The Revolution of Ivy – Amy Engel

Titre : The Revolution of Ivy

Auteur : Amy Engel

Traducteur : Anaïs Goacolou

Editeur : Lumen

Date de Parution : 5 Novembre 2015

 

 

  • Résumé (éditeur) :

J’AI TOUT PERDU. MON FOYER. MA FAMILLE. L’HOMME QUE J’AIME.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.

Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?

CAR JE NE SUIS PLUS UNE WESTFALL, NI UNE LATTIMER. SIMPLEMENT IVY.
ET JE SUIS ENFIN LIBRE.

 

 

  • Avis :

Rholala rholala rholala *.*

Comment dire… J’ai totalement, complètement, assurément adoré !

J’ai retrouvé Ivy comme on retrouve une vieille amie et j’ai aussitôt commencé à m’inquiéter ou à frémir pour elle. A grimacer même souvent car le début de l’histoire n’est évidemment pas simple pour la jeune fille qui se trouve à présent de l’autre côté de la barrière. Les difficultés qu’elle rencontre, la peur qui la taraude, le danger qui surgit d’un côté puis de l’autre… Ivy n’a pas vraiment le temps de souffler durant le début de l’histoire et on souffre avec elle.

Mais en même temps, en lisant la suite du roman, on comprend que tout ce qu’elle a vécu était nécessaire. Elle mûrit et on l’accompagne dans sa quête pour trouver qui elle est. La route est longue et ses anciens démons toujours bien présents en elle. Mais Ivy grandit malgré tout, page après page, ce qui devient extrêmement flagrant au ton du roman qui change doucement pour devenir plus sûr et plus posé.

L’intrigue en elle-même passe à une vitesse folle et se concentre beaucoup sur Ivy elle-même finalement avant de prendre un tour un peu plus élargi. Et… que dire… Je me suis laissée emporter par l’histoire. J’ai galéré de l’autre côté de la barrière, je me suis attachée à Ash et Caleb, j’ai eu peur, j’ai souri… J’ai suivi Ivy où qu’elle aille finalement, sans jamais me laisser distancer tant le ton et les mots me plaisaient. Je me suis encore plus attachée à Ivy dans ce tome-ci que dans le premier, alors que la magie avait déjà parfaitement opéré dans ce dernier. Mais on la découvre ici bien plus vulnérable. Et en même temps tellement forte à la fois.

Tout comme Bishop. Ah, Bishop mon petit chouchou du premier tome ! Qui a su le rester ici sans accroc ! Il est fidèle à lui-même, à ses croyances et à ses choix. Il est… parfait avec ses petits défauts.

J’étais déjà tombée amoureuse de Bishop dans le tome précédent (comment faire autrement ?!) mais je crois finalement que, ici, même si Bishop a gardé pour moi tout son attrait, je suis tout autant tombée amoureuse d’Ivy. De ses forces et de ses faiblesses qui la rendent si attachante. Si humaine.

Les personnages, l’histoire… tout autant que son dénouement, qui m’a d’ailleurs parfaitement convenu, ont fait que je me suis accrochée à ce diptyque et qu’il gardera toujours pour moi toutes ces émotions qu’il m’aura permis de vivre.

Un gros coup de cœur ❤

 

« Avant d’être aimée, je supportais mieux la solitude. »

 

Entre dans le

challenge2016

20 / 35

Sorties et Envies : Novembre 2015

 

Aujourd’hui, c’est le jour du « rendez-vous des masos » !

Nous allons parler prochaines sorties littéraires ! Et liste d’envies en passant.

 

Et je commence par un qui, si je le lirai peut-être, serait surtout à destination de ma maman ^^

(oui je me sers de TDM comme d’un post-it pour le coup :P)

Quand le Bonheur Scintille de Janice Kay Johnson aux éditions Harlequin

Sortie : 1er Novembre

« Devenir maman. C’est le rêve de Suzanne, et bientôt une réalité. En effet, pour Noël, elle accueillera enfin dans sa maison les deux enfants adorables qu’elle vient d’adopter. Alors, tandis qu’elle décore son foyer avec amour et que les émotions se bousculent dans sa tête, elle éprouve soudain l’envie irrépressible de partager la grande nouvelle avec quelqu’un, là, tout de suite ! Cédant à son élan, elle se précipite dehors et tombe sur son plus proche voisin, Tom Stefanec — un homme qu’elle a jusqu’ici tenu à distance, tant elle le trouve froid et, même, un peu mystérieux… »

 

 

Des Proies pour l’Ombre T1, Il pleuvra sur la Lande de Dana B. Chalys aux éditions Flammèches

Sortie : 3 Novembre

« Lorsque Keith, un jeune architecte de 22 ans, débarque à Wick pour rendre visite à sa cousine Beth, il est loin d’imaginer les nombreux tourments qui l’attendent. Car au cœur de la lande rocheuse, une banshee vient de hurler, le condamnant à mort.
L’arrivée de deux vampires mercenaires constitue sans doute sa meilleure chance de survie, mais c’est sans compter sur la quête menée par les Stratton, une famille de chasseurs prête à tout pour retrouver la pierre chantante et empêcher un ordre occulte d’invoquer un puissant démon. Alliés malgré eux, les cousins, les mercenaires et les Stratton n’auront d’autre choix que l’entraide pour venir à bout de tous les dangers. »

 

 

Les Messagers des Vents de Clélie Avit aux éditions MsK

Sortie : 4 Novembre

« Ses cheveux bleus, son pendentif, il faut les cacher, Eriana le sait. Fuir, rester sur le qui-vive, l’arc à la main, c’est son quotidien. Le jour où elle croise la route de Setrian, jeune messager de la cité d’Ivoire, tout bascule. Eriana a été désignée par une prophétie, avec 9 autres jeunes filles. Les pouvoirs de l’une d’entre elle permettront de sauver Myria.
Le problème : Eriana n’a pas conscience de l’existence de ses pouvoirs. Elle ne sait pas leur étendue, ignore comment les utiliser. Pourtant, il lui faudra apprendre les codes de Myria, déjouer les pièges, deviner le jeu de ses ennemis. »

 

Le Parcours de Lee Goldberg

Sortie : 4 Novembre

« C’est une minute après le grand séisme, le « Big One ». Marty Slack, un exécutif de chaîne de télévision, émerge de dessous sa Mercedes, garée devant ce qui fut un entrepôt au centre de Los Angeles et le lieu de tournage d’une nouvelle série télévisée. Le centre de Los Angeles est en ruines. Le ciel est recouvert d’une fumée noire. Le portable de Marty est mort. Les autoroutes sont sous les décombres. L’aéroport est démoli. Des bâtiments gisent dans les rues comme des arbres abattus. Ça prendra des jours avant que l’aide n’arrive.

Marty a attendu ce jour toute sa vie. Il est prêt. Dans sa voiture, il y a une solide paire de chaussures de marche, un sac de nourriture, de l’eau, une trousse de secours. Il sait qu’il n’y a qu’une seule chose qu’il puisse faire… Il doit rentrer chez lui pour sa femme, Beth, retourner dans son quartier résidentiel à l’autre bout de la San Fernando Valley.
Tout ce qu’il doit faire, c’est marcher. Mais il apprendra vite que ce n’est pas si facile. Son voyage, dangereux et imprévisible, le conduira dans différents univers de ce qui fut Los Angeles. Les incendies sont hors de contrôle, les inondations jaillissent des barrages effondrés. Des explosions de gaz naturel provoquent des incendies dans certains quartiers. Des crevasses dans le sol avalent des immeubles entiers. Des répliques du séisme labourent la terre. Les pillards se déchaînent dans les rues.
Il n’y a pas d’électricité. Pas d’eau courante. Pas de loi.
Marty Slack pense qu’il est prêt. Il a tort. Rien ne peut le préparer à cette épreuve. Une quête de sa famille et de son âme, un périple qui va tester les limites de son endurance et de son humanité, une longue marche de l’homme qu’il était à l’homme qu’il peut devenir… s’il peut survivre au Parcours. »

 

 

Je sais, je n’ai pas encore lu le tome 2 (alors que j’ai chouiné après…) mais du coup, je vais pouvoir relire le 1, lire le 2 et enchaîner avec le 3 😛

La Quête d’Ewilan, T3 Le Passage de la Goule de Laurence Baldetti et Lylian, d’après l’œuvre de Pierre Bottero aux éditions Glénat

Sortie : 4 Novembre

« Revenue du monde réel, Ewilan retrouve ses compagnons réfugiés chez les Rêveurs d’Ondiane. La rencontre avec son frère ne s’est pas vraiment passée comme prévue… Les pouvoirs d’Akiro semblent finalement très limités et il n’a pas accepté de les suivre pour Gwendalavir. Sans cette aide providentielle, Ewilan ne peut désormais compter que sur ses propres capacités et le courage de ses amis pour partir éveiller les Figés et éradiquer la menace T’sliche. C’est le début d’un long périple semé d’embûches qui l’attend… »

 

 

Dans la Peau du Soldat Inconnu de Jean-Pierre Guéno aux éditions J’ai Lu

Sortie (poche) : 4 Novembre

« Un siècle après la Grande Guerre, Jean-Pierre Guéno se glisse dans la peau du Soldat inconnu avant que ce dernier meure une seconde fois, ayant fini par perdre son nom après avoir perdu sa vie. Son héros est à l’image du tiers des 1 500 000 Poilus morts pour la France : pulvérisés par les obus, volatilisés, enterrés à la hâte ou jetés dans des fosses communes, ils n’ont jamais été formellement identifiés.
Maurice, Etienne, Henri-Alban, Martin, Émile, Henri et Loÿs, sept Poilus qui ont réellement existé, nous racontent une tout autre histoire que l’histoire officielle : leur vie quotidienne, c’est le spectacle de la Grande Faucheuse. Horrible, familière, tenace, harcelante et si fidèle. Autour d’eux, les balles sifflent, les éclats d’obus et les projectiles déchirent les corps et modèlent un paysage apocalyptique.
Leurs existences entremêlées dessinent le visage composite du Soldat inconnu. L’auteur reprend leurs paroles authentiques, les mots qui tissaient les lignes de leurs lettres et de leurs journaux intimes, et nous réserve une étonnante surprise dans son bouquet final. »

 

 

Un Sacré numéro de Sarah Clain aux éditions City

Sortie : 4 Novembre

« Jeune parisienne, Aurore côtoie des personnes qui accumulent les succès. Entre sa mère, fondatrice d’une célèbre maison de macarons et son frère, horloger au rayonnement international, elle se fait l’effet d’être une vraie ratée. Sa vie ? Un concentré d’échecs amoureux et un emploi de bureau obtenu par piston… Pas vraiment brillant, surtout quand on approche de la trentaine. Et en plus, Aurore est maladroite ! Un jour, elle envoie un SMS… et se trompe de numéro. Commence alors un échange avec un mystérieux inconnu. En faisant cette erreur, Aurore provoque des événements en chaîne qui pourraient bien changer toute sa vie…
Une comédie romantique pétillante avec une délicieuse french touch ! « 

 

Avant, Après de Carl Aderhold et Vincent Brocvielle aux éditions JC Lattès

Sortie : 4 Novembre

« C’était mieux avant ? Et si c’était mieux après ?
Simplissime : Le principe du livre est très simple, on le comprend avec les exemples suivants.
Page de gauche, le télégramme. Page de droite, le tweet.
Page de gauche, les Clark’s. Page de droite, les Croc’s.
Page de gauche, la carte Michelin, la Gauloise, le zinc du café du coin. Page de droite, le GPS, la cigarette électronique, le comptoir du Starbuck’s.
Avant : le monde des années 1960-1980, celui des parents, de grands frères et grandes sœurs.
Après : le monde d’aujourd’hui, des geeks, des jeunes, des technos, mais aussi celui dans lequel on vit tous, évidemment.
(Anti)Nostalgique : Grâce aux pages de gauche, le livre s’inscrit dans la thématique « nostalgie », « mes années de jeunesse », « génération 60-70 », etc. Tous les lecteurs de plus de 35 ans y retrouveront le monde qu’ils ont connu. Mais grâce aux pages de droite, le livre fait exploser cette nostalgie, qui prend un vrai coup de jeune, et explique le monde d’aujourd’hui. »

 

 

The Revolution of Ivy de Amy Engel aux éditions Lumen

Sortie : 5 Novembre

 

L’étrange Bibliothèque de Haruki Murakami et Kat Menschik aux éditions Belfond

Sortie : 5 Novembre

« Japon, de nos jours. Habitué à fréquenter une bibliothèque municipale, un jeune garçon se retrouve un jour prisonnier d’une salle de lecture qui ressemble étrangement aux méandres d’un labyrinthe. »

 

 

Arena 13 de Joseph Delaney aux éditions Bayard

Sortie : 5 Novembre

« Des temps funestes pour l’humanité, un ennemi surpuissant à combattre… Le jeune Leif parviendra-t-il à venger son père ?
Une dystopie qui reprend les relations maître-apprenti de la célèbre série L’épouvanteur.
L’humanité a presque disparue de la Terre, vaincue par des machines douées de conscience. Une sinistre créature, Hob, exerce une tyrannie sanglante sur la population. Des arènes de combat ont été ouvertes… La plus populaire et terrifiante est l’Arena 13 : c’est là où combat Hob. Un jeune garçon de 16 ans, Leif, va alors convaincre le meilleur des entraîneurs, Tyron, de le former au combat. Il a en fait une bataille personnelle à livrer : venger la mort de son père en tuant Hob lui-même… »

 

 

Te Retrouver de Keren David aux éditions Hugo Roman

Sortie (poche) : 5 Novembre

« Les liens du sang sont-ils plus forts que ceux qui vous ont construits ?
Avant d’être adoptée par une famille aisée londonienne, Cass était une Jones. Mais tous ses souvenirs se sont envolés lorsque, à quatre ans, elle a pris le nom de Montgomery. La vie est plutôt douce pour Cass.
Mais le monde de Cass s’effondre le jour où son père se retrouve au coeur d’un scandale conjugal qui fait voler sa famille en éclats. C’est le même jour que choisit Aidan, son frère biologique, pour la contacter sur Facebook. Après une enfance difficile, passée de foyer en foyer après avoir fui un beau-père abusif et une mère indifférente, il n’a qu’un but : retrouver la soeur qu’on lui a volée.
Cass et Aidan doivent apprendre à se connaître et apprivoiser leurs différences. Parviendront-ils à se reconstruire à deux ? »

 

 

Wilds Cards, T2 Attirance et indécision de Simone Elkeles aux éditions La Martinière

Sortie : 5 Novembre

« Bagarreur et indiscipliné, Victor, un jeune latino au sang chaud, accumule les avertissements et doit sa présence au lycée à ses capacités sportives plus qu’à ses résultats scolaires.
Monika, elle, est une jeune fille de bonne famille promise à une carrière brillante.
Ce qui les rapproche ? Leurs sentiments et une attirance sincère.
Ce qui les éloigne ? Tout le reste : les conventions, leurs familles, leurs amis, leur passé…
Et Trey, le petit copain de Monika, qui est aussi le meilleur ami de Victor… »

 

 

Le Grand Livre des Esprits de la Maison de Richard Ely aux éditions VEGA

Sortie : 5 Novembre

« Certains esprits se sont rapprochés des hommes. Des gnomes, auxiliaires précieux des fermes, rentrent le foin et prennent soin des bêtes. Des elfes, esprits bienveillants ou croquemitaines, attachés aux maisons, se terrent dans les coins sombres, surveillant les faits et gestes de leurs habitants. Des fées et lutins s’amusent à jouer mille tours aux enfants, aux parents et grands-parents, chipant vos clés,
déplaçant les objets avant de vous aider à les retrouver.
Parmi toutes ces créatures du foyer, il y a encore les gardiens, les esprits des ancêtres, les survivances d’anciens propriétaires des lieux.
Lares, Leprechauns, Brownies, Banshees, Servans, Fantômes…
Anciens dieux et nouveaux venus hantent les couloirs, greniers, caves et salons de nos demeures. Le Grand Livre des Esprits de la Maison vous invite maintenant à découvrir tout ce Petit Monde caché dans vos murs, meubles, malles et planchers.
Un livre secret qui met en lumière ceux qui se cachent dans l’ombre de votre habitation ! »

 

 

Salem de Sandra Triname aux éditions Plume Blanche

Sortie : 10 Novembre

« 1692.
Salem, état du Massachusetts aux États-Unis.
Accusées de pratiques magiques, de nombreuses personnes sont alors mises à mort. Innocentes ou coupables ? Qui méritait réellement la potence ? De nos jours, alors que Max évite de peu la mort, la voilà sous l’emprise de songes qui semblent tous venir d’une époque lointaine où la sorcellerie et les démons hantaient l’imaginaire du commun des mortels.
Quel lien peut alors unir Max à un procès vieux de plusieurs siècles ? »

 

 

Encre et Papier de Megan Derr aux éditions Less Than Three Press

Sortie : 11 Novembre

« Enitan n’est qu’un simple employé à la papeterie qui est désormais la propriété de son parâtre. Il passe ses journées à nettoyer et à s’occuper de l’inventaire, regrettant de ne pouvoir être plus présent dans la boutique, ou pourquoi pas partir et bâtir la sienne. Lorsqu’un étranger entre dans le magasin, à la recherche d’encre, Enitan est emporté dans un monde qui n’est pas le sien, et se retrouve à espérer des choses encore plus inimaginables que d’avoir son propre établissement. »

 

 

Le Jardin d’Hiver de Frédérique de Keyser aux éditions Pygmalion

Sortie : 11 Novembre

« « J’étais à la recherche de la poésie du brouillard qui transforme les choses, de la poésie de la nuit qui transforme la ville, la poésie du temps qui transforme les êtres… »
Photographe de presse indépendant de profession, photographe en toutes circonstances, Sophia n’est jamais très loin de son objectif. Malheureusement, faire reconnaître son talent n’est pas facile. Consacrant tout son temps à son travail et à sa passion, elle ne fréquente personne en dehors de sa meilleure amie, Annette.
Alors, lorsque le célèbre Sam Nahash, écrivain mystérieux que personne n’a jamais pu voir, la convoque, elle est plus qu’étonnée.
Et cette invitation n’est pas la seule surprise qu’il lui réserve… »

 

 

Phobos, T2 de Victor Dixen aux éditions Robert Laffont

Sortie : 12 Novembre (repoussé au 19)

« Léonor et les passagers du Cupido décident de descendre sur Mars malgré leur découverte à propos du programme Genesis. Dans le désert aride de la planète, ils doivent garder le sourire face aux caméras alors que des jalousies, rancoeurs et passions inavouées déstabilisent les jeunes couples. »

 

 

Le Feu Secret, T1 de Carina Rozenfeld et C.J. Daugherty aux éditions Robert Laffont

Sortie : 12 Novembre

« Sacha est un ado français de 17 ans et il ne peut pas mourir. Il peut se jeter depuis un toit, être poignardé, se faire tirer dessus, il survivra à tous les coups. Jusqu’au jour où l’histoire et certains ennemis décident qu’il doit mourir. Pire encore, sa mort entraînera quelque chose de terrible. Quelque chose de mortel. Et ce jour se rapproche…
Taylor Montclair est une ado anglaise ordinaire, qui sort avec ses amis, et travaille dur pour réussir ses examens, jusqu’au jour où elle commence à faire jaillir des éclairs de son esprit. Elle est également la seule personne sur Terre qui peut sauver Sacha.
Il n’y a qu’un problème : les deux ne se sont jamais rencontrés. Ils vivent à des kilomètres l’un de l’autre et des forces obscures vont tout faire pour les maintenir éloignés.
Ils ont huit semaines pour se trouver.
Survivront-ils assez longtemps pour sauver le monde ? »

 

L’Autre Herbier d’Amandine et Nicolas Labarre aux éditions Les Moutons Electriques

Sortie : Courant Novembre

Valentine s’ennuie, comme on peut s’ennuyer, bloquée en été avec ses parents sans ami ni téléphone.
 Elle a bien trouvé cet herbier et cette carte, près de la maison en rénovation, mais les herbes et les chemins qui s’y trouvent ne mènent nulle part, n’existent sans doute même pas. Valentine va pourtant suivre ces sentiers qui ne peuvent se trouver là, passer de l’autre côté de cette rivière impossible, malgré les ombres entraperçues. Elle va y découvrir une forêt, infinie et sublime, que parcourent d’un pas lent des géants végétaux. Derrière elle, le chemin du retour disparaît déjà. Les feilges pourront-ils l’aider à repartir ?

 

Alors si on résume… Ceux que je vais vraiiiiiiiment vouloir avoir (oui, après les choix, il y a encore des choix… dure la vie !)

Le Feu Secret parce que C.J. Daugherty

The Revolution of Ivy puisque j’avais adoré le premier opus

Phobos T2 car je suis très curieuse de connaître la suite

Attirance et Indécision pour la même raison

La Quête d’Ewilan (Je dois vraiment donner une raison ? On parle de Pierre Bottero quand même)

Te Retrouver parce que je le voulais déjà en grand format ?

 

Et vous ? Des envies pour le mois prochain ?

 

Bilan du Mois de Juin 2015

 

Hello ~

Vous allez bien ?

En ce début du mois juillet, il est donc l’heure de faire le bilan du mois de juin.

 

Pas mal de sorties ce mois-ci 😛

Tout d’abord Voyage en Féerie à Haubourdin puis Songes et Sortilèges à Templeuve et enfin le Tea-Time du Ladies Club de Milady.

Une petite virée au cinéma pour Jurassic World aussi que j’ai beaucoup aimé ~

(d’ailleurs, je veux un vélociraptor !)

 

Au niveau des livres, il y a eu :

 

Un Coups de cœur :

The Book of Ivy de Amy Engel

 

De très bonnes découvertes :

Les Ombres de l’archange de Nalini Singh

Rebelle Belle de Rachel Hawkins

Une Saison à Longbourn de Jo Baker

Phobos de Victor Dixen

 

Un retour agréable dans Divergent :

Divergent, Quatre de Veronica Roth

 

Des livres vraiment sympathiques :

Etiquette et Espionnage de Gail Carriger

Zombie Thérapie de Jesse Petersen

Rose thé et Gris souris de Marie-Catherine Daniel

 

Une déception :

La Mort de Napoléon de Simon Leys

 

Un abandon :

Les Larmes Rouges, Réminiscences de Georgia Caldera

 

Et comme vous pouvez le voir, j’ai donc quelques chroniques à venir !

Et vous ? Qu’avez-vous lu ce mois-ci ?

 

DSCF3055

 

The Book of Ivy – Amy Engel

Titre : The Book of Ivy

V.O : The Book of Ivy

Auteur : Amy Engel

Traducteur : Anaïs Goacolou

Editeur : Lumen

Date de Parution : 5 Mars 2015

 

 

 

  • Résumé :

Après la guerre, les survivants se sont rassemblés dans une petite ville qu’ils ont entouré d’une barrière. Mais, alors que le grand-père d’Ivy prônait la démocratie, celui de Bishop rêvait d’un pouvoir semblable à une monarchie. Depuis la victoire de celui-ci, les quartiers sont plus ou moins séparés. Et, à leur seize ans, chaque adolescent se voit marié à quelqu’un du quartier d’en face qu’il ou elle n’a jamais rencontré.

Ivy sait qui elle va épouser. Car la fille du fondateur se doit d’épouser le fils du président. Mais alors que chacun pense que leur famille a oublié sa défaite, eux n’ont que la vengeance en tête. Et Ivy sait ce qu’elle a à faire : tuer Bishop coûte que coûte.

 

  • Avis :

Ah celui-là ! Après l’avoir beaucoup vu passer sur la toile, j’étais réellement pressée de le lire. Une fois entre mes mains, je dois avouer qu’il n’a pas fait long feu…

Si vous suivez un peu mes lectures, vous avez dû remarquer que j’aime beaucoup la Dystopie et celle-ci n’a pas fait exception. J’ai vraiment adoré ce roman qui est malgré tout, à mon avis, une dystopie assez légère dans ce premier tome. Au niveau de la façon d’aborder les choses j’entends car les conséquences de la guerre, malformations, peu de survivants, un monde dévasté, sont pires que dans certaines autres. Mais le ton reste assez léger dans le sens où le roman ne lance pas une énième guerre.

Ce premier opus se concentre surtout sur les deux personnages principaux : Ivy et Bishop. Puisqu’on suit les pensées d’Ivy, on en sait donc forcément bien plus sur elle et son évolution est flagrante. Au fil des pages, on ne peut que s’attacher à cette gamine qui, même si elle a ses propres idées, a surtout été endoctrinée toute sa vie.

Mais on découvre une jeune fille intelligente, vive et surtout nature. Et au fil de ses interactions avec Bishop, on s’attache à ce garçon épris de liberté, qui fait la part des choses de manière parfois triste mais toujours juste.

Le roman pose les bases de ce qui sera certainement une intrigue vraiment captivante dans le tome suivant puisque la fin est vraiment très surprenante.

Je ne peux pas trop en dire pour ne pas spoiler mais les pages sont vraiment passées à toute allure et j’ai adoré Ivy et Bishop. Ils sont profondément humains et j’espère que la suite les verra heureux (auteur si tu m’entends ! :P)

 

Un type qui ne veut pas mentir, marié à une fille qui ne peut pas dire la vérité. S’il existe un dieu, il a un sens de l’humour plutôt tordu !

 

Notre gouvernement sait vraiment y faire ! Octroyer ce titre creux, c’est comme offrir à mon père un magnifique emballage sans cadeau à l’intérieur. Ils espèrent que nous serons tellement distraits par un peu de papier chatoyant, par les apparences, que nous ne remarquerons pas que la boîte est vide.