La vie de Merlin – Mathilde de Montségur et Carole Bajot

Titre : La vie de Merlin

Illustrations  et calligraphie : Mathilde de Montségur

Texte : Carole Bajot

Editeur : Ouest-France

Date de Parution : 23 Juin 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Ce petit livre objet conte l’histoire de la vie de Merlin, héros intemporel et mythique. Destiné au grand public, ce livre donne l’illusion d’un manuscrit qui aurait traversé le temps grâce aux enluminures originales de Matilde de Montsegur exécutées sur du papier épais qui imite le parchemin. Matilde de Montsegur, artiste peintre enlumineur de France, raconte ici la belle épopée de Merlin.

 

  • Avis :

Ce qui m’a tout d’abord attiré, c’est bien évidemment le côté calligraphie de l’ouvrage. J’ai toujours été admirative pour les enluminures et les textes anciens qui allient textes et dessins tout au long des pages.

Ici, on retrouve tout autant les enluminures que le texte calligraphié et la somme des deux est un vrai régal à regarder. Les couleurs vivres rehaussées à la feuille d’or mettent en valeur des dessins d’une finesse impressionnante alors que la calligraphie entraîne le lecteur vers des temps anciens. On tourne donc tout d’abord les pages pour le plaisir des yeux avant de s’intéresser au plaisir du texte.

Concernant l’histoire en elle-même, elle permet une plongée claire dans l’histoire de Merlin et raconte les grands moments de la vie de l’Enchanteur. On y retrouve sa naissance, ses rencontres avec Vortigern et Uther et son rôle de conseiller auprès d’Arthur. Les chevaliers s’y croisent et partent à la conquête du Graal alors que Merlin succombe au charme de Viviane.

Les chapitres sont assez courts et permettent de s’intéresser aux dessins qui entourent le texte sans devoir s’arrêter en plein paragraphe.

En bref un ouvrage sublime, aussi bien à lire qu’à regarder et qui plaira à tous.

Et comme, parfois, les images valent plus que les mots, vous trouverez ci-dessous quelques photos de l’intérieur de l’ouvrage. A savoir qu’avec le téléphone, qui est la seule chose que j’ai sous la main, les photos sont loin de rendre hommage à l’ouvrage et j’en suis désolée.

 

 

Publicités

Merlin ombres et lumière – Claudine Glot

 

Titre : Merlin ombres et lumières

Auteur : Claudine Glot

Editeur : Ouest-France

Date de Parution : 10 Février 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Ce n’est pas un récit des aventures de l’enchanteur, et encore moins une étude savante. Destiné au grand public, c’est un ouvrage qui aborde les aspects inattendus et peu connus de Merlin, comme son talent de prophète historique, ses talents de chef de guerre, ou encore son pouvoir sur le temps…Les transformations modernes du personnage, dans le roman, la BD et le cinéma sont également traités.

 

  • Avis :

Je retourne à mes premiers amours ! Si vous suivez un peu le blog, vous avez déjà dû voir passer plusieurs ouvrages concernant la Légende Arthurienne (et encore, pas tant que cela au vu de ceux qui parsèment ma bibliothèque). Merlin est donc un personnage qui revient souvent !dans mes lectures mais qui reste un mystère, quel que soit le texte qui lui correspond.

Si certains de ses côtés sont souvent récurrents, d’autres le sont moins et ce petit ouvrage nous permet de faire le tour de ce que l’on « connait » de l’Enchanteur. De ses origines diverses à ses avatars modernes, Claudine Glot propose ici un portrait élargi de Merlin. Elle nous invite donc à voyager entre les paysages, les croyances et le temps, à la suite de ce personnage tantôt sage, tantôt fou.

Le livre est parsemé d’images qui sont autant d’invites à la découverte. Gravures, dessins et photographies permettent aux lecteurs de découvrir d’autres lieux et d’autres ouvrages de référence. La répartition texte/image et la séparation en chapitres très courts donne une fluidité de lecture très agréable et on passe facilement de l’un à l’autre.

J’ai fait de jolies découvertes avec ce petit livre et noté beaucoup de références de documents à aller voir.

En bref un ouvrage qui permet de voir Merlin sous de nouveaux angles et d’en apprendre plus sur le personnages tout en le laissant entouré de mystères…

Merci à Claudine Glot et aux éditions Ouest-France pour cette découverte ~

 

« Il nous échappe comme il échappait au roi et aux chevaliers. Il l’avait annoncé : ‘Parce que je suis sombre et que je le serai toujours, que le livre soit également sombre et mystérieux aux endroits où je ne souhaite pas me dévoiler.' »

« Porteurs d’un passé jamais entièrement élucidé, hantant nos sylves primaires et nos archaïques bibliothèques, traversant les pages de nos vieux romans aussi bien que de nos jeunes écrans : sages ou fous, mille Merlin marchent à nos côtés. »

 

Entre dans

Coupe de Helga Poufsouffle : un livre traitant des légendes arthuriennes – 20 points

 

Fées & Déesses – Erlé Ferronnière et Aurélie Brunel

 

Titre : Fées & Déesses

Auteur : Aurélie Brunel

Illustrateur : Erlé Ferronnière

Editeur : Au Bord des Continents

Date de Parution : 15 Octobre 2009

 

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Déesses celtiques aux allures de guerrières, fées et enchanteresses du royaume d’Arthur, fées médiévales, fées issues du folklore breton ou bien, même petites fées-papillons, s’unissent pour vous ouvrir les portes des royaumes cachés et vous dévoiler leur origine commune…

 

  • Avis :

Je connais le travail d’Erlé Ferronnière depuis plusieurs années, les cartes postales de ses dessins se retrouvant régulièrement sur les murs de ma chambre, aussi n’ai-je pas pu résister en apercevant cet ouvrage durant Les Rencontres de l’Imaginaire de l’année dernière.

Je découvrais par contre la plume d’Aurélie Brunel qui m’a beaucoup plu ! Le côté cyclique du roman, qui démarre par nous rappeler de regarder autour de nous et termine de la même façon, se marrie bien avec les histoires qui nous sont présentées au fil des pages. Cette notion de cycle et de lien se retrouve tout au long de la lecture et pousse donc le lecteur à se laisser entraîner, naviguant entre textes et images et allant de l’un à l’autre avec autant de facilité que d’attirance.

Si certaines histoires sont très connues telles Dahut, Morgane, Mélusine ou Iseult, certaines le sont un peu moins. Je pense à Présine notamment que je n’ai pas vu dans beaucoup de textes avant cela.

Le fait que les passages consacrés à chaque personnage soient très courts et racontés à la première personne nous permet de nous attacher aux différents protagonistes et d’entrer totalement dans leur histoire. Même en connaissant certaines d’entre elles, j’ai aimé les redécouvrir ici et les sentiments qui se dégagent de ces moments, sommes toutes assez tristes, ressortent bien sous la plume de l’auteure.

Ces émotions sont renforcées par les illustrations qui se marient totalement bien aux textes. On y découvre les paysages comme les personnages, les rendant parfaitement tangibles. Si j’ai en général un faible pour les crayonnés, la mise en couleur ne les rend que plus réels et je n’aurai pas été si surprise de les voir quitter le papier pour débarquer dans la pièce.

En bref une belle plongée dans un monde féerique qui nous permet de découvrir ou de nous remémorer les histoires de fées ayant traversées les âges.

Ci-dessous quelques dessins, les premiers sont des photos faites par mon téléphone, merci beaucoup à Erlé Ferronnière pour les suivantes ❤

img_20170217_163106

img_20170217_163211

img_20170217_163311

Guide Secret de Brocéliande – Claudine Glot

 

Titre : Guide Secret de Brocéliande

Auteur : Claudine Glot

Editeur : Ouest-France

Date de Parution : 24 Mai 2015

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Dans ce guide, la forêt de Paimpont dévoile pour le lecteur quelques-uns de ses secrets les mieux gardés :     – ses mégalithes oubliés, l’or caché de Brocéliande, ses fontaines sacrées, les mystères de Merlin et Viviane    – ses personnages hors du commun : ses ermites et visionnaires, ses saints fondateurs et ses saintes modernes, mais aussi le Diable de Concoret    – les facettes les plus secrètes de son histoire : une petite république autoproclamée, l’armée polonaise à Coëtquidan, Coco Chanel…  • Cette approche originale permettra aux habitants comme aux voyageurs de porter un autre regard sur ce site touristique majeur.

 

  • Avis :

Merci beaucoup à Claudine Glot et aux éditions Ouest-France pour ce beau livre ~

Lorsque j’étais gamine et qu’on me voyait avaler des tonnes de romans sur la Légende Arthurienne, on me disait toujours qu’il fallait que j’aille visiter Brocéliande. Que j’aille à la source en quelque sorte. Il m’a fallu attendre un bon moment mais j’y suis finalement allée ! (Lixy si tu passes par là <3)
Et effectivement, j’ai adoré l’endroit. Aussi mystérieuse que somptueuse, la forêt se prête à la magie et aux légendes et il est facile de comprendre comment on peut s’y perdre avec bonheur.

 

Je l’ai découverte au son d’Excalibur d’Alan Simon puis lors de balades contées ou non (Lixy et moi nous y sommes aussi perdues plusieurs fois…) mais je ne m’étais pas encore intéressée à son Histoire et à ce qui l’a amené à connaître ce rayonnement international.

 

Le Guide Secret de Brocéliande nous plonge donc dans la réalité de la forêt, son histoire, ancienne ou récente, tout autant que ses légendes, connues ou moins connues. On y découvre la guerre, l’industrialisation et on remonte loin dans le passé pour passer quelques temps avec les hommes qui l’ont parcourut il y a de cela plusieurs siècles.

 

Séparés en plusieurs sous-parties, les sujets abordés à l’intérieur de chaque partie ne font qu’une page chacun, permettant d’en apprendre plus sur le sujet tout en ne perdant pas le lecteur dans un trop plein d’informations. On peut donc tout à fait poser le livre après une page et revenir dessus un peu plus tard sans craindre de ne plus rien y comprendre.
Et puis l’annexe permet aux plus intéressés de trouver livres et liens en thème avec les différents sujets pour en savoir plus par nous-mêmes. J’ai d’ailleurs noté plusieurs informations sur lesquelles j’ai très envie d’en savoir plus !

 

Ce livre, c’est un appel à la curiosité. En tournant les pages, on y découvre de nombreuses anecdotes illustrées de gravures ou d’illustrations. Qu’il s’agisse d’histoire, de religion ou de légendes, on y apprends beaucoup de choses sur la forêt que l’on ne soupçonnait pas.

 

Très bien conçu, le livret donne surtout envie d’aller y voir par nous-mêmes. De visiter les forges et les églises, de voir de plus près ces statues de Saint et d’en savoir un peu plus sur ceux qui ont vécu là.
De se perdre à la recherche de Merlin et Viviane pour tenter, à notre tour, de percer les secrets de Brocéliande.

 

 

 

Merveilles et Légendes de Brocéliande – Xavier Husson

 

Titre : Merveilles et Légendes de Brocéliande

Auteur & Illustrateur : Xavier Husson

Editeur : Au Bord des Continents…

Date de Parution : 25 Juin 2014

 

 

 

  • Résumé :

Plongez au cœur même de la forêt pour y retrouver ceux qui en ont fait un endroit légendaire. Suivez les promeneurs, découvrez avec eux des recoins cachés et laissez la brume vous entrainer ailleurs, dans un autre monde empli de merveilles.

 

  • Avis :

Si vous suivez un peu le blog, vous avez déjà remarqué que j’aime beaucoup les livres illustrés, les légendes, arthuriennes, et que je passe la majorité de mes vacances en Bretagne. Étant partie en Brocéliande pour la semaine précédent les Rencontres de l’Imaginaire, j’ai donc emmené dans ma valise Merveilles et Légendes de Brocéliande que je n’avais pas encore eu l’occasion de lire.

Il me semblait d’actualité 😛

Et effectivement ! J’aurai déjà beaucoup aimé ce livre en lui-même tant l’écriture m’a rapidement emporté. Poétique ou magique, selon le terme qui vous convient le mieux, les mots s’écoutent plus qu’ils ne se lisent et on se prend à tourner les pages de chaque histoire, regrettant à chaque fois de quitter un personnage tout en étant ravi d’en rencontrer un nouveau.

Les dessins, qu’ils soient disséminés en bas de page et crayonnés ou en pleine page et colorés nous arrêtent pour nous en apprendre plus sur les Légendes. Ils font partis de ces illustrations qui complètent les textes et qui invitent au voyage tout autant que les mots qu’ils accompagnent.

La chance que j’ai eu au cours de ma lecture tient aussi dans le fait qu’étant en plein cœur de Brocéliande, je me suis baladée dans les lieux décrits ici. J’ai erré entre les Menhirs de Monteneuf (où Lixy et moi avons réussi à nous perdre !), j’ai flâné au Val sans Retour, j’ai cherché à pénétrer les mystères du Miroir aux Fées, je me suis arrêtée sur la Fontaine de Barenton et j’ai écouté l’histoire de la Dame de Trécesson. Retrouver tous ces lieux merveilleux sous la plume de Xavier Husson est un véritable régal. On se laisse vraiment porter par les mots et leur musicalité.

Si vous avez l’occasion de le lire, n’hésitez pas ! Perdez-vous entre les pages. Apprenez que la peur amène la peur et parfois les regrets. Voyez que l’on peut avancer, semer et toujours s’émerveiller. Partez à la recherche de la Bûche d’or et frissonnez avec le charbonnier. Flâner entre les menhirs et voyez les pierres s’envoler. Vous ne le regretterez pas.

 

« A qui cherche le merveilleux, se perdre en Brécilien, c’est trouver son chemin. »

« Il est dit des paroles envolées qu’elles ne peuvent se rattraper, pas même avec le plus fin des filets à papillons. »

« En Brocéliande, braves gens, on ne se promène pas, non, on ne se promène pas. On part en errance, on s’égare, on se perd. »

« Il est des chemins à suivre, il en est d’autres à vivre. »

 

 

Les Rencontres de l’Imaginaire de Brocéliande

 

 

Hello ~

Vous allez bien ? ^-^

Pour ceux qui suivent la page facebook, vous avez sûrement vu passer les affiches et le programme des prochaines rencontre de l’Imaginaire de Brocéliande.

 

J’y serai donc les samedi et dimanche avec un arrêt concert le samedi soir pour chanter à tue-tête les chansons du fameux Donjon de Naheulbeuk 😛

 

Les rencontres de l’Imaginaire, c’est avant tout un festival consacré aux mondes de l’imaginaire, présentant des expositions au château de Comper, des tables rondes avec de nombreux auteurs et illustrateurs ainsi que des contes en plein air et des animations.

Tout est donc fait pour que les visiteurs se trouvent dans une ambiance totalement féérique !

Les festival se tiendra cette année du 23 au 26 juillet.

 

Un petit aperçu du programme ? 😛

(n’hésitez pas à cliquer pour voir en grand)

 

11357179_965931063439168_5495218085306953086_o

11011059_965931126772495_3732307148416213305_o

Je serai sur place durant une semaine et, par conséquent, les quelques chroniques qui seront postées à partir de dimanche jusqu’au lundi suivant seront automatisées, alors ne vous inquiétez pas si vous commentez et que vous n’avez pas de réponse tout de suite ^-^

 

Toutes les informations du festival ici :

Centre de l’Imaginaire Arthurien

La Page FB de l’évènement

 

Et d’Avalon à Camelot – Anthologie

Titre : Et d’Avalon à Camelot

Auteur : Anthologie rassemblée par Lucie Chenu

Editeur : Terre de Brume

Date de Parution : Mai 2012

 

 

Couverture

 

 

Terminé le 26/08/2014

 

  • Résumé :

La Légende du Roi Arthur, qu’il s’agisse de ses hauts faits à Camelot ou de son repos à Avalon, a toujours inspiré bons nombres d’auteurs.

A travers le temps et l’espace, dix auteurs prennent ici à cœur de le réveiller, lui ou ses chevaliers ainsi que les fées et l’enchanteur qui auront contribué à sa Légende.

 

 

  • Avis :

La préface de Lucie Chenu nous plonge directement dans l’ambiance et, personnellement, elle m’a mise l’eau à la bouche.

Outre le thème d’une Légende Arthurienne remodelée par plusieurs auteurs, c’est notamment la présence de Gudule dans ce recueil qui m’a convaincue de l’acheter.

On retrouve ici Arthur, Guenière, Merlin, Gauvain, Viviane, Keu, Morgane ou Perceval, plongés dans un passé légendaire ou historique, perdus dans le présent ou projetés dans le futur. Certains récits m’ont évidemment plus plu que d’autres, notamment « Décharmé, peut-être » de Léonor Lara qui aura réussi à me réconcilier avec Perceval dont la naïveté stupide m’a toujours agacé. Le Keu d’Anne Takhouri dans «  Ce que chuchotait l’eau » m’aura serré le cœur et les deux versions de Gauvain, qu’il soit décrit par Estelle Valls de Gomis dans « L’Histoire du Haut-Portain » ou Nicolas Chuzeau dans « Une légende est née » m’aura conforté dans ma tendresse pour ce personnage vaillant et loyal.

Toutes les nouvelles présentes dans le recueil possèdent leur propre charme même si certaines étaient certainement un peu trop futuristes à mon goût.

Une bonne lecture qui m’aura accompagné durant mes voyages en train.

 

 

« La porte des légendes ne s’entrouvre que pour les fous ou les enfants, répond-elle avec douceur. »

Excalibur Circus, Gudule.

 

« A l’inverse, le fourmillement incessant de Londres soulignait à chaque instant combien tout allait plus vite, était industrialisé et, paradoxalement, devenait plus sauvage et plus cruel. »

L’Histoire du Haut-Portail, Estelle Valls de Gomis.

 

« Les fautes sont multiples, et seules les futures générations pourront les quantifier, si nos noms réussissent à passer l’épreuve du temps. »

Une Légende est née, Nicolas Cluzeau.