Rendez-vous des Masos #Août 2018

 

Aujourd’hui, c’est le jour du « rendez-vous des masos » !

Nous allons parler prochaines sorties littéraires ! Et liste d’envies en passant.

 

 

Dragon love, T1 Noir ébène de Lil Evans aux éditions Livresque

Sortie : 1er Août

Salem, une jeune femme que la vie n’a pas épargnée, tente de se reprendre en main. Petite bouffée d’oxygène dans son quotidien, elle se rend à un entretien d’embauche, en apparence banal… Mais son futur employeur, mystérieux, semble aussi dangereux que redoutable. C’est alors que les ennuis vont commencer.
Le monde surnaturel est bouleversé. Entre enlèvements et guérillas urbaines, l’humanité toute entière compte sur le Dragon le plus puissant de la planète pour régler les soucis. Le plus gros problème, en réalité, c’est qu’il est lui aussi pieds et poings liés.

 

Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet aux éditions le Livre de Poche

Sortie : 8 Août

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêves, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Quand la Première Guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front.
C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes..

 

L’insaisissable logique de ma vie de Benjamin Alire Saenz chez PKJ

Sortie : 16 Août

Sal mène une vie paisible et sans histoires, dans une famille moitié mexicaine, moitié américaine. Mais tout bascule le jour de sa rentrée en terminale. Pour défendre l’honneur de son père adoptif, il sort les poings et frappe. Surprise, colère, satisfaction, culpabilité se bousculent dans la tête du jeune homme, qui se met à douter de tout, même de sa propre identité. Alors, avec l’aide de Sam, sa meilleure amie, et de son père, Sal va tenter de comprendre l’insaisissable logique de sa vie.

 

ReLIFE T8 de Sou Yayoi aux éditions Ki-OON
Sortie : 16 Août

 

Le Sang des Quatre de Christopher Golden et Tom Lebbon aux éditions Bragelonne
Sortie : 16 Août

Dans le grand royaume de Quandis, tout le monde est esclave. Certains sont les esclaves des dieux. La plupart sont esclaves de tout le monde.

Bénies par les dieux avec une vie de confort et de splendeur, les élites royales accomplissent régulièrement leurs devoirs, tout en éprouvant une certaine irritation face à leur rôle. Une jeune femme très ambitieuse, la princesse Phela refuse de laisser les obstacles – y compris sa mère, la reine, et son frère, l’héritier, – faire obstacle à ses désirs de pouvoir et de gloire.

À l’autre bout de l’échiquier sont les Bajuman. Pauvres et opprimés, les membres de cette misérable caste n’ont que deux voies dans leur servitude: le sacerdoce… ou la mort.

L’absence de magie à Quandis a permis à la caste royale et Bajuman de vivre ensemble dans une paix précaire pendant des siècles. Mais le désir de puissance de la princesse Phela va perturber l’ordre du royaume, déclenchant une série d’événements qui détruiront Quandis et tous ses habitants

 

Un amour interdit d’Alyssa Cole chez J’ai lu
Sortie : 22 Août
En pleine guerre de Sécession, Ellen Burns, une affranchie qui sert la cause abolitionniste, accepte une mission d’infiltration dans le Sud. Se faisant passer pour une esclave, elle est envoyée dans une riche plantation de Virginie où elle rencontre Malcolm McCall. Bien qu’il porte l’uniforme confédéré tant haï, Ellen se rend vite compte qu’ils sont du même bord. Peu à peu l’étau se resserre sur les deux espions que lie un amour passionné et interdit. Coûte que coûte, ils défendront leur idéal même s’ils doivent se séparer à jamais.

 

 

Japon ! Panorama de l’Imaginaire Japonais de Julie Proust Tanguy aux éditions Les Moutons Electriques
Sortie : 22 Août

Celui-ci doit arriver à la maison en septembre puisque j’avais participé au financement ulule ^-^

Nous vous invitons à explorer les différents visages de la culture nippone, sous l’angle de ses imaginaires.

Au fil d’un voyage thématique, vous découvrirez comment se sont forgées les différentes formes de récit japonais, depuis l’ancestral Kojiki jusqu’aux innovations du jeu vidéo. Vous apprivoiserez les différents personnages qui peuplent ces histoires : les kaiju, school girls et avatars du Guerrier vous révèleront les valeurs qui les animent et les esthétiques qui les portent. Et si les facéties des yōkai et la menace sombre des futurs apocalyptiques ne vous ont pas fait fuir, peut-être même distinguerez-vous, à travers les échos de la musique nippone ou dans le jaillissement de ses saveurs élégantes, le rapport étonnant que le Japon entretient avec le temps et l’espace…

 

Le Dompteur d’Avalanche de Margot Delorme aux éditions Les Moutons Electriques
Sortie : 23 Août

Ditto, quatorze ans, habite Torchebise, pauvre hameau d’alpage du Duché de Sapaude, une contrée de pics aiguisés et de vallées profondes, de forêts de sapins, de lacs d’altitude et de torrents. À l’occasion, il tient lieu de guide à des excursionnistes venus des plaines. Un jour, lors de l’attaque d’un monstre des cimes, il se découvre un don pour déclencher avalanches, coulées et crues. Un don puissant.

Or les écouleurs sont craints et haïs par les montagnards. Bientôt, Ditto se retrouve dans la peau d’un paria et contraint à la fuite. En compagnie d’amis inattendus – une marmotte bavarde, un caracal-céleste, un vieux savant venu de la ville –, il va demander son aide à la Lorlaïe, la nymphe du grand glacier. Mais le marché que lui propose cette dernière lui paraît inacceptable… À qui finalement ira la fidélité de Ditto ? À l’humanité qui le rejette ? Aux êtres surnaturels dont les desseins sont peut-être terrifiants ?

 

L’indéniable charme d’un voleur de coeur de Céline Mancellon aux éditions Milady
Sortie : 29 août
Cael Morgan, avocat et trentenaire accompli, a tout pour être heureux. C’est en tout cas ce dont il est convaincu quand il rentre chez lui après le mariage de son ami d’enfance – un ami pour qui il a toujours éprouvé des sentiments troubles.
Quelle n’est pas alors sa surprise de trouver un inconnu tranquillement en train de prendre une douche, dans sa salle de bains ! À son grand désespoir, Cael se rend vite compte qu’en réalité, il connaît cet invité surprise à l’allure de punk… et que ce garçon semble bien décidé à s’incruster, quitte à bouleverser son précieux quotidien.
Et si c’était le destin qui lui avait envoyé ce voyou au regard indolent pour l’aider à comprendre que sa vie idéale ne l’était peut-être pas tant que ça… ?

 

Avez-vous prévu quelques achats en ce mois d’août ensoleillé ?

 

Publicités

Les épées de glace, l’intégrale – Olivier Gay

Titre : Les épées de glace

Tome 1 : Le Sang sur la lame

Tome 2 : Le Châtiment de l’Empire

Auteur : Olivier Gay

Editeur : Bragelonne

Date de Parution : 5 Décembre 2015

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père.

Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur cœur, ils décident de se rendre dans le Nord annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron.

Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage, s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria.

Car, désormais, l’Empire va trembler.

 

  • Avis :

ça faisait quelques temps que je ne m’étais pas plongée dans un roman de fantasy mais l’intégrale traînait dans ma PAL depuis un bon moment et ça me semblait être le bon moment de l’en sortir ! J’ai beaucoup aimé cette épopée, très sanglante certes, mais surtout très prenante.

Le résumé concerne une bonne partie du premier tome finalement mais l’histoire prend le temps de mettre en place les différents personnages de l’intrigue tout comme la ville dans laquelle ils vivent. J’ai adoré le caractère de Deria et, malgré ce que l’on sait dès le départ, je n’ai pas pu m’empêcher de m’attacher à elle. Mahlin et sa gaucherie m’ont aussi beaucoup émue mais mon coup de cœur reste pour Shani. L’évolution de cette dernière au fil des pages est impressionnante et elle sera celle qui m’aura finalement le plus touchée dans le roman.

Rekk est vraiment un personnage intéressant et, aux détours de l’histoire, j’ai pu comprendre la fascination que ressentent ceux qui l’entourent. S’il s’agit d’un putain de psychopathe (clairement, n’ayons pas peur des mots), il possède un charisme impressionnant. Les batailles qui le mettent en scène sont prenantes et on oublie vite le sang qui gicle pour se concentrer sur les parades, comme au cinéma. J’ai entre temps appris que La Main de l’Empereur racontait l’histoire de Rekk avant qu’il ne devienne le boucher et je suis très, très, très curieuse de retrouver le personnage !

Concernant l’intrigue, la politique est assez présente pour me satisfaire et la question de savoir qui a tué Deria m’a tellement poussé à me poser toutes sortes de questions que je n’attendais que sa résolution ! En cela, je suis restée totalement abasourdie et je ne peux que saluer l’idée de l’auteur ! Les intrigues se nouent bien entre elles et il est facile d’avoir la carte de l’Empire en tête. J’ai eu l’impression de voyager au côté des personnages et j’ai beaucoup aimé la balade.

Au final, la seule chose qui m’a dérangé dans le roman, ce sont les répétitions de faits que nous savons déjà. Par exemple le fait que Shani change physiquement. A chaque personnage qui s’en rend compte, les mêmes remarques reviennent et j’ai parfois eu l’impression qu’on me prenait un peu pour une blonde à ressasser la même chose. Le fait qu’il s’agisse de personnages différents atténue un peu l’impression mais cela m’a malgré tout parfois un peu agacée.

En bref une belle épopée de fantasy, où les batailles sanglantes font la part belle à l’évolution des différents personnages.

(et cette fin franchement !)

Item Bibliothèque de Poudlard : une intégrale (plusieurs tomes réunis en un seul livre) – 70pts

In my MailBox #62

In My Mailbox a été inspiré par le blog Pop Culture Junkie et mis en place par Kristi du blog The Story Siren, le concept a été repris en France par Lire Ou Mourir. C’est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

 

Je l’avoue, je ne vais pas vous parler uniquement de livres (même s’il y en a) mais aussi de mon passage à Primark pour la collection HP et du craquage qui en a suivit…

C’est parti !

 

Lors du Salon de Montreuil de l’année dernière, mon amie Cyrielle avait pris pour moi le Haut-Royaume 2 en Hard-Back qu’elle m’a ramené le week-end dernier, accompagné d’une dédicace de Rainbow Rowell sur une petite carte ❤

Concernant les SP, voici mes réceptions de Juillet-Août

 

Et donc mon craquage HP 😛

Merci Chaton pour les chaussettes !

Merci Lixy ❤

Des fournitures de bureau ~

Je triche pour le tote-bag Poufsouffle puisqu’il est à ma mère et n’est déjà plus en ma possession (et oui je sais le second n’est pas HP mais il y a des liiiiiivres dessus !)

Une robe de chambre

(vous avez d’ailleurs un aperçu du bordel de ma chambre xD)

Un sweat résersible

Des pyjamas

Et vous alors ? Des craquages cet été ? ^-^

L’Homosexualité et la Romance en Littérature (exposé d’anglais)

Hello,

Vous allez bien ? ^-^

En cette journée internationale de lutte contre l’homophobie, je partage avec vous l’un de mes travaux de cours de cette année.
Ayant un exposé d’anglais d’environ 7 minutes à réaliser sur un sujet au choix, tant qu’il avait un rapport avec la formation métiers du livre, j’ai choisi de parler de l’homosexualité dans la romance en littérature.

C’est un sujet qui me paraissait aussi intéressant qu’actuel et, si je n’ai pas soulevé les foules dans la promo, j’ai pris beaucoup de plaisir à présenter des ouvrages que j’avais beaucoup aimé !

Merci d’ailleurs à Karen pour son aide et à Cyrielle pour ses corrections ❤

Vous trouverez donc ci-dessous le powerpoint qui a servi à ma présentation ainsi que mes commentaires concernant les slides. Bien évidemment, comme il s’agissait d’un oral, j’ai raconté d’autres choses que celles que je vous présente ici mais l’essence est là !

Si le powerpoint est en anglais (et contient peu de textes), l’explication des slides est en anglais puis en français ^-^

N’hésitez pas à me dire si vous avez des romans M/M ou F/F préférés !

 

 

Slide 2 : Context / contexte actuel

  • Homosexual right : people were against the gay marriage, for example and, in the USA, there are many questions about Trump politics regarding homosexual rights.

=> Les droits des homosexuels : par exemple les manifestations contre le mariage gay ou, au USA, les nombreuses questions concernant la politique qu’aura Trump à propos des droits des homosexuels.

  • A teacher has spoken about homophobia with his students. One of his student took this picture and posted it on twitter. This picture has been retweeted 20 000 (twenty thousand times).

=> Un professeur a discuté de l’homophobie avec ses étudiants. L’un de ces derniers a pris cette photo et l’a posté sur twitter où elle a été partagé 20 000 fois.

 

Slide 3 : A librarian was suspended 3 days for having chosen this book for the library and put it for patron’s loans. It was in La Madeleine, a nearby city. So I think we, as future librarians, have to know something about LGBTQ+ representation in literature.

=> Une bibliothécaire a été suspendue 3 jours pour avoir mis dans son fonds documentaire l’ouvrage « Tango a deux papas ». Cela s’est déroulé à la Madeleine dans le Nord (pour information, elle a fait appel et a eu gain de cause en début d’année). Je pense que, nous, en tant que futurs bibliothécaires, devons avoir des notions de la représentation de la LGBT en littérature, à l’instar des autres genres.

 

Slide 4 : There are many books now about this subject, and I choose to present 3 places : Asia, the USA and France. I can’t speak about them in globality but I will try to present you some books and a quick overview about this literary genre in these places .

=> Il y a à présent beaucoup d’ouvrages présentant des personnages homosexuels et j’ai choisi de présenter trois endroits : l’Asie, les USA et la France. Je ne peux pas être exhaustive mais je vais donc vous présenter quelques livres et un petit aperçu de cette littérature dans ces trois lieux.

 

Slide 5 : I want to begin with Asia because they have a culture about this, with mangas. Yaoi, which is romance about 2 men and Yuri which is romance about 2 women, however, the LGBTQ+ community is not the target audience. Yaoi first appeared in the 1970s in Japan and are typically written by women for women and girls. Yaoi caused a lot of controversy when it first appeared in the male-dominated manga industry. Both the themes and the fact that women were the authors shook many traditional mangaka but now, yaoi and yuri have entered the customs. There are many mangas so I can’t show you all the titles but you can have cute romance, fantasy ones or more adults ones.

=> Je commence par l’Asie qui a, de part les mangas, une culture particulière à ce sujet. le Yaoi est une romance entre deux hommes tandis que le Yuri présente une romance entre deux femmes. Cependant, la communauté LGBT n’est pas l’audience visée. En effet, le Yaoi est apparu pour la première fois au Japon dans les années 70, écrit par des femmes pour des femmes. Le Yaoi a causé beaucoup de controverses, notamment car l’industrie du manga était dominée par les hommes. Les thèmes, associés au fait que les auteurs étaient des femmes, ont choqué les mangaka traditionnels, même si, à présent, cela est entré les mœurs. Il y a beaucoup de mangas et je ne peux pas tous vous les présenter mais il y a beaucoup de genres différents allant de la romance mignonne, à la fantasy ou aux mangas plus adultes.

 

Slide 6 : For Asia, I choose one title which is a book and also a manga named SOTUS because the series have a great success in Thailand. So it’s a thai book written by Bittersweet about hazing in an engineering university. So the story is not centered on gay romance but, in this story, the main pairing is gay. The serie had a great success in Thailand, in China and also in overseas countries so the DVD had also english subtitles (legal subtitles are rather rare for asian series so it shows the success of Sotus).

=> Concernant l’Asie, j’ai choisir de présenter un titre qui, s’il s’agit d’abord d’un livre, a été dérivé en manga puis en série télévisée. Il s’agit d’un livre thaïlandais écrit par Bittersweet ayant pour titre SOTUS. Le thème principal est le bizutage dans une école d’ingénieur. L’histoire n’est donc pas centrée sur la romance gay, même si, dans cette histoire, le couple principal est gay. La série a eu tellement de succès en Thaïlande, en Chine et à l’étranger qu’elle a été proposé à la vente en DVD avec des sous-titres anglais officiels.

 

Slide 7 : For the USA, I want to present you a huge books festival for romance. It’s called Book Lovers Romantic Time and there are many authors and publishers who come to meet their readers. They present new books and they are many whorkshops about a lot of subjects, like bestsellers, paranormal romance, historical books… In the 2016 edition in las Vegas, there was a special time about homosexual romance with different authors like Marie Sexton, Brandon Witt, K.C. Wells, Keira Andrews, Amy Lane, Anna Zabo, L.A. Witt. It shows the genre as a fixed part of romance in literature.

=> Pour les USA, je vais vous parler d’un énorme festival littéraire : le Book Lovers Romantic Time où de nombreux auteurs et éditeurs viennent rencontrer leurs lecteurs. Ils présentent les nouveaux livres et beaucoup d’ateliers et de conférences sont proposés sur des thèmes variés tels que les bestsellers, la romance paranormale, les livres historiques… Durant l’édition 2016 à Las Vegas, un moment a été organisé autour de la romance gay avec différents auteurs tels que Marie Sexton, Brandon Witt, K.C. Wells, Keira Andrews, Amy Lane, Anna Zabo, L.A. Witt, ce qui démontre que le genre est devenu une part à part entière dans la romance en littérature.

 

Slide 8 : I choose to show you 4 books which have been translated to french. 2 boys’love and 2 girls’love. The first is a fantasy one so the story takes place in an other world, they are a lot of  action and a political plot. The second and the third are young adult ones, so they were at first written for teenagers. Aristotle and Dante Discover The Secrets of the Universe is a story about 2 teenagers who learn the kind of people they want to be. Far from you is about a murder and drugs. The last book Bodies of water is about a woman who becomes haunted by a Victorian ghost in a old hydropathy sanatorium.

So there are many books, with different genres and gay main characters that have been translated different publishers like Milady, Pocket Jeunesse, Robert Laffont and Denoël for the four books you can see here.

=> J’ai donc choisi de vous présenter 4 ouvrages ayant été traduit en français, deux romances homme/homme et deux romances femme/femme. La première, Prince Captif de C.S. Pacat, est une série de fantasy présentant donc beaucoup d’action et une intrigue politique poussé. Le second ouvrage, Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers de Benjamin Alire Saenz, et le troisième, Si loin de toi de Tess Sharpe, sont des romans young adult et ont été écrit pour les adolescents. Asistote et Dante est une histoire présentant deux adolescents apprenant à devenir les personnes qu’ils veulent être tandis que Si loin de toi est une histoire parlant de meurtre et de drogue. Le dernier ouvrage, Les filles déchues de Wakewater, de V.H. Leslie présente une héroïne hantée par un fantôme victorien dans un vieux sanatorium d’hydrothérapie.

Il y a donc de nombreux livres, participant à de nombreux genres et présentant des personnages principaux homosexuels. Ces ouvrages ont été traduit par des éditeurs tels que Milady, Pocket Jeunesse, Robert Laffont et Denoël pour les 4 ouvrages ci-dessus.

 

Slide 9 : Talking to publisher, 4 years ago, a publisher named MxM Bookmark was born. Is vocation is “citation”. So their editorial line is to publish all types or romance, including homosexual. They have some french authors who have many readers.

=> En restant sur les éditeurs, MxM Bookmark, une maison d’édition française ayant vue le jour il y a 4 ans, a pour vocation la citation suivante : « Nous voulons que nos romans, quelle que soit la dureté, les épreuves qu’ils racontent, transmettent des valeurs positives. “L’amour est universel, il transcende les genres”. C’est ce que nous voulons mettre en avant. Peu importe le sexe des personnages ou la dureté de la vie, nous voulons des personnages forts, humains et surtout égaux. Un message d’espoir. Un message d’amour. » Leur ligne éditorial est avant de publier tous types de romance, incluant la romance homosexuelle. Plusieurs auteurs français ayant de nombreux lecteurs font partis du panel d’auteurs de MxM Bookmark.

 

Slide 10 : 2 of this authors are represented here : Lily Haime and H.V Gavriel. They are both published by the publisher Milady who is Bragelonne’s little sister. If you read fantasy, you may know these publishers. You can download The Letter legally and for free on amazon so if you want to read it, it’s the moment.

=> Deux de ces auteurs sont représentés ici : Lily Haime et H.V. Gavriel. Ils sont aussi toutes deux publiées chez Milady (la « petite soeur » de Bragelonne). Si vous lisez de la fantasy, vous connaissez ces éditeurs. Vous pouvez en ce moment découvrir « La Lettre » légalement et gratuitement sur Amazon, donc si vous souhaitez découvrir l’auteur c’est le moment.

 

Slide 11 : If you want to meet authors, publishers or readers, you can go to Berlin at the Euro Pride Con. It’s a literary festival with the aim of bringing together local and international LGBT authors, publishers, bloggers and readers for one weekend, to talk about books, genres, trends and challenges in the LGBT fiction genre.
=> Si vous voulez rencontrer certains de ces auteurs, éditeurs ou lecteurs, vous pouvez vous rendre à l’Euro Pride Con à Berlin en Juin. Il s’agit d’un festival de littérature dont le but est de réunir les auteurs, éditeurs, blogueurs et lecteurs locaux et internationaux de littérature LGBT durant un week-end pour discuter de livres, de genres, des modes et des challenges dans la littérature LGBT.

 

Slide 12 : So I’ve done research about this topic in library and I found that Lyon have a special library, The gender resource center who focuses on issues of gender identity and sexual orientation. The catalogue is being inventoried in order to include the issue of gender and sexuality. They also have debates about gender, sexism and homophobia in young literature. I think it’s interesting for us to know a bit about these books too.

=> Durant mes recherches sur le sujet concernant plus particulièrement les bibliothèques, j’ai découvert que Lyon avait créé une bibliothèque centrée sur les questions de l’identité du genre et de l’orientation sexuelle : le Centre de Ressource sur le Genre. Le catalogue est organisé de manière à aborder toutes les questions concernant le genre et la sexualité. Ils proposent régulièrement des débats sur le sexisme et l’homophobie dans la littérature jeunesse.

 

C’est tout pour mon exposé, même s’il y a évidemment bien d’autres choses à dire sur le sujet…

Avez-vous lu certains des ouvrages ou des auteurs présentés ? Les avez-vous aimé ?

Le jardin des silences – Mélanie Fazi

 

Titre : Le jardin des silences

Auteur : Mélanie Fazi

Editeur : Bragelonne

Collection : L’Autre

Date de Parution : 22 Octobre 2014

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Un bal secret au coeur de l’hiver, une violoniste dont les notes soulèvent le voile des apparences, une dresseuse d’automates dépassée par sa création : à travers ces douze textes ciselés, découvrez ou retrouvez l’univers envoûtant de Mélanie Fazi, auteure rare à la plume délicate, qui joue des mots émotions avec une justesse bouleversante.

 

  • Avis :

Je lis rarement de recueil de nouvelles mais, en cette période de partiels, j’étais contente de pouvoir lire une histoire et en avoir la fin puisque je ne pouvais pas reprendre un roman tout de suite. Le Jardin des silences était LE livre que j’avais décidé de m’offir en allant au Salon Fantastique car les résumés que j’avais lu de certaines nouvelles me tentaient beaucoup.

Et, pour une première dans l’univers de Mélanie Farzi, je dois dire que je suis conquise !

J’ai été totalement entraînée par la mélodie des textes. Aucune nouvelle ne m’a déplu, même si évidemment, j’ai été plus sensible à certaines d’entre elles. La tristesse qui se dégage des mots prend vraiment aux tripes et, en même temps, l’espoir est sous-jacent. J’ai adoré ces textes et j’ai eu du mal à quitter cet univers aussi fantastique que doux.

On vit les histoires, on s’attache aux personnages et on est triste de les quitter, alors même que nous n’avons passé que quelques petites pages en leur compagnie. Chaque histoire à son univers propre, amené et décrit de telle sorte que le lecteur à l’impression de le connaître déjà. On se perd entre les mots et on y revient après chaque fin de nouvelle, attiré par la plume envoûtante de Mélanie Farzi.

En bref un petit bijou ! Qui me donne très envie de découvrir les autres textes de l’auteur.

 

Entre dans

Item éphémère Gilderoy Lockhart : lire un livre dédicacé – 105 points

Le Paris des Merveilles, T1 Les Enchantements d’Ambremer – Pierre Pevel

Titre : Les Enchantements d’Ambremer

Série : Le Paris des Merveilles

Auteur : Pierre Pevel

Editeur : Bragelonne

Date de Parution : 19 Mai 2015

 

 

  • Résumé (éditeur) :
Paris, au début du XXe  siècle.
Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétardent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.
Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…
Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

 

  • Avis :

Il y a parfois des moments où vous papillonnez de début de roman en début de roman sans réussir à être assez emportée par l’un d’eux pour le continuer. J’étais dans un de ces moment-là lorsque j’ai débuté ce premier tome du Paris des Merveilles.

Il a suffi de l’introduction pour que je sois totalement dedans. Pour que je crois à Ambremer. Pour que les lignes sur le papier me parlent et m’invitent à un nouveau voyage.

A présent que j’en ai tourné la dernière page, je ne regrette absolument pas d’avoir choisi ce roman et j’ai hâte d’en connaître la suite. Le Paris des Merveilles porte bien son nom et vous entraîne dans un Paris différent du nôtre, un Paris qu’on peut s’imaginer réel et qui donne envie de le visiter. Tout y est mais tout y est différent. Et merveilleux.

Au niveau des personnages, j’ai un instant eu peur de m’embrouiller avec leur nombre au départ mais, finalement, l’auteur sait bien où il nous mène et prend le temps de rappeler qui est qui lorsque cela est nécessaire. On ne peut que s’attacher à Griffont, à son côté dandy et à sa manière d’être. Les gens qui l’entourent, ceux du cercle ou Etienne, sont tous réalistes et je ne serais pas étonnée que toute cette histoire se soit déroulée dans une réalité parallèle dont Pierre Pevel serait le messager.

J’ai adoré Aurélia, son caractère et sa répartie, ainsi que le trio qu’elle forme avec ses compères. Et que dire du duo Aurélia/Griffont aussi attendrissant qu’amusant. Toute l’intrigue concernant Ambremer m’a fasciné et j’ai hâte d’en savoir plus sur les jumelles et leur histoire personnelle. Et bon… cela risque de le vexer, mais Azincourt m’a fortement fait penser à mon chien !

Si les personnages ne sont donc pas en reste, l’intrigue est passionnante et j’en ai suivi toutes les nouveautés avec de plus en plus de curiosité. Les moments d’actions s’alternent parfaitement bien avec les moments plus calmes, d’explications et de descriptions des faits. Le lecteur n’est jamais perdu mais ne sait pas tout, apprenant au fil des pages de nouvelles informations. J’en ai mis certaines de côté au fil de ma lecture, me disant « hum ça, je suis sûre que ça a une importance ! ». Hé bien parfois oui, parfois non et parfois absolument pas de la manière dont je m’y attendais ! Je me suis laissée prendre au jeu et j’ai toujours voulu en savoir plus.

La manière dont l’intrigue se noue et se dénoue m’a fascinée, tout comme l’évolution des personnages au fil du temps. Si certains servent à un moment de l’intrigue en particulier, d’autres gagnent en importance et, souvent, en substance.

En bref un roman passionnant qui pose les bases d’une trilogie dont l’intrigue entraine le lecteur dans un Paris merveilleux en compagnie de personnages qui ne le sont pas moins.

Peut-être Pierre Pevel a-t-il trouvé le moyen d’utiliser le charme d’Aurélia à travers sa plume ?

 

Entre dans

hp5-8110

Touffu : lire une trilogie – 25 points

1/3

Sainte-Marie des Ombres, T1 La Brûlure de la nuit – Sophie Dabat

Titre : Sainte-Marie des Ombres

Série : La Brûlure de la nuit

Auteur : Sophie Dabat

Editeur : Bragelonne, collection Snark

Date de Parution : 19 Mars 2014

 

 

 

  • Résumé (éditeur) :

« Les Dévorantes. C’est comme ça que je les ai appelées. Elles ont failli nous avoir, Cullan et moi. À nous deux, le monde entier peut aller se faire foutre, on est de taille à l’affronter. »
Depuis plus de vingt ans, les Ombres hantent le monde et dévorent tout être vivant à leur portée. Hormis une petite fille, personne n’a jamais survécu à leur poison. Mais la fillette miraculée est devenue un rat de laboratoire, avant de disparaître dans la nature.
Lily Turner est désormais une femme presque comme les autres. Tatoueuse, elle partage sa vie entre son compagnon, sa meilleure amie et son chien, rescapé des Ombres comme elle. Nul ne sait qu’elle était autrefois surnommée Sainte Marie des Ombres. Mais une vague de meurtres risque fort de remettre cet équilibre en jeu, et forcer Lily à faire des choix difficiles, tant pour se protéger que pour sauver ceux qu’elle aime…

 

  • Avis :

Je ne savais pas du tout de quoi allait parler ce roman puisque je n’avais pas lu le résumé, même si la couverture en donnait une petite indication. J’étais donc ouverte à toutes possibilités !

Et j’ai rapidement accroché ! On entre tout de suite dans le vif du sujet et l’action reste constante tout en étant très bien dosée, l’intrigue alternant entre moments de réflexion, de baston et d’émotion.

On frissonne vite devant les Dévorantes, ces ténèbres que tout le monde connaît mais qui sont ici avides de chairs fraiches et qui grignotent toute vie sur leur passage. Les moments où on les voit à l’œuvre sont prenant et assez bien décrits pour me faire froncer le nez et frémir d’horreur, initiant un roman qui serait à même de mettre le doute à quelqu’un qui n’a pas peur du noir. La nuit est ici devenue synonyme de mort et il est suicidaire de se balader après la couvre-feu sans lampe ni lumière.

C’est dans ce futur, en 2066, que l’on rencontre Lily. Lily dont on va découvrir la vie actuelle tout comme le passé, par de nombreux flash-back dans ses souvenirs. Lily qui est assez brute de décoffrage, qui a déjà vécu beaucoup de choses horribles et à qui il très facile de s’attacher. Si elle montre beaucoup ses forces, on devine vite ses faiblesses et j’ai vraiment adoré le personnage. Lily n’hésite pas à dire ce qu’elle pense et en même temps… elle est incapable de le faire lorsqu’il s’agit de sentiments. Retranchée dans sa carapace, elle en a déjà bien trop vu et sait bien ce qu’elle a perdu.

Elle sait toutes ces choses que ne comprend pas forcément le lieutenant Ballard et j’ai parfois eu envie de le secouer. Et pourtant… son point de vue à lui aussi est compréhensible et, même si leur relation semble courue d’avance, ou peut-être pas nous verrons par la suite !, j’ai aimé ce personnage-là aussi.

Au final, chaque personnage qui nous est présenté est attachant, humain et compréhensible. Aucun d’entre eux n’est parfait, tous ont leur moment de coup de gueule ou de stupidité. Ils ressemblent à tout un chacun de part leur caractère et leur manière d’appréhender le monde.

L’intrigue, elle, est complexe et passionnante. On cherche un responsable, on le traque dans les petits détails et on se fait nos propres hypothèses, qui se révéleront fausses ou véridiques. On se questionne tout au long de l’enquête et on grappille de nouvelles informations passées ou présentes.

En bref un roman prenant qui pose les bases d’une intrigue complexe et de personnages attachants et intéressants pour un premier tome addictif !

 

 

Entre dans le

hp5-8110

Dragées surprise : un livre dont vous n’avez pas lu le résumé – 20 points