Le chat Teaud’sable – Stéphanie Dunand-Pallaz et Sophie Turrel

 

Titre : Le chat Teaud’sable

Auteur : Stéphanie Dunand-Pallaz

Illustrateur : Sophie Turrel

Editeur : Balivernes

Date de Parution : Juin 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Il était une fois un chaton bâtisseur,
avec de grandes idées ; formidable rêveur,
il était plein d’envies, de projets enchanteurs.
On appelait chat Teaud’sable ce joyeux créateur.

 

  • L’avis d’Emmy (10 ans) :

ça parle d’un chat  qui veut réaliser un  grand château de sable le plus beau .

C’est un livre que j’ai aimé les dessin sont magnifiques, une belle histoire .

 

  • Avis :

Si j’avais déjà vu passer des ouvrages de la collection des Petits Chats, c’est la première fois que j’en lisais un et je dois dire que je suis totalement fan !

Les rimes à chaque phrase permettent de donner un ton poétique à l’ouvrage et de faire passer des mots qui pourraient être compliqués pour des enfants très jeunes mais qui permettent ici de mieux les appréhender. J’ai trouvé que c’était une manière très intelligente de leur faire découvrir ces nouveaux mots.

Au niveau des dessins, tous les petits détails sont impressionnants ! On retrouve les bouées de bras pour les jeunes chatons, les pelles et les seaux, la crème solaire, la bouteille d’eau, tout est réunit pour que l’enfant (et l’adulte !) prennent plaisir à tout découvrir et à s’arrêter sur chaque page pour remarquer toutes ses similitudes avec la vie réelle. Une mention spécial au pingouin vendeur de glace qui m’a beaucoup plu !

Au niveau de l’histoire, l’intrigue est amusante et permet au lecteur de se poser des questions sur le personnage qui détruit le château. La fin incite l’enfant à réagir de manière positive et à tourner en une chose amusante une situation qui aurait pu provoquer de la colère ou des larmes.

Une jolie histoire pour montrer aux enfants l’importance de l’entraide et de la persévérance.

 

Publicités

La grande migration des petits dinosaures – Nicole Snitselaar et Coralie Saudo

 

Titre : La grande migration des petits dinosaures

Auteur : Nicole Snitselaar

Illustrateur : Coralie Saudo

Editeur : Balivernes

Date de Parution : Juin 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

La nourriture commence à manquer ! La famille Dinosaure doit quitter son nid pour trouver un nouvel endroit où vivre.

Mais des œufs viennent d’éclore et les parents doivent veiller sur les bébés, donc ce seront les grands enfants qui partiront en quête de ce lieu. Les parents ont confiance en eux et leur répètent que tout problème a une solution, quelles que soient les difficultés qu’ils pourraient rencontrer. Ils croiseront ainsi des énormes diplodocus, un volcan grondant et crachant des flammes, un marécage et une falaise, mais à chaque fois, ils sauront se débrouiller et finiront par trouver un petit paradis !

Tout problème a une solution.
Et c’est encore mieux quand on est à plusieurs.

 

  • Avis :

Ce petit livre donc présente une grande famille de dinosaures. Comme la nourriture vient à manquer, les parents envoient leurs dix plus grands enfants en quête d’un nouvel endroit où s’installer, leur faisant confiance pour trouver le meilleur lieu.

Cette confiance est ce qui va pousser les dix petits dinosaures à faire de leur mieux malgré leurs craintes et malgré les difficultés rencontrées. Etant dix, avec chacun leurs points forts, ils vont pouvoir compter les uns sur les autres pour continuer à avancer jusqu’à trouver le lieu idéal.

Le « boumbadaboum » qui ponctue tous les instants de peur des petits dinosaures permet à l’enfant de savoir qu’il se passe quelque chose pour eux et d’attendre avec curiosité de savoir ce qui peut bien les mettre dans cet état. Les voir prendre confiance au fil des pages alors que leurs parents ne sont pas là, mais compte sur eux pour mener leur mission à bien, les encourage à passer outre leurs peurs.

Un petit livret qui démontre que, malgré sa peur de l’inconnu, si on s’entraide, il est possible de surmonter tous les obstacles.

Le petit bonus : la fin permet de savoir quel dinosaure porte quel nom et à quoi il ressemble, lançant ensuite les enfants et leurs parents à leur recherche au fil des pages précédentes.

 

Le Secret de Lomé -Alexiane de Lys

 

Titre : Le Secret de Lomé

Auteur : Alexiane de Lys

Editeur : Michel Lafon

Date de Parution : 24 Mai 2018

 

 

 

  • Résumé :

Lomé mène une vie parfaite, jusqu’au jour où, lors d’une excursion, elle tombe au fond d’une grotte et resurgit dans une contrée inhospitalière et terriblement dangereuse : Bâl’Shanta. Dans ce monde peuplé de créatures extraordinaires, la jeune fille, qui a toujours obtenu ce qu’elle voulait, découvre une civilisation organisée en castes et se retrouve assimilée à celle des esclaves. Pour survivre et espérer rentrer chez elle, Lomé devra faire preuve d’une grande force de caractère et se battre. Heureusement elle pourra compter sur le soutien d’alliés inattendus… Un destin à accomplir Un peuple à libérer.

 

  • Avis :

Un résumé qui me tentait beaucoup, servi en prime par une couverture très attirante !

L’univers du roman est intéressant et on se prend à essayer de comprendre les coutumes des différents personnages que rencontrent Lomé au fil de son avancée. Moi qui n’aime pas particulièrement les descriptions, je les ai ici trouvé réalistes et elles permettent au lecteur de bien s’immerger dans ce nouveau monde. Une petite préférence d’ailleurs pour la forêt et les animaux qui peuplent le roman car j’ai beaucoup aimé les découvrir.

Par contre, je n’ai pas apprécié Lomé une seule fois dans le roman. Dès le début, nous avons affaire à une gamine qui se croit parfaite et qui règne sur un petit monde totalement hypocrite. Si le contraste entre la fausse gentillesse et la dureté du monde dans laquelle elle se retrouve finalement est bien trouvé, Lomé en elle-même m’a donné envie de la secouer. J’ai trouvé parfaitement illogique cette manière qu’elle a de présenter sa famille comme des individus où personne ne l’aime réellement, ses amis comme indignes de confiance alors qu’elle déclare finalement qu’elle mène une vie de rêve. Soit elle a une mémoire de poisson rouge soit elle est particulièrement maso.

Le soucis, c’est que j’ai besoin de m’attacher au personnage principal (ou à l’un des secondaires) ou de le comprendre pour pouvoir totalement entrer dans le roman. J’ai conscience que le héros ne fait pas tout dans un roman mais pour moi il est essentiel et, si je n’arrive pas à avoir un quelconque intérêt pour lui, je décroche. C’est ce qui a fini par se passer ici malheureusement. L’intrigue n’a pas réussi à me garder tant j’ai trouvé Lomé contradictoire, égocentrique et vantarde.

En bref un roman dont l’univers est bien mené mais dont j’ai trouvé l’héroïne insupportable.

 

Item Drago Malefoy : un livre où le personnage principal est un anti-héros – 60pts

40 / 50

 

Le Graal – Claudine Glot

 

Titre : Le Graal

Auteur : Claudine Glot

Editeur : Ouest-France

Date de Parution : Mars 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :
Le Graal est un monde de mythes. Un monde de mystères et d’éblouissement. Coupe de sang du Christ ou chaudron celtique, pierre divine ou force de vie, liqueur d’immortalité ou trésor alchimiste, chacun chemine sur la voie du Graal, à travers un labyrinthe complexe de milliers de récits où l’on se perd avec ivresse. De cet univers, ce livre se veut un aperçu, un ensemble de repères, un rappel des origines et des variantes.

 

  • Avis :

Ce joli livre court nous propose un aperçu du contexte du Graal dans la légende Arthurienne, de son évolution au fil des textes tout comme de son importance dans ceux-ci. Ce tour d’horizon m’a permis de découvrir de nouvelles œuvres et m’a donné envie de me procurer ces anciens textes pour pouvoir les parcourir dans leur ensemble.

Pour être honnête, le Graal ne fait pas partie de ce qui m’attire de prime abord dans La Légende Arthurienne. Certainement car il annonce la fin du Royaume et, si les descriptions du cortège me plaisent souvent beaucoup dans leur manière d’être présentées, la connotation chrétienne n’est pas ce qui m’emballe le plus dans ces textes. De plus, je n’ai pas d’atomes crochus particuliers avec Perceval que je trouve particulièrement niais (mais j’aime bien Galaad xD).

Pourquoi le choix de ce livre me direz-vous ? Parce que je connais très peu tout ce qui entoure le Graal justement et que j’ai fini par en être curieuse (oui, je vieillis, je m’intéresse à des choses qui m’attirait moins à l’adolescence) et le côté concis de ce livre permet d’en découvrir beaucoup en peu de pages.

D’autant plus que je savais que les textes de Claudine Glot allaient me permettre de mieux comprendre le sujet et de l’appréhender dans sa globalité de manière claire et précise. Et, effectivement, j’ai découvert de nombreuses choses que je ne connaissais pas, qui sont ici livrés de façon concise et m’ont donné envie d’en apprendre d’avantage.

Chaque page est en outre illustrée d’enluminures, de peintures, d’affiches ou de photos qui nous font voyager dans le temps à la découverte des textes et des musiques qui nous sont présentés.

En bref une belle plongée autour du Graal, qui permet d’en apprendre plus sur cet objet d’une grande importance pour la quête Arthurienne.

Power Club, T3 Un rêve indestructible – Alain Gagnol

 

Titre : Un rêve indestructible

Série : Power Club

Auteur : Alain Gagnol

Editeur : Syros

Date de Parution : 16 Mai 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :
Du haut de ses 19 ans, Anna a déjà sauvé le monde, mais elle a vécu le pire. Qui irait imaginer que la personne la plus puissante sur Terre souffre de stress post-traumatique ? Alors qu’elle est au centre de l’attention, Anna est la seule à voir venir une menace plus grande encore : le sénateur Wallace, qui a promis de créer une armée de soldats surhumains, est sur le point d’être élu président des États-Unis. Malgré sa fragilité, Anna est aussi la seule capable de l’arrêter.

 

  • Avis [ATTENTION possibilité de spoilers sur les deux premiers tomes] :

Je vous retrouve aujourd’hui pour parler du troisième et dernière tome de la saga Power Club (vous pouvez retrouver mes avis sur le premier tome juste ici et celui sur le second tome juste là). Si j’avais beaucoup aimé le premier, j’avais un peu décroché au second mais le troisième m’a ici totalement ramené dans l’histoire et j’ai passé un très bon moment de lecture.

On retrouve donc Anna après la dissolution du Power Club et les événements traumatisants du précédent opus. Ce tome-ci est vraiment psychologique et j’ai apprécié ce fait. On se rend bien compte de la difficulté d’Anna à surmonter tout ce qu’il s’est passé. Le fait d’avoir des supers pouvoirs ne la rend pas moins vulnérable aux émotions et aux remarques des autres. Il y a ici de nombreuses réflexions sur les boosters, sur ce qu’ils devaient être et permettre et sur l’utilisation qu’en font finalement les gens qui possèdent le pouvoir de s’en servir.

Au milieu de ses profiteurs qui ne veulent que plus de pouvoir, Anna est un personnage réellement attachant. Si elle fait des erreurs, elle essaie néanmoins d’être quelqu’un de bien, avec ses défauts mais surtout avec ce en quoi elle croit. Respectueuse et avide d’aider les autres, elle considère ses pouvoirs comme un moyen de faire le bien et on suit avec elle les difficultés que cela représente.

Les réseaux sociaux sont aussi pointés du doigt et j’ai trouvé que le roman s’inscrivait parfaitement bien dans le contexte actuel. On y retrouve les dérives des applications comme les moyens politiques de faire pression sur les électeurs, notamment par la peur. Étonnamment, j’adore les histoires avec des intrigues politiques tordues alors même que, dans la vraie vie, je ne m’intéresse absolument pas à la politique. Du tout.

On retrouve aussi dans ce roman l’importance de la famille et de l’amitié, d’avoir des gens sur qui compter en toutes circonstances et qui sont des moteurs pour essayer de faire de même.

En bref un troisième tome qui conclut parfaitement bien la série et qui propose une histoire qui fait réfléchir.

 

38 / 50

Item Pansedefer ukrainien : lire le livre le plus gros de votre PAL – 40pts

Le Roman du Roi Arthur – Gérard Lomenec’h

 

Titre : Le Roman du Roi Arthur

Cycle Lancelot et La Quête du Graal

Transcrit et présenté par : Gérard Lomenec’h

Editeur : Ouest-France

Date de Parution : 23 Février 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

L’épopée du roi Arthur fascine depuis plus d’un millénaire.
Escalibur, la Table Ronde, Le Saint Graal renvoient au souverain légendaire, héros d’un roman-fleuve appelé Cycle Vulgate. Prince courtois et conquérant des Romains, Arthur ordonne des fêtes et tournois pour ses compagnons d’aventure. Gauvain, Perceval, Bohort portent les valeurs chevaleresques. Les ombres évanescentes de Morgane et de La Dame du Lac errent en ces décors de fiction. Armes et amour : la folle passion de Lancelot et Guenièvre l’empêche d’achever la quête du Graal réservée à son fils Galaad,  » le meilleur chevalier du monde « . Des rivalités de lignage vont sonner le Crépuscule de l’univers arthurien inscrit dans la pierre de Salesbières. Ainsi s’avèrent les prédictions de l’énigmatique Merlin, machiniste des splendeurs et prophète des rêves tragiques du royaume de Logres.

 

  • Avis :

Ce n’est pas un secret, je suis fascinée par tout ce qui touche à la Légende Arthurienne et cet ouvrage ne pouvait donc que m’attirer. A noter tout d’abord sa qualité en tant que tel. Il est tout simplement sublime ! Le papier épais fait que c’est un régal de tourner les pages et les enluminures sont parfaitement mises en valeur.

Ce qui ressort ensuite de cet ouvrage, outre sa qualité visuelle, c’est la facilité avec laquelle chacun peut le lire. Les textes originaux sont assez délicats à lire et à appréhender pour un public qui souhaite en savoir un peu plus sur la geste Arthurienne sans s’y perdre. Or ici, le texte est accessible à tout le monde. Les chapitres très courts permettent de mettre en lumière les événements un par un, sans perdre le lecteur entre les différents lieux et protagonistes. Ainsi, on suit tout d’abord Merlin, puis Lancelot, avant de s’intéresser à la Quête du Graal dans son ensemble et à la fin du royaume Arthurien.

Les textes sont agrémentés de nombreuses illustrations, prises dans des bibliothèques prestigieuses et j’ai apprécié de pouvoir les découvrir une par une. Parfaitement bien choisie, elles mettent en lumière certaines parties des textes tout comme elles démontrent la force des textes Arthuriens qui ont inspiré de nombreuses peintures et enluminures.

Si j’ai lu beaucoup de textes concernant le Roi Arthur et les chevaliers de la Table Ronde, certains des passages présents ici m’étaient étrangers et j’ai été très agréablement surprise de les découvrir ! Certaines parties résument ce qui doit être de longs bouts de la Quête du Graal et m’ont donné envie de découvrir le texte originel.

En bref cet ouvrage nous propose une plongée dans l’histoire de Merlin et d’Arthur, de Lancelot et de Guenièvre, de Gauvain et de Galaad ainsi que des compagnons qui vont leurs prêter mains fortes ou leur nuire au fil du temps. Le texte est accessible et permet une belle lecture de la manière dont était autrefois racontés les aventures courtoises et épiques des Chevaliers de la Table Ronde.

Une nouvelle fois, une très belle parution chez Ouest-France, qui figurera en bonne place dans ma bibliothèque !

Quelques photos pour vous donner un aperçu 🙂

 

Item Vert gallois : un livre qui traite des légendes celtiques

Mock Boys – Marie Leymarie

 

Titre : Mock Moys

Auteur : Marie Leymarie

Editeur : Syros

Date de Parution : 5 Avril 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

MOCK / Définition:
1. Verbe : se moquer, tourner en dérision C’est ce que savent si bien faire Raoul et Baptiste, les garçons cool du lycée, drôles, à l’aise, désinvoltes. Ils ont fait le pari de sortir avec le plus de filles possible, sans se laisser prendre par l’émotion, sans jamais s’attacher. Car ils ne croient qu’en l’amitié.
2. Adjectif : faux, factice Et si la désinvolture n’était qu’une posture ? Et si leur pacte a priori indestructible était bouleversé par une rencontre ?

 

  • Avis :

Ayant beaucoup aimé Les Effets du Hasard de la même auteur et étant en général attirée par les livres portant sur l’amitié, j’étais curieuse de me plonger dans ce roman. D’autant que le sujet de deux danseurs, à l’âge où on l’on fait attention au regard des autres, pouvait amener beaucoup de problématiques intéressantes.

Malheureusement, je n’ai jamais réussi à entrer dans le roman. Les premières pages qui nous présentent Raoul me l’ont fait trouver antipathique et Baptise, finalement assez terne en compagnie de son compère, ne m’a pas non plus poussé à m’attacher. Leur amitié, de laquelle j’attendais beaucoup, m’a paru biaisée et finalement pas forcément si amicale que ça. Leur façon de se traiter l’un l’autre m’a surtout donné l’impression que je n’aurai pas aimé les avoir pour amis.

Concernant la danse, elle sert de back-ground mais n’apporte pas réellement de nouvelle substance à l’intrigue, autre que celle  permettant de lancer le roman en mettant en contact Raoul, Baptiste et, Sandy. On suit donc l’histoire de ces deux garçons, assez différents et qui, finalement, vivent leur vie. En vérité, je n’ai pas trouvé d’intrigue particulière dans le roman et je suis restée spectatrice tout du long à les regarder faire des choix que je ne comprenais pas. Qu’il s’agisse de leurs vies de famille, de leurs soirées entre potes ou de leurs moments à l’école, rien n’a vraiment retenue mon attention pour me donner envie d’en savoir plus.

A savoir que je ne suis pas fan de romans contemporains car je les trouve toujours trop contemplatifs à mon goût, néanmoins, habituellement, les histoires d’adolescents me plaisent bien de part les émotions toujours à fleur de peau de ces derniers. Ici, le fait de ne pas réussir à m’attacher aux différents personnages m’a fait uniquement rester dans le contemplatif et donc, totalement en retrait et pas du tout impliquée dans les relations entre ces adolescents.

Je ne doute pas que certains seront happés par la relation entre Raoul et Baptiste, par leur caractère et leur amitié mais ça n’a pas été mon cas et j’ai fini par décrocher. Un roman qui n’était tout simplement pas pour moi.

 

36 / 50

Item : Gemino : un livre dont l’auteur porte le même prénom que vous – 40pts