Le Grand Saut, T2 – Florence Hinckel

 

Titre : Le Grand Saut 2

Auteur : Florence Hinckel

Editeur : Nathan

Date de Parution : 07 Septembre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) : SPOILERS DU T1

Depuis l’accident d’Alex, le groupe des six amis inséparables a volé en éclat. Paul et Iris ne s’adressent plus la parole, Alex s’isole, Marion s’enferre dans une nouvelle relation d’amitié empoisonnée, Rébecca aime Alex qui ne l’aime pas, Iris découvre un nouveau secret perturbant, Paul ne va plus au lycée, et Sam ne se sent nulle part à sa place. Pour couronner le tout, le bac approche avec son lot d’angoisses et de promesses de liberté… Réussiront-ils à recoller les morceaux de cette amitié qui leur donnait des ailes ? Et à trouver, chacun, la force d’affronter obstacles et rêves les plus fous ?

 

  • Avis :

Après le premier tome que j’avais dévoré, j’étais impatiente de retrouver les personnages pour terminer avec eux leur année de terminale.  Et, encore une fois, je me suis laissée emportée par les sentiments qui peuplent la série.

Florence Hinckel nous livre ici des réflexions profondes sur le mal-être de ces jeunes qui, sans être totalement adultes, ne sont plus tout à fait des adolescents. Ce qui leur arrive les fait grandir et mûrir sans leur demander leur avis, les laissant parfois perdu avec, bien souvent, un sentiment d’abandon et même de honte.

Ce que j’aime réellement dans cette série c’est en définitive cette réalité que l’on découvre au fil des pages… Ce qui leur arrive, ce qu’ils ressentent est parfaitement plausible et il est facile de s’attacher à ces gamins que la vie malmène d’une manière ou d’une autre car c’est la réalité finalement. Nous avons tous peur de quelque chose, la colère, la tristesse sont aussi intrinsèquement liées à notre existence que la joie.

Si l’amitié qui les unit se délite parfois un peu, elle reste la force qui les maintient debout. Malgré tout : peut-on tout dire à ses amis ? Et, lorsque leurs problèmes à eux semblent plus importants, peut-on se permettre de leur expliquer les nôtres ? Si le groupe est moins « groupé », il n’en reste pas moins que ces six-là s’aiment et tiennent les uns aux autres. Mais avoir des amis proches n’empêche pas de s’en faire de nouveau et j’ai aimé l’ouverture qui se dégage de ce texte, rappelant que, parfois, de nouvelles amitiés peuvent mieux comprendre notre vécu actuel, sans pourtant enlever l’importance des amitiés déjà là.

En bref, j’ai ouvert ce roman et je ne l’ai refermé qu’une fois terminé. Ne reste plus qu’à attendre Mai !

 

Entre dans

9 / 50

et dans

Item : Violette et la Grosse Dame : un livre dont la 4e de couverture est dans la continuité de la 1ère et du dos -20pts

Publicités

Le Grand Saut, T1 – Florence Hinckel

 

Titre : Le Grand Saut

Auteur : Florence Hinckel

Editeur : Nathan

Date de Parution : 5 Janvier

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam sont amis depuis la sixième. Aujourd’hui, ils entrent en Terminale, cette dernière année tant attendue, tant redoutée. Enfin la libération ? Une chose est sûre, bien que le soleil baigne leur petite ville de la Ciotat, chacun sent que l’orage gronde…Les sentiments depuis trop longtemps inavoués de certains, les relations familiales bancales des autres, la pression de l’avenir…tout devient insupportable. Et ce n’est pas la gigantesque soirée chez Madeleine qui va suffire à leur changer les idées. Au contraire, c’est même peut-être là que tout va définitivement basculer…

 

  • Avis :

Le lycée… Ce moment où l’on doit choisir sa voie et décider de qui l’on va devenir. Cet instant charnière où on veut devenir adulte sans pourtant oublier d’être un enfant et où les autres nous considèrent comme cet entre-deux étrange et incompréhensible. La terminale… et le moment de la séparation. Quel que soit les amis que l’on a, qu’on les garde par la suite ou non, la terminale est le moment où les chemins divergent parfois, selon qui a envie de suivre telle voie et qui telle autre. On ne comprend pas toujours bien qui l’on veut être ni qui sont devenus les autres. Qu’a-t-on manqué ? Qu’a-t-on raté ? Qu’est-ce qui nous a échappé ?

Pour les protagonistes de ce roman, qui se connaissent depuis la sixième et qui sont soudés comme les doigts de la main (si une main avait six doigts), la terminale est l’année où rien n’est plus comme avant mais où, en même temps, rien n’a encore changé. Pour Iris qui veut désespérément qu’ils restent tous les six les meilleurs amis du monde et pour les autres qui veulent le rester aussi tout en sentant que quelque chose est différent. Le roman nous parle d’amitié de façon très juste et je m’y suis retrouvée, totalement.

Au-delà de l’amitié, beaucoup de sujets sont abordés et chacun des personnages apportent un petit plus au roman. Aucun ne reste sur la touche et les pages nous les présentent tour à tour, certains plus que d’autres pour le moment et j’imagine que les autres seront peut-être plus présents dans le second opus. Le thème du secret a une place très importante dans cet opus, notamment concernant les conséquences qui en résultent. Qu’elles soient négatives ou positives.

L’intrigue aborde aussi la conscience de soi et la manière dont nous nous définissons par rapport aux regards portés sur nous. Enfin, la famille et son incidence sur notre vie (encore une fois négative ou positive) est elle aussi très présente, amenant des moments forts, doux ou amers. Je me suis laissée prendre par ces personnages aussi vrais que nature, qui passent par toutes les émotions et deviennent rapidement des adolescents auxquels on s’attache au fil des pages. J’avoue avoir eu un petit faible pour Iris ainsi que pour Alex et la fin du roman me donne donc particulièrement envie d’en découvrir la suite…

Un mot aussi sur le titre que je trouve très bien trouvé et qui fait référence à plusieurs moments du roman qui ricochent les uns contre les autres.

En bref un roman qui aura su me ramener en terminale, aux côtés de ses personnages que j’aurai aimé et vu grandir au fil des pages, pour lesquels j’ai été heureuse et triste et que j’ai hâte de retrouver pour la suite de leur aventure : la vie tout simplement.

 

Merci à Samia et aux éditions Nathan pour cette belle découverte ~

 

Entre dans

9 / 50

Et dans

hp5-8110

Carte du Maraudeur : un livre avec un narrateur omniscient – 30 points

U4. Contagion – Y. Grevet, F. Hinckel, C. Trébor, V. Villeminot

Titre : Contagion

Série : U4

Auteur : Yves Grevet, Florence Hinckel

Carole Trébor, Vincent Villeminot

Editeur : Nathan et Syros

Date de Parution : 3 Novembre 2016

 

 

  • Résumé (éditeur) :

« Je m’appelle Séverine, le monde est ravagé et je crois que je suis enceinte. Je m’appelle Philippe, moi, président de la République française, je n’ai pas pu sauver ma propre famille.
Je m’appelle Nicolas, je suis bloqué en Espagne avec mes potes : tout le pays est mort sauf nous, touristes français. Je m’appelle François, c’est de la folie mais par amour, je suis prêt à redevenir un hors-la-loi. Je m’appelle Koridwen, j’ai l’impression d’avoir déjà vécu ça… »

 

  • Avis :

Quel plaisir de retrouver U4 !

Je vous en ai beaucoup parlé et vous le savez donc certainement mais je suis totalement fan de cette série. Tout d’abord de par l’idée (4 auteurs, 1 univers, 2 maisons d’édition,des romans à lire dans n’importe quel ordre) puis de par l’histoire (dont j’ai longuement parlé à cet endroit).

L’arrivée de ce spin-off était donc une très bonne occasion de replonger dans l’univers de U4. Et ça n’a pas manqué d’être le cas !

Si ce livre, de nouveau, est parfaitement lisible sans avoir lu la série, je trouve qu’il serait dommage de commencer par là. Car l’un des points les plus forts du roman est notamment de retrouver des personnages que nous avons déjà vu. De savoir ce qui leur est arrivé, avant ou après le virus. D’en apprendre plus sur eux comme on retrouve de vieux amis à qui on demande des nouvelles.

J’ai bien évidemment préféré certaines nouvelles à d’autres mais, en même temps, je les ai toutes aimé. Aucune déception, bien au contraire puisque l’ouvrage ne contient pas uniquement du texte. Comme une sorte de journal de bord, il nous permet de replonger dans ce monde en proie au chaos. Mais plus seulement par les yeux de quatre adolescents. Cette fois par la voix de certains adultes survivants, des adultes lambdas ou d’autres possédant pouvoirs et donc responsabilités. Il ne s’agit parfois pas uniquement de survivre mais bien de prendre des décisions pour que d’autres, la majorité, survivent eux aussi.

La première nouvelle nous montre le chaos avant les romans et c’est celle que j’ai trouvé la plus difficile à lire au niveau émotion et en même temps celle qui donne le panel le plus général de la situation. Elle permet de replonger directement dans l’histoire et de voir le début de l’épidémie, d’en comprendre les implications et de voir la débâcle qui a permis la série.

J’ai particulièrement apprécié le choix du moment relaté dans la BD. Au final, les nouvelles qui m’auront peut-être un peu perturbée (alors même qu’elles étaient celles que j’attendais), sont les suites directes des romans U4, celles concernant les personnages principaux. Sûrement car je m’étais déjà fait mon propre avis sur ce que serait leur vie à la fin de la série.

En bref un retour dans U4 qui tient toutes ses promesses et nous replonge dans le chaos avec ces personnages que nous avons aimé tout en nous faisant découvrir de nouveaux héros. Une belle façon de finir la boucle.

Merci beaucoup à Samia et aux éditions Nathan pour ce roman que j’attendais avec impatience ~

 

Entre dans

4 / 50

et dans

hp5-8110

Beauxbâtons : un livre d’un auteur français – 30 points

Pick me a Book de Ferilou et Rinne #4 – Avril 2016

 

Image emprunté à Sous ma couverture

Le Pick Me a Book (PMB) de Ferilou & Rinne n’est pas un concept révolutionnaire, il s’agit simplement d’un mélange de plusieurs challenges que Ferilou a refait à sa sauce. Les challenges concernés sont donc :
1. « Pick me a Book » de Saefiel et Bouchon
2. « Time to Choose » de Galleane
3. Challenge « Livra’deux » pour Pal’Addict

Donc c’est un challenge en binôme que je fais avec Ferilou deRead and Escape.
Il consiste à choisir trois livres dans la PAL de l’autre, chaque mois, et on doit ensuite en lire au moins un.
Le choix doit suivre trois règles :
– Le premier livre doit être une suite de saga.
– Le second livre doit être un livre qu’on a déjà lu et qu’on veut faire découvrir à l’autre parce qu’on l’a adoré !
– Le troisième doit être un livre qui nous fait de l’œil et qu’on veut faire tester à l’autre d’abord.

 

En mars j’ai lu Nous les Menteurs (dont la chronique arrivera la semaine prochaine ^^) et Ferilou me propose un Avril romancé au niveau de ses choix lectures que vous pouvez trouver ici

 

La suite de saga :

Psi-Changeling, T8 Lié par l’honneur de Nalini Singh

Je sais que le tome 5 l’avait un peu déçue mais que les suivants l’avait réconcilié avec la série comme au début donc… autant continuer sur cette lancée 😛

 

Le livre que j’ai déjà lu et adoré :

Si Proche de lui de Stéphane Soutoul

C’est super sympa, l’histoire est intéressante et un peu de romance ne fait pas de mal ~

 

Le livre que j’aimerais découvrir :

#Bleue de Florence Hinckel

L’auteur est celle de U4 Yannis et j’ai adoré ce livre… Du coup j’ai envie de lire autre chose d’elle doooonc comme il est dans ta PAL : à toi l’honneur ! (a)

 

 

Tag : Adieu 2015

 

En ce dernier jour de l’année, je vous retrouve pour un tag proposé par PKJ

Le but: revenir sur vos lectures les plus marquantes de 2015, en 15 questions.

 

Et donc ~

Quel est pour vous…?

 

1) votre lecture préférée de l’année :

Nos Âmes Jumelles de Samantha Bailly aux éditions Rageot parce que ce roman a une résonance particulière sur mes propres souvenirs ^-^

 

2) votre plus grande déception de l’année :

Les Larmes Rouges, T1 Réminiscences de Georgia Caldera aux éditions du Chat Noir car j’en attendais beaucoup, j’ai même acheté la version collector et finalement je n’ai pas réussi à le terminer tant l’héroïne m’a semblé illogique…

 

3) le meilleur roman Pocket Jeunesse que vous avez lu en 2015 :

Marjane, T1 La Crypte de Marie Pavlenko

 

4) le livre dont vous avez le plus entendu parler (que vous l’ayez lu ou non) :

U4 aux éditions Syros et aux éditions Nathan. J’ai lu Yannis de Florence Hinckel et Stéphane de Vincent Villeminot

 

5) votre plus belle surprise :

Red Queen de Victoria Aveyard aux éditions MsK car, même si j’aime beaucoup la Dystopie en règle générale, j’ai vraiment accroché à cette série-ci de façon totalement addictive

 

6) la meilleure suite :

La Sélection, T4 L’Héritière de Kiera Cass aux éditions Robert Laffont, Collection R, j’ai adoré l’héroïne et j’ai retrouvé avec plaisir des personnages que j’avais beaucoup aimé

 

7) le 5e livre lu :

Le Manuscrit Perdu de Jane Austen de Syrie James aux éditions Hachette, Collection Black Moon

 

8) la meilleure rencontre liée aux livres (auteurs/blogueurs/éditeurs…) :

Chez les blogueur : Ferilou de Read and Escape

Chez les auteurs  : Xavier Husson (et son pinceau :P)

Au niveau des éditeurs, je dois dire que je suis très heureuse de la confiance qu’ils m’ont témoigné cette année en me confiant leurs bébés à lire et je les en remercie pour ça

 

9) le premier coup de cœur de 2015 :

Le Ciel est Partout de Jandy Nelson aux éditions Gallimard Jeunesse

 

10) le dernier coup de cœur de 2015 :

La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains de Catherynne M. Valente aux éditions Balivernes

 

11) le roman que vous attendiez le plus :

Night School, T5 Fin de Partie de C.J. Daugherty aux éditions Robert Laffont, Collection R. Alors non, je ne l’ai toujours pas lu… Parce que j’ai envie de me refaire les quatre tomes précédents avant (et que je n’ai pas trouvé le temps T.T)

 

12) le dernier roman que vous avez acheté et lu en 2015 :

Le Noir est ma Couleur, T1 Le Pari d’Olivier Gay aux éditions Rageot

 

13) le roman le plus émouvant :

Hors Limites de Kathy McGarry aux éditions Mosaïc car il m’aura fait passer par toute une myriade d’émotions et qu’il m’aura fallu un moment pour m’en remettre

 

14) le roman le plus drôle :

Le bloc-note de Louise, T1 Fan de Lui et T2 Golden Voice de Charlotte Marin et Marion Michau aux éditions Albin Michel car ces ouvrages donnent vraiment la banane !

 

15) le livre le plus attendu de 2016 :

Glass Sword de Victoria Aveyard aux éditions MsK

 

Le tag est disponible à cette adresse si vous voulez le faire ^-^

En tout cas je vous remercie pour cette belle année livresque passée avec vous et je vous souhaite de passer un joyeux réveillon ~

 

Bilan Septembre 2015

 

Hé oui, nous sommes fin septembre et c’est donc l’heure du bilan ^-^

 

 

Un gros coup de cœur pour Yannis et 7 Secondes et une envie de voyager grâce au Guide de Brocéliande.

La saga Vampire Nation m’a totalement entraîné dans son monde et j’ai hâte de pouvoir lire le tome suivant.

Déçue de La Conquête de Mr Darcy et un peu de mal à accrocher à A.B.I.E.

 

Mais en résumé, j’ai donc lu :

7 Secondes de Tom Easton

U4. Yannis de Florence Hinckel

Guide Secret de Brocéliande de Claudine Glot

Roi de Pique de Kat Spears

Blackwood, le pensionnat de nulle part de Lois Duncan

La Conquête de Mr Darcy d’Abygail Reynolds

A.B.I.E de Tasha Lann

La Sélection, La Reine de Kiera Cass

Les Etoiles de Noss Head, T1 Vertige de Sophie Jomain

Vampire Nation, T1 Riker de Larissa Ione

Vampire Nation, T2 Hunter de Larissa Ione

Le collège Lovecraft, T1 Professeur Gargouille de Charles Gilman

Je me suis un peu remise aux mangas avec les tomes 4 & 5 de Liselotte et la Forêt des Sorcières de Natsuki Takaya aux éditions Delcourt ❤

J’ai aussi participé au Challenge 1000 pages en une semaine organisé sur le forum Mort-Sûre mais sinon le mois de Septembre est passé à toute allure avec la reprise du boulot et donc d’un rythme plus soutenu avec de véritables horaires.

N’oubliez pas le concours du premier anniversaire du blog qui se terminera le 26 Octobre.

 

Allez… C’est parti pour Octobre !

U4.Yannis – Florence Hinckel

 

Titre : Yannis

Série : U4

Auteur : Florence Hinckel

Editeur : Syros & Nathan

Date de Parution : 27 Août 2015

 

 

 

  • Résumé (éditeur) :

«Je m’appelle Yannis. Ce rendez-vous, j’y vais pour rester libre. »

Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout – peut-être qu’il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger…

Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris…

 

  • Avis :
Lorsque Férilou m’a annoncé qu’elle avait un exemplaire de Yannis et m’a proposé de le lire, je l’avoue, j’ai couiné 😛

 

Car Yannis était le personnage de U4 pour lequel j’avais eu le plus d’attachement en lisant Stéphane. J’étais donc ravie d’en savoir plus sur lui.

 

L’histoire débute au moment où les Experts de WOT (un jeu en ligne), reçoivent le mystérieux message de Khronos, le maître de ce jeu virtuel, les invitant à tous se rejoindre sous la tour de l’horloge à Paris, le 24 Décembre. Et ce, pour remonter le temps.

 

Plein d’espoir et motivé à sauver ses proches décimés par le virus, Yannis décide de quitter Marseille et donc de se rendre au rendez-vous, emmenant avec lui Happy, son chien.
Il s’aperçoit pourtant vite que, si lui est resté enfermé chez lui durant ces quelques jours, dehors le monde a bien changé. De petits gangs ont pris le pouvoir et l’extérieur est devenue une véritable jungle. Yannis est horrifié parce qu’il découvre tout comme par ce qu’il vit. L’auteur ne l’épargne pas et le lecteur est plongé au cœur de l’intrigue dès les premières pages.

 

Pour s’en sortir, Yannis se plonge dans la peau de son personnage de WOT, Adrial. Car si Yannis est plutôt geek, Adrial, lui, est un combattant qui a participé à de nombreuses guerres. Des guerres certes virtuelles mais qui permettent à Yannis de ne pas se laisser guider par la peur. Pour lutter contre la panique, il fait donc appel à cette double personnalité en lui. Car Yannis est terrifié.

 

Je n’avais pas du tout compris le personnage de cette manière en le côtoyant sous le regard de Stéphane et, si j’ai été surprise,  je pense que je n’en ai aimé le personnage que plus encore. Yannis est un doux rêveur, hanté par les siens qu’il n’a pu enterrer et dont les fantômes le soutiennent autant qu’ils le mettent en danger. Il crois en un monde meilleur, rêve de beauté et de bonheur malgré les difficultés. Et surtout, il ne comprend pas comment ces adolescents, ni ces adultes, à qui on confie un monde neuf où tout est à refaire, peuvent se satisfaire d’en faire un monde en guerre, où seuls les plus forts survivent au détriment des plus faibles, reproduisant sans vergogne les erreurs du passé.

 

Je me suis attachée à Yannis, à sa douceur et à sa grandeur d’âme. Pour avoir vécu l’histoire du point de vue de Stéphane, j’ai parfois trouvé le jeune homme un peu dur envers elle. Mais les défauts du personnage font aussi partis des raisons pour lesquelles je l’ai aimé, parce que dans ce monde de chaos, Yannis reste avant tout profondément humain, dans le bon sens du terme.

 

« On voulait continuer à se conduire en héros, même dans ce putain de réel. »

« Revivre comme ça, après tout ce qui s’est passé, comme si rien ne s’était passé. Alors qu’il y a tout à refaire. Alors que tout est neuf, maintenant. Tu ne piges pas ? Pourquoi reproduire cette violence, ces inégalités, encore et encore ? Comment peut-on s’écraser les uns les autres, après la quasi-fin du monde ! »