Rencontres de l’Imaginaire de Brocéliande 2017

Comme un rituel, le retour à Brocéliande signifie le moment de souffler un peu, de respirer un peu de magie et de se ressourcer.

Les Rencontres de l’Imaginaire de Brocéliande, c’est une semaine entière événements en tous genres qui se déroulaient cette année du 17 au 23 Juillet 2017. Nous avions prévus d’en faire une bonne partie mais, entre le temps qui n’était pas au beau fixe et l’année qui nous a laissé sur les rotules, nous y avons finalement été doucement. Ce qui ne nous a pas empêché d’en profiter 😛

Le mardi, nous nous sommes rendus au cinéma de Plélan-le-Grand pour visionner Willow. Qui n’a pas vu Willow ? (qu’il lève la main, aille acheter le DVD et le regarde ce soir, nan mais oh !). Ce film est toujours un régal et pouvoir le voir sur grand écran permet encore mieux d’en savourer la douceur et l’humour. Je n’ai absolument pas vu le temps passer et le débat qui a suivi à mis en lumière d’autres perspectives sur ce film qui n’a absolument pas vieilli.

Le jeudi, nous sommes allés au Château de Comper pour une balade de contes sous les chênes orchestrée par Pascal et Bruno. Ils nous ont conté les différentes naissances de Merlin dans une bonne humeur contagieuse et chaque visiteur s’est facilement laissé porter par leurs voix pour entrer dans l’histoire.

Le soir, nous nous sommes rendues jusqu’à Tréhorenteuc pour écouter un récital de harpes en deux parties, la première assurée par Dana et la seconde par Lawena. J’ai tellement craqué que j’en suis repartie avec le CD de Dana (et bon, puisqu’il faut l’avouer, si l’église du Graal est sublime, les bancs ne sont pas des plus confortables).

Le vendredi avait lieu les Rencontres Professionnelles permettant aux auteurs et illustrateurs en herbe de rencontrer auteurs, illustrateurs et éditeurs pour une discussion à cœur ouvert et des conseils avisés sur le monde de l’édition. Un moment très intéressant où j’aurai beaucoup appris et beaucoup reçu.

Un détour par le marché de Paimpont pour flâner entre les échoppes (et tenter de résister) pour finalement retourner au cinéma, cette fois pour visionner Kérity, la maison des contes, avec la présence de Rebecca Dautremer. Un conte poétique sur la magie des mots et des belles histoires.

Le week-end avait lieu le Salon du livre. Je vous en parle depuis déjà quelques années et je ne résiste pas à le faire cette fois encore. C’est un moment bien particulier pour moi dans l’année puisque j’ai grandi avec cette Légende Arthurienne et que ce week-end me permet de rencontrer des auteurs et des illustrateurs avec lesquels j’ai évolué au fil des ans, bercée aussi bien leurs mots que par leurs dessins. La passion qui anime chacun des bénévoles est contagieuse et la bonne humeur toujours au rendez-vous, quel que soit le temps.

Cette année, j’ai eu la chance de pouvoir animer le débat entre Pierre Dubois et Anne Smith autour du thème Féerie et sentiments de la nature. Une manière de participer à cette belle réunion que sont les Rencontres de l’Imaginaire.

Encore une fois, je suis repartie avec des étoiles dans les yeux et la chaleur au cœur. Un rendez-vous que j’espère pouvoir remettre l’année prochaine ❤

Les Rencontres de l’Imaginaire 2016 : Compte-rendu

 

Hello,

Après un bon mois et demi de retard… je vous poste enfin mon compte-rendu sur les Rencontres de l’imaginaire de cette année !

Étant en béquille à ce moment-là (ce qui a totalement juré avec ma robe médiévale T.T), je n’ai pas assisté aux conférences à l’étage mais j’ai néanmoins fait un petit tour du côté de l’exposition du château, magnifique ❤

WP_20160724_001

WP_20160724_015

WP_20160724_019

WP_20160724_020

WP_20160724_024

WP_20160724_026

 

Mais même sans être à l’intérieur, il y avait énooooooormément de choses à faire à l’extérieur !

D’autant plus qu’il faisait beau ~

Outre les auteurs (oui, on reparlera d’eux promis 😛 ), il y avait bon nombre de spectacles.

 

Notamment ceux réunissant Les Tisseurs de Brume et La Cie du Lysandore

WP_20160723_003

WP_20160724_029

WP_20160724_037

WP_20160724_038

 

Les Chimères nous ont présenté le SUC, le Syndicat des Chimères en Colère, auquel nous avons bien évidemment adhéré !

Entre spectacles et déambulations, ces compagnies nous ont régalé de moments drôles et enthousiastes, contribuant à l’ambiance festive qui régnait au château de Comper.

 

Au cours de vos pérégrinations dans le parc, vous pouviez aussi croiser l’un des hommes-livres de la compagnie Keras

Il suffisait de le suivre pour voir la magie opérer, les pages se tourner et une voix enchanteresse vous raconter l’histoire d’un héros ou d’une héroïne bien particulier(e) : Vous.

Notre doué conteur s’est gentiment prêté au jeu des photos, merci à lui !

WP_20160724_041

WP_20160724_045

WP_20160724_047

 

Nous avons aussi pu rencontrer La compagnie Coppélius

avec qui c’était un véritable plaisir de discuter

WP_20160724_082

Un conseil : n’essayez JA-MAIS de discuter avec ce Korrigan, il va vous en boucher un coin en moins de deux !

(c’est que ça a une sacré répartie quand c’est petit !)

 

Concernant les auteurs, ils ont été comme toujours disponibles pour discuter et dédicacer leurs ouvrages ❤

J’ai donc revu Séverine Pineaux

(Et Philippe !)

wp_20160723_001

Et Bruno Brucero

wp_20160723_010

Rencontrée Pascal Moguerou

wp_20160723_008

Ainsi qu’Erlé Ferronnière (merci beaucoup pour la chaise !), Pierre Pevel (merci pour le stylo !) et Pierre Dubois

(non, honte à moi, je n’ai pas de photo… Mais je n’avais pas de mains ? xD

D’ailleurs merci à Lixy pour toutes les photos ❤ )

A savoir que l’invité d’honneur était Alan Lee qui a montré beaucoup d’humour et de gentillesse à chacune de ses interventions ❤

 

Au niveau des livres, vous verrez mes achats dans le IMM spécial Rencontres qui devraient arriver incessamment sous peu (non, je ne me prononce plus sur une date précise c’est fini xD)

Les Rencontres de l’Imaginaire, c’était aussi le concours de costumes qui a eu lieu le samedi soir dans une ambiance très bonne enfant avant le spectacle pyrotechnique Fille d’Hestia par la compagnie Mystica Salvaje qui fut un moment particulièrement poétique.

 

Et donc cette année encore un super week-end dans une ambiance familiale, avec des bénévoles accueillants et disponibles, des auteurs et illustrateurs adorables et des animations excellentes.

Vivement l’année prochaine !

Et n’oubliez pas : pour libérer les chimères, adhérez au SUC !

IMG_20160906_154904

La Porte des Secrets et l’Eglise du Graal

    

 

   La Porte des Secrets

 

Entrez dans les secrets de la forêt de Brocéliande. Suivez Pierre, le garde-forestier, qui vous amènera dans son atelier pour vous apprendre la forêt et ses sentiers merveilleux.

Durant quarante-cinq minutes et à travers quatre salles bien différentes, la voix du narrateur vous plonge dans le Brocéliande d’hier et d’aujourd’hui, l’actuel et celui des Légendes. Le temps file à l’écouter et on ouvre grand les yeux en regardant tout autour de nous.

Qu’il s’agisse du cadre où l’on évolue ou de l’histoire entendue, tout invite à la rêverie et on ressort avec autant d’informations sur le lieu que d’envie d’aller y voir par nous-mêmes.

 

Vous pourrez retrouver toutes les informations Ici

Et en attendant… Une petite mise en bouche ?

 

 

 

L’Eglise du Graal de Tréhorenteuc

 

Nous avons aussi été visiter l’église de Tréhorenteuc en compagnie de Marie Tanneux, conteuse du Conte est Bon. J’étais vraiment ravie de la rencontrer car j’avais beaucoup aimé son roman Secrets et Mystères de la vie de Merlin. C’est une visite historique qui nous est alors contée, de l’arrivée de l’abbé Gillard dans la ville en 1942 à sa manière de ramener les fidèles à l’église. Marie Tanneux nous entraîne d’un bout à l’autre de l’édifice, s’attardant sur les vitraux et les tableaux et nous expliquant leur histoire et les parallèles que l’on peut y voir avec les légendes arthuriennes, notamment l’histoire du Graal, très présente dans l’église.

Nous découvrons aussi un chemin de croix particulier car ce sont les habitants du village de Tréhorenteuc qui ont servi de modèle aux personnages représentés sur les peintures. Qu’il s’agisse de l’édifice en lui-même ou de son histoire, on ne s’ennuie pas une seule seconde en suivant les pas de Marie Tanneaux, nous arrêtant régulièrement pour en apprendre toujours un peu plus sur l’endroit.

Je ne vous raconterai pas tout ce que nous y avons appris car c’est un moment qui se vit et qu’il vaut mieux voir et entendre par soi-même mais, en attendant, je vous laisse avec quelques photos qui vous donneront peut-être envie d’aller voir par vous-même ^-^

 

IMG_20150724_163019

IMG_20150724_162932

IMG_20150724_162921

IMG_20150724_162914

IMG_20150724_162301

IMG_20150724_145538

IMG_20150724_145515

IMG_20150724_163254