maria, tient encore, encerclé par les Titans. Dans le second et dernier opus de cette aventure, Rita Iglehaut, commandant des forces encore en place, lutte pour que sa ville natale, coupée de tout, survive. Cependant, ses méthodes draconiennes secouent non seulement les habitants mais aussi Mathias Kramer, son ami d’enfance.

 

  • Avis :

On retrouve les personnages plusieurs mois après la fin du premier tome et un nouveau statu quo s’est installé sur la ville. Rita mène ses troupes d’une main de fer, faisant régner l’ordre par la terreur alors que Mathias est obligé de se cacher pour échapper à la vengeance de son ancienne meilleure amie.

Si l’histoire est assez simple de base, les réflexions qu’elles véhiculent sont intéressantes. Les raisons de chacun des personnages pour faire ce qu’ils font sont compréhensibles même si le lecteur n’est pas forcément d’accord avec leurs décisions. Le texte montre différentes sortes de violences, directes, brutes, dissimulées…

Je me suis plus attachée aux personnages dans ce volume-ci puisqu’ils se concentrent plus sur leurs ressentis. J’ai apprécié que les titans soient un arrière-fond de ce qui se déroulent dans la ville. Cela permet de se concentrer sur les personnages et de poser bon nombre de questions. Comment s’organiser lorsqu’on est coupé de tout ? La peur est-elle nécessaire à l’ordre ? Peut-on encore rêver d’utopie lorsque tout semble perdu ? Tous les moyens sont-ils bons à être utilisés ? Peut-on tout justifier ?

L’intrigue est bien menée et on se laisse prendre au jeu, se demandant comment (ou si) ils vont s’en sortir.

Je n’ai, pour une fois, pas été dérangée par le fait qu’il s’agisse d’une fin ouverte. Tout a été dit et les personnages n’ont plus qu’à continuer à se battre pour tenter de survivre tout en essayant de garder leur humanité.

En bref un roman qui m’a plus accroché que le premier et dont j’ai trouvé les réflexions vraiment intelligentes et bien posées.

 

Entre dans

38 / 50

et dans

Duel de sorciers : lire deux romans d’une même saga – 20 points

avec Hope of the City

Les lutins urbains, T4 Le péril Groumf – Renaud Marhic

Titre : Le péril Groumf

Série : Les lutins urbains

Auteur : Renaud Marhic

Editeur : Editions P’tit Louis

Collection : Romans Jeunesse

Date de Parution : Mars 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

On a volé le jouet préféré du pacha-héritier ! C’est en visite dans la Grosse Cité que le jeune prince du Pépettochistan a été dévalisé. Du coup, son père menace de déclencher la 3e Guerre mondiale si le responsable n’est pas retrouvé…
Voilà un travail pour Gustave Flicman. Car selon les autorités, aucun doute : encore un coup des Lutins Urbains ! De retour à l’Université d’Onirie, c’est pourtant un tout autre voleur que notre héros découvre…
L’étrange coupable et son complice, Le Troll, ne tardent pas à quitter la ville. En voiture Simone ! Gustave décide de suivre le duo. Il ne sait pas que l’attend le plus fou, le plus périlleux des voyages qu’il n’ait jamais imaginé…

 

  • Avis :

Nous retrouvons Gustave, monté en grade, et sa volonté de vivre une vie loin, bien loin d’Onirie et des lutins. Malheureusement pour lui, heureusement pour nous, Gustave n’a pas perdu sa capacité à voir ce qui est invisible pour d’autres. Encore une fois, il se retrouve donc plongé jusqu’au cou dans les ennuis. Cette fois, c’est un énorme yéti, Groumf, qui est la cause de son émoi . En volant le doudou de l’héritier du Pépettochistan, Groumf entraîne Gustave dans une course-poursuite effrénée.

J’avais beaucoup aimé les précédents tomes des Lutins Urbains, notamment au niveau des jeux de mots présents dans le texte. Je les ai trouvé ici un peu moins nombreux et, finalement, si le roman garde son humour et se lit tout seul, il m’a manqué un peu de « Lutins ». Si Groumf et le Troll permettent de lancer l’histoire et y joue un grand rôle, c’est surtout sur les pensées de Gustave qu’on se focalise et, s’il est adorablement à l’ouest, il m’a manqué un petit quelque chose pour être totalement prise dans l’intrigue. Cette dernière s’intéresse aussi au professeur et à son « ennemi » au casque noir, ce que j’ai trouvé intéressant car cela permet de garder un fil rouge à la série.

J’ai néanmoins passé un bon moment avec ce roman qui se lit facilement et amène un peu de magie et une douce folie dans le quotidien.

En résumé, un ouvrage pour petits et grands qui rappelle de toujours ouvrir l’œil pour essayer de repérer les lutins urbains.

Merci à Renaud Marhic pour sa confiance ~

 

Entre dans

37 / 50

et dans

Champifleur : un livre avec un troll dans l’histoire – 40 points