Bilan Octobre 2015

Hé oui, le mois d’Octobre s’en est allé et c’est donc le moment du bilan…

Je dois dire que je n’ai absolument pas vu passer ce mois !

Du coup, je songe sérieusement à une faille spatio-temporelle qui m’aurait propulsé tout droit en Novembre sans me demander mon avis

(ouais… comme la vie quoi ! xD)

Allez pas de titres de livres mais des ressentis pour cette fois !

(Jouons à « retrouvons le titre » et « avez-vous suivi le blog ce mois-ci ? » :P)

Bref en Octobre j’ai donc :

Appris que j’avais deux mains gauches juste après être devenue garde du corps (oui, ça tombait mal !). J’ai aussi fait la rencontre de quatre jeunes « méchants » avec qui j’ai fêté un anniversaire (c’est fou tous ces gens qu’on peut croiser dans des soirées !).

D’ailleurs en parlant de rencontre, j’ai suivi une vampire dans sa vandetta après être restée longtemps enfermée dans un labo. Tout ça pour finalement apprendre que le directeur du collège était un monstre !

Mais au collège, on m’a aussi rappelé que je pouvais être moi-même et que c’était une bonne chose.

Puis qu’on pouvait faire de super belles rencontres sur Internet et essayer de réaliser ses rêves.

J’ai aussi rencontré un garçon particulièrement tenace qui n’a pas été dérouté par mes pouvoirs.

Sinon, comme je suis en retard dans mon journal, je ne vous ai pas encore parlé de la forêt maléfique, de la Nox qui s’étend sur la ville ou de ma participation à Golden Voice mais… Ce sera bientôt choses faites !

Ce qui fait donc un total de 12 aventures vécues ce mois-ci ~

Et vous ? Qu’avez-vous fait en Octobre ?

l’Impératrice Némésis – Coralie Martin

 

Titre : l’Impératrice Némésis

Auteur : Coralie Martin

Editeur : Editions Baudelaire

Date de Parution : 2013

 

 

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Les vampires sont des monstres suceurs de sang. Leur société est pleine de certitudes, d’arrogance et de stupidité archaïques. Et j’en fais partie.
Mais qu’importe d’appartenir à leur race, tant que cela me permet de détruire celui qui m’a rendue immortelle – celui qui a tué mon enfant, mon amant et pris ma liberté.
Mais mon objectif n’est pas du goût des Anciens. Ma tête est mise à prix. Paria, chassée et morte-vivante, je dois assouvir ma Némésis afin de vivre pleinement une dernière fois…

 

  • Avis :
Après avoir rencontré Coralie Martin au salon du livre de Loos l’année dernière, je n’avais pas encore pu me pencher sur son roman mais l’approche des Halliennales, encore une fois !, m’a convaincu de me laisser tenter et de le sortir de ma PAL.

 

J’ai donc fait la rencontre de Marie et l’est laissée me raconter son histoire. Le début m’a véritablement accroché et j’ai beaucoup aimé tous les passages en italique plus poétique que les moments souvenirs même si ceux-ci sont réellement intéressant en ce qui concerne l’histoire.

 

Le monde des vampires et leur hiérarchisation ainsi que leur manière d’être et leur ville propose un retour au côté plus sombre des vampires et leur mode de vie est particulièrement recherché.

 

L’intrigue est prenante et les personnages bien menés ce qui fait que je me suis attachée à certains d’entre eux tels Marie-Edith et Bastien. Le pourquoi des actions du « maître » reste malgré tout assez flous pour moi et on sent que l’auteur avait beaucoup à dire sans toujours réussir à insérer tous les détails.

 

Les recherches sur la période choisie pour donner corps au récit sont complètes et on se retrouve complètement basculé dans l’époque médiévale aussi bien au niveau des vêtements que des us et coutumes.

 

Au final j’ai adoré l’idée de vengeance tout autant que le contexte et les découvertes de Marie. La façon non linéaire de cette dernière de raconter m’a par contre perdue et j’aurai aimé avoir quelques dates bien ciblées pour m’y retrouver.

 

Tout comme je suis restée perplexe devant les petites apparitions de gobelins, elfes ou autres créatures fantastiques. Elles sont sûrement une volonté de montrer que d’autres peuples existent tout autant que les vampires. Mais, puisqu’elles ne sont pas développées, elles donnent un goût de « trop peu » et ne servent pas vraiment à l’histoire car cette dernière est déjà assez dense au vu des évènements qui sont arrivés et arrivent encore à l’héroïne.

 

Un roman dont j’ai donc dévoré le début mais qui m’a doucement perdue malgré une intrigue et des personnages intéressants.