Le rendez-vous des masos #février 2020

Aujourd’hui, c’est le jour du « rendez-vous des masos » !

Nous allons parler prochaines sorties littéraires ! Et liste d’envies en passant.

 

Amélia Fang, T4 Le goûter complément fabuleux de Laure Ellen Anderson aux éditions Casterman

Sortie : 5 février

Ce sont les vacances à Nocturnia ! Au lieu d’aller à l’école, Amélia part en expédition sur l’île Dragée. Alors qu’ils explorent les environs, Amélia et ses amis Grimaldi, Florence et Tangine sont frappés par un sortilège ancien… et se retrouvent aussi petits que des insectes ! Comment peut-on se sortir de ce pétrin alors qu’on est tout riquiqui.

 

Tourmentes, T1 A la merci du corsaire de Darlène Mashall aux éditions J’ai Lu

Sortie : 5 février

Quand son jeune frère Henry est gravement blessé, le corsaire d’origine américaine David Fletcher n’hésite pas à attaquer un bâteau anglais pour enlever le médecin. Le jeune homme qui opère Henry sous la menace et lui sauve la vie a une sacrée trempe. Il a beau être gringalet, il lui tient tête, si bien que, en dépit de leur cohabitation orageuse à bord du Fancy, Fletcher finit par apprécier la compagnie du Dr Charley Alcott, que n’effraient ni la vermine, ni la gangrène, ni les amputations. Ce qu’il ignore, c’est que Charley s’appelle en réalité Charlotte… et que ses habits dissimulent des courbes délicieusement féminines.

 

Aurora Squad T1 de Amie Kaufman et Jay Kristoff aux éditions Casterman
Sortie : 5 février

Vous vouliez des héros ? Désolé, on n’a trouvé qu’eux !

2380, quelque part dans la galaxie. Tyler, jeune pilote prometteur, est impatient de former l’escadron de ses rêves. Alors qu’il sort faire un tour dans l’espace pour se calmer les nerfs avant l’Affectation, il tombe nez à nez sur un vaisseau disparu depuis des années. À bord, Aurora, une jeune fille cryogénisée depuis 200 ans…

Commence pour Tyler une odyssée dangereuse où il devra protéger Aurora de ceux qui la traquent pour une raison inconnue. Et diriger une bande d’anti-héros fantasques et courageux, insolents et sarcastiques…

Et si le sort de l’humanité dépendait de sept têtes brûlées à l’humour ravageur ?

 

Dévisagée de Erin Stewart aux éditions Gallimard Jeunesse

Sortie : 6 février

Tout le monde a des cicatrices, certaines sont juste plus visibles que d’autres.Ava a tout perdu dans l’incendie qui a ravagé sa maison. Ses parents. Sa meilleure amie. Même son visage. Elle n’a pas besoin d’un miroir pour savoir à quoi elle ressemble : la violence du regard des autres suffit. De retour au Lycée, Ava ne pensait pas tenir plus d’une semaine. Jusqu’à ce qu’elle rencontre la piquante Piper, qui porte comme elle des cicatrices, et Asad, technicien du groupe théâtre -qui partagent sa force de caractère et son humour à toute épreuve.

 

La fille des deux mondes, T3 Trois derniers soupirs de C.C. Hunter aux éditions Michel Lafon

Sortie : 6 février

Depuis le réveil d’Hayden, Riley se retrouve seule pour affronter ses nouvelles apparitions et aider les défunts à rejoindre l’autre monde. Le pire dans tout ça, c’est que le jeune homme n’a aucun souvenir de sa période passée dans le coma – et donc, aucun souvenir de celle qui l’aime, et qu’il semblait pourtant aimer lui aussi.
L’adolescente doit faire face à des défunts pas toujours coopératifs et, malgré le soutien de sa meilleure amie Kelsey, elle est souvent bien démunie. Jusqu’à ce que l’apparition inattendue d’une figure de son passé vienne chambouler la vie de Riley et lui fasse oublier tous ses autres problèmes…

 

Kate Daniels, T8 Changement magique d‘Ilona Andrews aux éditions MxM Bookmark

Sortie : 12 février

 

Wilder Girls de Rory Power dans la Collection R aux éditions Robert Laffont

Sortie : 13 février

Une île sauvage, trois amies inséparables, une descente aux enfers.

Voilà bientôt dix-huit mois qu’un mal inconnu, la Tox, a frappé l’île Raxter. Dix-huit mois que le pensionnat pour jeunes filles qui en occupe la pointe a été mis sous quarantaine.

D’abord, la Tox a tué les enseignantes, une à une, puis elle a infecté les élèves, dont les survivantes portent désormais ses monstrueux stigmates dans leur chair.

Coupées du reste du monde, cernées par les bêtes mutantes qui rôdent dans les bois alentour et livrées à elles-mêmes, celles qui restent n’osent plus sortir de l’enceinte de l’école. Jour après jour, elles attendent le vaccin que le gouvernement leur a promis.

Hetty et ses deux meilleures amies, Byatt et Reese, se serrent les coudes malgré les privations, bien déterminées à lutter ensemble jusqu’au bout…

 

Certains vous tentent ? Vous en avez mis d’autres dans votre wishlist ?

 

Le Labyrinthe de Pan – Guillermo del Toro et Cornelia Funke

badge ZehrinaTitre : Le Labyrinthe de Pan

Auteur : Guillermo del Toro et Cornelia Funke

Editeur : Michel Lafon

Date de Parution : 14 novembre 2019

  • Résumé (éditeur) :

Tu ne devrais pas venir ici.
Tu pourrais te perdre.
C’est déjà arrivé.
Je vais te raconter l’histoire…
IL ÉTAIT UNE FOIS…
Dans les contes, il y a des hommes et des loups, il y a des bêtes et des fées, il y a des enfants et des forêts.
Comme toutes les jeunes filles qui ont la tête pleine d’histoires, Ofelia sait tout ça. Alors quand elle rencontre son beau-père, elle voit tout de suite le capitán Vidal pour ce qu’il est, dans son uniforme immaculé et ses gants de cuir : un loup.
Mais rien ne peut la préparer à affronter la réalité hostile de la maison du capitán, au cœur d’une inquiétante forêt qui cache bien des secrets, dont un labyrinthe protégé par son terrifiant gardien. Là où la monstruosité et l’humanité se rencontrent, là où les mythes deviennent réalité.

  • L’avis de Zehrina

Le Labyrinthe de Pan nous emmène dans le quotidien d’Ofelia, jeune fille vivant dans l’Espagne franquiste. Elle subit de plein fouet ce contexte de guerre et d’horreur : son père étant décédé, sa mère s’est remariée au capitán Vidal et elles se retrouvent toutes deux hébergées dans un vieux moulin, devenu lieu de commandement de ce soldat de Franco contre ses opposants, rebelles tapis dans les bois.
Ofelia a une échappatoire à ce monde cruel, l’univers des contes de fées. Et quand les contes deviennent réalité, sont-ils toujours aussi salvateurs ? C’est ce que va découvrir Ofelia, et je ne vous en dit pas plus pour ne rien gâcher … 

Pour ma part j’ai beaucoup aimé cette lecture et son univers ! L’écriture est très belle, on s’y plonge totalement. Chaque partie du livre débute par un chapitre « conte de fée », raconté comme s’il s’agissait d’une histoire du passé, mais qui apporte de façon très cohérente des éléments à la trame dont on suit le cours. Ce parallèle entre « les histoires dans l’histoire » et la trame principale du livre nous incite à rechercher les signes du merveilleux, de l’extraordinaire dans la vie courante. Le contexte de la guerre est très bien amené également, l’ensemble du livre mêle habilement la réalité et le conte de fées … à moins qu’il ne s’agisse simplement que d’une autre forme de réalité et non d’un conte ? A souligner également, c’est un très bel ouvrage : la couverture est superbe (on ne s’en rend pas trop compte sur l’image mais le doré et le bleu sont brillants et c’est très beau). De plus, chaque partie comporte une très belle illustration, réalisées par Allen Williams. Je vous en partage une pour vous donner un avant goût : 

DSCN8291

A noter aussi, ce livre est l’adaptation du film du même titre, sorti en 2006 et réalisé par  Guillermo del Toro. Je ne connais pas le film et je ne peux donc pas comparer, mais je suis tentée de le découvrir suite à cette lecture ^-^ En résumé, ce fut une très belle découverte que j’ai beaucoup apprécié et je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour ce beau service presse.

L’Hôtel de la dernière chance – Nicki Thornton

Titre : L’Hôtel de la dernière chance

V.O. : The last chance hotel

Série : Seth Seppi Mystery

Auteur : Nicki Thornton

Traducteur : Isabelle Troin

Editeur : Michel Lafon

Date de parution : 14 Novembre 2019

 

 

  • Résumé :

L’hôtel de la Dernière Chance est un endroit très particulier ; le jardin y est probablement enchanté, les murs ne se contentent pas d’avoir des oreilles, ils peuvent aussi parler, et le garçon de cuisine, Seth Seppi, a empoisonné par mégarde le sorcier le plus important du pays !

Mais si le jeune garçon est le suspect numéro 1, le bâtiment grouille de magiciens aux pouvoirs tous plus loufoques les uns que les autres… et chacun avec une excellente raison de faire le coup ! Pour prouver son innocence, Seth, seulement aidé de Belladone son chat noir, devra éveiller le brin de magie qui sommeille en lui et démasquer le véritable coupable avant qu’il ne soit trop tard.

 

  • Avis :

Seth est un jeune homme qui sert plus d’esclave cuisinier que réellement d’employé. Embauché à l’Hôtel de la dernière chance par les Miche, il est tyrannisé par ses patrons et par leur fille et ne rêve que de pouvoir quitter le lieu. Ayant soif d’autre chose mais ne se risquant pas à partir, c’est donc l’aventure qui s’arrête chez lui en la personne de plusieurs voyageurs qu vont bousculer tout ce qu’il pensait savoir du monde. Mais, alors qu’il fait de son mieux pour faire un souper irréprochable, l’un des voyageurs est assassiné et toutes les preuves le désigne comme le coupable. Qui va croire un simple garçon de cuisine ?

Commence alors pour Seth une course contre la montre pour découvrir qui sont vraiment les voyageurs et qui aurait eu une bonne raison de tuer le grand sorcier. La première chose, c’est déjà d’accepter le concept de magie et tout ce qui s’y rapporte. Imaginez : vous êtes paumé dans un hôtel en plein milieu d’une forêt, vous ne voyez quasiment jamais personne et soudainement, on vous annonce que la magie existe et qu’en plus, on vous soupçonne d’avoir tué le plus grand sorcier de tous les temps ! ça a de quoi interloquer !

Le roman nous permet de suivre toute l’enquête que va mener Seth, d’en apprendre plus sur chaque voyageur mais également sur leurs raisons d’être ici et sur le lieu en tant que tel. On se laisse porter par l’intrigue, on fait des suppositions et on se questionne. Les indices s’accumulent, les esprits s’échauffent et Seth va avoir besoin de tout son courage et de sa réflexion pour sortir de ce mauvais pas.

Une histoire qui m’a fait passer un bon moment et avec laquelle je n’ai pas vu le temps passer. Je m’attendais cependant à une résolution complète et j’ai donc été surprise de voir qu’il s’agissait d’un premier tome qui ouvre donc sur d’autres questions.

En bref un roman jeunesse qui plaira aux amateurs de magie et d’intrigue.

La fille des deux mondes, T2 Deux pieds sous terre – C. C. Hunter

 

Titre : Deux pieds sous terre

V.O. : Two Feet Under

Série : La fille des deux mondes

V.O. : The Mortician’s Daughter

Auteur : C. C. Hunter

Traducteur : Laurence Boischot

Editeur : Michel Lafon

Date de parution : 25 avril 2019

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Je m’appelle Riley Smith, j’ai dix-sept ans, et je vais mourir.
Un comble pour une adolescente qui communique avec les morts. D’autant plus qu’elle les aide à accomplir leurs dernières volontés pour accéder à l’au-delà.
Mais la jeune fille n’aurait jamais imaginé devoir aider le fantôme d’un criminel… Alors qu’elle plonge dans les bas-fonds de la ville, les morts comme les vivants se font de plus en plus dangereux. Seul Hayden, son confident, le mystérieux esprit coincé entre la vie et la mort, peut venir à son secours… s’il la pardonne d’avoir découvert son secret.

 

  • Avis :

Après avoir dévoré le premier tome (dont la chronique est juste là), j’étais impatiente de retrouver Riley pour suivre la suite de ses aventures. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la jeune fille a des journées bien remplies et qu’elle ne risque clairement pas de s’ennuyer !

Nous retrouvons donc Riley où nous l’avons quitté : avec le fantôme d’un prisonnier sur les bras, ayant un gros crush pour un autre fantôme et se débattant pour que son père admette qu’il est alcoolique. Tout ça sans que sa meilleure amie ne découvre qu’elle parle avec des morts et que le beau gosse du lycée ne se rende compte qu’en vérité, ce n’est pas pour lui qu’elle craque mais pour son meilleur pote dans le coma. Moi qui pensait que ma vie était parfois compliquée… je n’ai pas très envie d’essayer celle de Riley !

Cette fois encore, nous faisons la connaissance de plusieurs personnages mais l’intrigue tourne essentiellement autour du fantôme du prisonnier qui amène Riley de plus en plus loin dans le danger. C’est l’un des points qui me plait beaucoup dans cette série : pour aider les fantômes, Riley doit faire preuve d’autant que courage que d’ingéniosité. Et si elle est souvent téméraire et se met en danger, elle le fait souvent pour de bonnes raisons et celles-ci sont explicitées à chaque fois. Ce n’est pas une adolescente qui se lance tête baissée sans réfléchir aux conséquences mais une jeune fille qui a le cœur sur la main et qui fait passer les autres avant elle.

Le seul point qui m’a fait tiquer finalement, c’est l’image parentale qui se dégage de la série : la plupart des parents sont clairement déficients, qu’il s’agisse du père de Riley, du beau-père de Carter, de la mère de Kelsey… Heureusement que ceux de Jacob relèvent le niveau ! Néanmoins la famille a une place très importante dans la série et la plupart des fantômes ont quelque chose à demander en rapport avec les gens qu’ils laissent derrière eux. De la même manière que Riley et Kelsey font tout pour leur seul parent respectif. L’amour est quelque chose de compliqué et c’est une émotion qui ressort bien à travers le roman. On peut parfois détester quelqu’un qu’on aime profondément et l’un n’empêche pas l’autre.

Comme pour le premier tome, il se passe beaucoup de choses dans ce second opus et le fil rouge de l’intrigue se dévoile doucement. On en apprend un peu plus sur la mère de Riley, assez pour être curieux d’en savoir encore plus  ! Et on voit bien que la jeune fille commence à sentir le poids qui pèse lourd sur ses épaules. Au fil du roman, Riley devient de plus en plus fatiguée et on sent qu’elle a besoin de soutien. Mais comment en avoir quand on doit cacher la moitié de qui on est ? Et que les jours qui se suivent apportent de nombreuses questions mais assez peu de réponses…

Et cette fin… Qui donne envie d’avoir le troisième tome sous la main !

En bref un second tome qui tient toutes ses promesses et qui oscille entre action et sentiments. Une belle réussite !

Le Passeur d’ombres, T1 Amour fatal – Claire McFall

 

Titre : Amour Fatal

Série : Le Passeur d’ombres

V.O. : Ferryman

Auteur : Claire McFall

Editeur : Michel Lafon

Date de Parution : 14 Mars 2019

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Dylan est saine et sauve. Elle a échappé de justesse à un terrible accident. Du moins, c’est ce qu’elle croit. Car le paysage désolé qui l’entoure n’a plus rien de l’Écosse. C’est une plaine dévastée hantée par des esprits. Et le garçon qui l’y attend n’a rien d’ordinaire. Il s’agit de Tristan, le Passeur chargé de l’amener dans l’au-delà. Mais cette fois, tout est différent. Car cette fois, Tristan brise le plus sacré des interdits. Il tombe amoureux. Et cette transgression pourrait bien lui coûter son âme… ou celle de Dylan.

 

  • Avis :

Je suis toujours curieuse des histoires de Passeurs entre les Mondes. A vrai dire, l’idée d’une vie après la mort m’importe peu (personne n’est revenu pour en parler de toute manière) mais, si jamais cette vie existe réellement, la manière d’y arriver et les personnes censées guider m’intriguent beaucoup plus ! Le Passeur d’ombres avait donc une intrigue faite pour me plaire.

Le début nous plante le décor dans lequel vit Dylan et j’ai beaucoup aimé le personnage. Cette jeune fille dont les rapports sont tendues avec sa mère (coucou l’adolescence !) et qui rêve de rencontrer son père. Qui ronchonne pour un rien et qui saute sur son téléphone dès qu’elle a quelque chose à dire à sa meilleure amie. Dylan est une héroïne choupinette qui va beaucoup grandir au fil des pages, passant peu à peu de l’adolescence au monde adulte alors qu’elle doit passer du monde des vivants à celui des morts.

Quant à Tristan, il est un passeur incongru du fait de son jeune âge apparent. Il suit des règles édictées par il ne sait qui et depuis il ne sait quand. Mais les règles sont là alors il fait ce pour quoi il est fait. Sa vie est un éternelle recommencement. Tristan est un message à lui tout seul sur le fait de vivre l’instant présent et de la passivité avec laquelle on peut tous le faire. Un jour après l’autre, comme le précédent.

Au niveau de l’intrigue, nous suivons donc Dylan et Tristan qui essaient de traverser le monde permettant à Dylan d’atteindre l’au-delà. J’ai trouvé les explications concernant ce monde bien menées et j’ai apprécié ma traversé, les relations passeurs-âmes et le pourquoi de la friche. Les spectres amènent un peu d’action dans ce roman qui, finalement, est plutôt passif puisqu’il se contrôle surtout sur les émotions des deux personnages principaux. Le fait d’avancer prend toute la place et, si les deux « adolescents » rencontrent des difficultés, j’ai malgré tout eu l’impression de rester en dehors de l’intrigue. Il n’y a pas vraiment de coups de théâtre et, même si j’ai apprécié ma lecture, je n’en suis pas ressortie avec des étoiles dans les yeux.

D’ailleurs, moi qui n’aime pas les fins ouvertes, je me dis que je pourrais m’arrêter avec ce premier tome sans problème car la dernière page me suffit comme point final.

En bref un roman sympathique, qui met au cœur du récit le fait de devoir évoluer et la difficulté de devoir toujours avancer.

 

Le Secret de Lomé -Alexiane de Lys

 

Titre : Le Secret de Lomé

Auteur : Alexiane de Lys

Editeur : Michel Lafon

Date de Parution : 24 Mai 2018

 

 

 

  • Résumé :

Lomé mène une vie parfaite, jusqu’au jour où, lors d’une excursion, elle tombe au fond d’une grotte et resurgit dans une contrée inhospitalière et terriblement dangereuse : Bâl’Shanta. Dans ce monde peuplé de créatures extraordinaires, la jeune fille, qui a toujours obtenu ce qu’elle voulait, découvre une civilisation organisée en castes et se retrouve assimilée à celle des esclaves. Pour survivre et espérer rentrer chez elle, Lomé devra faire preuve d’une grande force de caractère et se battre. Heureusement elle pourra compter sur le soutien d’alliés inattendus… Un destin à accomplir Un peuple à libérer.

 

  • Avis :

Un résumé qui me tentait beaucoup, servi en prime par une couverture très attirante !

L’univers du roman est intéressant et on se prend à essayer de comprendre les coutumes des différents personnages que rencontrent Lomé au fil de son avancée. Moi qui n’aime pas particulièrement les descriptions, je les ai ici trouvé réalistes et elles permettent au lecteur de bien s’immerger dans ce nouveau monde. Une petite préférence d’ailleurs pour la forêt et les animaux qui peuplent le roman car j’ai beaucoup aimé les découvrir.

Par contre, je n’ai pas apprécié Lomé une seule fois dans le roman. Dès le début, nous avons affaire à une gamine qui se croit parfaite et qui règne sur un petit monde totalement hypocrite. Si le contraste entre la fausse gentillesse et la dureté du monde dans laquelle elle se retrouve finalement est bien trouvé, Lomé en elle-même m’a donné envie de la secouer. J’ai trouvé parfaitement illogique cette manière qu’elle a de présenter sa famille comme des individus où personne ne l’aime réellement, ses amis comme indignes de confiance alors qu’elle déclare finalement qu’elle mène une vie de rêve. Soit elle a une mémoire de poisson rouge soit elle est particulièrement maso.

Le soucis, c’est que j’ai besoin de m’attacher au personnage principal (ou à l’un des secondaires) ou de le comprendre pour pouvoir totalement entrer dans le roman. J’ai conscience que le héros ne fait pas tout dans un roman mais pour moi il est essentiel et, si je n’arrive pas à avoir un quelconque intérêt pour lui, je décroche. C’est ce qui a fini par se passer ici malheureusement. L’intrigue n’a pas réussi à me garder tant j’ai trouvé Lomé contradictoire, égocentrique et vantarde.

En bref un roman dont l’univers est bien mené mais dont j’ai trouvé l’héroïne insupportable.

 

Item Drago Malefoy : un livre où le personnage principal est un anti-héros – 60pts

40 / 50

 

36 questions pour savoir si tu m’aimes – Vicki Grant

 

Titre : 36 questions pour savoir si tu m’aimes

V.O. : 36 questions that changed my mind about you

Auteur : Vicki Grant

Traducteur : Valentine Vignault

Editeur : Michel Lafon

Date de Parution : Avril 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

L’amour peut-il être provoqué ? Tel est le sujet de l’étude à laquelle participent Hildy, 18 ans, qui cherche à se lancer un défi, et Paul, 19 ans, qui n’est là que pour les quarante dollars qu’il peut empocher. Ils ne se sont jamais vus et doivent se poser 36 questions pour apprendre à se connaître comme « À quoi ressemblerait une journée parfaite pour vous ? », « Si une boule de cristal pouvait vous révéler la vérité, que voudriez-vous savoir ? » ou encore « Quand avez-vous pleuré pour la dernière fois ? ».
Au fil de leurs échanges, ils vont rire, pleurer, se mentir et apprendre à se connaître. Mais aussi découvrir les secrets douloureux que chacun essayait de garder enfouis. Cela suffira-t-il à faire naître des sentiments ?

 

  • Avis :

Le résumé m’intriguait beaucoup et je ressors de ce texte très curieuse de l’étude de psychologie qui a inspiré l’idée du roman.

C’est une histoire qui se lit très vite grâce à une écriture fluide et aussi à la manière dont sont agencés les chapitres. Le texte mêle des moments de roman « normaux » avec des descriptions et des réflexions des personnages, des moments de dialogues uniquement, des moments de conversations internet (qui impliquent des mots écrits en textos et des échanges d’images) et des dessins. Tout ça forme un roman très intéressant au niveau de la manière dont ressort le contenu et j’ai adoré ce côté original du livre.

Concernant l’histoire en elle-même, elle aborde de façon intéressante de nombreux aspects du terme « famille ». Notamment parce que chacun des personnages à une situation familiale très différente, les poussant finalement à comparer ce qui n’est pas réellement comparable. Ce qui, finalement, permet de relativiser ses propres problèmes en se rendant compte de ceux des autres, mais tout en ne les minimisant pas non plus. Cette mise en parallèle m’a beaucoup plu et permet de faire ressortir de nombreux côtés des personnages au fil des pages. Hildy et Paul se dévoilent peu à peu au lecteur comme ils se dévoilent l’un à l’autre.

C’est aussi tout là l’intérêt d’être face à un inconnu et de devoir répondre à des questions intimes. S’il est compliqué de se livrer à quelqu’un que l’on ne connait pas, il est aussi étonnamment plus facile de raconter des choses en sachant qu’on ne reverra jamais la personne en face de nous puisqu’on ne s’expose donc pas à un jugement qui va nous toucher. Paul et Hildy n’étant pas là pour les mêmes raisons, ils ont donc deux manières très différentes d’aborder l’étude à laquelle ils participent.

En définitive, je me suis vraiment faite happer par ce roman qui nous propose deux personnages diamétralement opposés et dont les dialogues sont plein d’humour, gagnant en émotions au fil des échanges.

Et surtout un coup de cœur pour l’histoire de Kong le poisson qui traverse le roman et amène une belle touche d’humour à chaque apparition !

 

Item Choixpeau magique : un livre choisi par quelqu’un d’autre – 10pts