10 contes du Japon – Rafe Martin

Titre : 10 contes du Japon

V.O. : Mysterious tales of Japan

Auteur : Rafe Martin

Illustrateur : Fred Sochard

Traducteur : Robert Giraud

Editeur : Flammarion Jeunesse

Date de Parution : 29 janvier 2020

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Le Japon, univers envoûtant des samouraïs, est aussi une île de poésie et de rêve. On y raconte notamment qu’un peintre donna naissance à des chats en les peignant et qu’une jeune fille fut blessée lorsqu’on entailla l’arbre qui porte son nom. Laissez place à l’imaginaire dans ces contes où la nature et le fantastique ne font qu’un.

 

  • Avis :

Vous le savez peut-être, ou pas, mais j’aime beaucoup le Japon et la culture japonaise. Je ne pouvais donc pas passer à côté de ce recueil de contes japonais.

Ce petit ouvrage présente dix contes très poétiques qui impliquent des personnages très différents les uns et des autres mais qui ont en commun le merveilleux auquel ils vont faire face. Leur aventure sera fantastique, qu’elle soit effrayante, amusante ou excitante. La nature, l’amour et le respect ont toujours une part importante dans chacun de ces contes et on y retrouve bien la culture japonaise.

Chaque début de conte présente un haïku ainsi qu’une petite explication du but premier du conte que nous allons lire. J’ai bien aimé cet aparté mais je pense que j’aurai préféré la lire après le conte plutôt qu’en début car il donne des informations sur le texte qu’il aurait été agréable de découvrir à la lecture.

J’ai passé un très bon moment avec ces contes qui nous entraînent à la fois aux confins du territoire japonais mais également de l’imagination. Des contes qui m’ont donné envie de les partager en lecture à voix haute, comme bien souvent avec la notion de conte et l’oralité qu’ils induisent. Ils permettent une plongée dans la culture japonaise et sont donc un bon moyen de commencer à intéresser les plus jeunes à cette notion d’ouverture à d’autres pays.

En bref des contes fantastiques qui entraînent leurs lecteurs dans un monde japonais fantastique et poétique.

20 histoires pour vivre ensemble – Pierre Gemme & Jules

 

Titre : 20 histoires pour vivre ensemble

Auteur : Pierre Gemme

Illustrateur : Jules

Éditeur : Flammarion jeunesse

Date de parution : 11 septembre 2019

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Dans la classe de Madame Angèle, ils sont vingt. Vingt enfants aux origines et caractères divers.
Racisme, harcèlement, handicap, égalité filles-garçons, défense de l’environnement… Vingt thèmes sont abordés et encouragent la tolérance, la solidarité, l’empathie… pour grandir heureux, ensemble  !

 

Un avis très familial pour cette fois puisque nous étions trois à lire cet ouvrage 🙂

  • L’avis de ma maman :

Ce livre évoque des sujets importants qui concernent la vie en société et le bien vivre ensemble tels que le racisme, la différence, le respect, la violence… Ce sont des histoires courtes qui se déroulent avec des élèves de CM2. A la fin de chaque histoire, il y a un petit lexique, un quizz, des questions. J’ai beaucoup aimé le lire avec ma petite fille ce qui nous a permis d’aborder certains thèmes.

 

  • L’avis d’Emmy, 11 ans :

Ce livre parle des religions, des handicaps, de la politesse, du vol, du respect, des préjugés, du harcèlement, de la violence… c’est pour tous les âges. Le livre exprime le bien-être des autres et de soi, la nature et les lois à respecter. J’ai bien aimé le livre qui nous explique comment bien vivre ensemble.

 

  • Avis de Rinne :

Comme l’indique le titre, il s’agit de 20 histoires courtes qui abordent chacune un thème de façon accessible. Les histoires nous permettent de suivre différents personnages dans une situation particulière et de voir la manière de réagir intelligemment et gentiment, dans le respect des valeurs de chacun. On ne se rend pas toujours forcément compte de la portée de nos paroles et de nos actes et ces moments de vie permettent aux enfants de comprendre le point de vue d’autres enfants.

Les doubles pages qui suivent chaque histoire invitent à la discussion et à se renseigner plus en détail sur chaque thème. Elles sont intéressantes aussi bien du point de vue familial que pour lancer des activités à l’école. Elles permettent de finir sur une note plus pédagogique mais toujours basée sur le fait de passer un bon moment de lecture.

En résumé un ouvrage très actuel qui devrait être mis entre toutes les mains pour rappeler la nécessité de respecter les différences de chacun pour apprendre à bien vivre ensemble.

 

Duchesses Rebelles, T1 L’intrépide cousine du roi – Anne-Marie Desplat Duc

 

Titre : L’intrépide cousine du roi

Série : Duchesses Rebelles

Auteur : Anne-Marie Desplat-Duc

Editeur : Flammarion Jeunesse

Date de Parution : 4 Mai 2016

 

Couverture Duchesses Rebelles, tome 1 : L'intrépide cousine du roi

 

  • Résumé (éditeur) :
La duchesse de Montpensier raconte ses souvenirs de l’époque de la Fronde, partagés entre aventures intimes et tribulations politiques.

 

  • Avis :
Aimant beaucoup l’histoire, je n’ai pas résisté longtemps à l’attrait de cet ouvrage mettant en scène les aristocrates féminines ayant participé à la Fronde au moment où Mazarin était au côté de Louis XIV. L’entrée en matière de la série est intéressante et rend curieuse d’en savoir plus sur ces différentes femmes.

 

La première à laquelle nous nous intéressons, la propre cousine du roi, est au plus près des troubles qui agitèrent la cour à l’époque. Il est assez facile de s’attacher à elle petite fille et de louer son caractère affirmé alors qu’elle grandit au fil des pages.

 

Néanmoins, son implication dans la Fronde arrive très tard dans le roman et celui-ci est plutôt centré sur les propositions de mariage de la jeune femme. S’il permet de bien se rendre compte de l’importance qu’avaient les alliances entre les différents pouvoirs de l’époque, la Fronde passe bien au second plan durant les deux tiers de l’ouvrage et j’en ai été un peu déçue.

 

Malgré tout, l’ouvrage étant à destination de jeunes adolescentes, il permet de leur présenter une biographie sans le côté peut-être rébarbatif de ce fait et donc en montrant les droits et devoirs d’une femme de l’époque. Par ces héroïnes réelles mais qui sortent un peu des cases bien rangées, l’auteur montre qu’il y a toujours eu des femmes pour tenir tête à ce qu’on leur imposait.

 

Au final, je suis donc restée un peu partagée. L’histoire était intéressante mais j’ai regretté être assez loin de la Fronde durant une bonne partie du roman. Je serai néanmoins curieuse de retenter l’expérience avec la seconde demoiselle rebelle !

 

32/ 50

 

Item : Boursouflet : un livre de poche – 20pts

 

Angelica Varinen, T1 Le Voleur de bijoux – N.M. Zimmermann et Noémie Chevalier

 

Titre : Le Voleur de bijoux

Série : Angelica Varinen

Auteur : N.M. Zimmermann

Illustrateur : Noémie Chevalier

Editeur : Flammarion Jeunesse

Date de Parution : 10 Janvier 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Angelica, une détective prête à tout pour résoudre les mystères !
Angelica Varinen n’est pas une princesse comme les autres : elle est détective. Lorsqu’elle apprend le vol des bijoux de son amie Éloïse, elle fonce à l’aventure.
Accompagnée de sa renarde magique Naali et de son chat surdoué Buffon, la voilà partie sur la piste des voleurs…

 

  • Avis :

La première chose qui m’a attiré vers ce roman, c’est la couverture que je trouve très jolie ! En vérité, toute la mise en page est top, chaque page étant illustrée sur les côtés. Quelques illustrations pleine page à l’intérieur complètent la tout.

Concernant l’histoire en elle-même, nous suivons la petite princesse Angelica qui n’aime rien tant que de résoudre des mystères. Ses parents travaillant à l’étranger, elle se retrouve seul avec Atticus et Charlotte pour s’occuper d’elle et les deux adultes ont fort à faire avec sa propension à se jeter dans l’aventure. J’ai beaucoup cette petite famille que l’on découvre, comprenant Angelica, les deux adultes ainsi que la renarde qui se téléporte et le chat qui parle. Les animaux apportent une petite touche de fantasy au roman.

Ce premier tome permet aussi de faire la connaissance de deux amies d’Angelica qui ont subi un vol et vont être à l’origine de la volonté de la princesse de retrouver le coupable. Les déductions de la jeune fille sont intelligentes et on se prend vite au jeu de trouver le coupable. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la résolution !

Un petit clin d’œil aussi aux spécialités culinaires très particulières d’Angelica qui amènent une touche d’humour à l’histoire.

En bref une histoire vraiment sympa servie avec une très jolie mise en page.

J’avais pris quelques photos de l’intérieur mais puisqu’il y a un bouton « feuilleter » sur la page du roman, je vous laisse aller voir juste ici pour découvrir les premières pages (ce sera beaucoup plus joli à l’œil !)

 

17 /50

item Zabini : un livre dont le titre ou le nom/prénom de l’auteur commence par Z – 50pts

Piégés T2, Piégés entre les murs de la nuit – Hubert Ben Kemoun

 

Titre : Piégés entre les murs de la nuit

Série : Piégés

Auteur : Hubert Ben Kemoun

Editeur : Flammarion Jeunesse

Date de Parution : 11 Octobre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

« Villa Eden…Insouciants, Enzo et Aïcha se croyaient au paradis. Rien n’avait plus d’importance que leur projet d’amour en cette nuit magique. Mais ils venaient de mettre les pieds en enfer, et dans moins de deux heures ils allaient s’en rendre compte. Amèrement. »
Deux adolescents piégés. Un terrifiant compte à rebours, dont ils doivent sortir vivants. Les minutes défilent, comme des coups de grâce…

 

  • Avis :

Après le tome 1 pour lequel je n’avais pas été entièrement convaincue, c’est avec curiosité que je me suis lancée dans ce second opus.

Malheureusement, cette fois encore, je suis restée sur ma faim malgré le nombre de personnages plus restreint. Je ne doute pas que beaucoup se laisseront prendre au jeu du suspense et se poseront nombre de questions en attendant impatiemment les réponses. Pour ma part, j’ai eu l’impression de lire plusieurs nouvelles qui s’entrecroisaient et je n’ai pas été sensible au fait de passer d’un groupe de personnage à l’autre.

Néanmoins, l’idée de départ de lire un roman se passant en 3h est intéressante, tout comme j’ai aimé que les problèmes de certains personnages sont réellement profonds. D’autant plus qu’il est selon moi important de les mettre en oeuvre dans un ouvrage à destination de la jeunesse. Ainsi l’amour de ces deux adolescents est bien raconté et permet une petite bulle poétique au début du roman tout comme j’ai aimé les moments souvenirs de Fréha. On ressent tout aussi bien la souffrance de Loretta et sa désillusion. Au niveau des sentiments donc, j’ai adhéré aux personnages. Seul ce fait d’avoir beaucoup d’histoires en une histoire ne m’agrippe finalement pas.

Par contre, j’apprécie que l’histoire soit totalement bouclée à la fin et que chaque personnage ait sa conclusion.

En bref un roman qui plaira certainement aux amateurs de thriller mais qui n’aura pas été mon genre de lecture.

 

Entre dans

11 / 50

et dans

Item Nox : un roman en huis clos – 70 pts

L’Ombre du Golem – Eliette Abécassis et Benjamin Lacombe

Titre : L’Ombre du Golem

Auteur : Eliette Abécassis

Illustrateur : Benjamin Lacombe

Editeur : Flammarion

Date de Parution : 27 Septembre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

« J’avais assez de souvenirs et de questions et l’envie grandissante de retourner voir ce fameux Golem, cette créature incroyable, invention du plus grand génie de Prague. »

 

  • Avis :

J’aime beaucoup les livres illustrés où dessins et textes s’entremêlent pour raconter une histoire au lecteur.

A noter que le contexte de l’ouvrage est historique et prend donc soin de citer les dates et d’expliciter les personnages existants à la fin, via une courte biographie qui permet de les ancrer dans le temps et l’Histoire. Prenant place en 1552 en Pologne lors du règne de Rodolphe II, nous rencontrons Zelmira qui vit près du Ghetto juif.

J’ai beaucoup aimé le fait que la conteuse soit celle qui est vécue l’histoire et la manière dont celle-ci est racontée entraîne directement le lecteur à sa suite.

Personnellement, je ne suis pas sensible aux visages des personnages mais j’ai par contre adoré les décors. La multitude de détails et les doubles pages permettent aux lecteurs de s’immiscer totalement dans le dessin et ajoute encore un peu à son implication dans l’intrigue.

Le roman parle autant de persécution que de protection, induisant de nombreuses question finalement encore malheureusement d’actualité aujourd’hui. L’idée du Golem, cet être fantastique voué à protéger toute une population mais qui n’a aucune conscience, pousse Zelmira à douter de l’humanité de la création. J’ai beaucoup aimé la tendresse sous-jacente dans le roman et l’amitié qui se noue doucement entre ces deux êtres qui n’ont de base pas grand chose en commun.

En bref un ouvrage qui présentent deux visions du monde opposés et qui rappelle que pour vivre ensemble il faut tout d’abord commencer par s’écouter.

Pour comprendre le départ du projet, ci-dessous une vidéo postée sur la page FB de Benjamin Lacombe

 

Entre dans

3 / 50

et dans

Item – Lumos : un livre sur lequel le titre est écrit en dorure (60pts)

Les Filles de Brick Lane, T2 Sky – Siobhan Curham

 

Titre : Sky

Série : Les filles de Brick Lane

V.O. : The Moonlight Dreamers

Auteur : Siobhan Curham

Traducteur : Marie Hermet

Editeur : Flammarion Jeunesse

Date de parution : 30 Août 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Réunies chez Ambre pour la soirée du nouvel an, les quatre filles des Moonlight Dreamers se livrent leur secrets et leurs espoirs pour l’année à venir : Maali est inquiète de la santé de son père, Ambre raconte sa déception de ne pas pouvoir contacter sa mère biologique et Sky avoue sa peur de rentrer au lycée.

 

  • Avis :

Quel plaisir de retrouver les filles de Brick Lane ! Après avoir fait leur connaissance lors du premier tome, j’avais hâte de connaître la suite de leurs aventures. Encore une fois, je me suis faite happée par ces quatre filles hautes en couleur, dans lesquelles chacun peut se retrouver.

Ce tome-ci se concentre sur la manière d’être soi-même et sur le courage et la force qu’il faut pour l’assumer. Si les filles ont toutes leurs différences et ne rêvent absolument pas des mêmes choses, elles font tout pour se soutenir les unes les autres et c’est ce qui fait la grande force du roman : cette capacité à rappeler que, pour être heureux, il suffit parfois d’avoir des gens qui croient en nous et nous aiment pour ce que nous sommes.

Les réflexions des filles au fil des pages sont aussi intéressantes que réalistes et elles poussent le lecteur à réfléchir à ce qu’il veut réellement et à ce qu’il est prêt à faire pour réaliser ses rêves. Ce roman est un finalement un roman feel good qui encourage à ne pas se laisser dépasser par les attentes des autres et à ne pas oublier qui on est.

Beaucoup de thèmes important sont abordés de chapitre en chapitre, sans jugement aucun mais toujours avec délicatesse et discernement. La maladie d’un proche, la peur des autres, le courage qu’il faut pour leur parler, le décalage que l’on ressent parfois entre sa vie et celle que la société nous impose. Faut-il cultiver sa différence ou rentrer dans le moule ? Et peut-on changer les choses ?

Qu’il s’agisse de Sky, de Rose, d’Ambre ou de Maali, je me suis attachée à ces quatre jeunes filles qui ont tant de choses à dire et qui essaient de toutes leurs forces de prendre les bonnes décisions, même lorsqu’elles se trompent ou hésitent.

En bref un second tome que j’aurai dévoré en une journée !

 

« Si être comme vous êtes n’est pas un truc qui existe déjà, soyez assez audacieux pour le créer, afin que ça existe enfin. Qui sait, il y a peut-être des milliers de gens comme vous qui se taisent et qui espèrent ne pas être les seuls dans leur genre. Mais en fait, ils ne sont pas seuls. Ils sont simplement silencieux. »

 

Entre dans

Item : Carte du Maraudeur : un livre dans lequel il y a une carte illustrée du monde – 40 pts

(deuxième validation semaine points compte double)