Pas si simple – Lucie Castel

Titre : Pas si simple

Auteur : Lucie Castel

Editeur : Harlequin

Date de Parution : 22 Mars 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Quand une rencontre improbable dans un aéroport conduit à un repas de famille encore plus improbable.

Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël.

Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…

Pas si simple aborde avec intelligence et délicatesse les thèmes de la famille, du deuil, de l’amour et de l’engagement. Une comédie romantique pleine d’humour et d’espoir dont les valeurs universelles parleront à chacun.

 

  • Avis:

Doux-amer, c’est finalement l’ambiance qui me semble le mieux caractériser ce roman. Pas dans le sens où je ne l’ai pas apprécié, bien au contraire, mais de par les sentiments qu’il véhicule. Si l’histoire est vraiment toute mignonne, les sentiments sont profonds, compliqués et parfois tristes. Entre les pages se déploient toute la complexité de ce qui fait les rapports humains, de l’amour à la haine et, surtout, de la douleur de l’amour. Car il s’agit bien ici d’amour sous toutes ses formes : la famille tout d’abord, le couple ensuite, l’amitié aussi. Y a-t-il des bons moments pour aimer ? Y a-t-il des manières d’aimer sans souffrir ?

Scarlett est une héroïne à laquelle on s’attache sans difficultés. J’ai adoré sa répartie et j’ai compris ses faiblesses tout comme sa volonté d’être plus forte qu’elle ne l’est en réalité. Dévouée à sa famille, Scarlett cache ses failles derrière une ironie mordante et les dialogues sont comme des petits bonbons acidulés : On les dévore et on en redemande !

Sans jamais sombrer dans le pathos, l’auteur nous présente des personnages qui ont souffert de cette terrible maladie que la vie nous impose à tous : le deuil. Quelle que soit la manière dont on y réagit, on ne peut que la connaître un jour et devoir avancer malgré tout. Il faut survivre parce que la vie est ainsi faite et personne n’a les réponses à toutes les questions que l’on peut se poser à ce sujet.

Pour Scarlett, le problème est là : elle cogite trop. Pour moi qui cogite bien souvent de la même manière et qui me pose souvent bien trop de questions avant d’agir, Scarlett ne pouvait que gagner en émotions. Autour d’elle gravite des personnages ayant tous un caractère différent, possédant tous des forces et des faiblesses. C’est la combinaison de tout ceci qui fait que le roman est pour moi une réussite. Parce que, au fil des bons mots et des moments qui m’ont doucement faits rire, l’auteur sait amener des émotions plus douces mais tout aussi réelles.

Les personnages m’ont paru vrais et c’est ce qui m’a entraîné dans ce roman de la première à la dernière page sans jamais réussir à le lâcher.

En résumé un petit bonbon à savourer !

Blue Heron, T2 Sans plus attendre – Kristan Higgins

 

Titre : Sans plus attendre

V.O. : The perfect match

Série : Blue Heron

Auteur : Kristan Higgins

Traducteur : Karine Xaragai

Editeur : Mosaïc – Harlequin

Date de parution : 28 Octobre 2015

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Honor Holland vient tout juste d’être rejetée par son béguin de toujours et voilà qu’à peine trois semaines plus tard M Parfait est désormais fiancé à sa meilleure amie. Mais conciliante, Honor va se ressaisir et retourner sur le marché des célibataires de Manningsport, New York peuplée de 715 habitants… ou le devrait si ce n’était pas plus facile à dire qu’à faire.
Tom Barlow, charmant et magnifique professeur anglais ne cherche juste que le bonheur de Charlie son beau fils non officiel mais son visa arrive à expiration.Seule solution pour lui, obtenir une nouvelle carte verte ou quitter les Etats Unis en laissant Charlie derrière lui.
Dans un moment d’impulsivité, Honor accepte d’aider Tom en faisant un mariage de convenance -tentant de rendre son ex jaloux par la même occasion.Mais jongler entre son fiancé, éviter son ex-meilleur(e) ami(e) et son travail au vignoble familial n’est pas facile. Alors que des étincelles se forment entre Honor et Tom, ils pourraient découvrir que leur fausse relation est trop parfaite pour n’être qu’autre chose que le véritable amour.

 

  • Avis:

De retour avec un livre de l’un de mes auteurs « doudou » ! Comme j’avais beaucoup d’heures de train durant le début du mois d’août, j’en ai profité pour bouquiner.

Comme à chaque fois avec Kristan Higgins, la magie a opéré directement. Honnor, la sœur à l’honneur dans ce tome, était pourtant celle qui m’avait le moins intéressée dans le premier tome. Je l’ai découverte différente dans celui-ci et je l’ai finalement adoré. Droite et rigide en apparence, Honnor est une femme adorable qui se plie en quatre pour faire plaisir à tout le monde. Qu’il s’agisse de sa famille, de ses rares amis ou des personnes qu’elle croise, elle donne son attention, son aide et sa volonté sans aucune limite. Ce qui, en définitive, la pousse à peu s’occuper d’elle-même.

Or, Honnor a trente-cinq ans et, comme le lui signalent ses ovaires : l’heure tourne ! Pour elle qui veut fonder une famille, se marier et (surtout) avoir des enfants, il est temps de s’y mettre. Ce qui tombe bien puisqu’elle est amoureuse de Brogan, son ami d’enfance et qu’elle compte bien faire passer leur amitié « d’évoluée » à « fiancés ».

Elle se prend finalement un douloureux revers lorsque celui-ci annonce ses fiançailles à sa meilleure amie et la peine se mêle donc à la trahison pour Honnor qui perd soudain l’heureux avenir auquel elle rêvait depuis des années. Jusqu’à sa rencontre avec Tom.

Comme toujours dans les romans de Kristan Higgins, la famille prend une grande part à l’histoire, tout comme le côté canin de la famille. On retrouve donc le père d’Honnor, ses sœurs et leurs maris, son neveu et sa nièce, ses grands-parents et en prime Spike, sa petite chienne, un chien de poche qui a bien du caractère !

La famille de Tom (et celle qu’il considère comme telle) est elle aussi présente, ce qui contribue à rendre le personnage particulièrement adorable. Notamment avec Charlie qui n’est pas un adolescent facile.

J’ai beaucoup aimé Tom, son caractère et ses faiblesses évidentes, qu’il tente de cacher derrière un humour parfois grinçant, des plaisanteries douteuses et des remarques acides. Honnor ne s’y trompe pas longtemps, ce qui ne l’empêche pas d’être blessée, elle qui, comme pour tout un chacun, se donne cœur et âme dans cette relation pourtant techniquement perdue d’avance.

Finalement oui, c’est vraiment Honnor qui fait la force de ce roman, qui soutient l’intrigue autant qu’elle soutient sa famille. Je me suis très rapidement attachée à elle dès lors que l’on plonge dans qui elle est intérieurement. Bien loin de la femme froide que je pensais trouver, j’ai découvert une femme douce, empathe et très humaine que l’on a envie de protéger.

Une réussite comme toujours !

Sorties et Envies : Mai 2016

 

Aujourd’hui, c’est le jour du « rendez-vous des masos » !

Nous allons parler prochaines sorties littéraires ! Et liste d’envies en passant.

 

La fierté des soeurs Cynster, T2 Précieuse Eliza de Stéphanie Laurens aux éditions Harlequin

Sortie : 1er Mai

Eliza a toujours été la plus sage des demoiselles Cynster, elle qui déteste l’imprévu et craint plus que tout l’aventure. Aussi est-elle terrifiée lorsqu’elle se réveille un jour dans une voiture qui fait route vers le nord, sous le regard vigilant de deux kidnappeurs. Révoltée de se voir ainsi dépossédée de son destin, elle est déterminée à tout tenter pour sortir de ce cauchemar. En commençant par attirer le regard de cet homme qu’elle aperçoit dans le cabriolet qui les croise…

 

Le Silence de Thalès de Hélène Louise aux éditions de la Chimère

Sortie : 1er Mai

Thalès vient d’emménager à Bayères-sur-Loire. Elle a seize ans, un prénom improbable et le goût des mots.
Elle a un nouveau chien, un nouveau chat, une nouvelle maison.
Elle a aussi un père, Pierre (professeur de mathématiques, vraisemblablement dépressif, addict au crochet) et une petite sœur, Sidonie (surdouée, hypersensible, gothique).
Mais depuis un an déjà, Thalès n’a plus de mère.

 

Echos Obscurs de Denis Labbé aux éditions du Petit Caveau

Sortie : 2 Mai

Chevaliers désabusés, destinées obscures, mélodies surgies des profondeurs ou murmures du diable qui s’insinuent dans notre monde…
Denis Labbé, d’une plume ciselée, nous envoûte par ses textes nimbés d’ombres et de fantastique, nous transportant d’un écho à l’autre pour mieux nous surprendre.
Entre personnages historiques et décors gothiques, veillez à ne pas perdre votre âme au détour d’une page…

 

Le jour où Anita envoya tout balader de Katarina Bivald aux éditions Denoël

Sortie : 2 Mai

Anita a 38 ans et élève seule sa fille Emma qui a 18 ans et décide un beau jour de partir faire ses études loin de sa mère. Anita ressent un grand vide, elle a beaucoup de temps libre, les week-ends sont tristes. Elle se souvient de ses 18 ans et des trois vœux qu’elle avait faits : avoir une moto, avoir une maison et être indépendante. Elle est indépendante, certes, mais pour ce qui est des deux autres vœux… Elle décide de passer son permis moto, encouragée par ses deux bonnes copines… et par le physique irrésistible de Lukas, le moniteur de l’auto-école. Peu à peu, Anita va en apprendre beaucoup plus sur elle, sa fille et sa mère, tout en partageant fous-rires et soirées un peu arrosées avec ses copines.

 

Les rêves sont faits pour ça de Cynthia Swanson aux éditions Mosaïc

Sortie : 4 Mai

Nul ne sait ce qui va arriver quand le rêve commence…
Une nuit, Kitty rêve qu’elle se réveille dans une chambre inconnue.
Auprès d’elle, un homme qu’elle ne connaît absolument pas mais qui l’appelle Katharyn, et deux petits enfants qui l’appellent maman mais dont elle ne peut être la mère.
Puis la scène s’estompe, Kitty ouvre les yeux et reprend sa vie de célibataire amoureuse des livres et libraire à Denver.
Mais le rêve revient.
De plus en plus souvent.
De plus en plus puissant…

 

Au bout du tunnel de Carlos Garcia Miranda aux éditions PKJ

Sortie : 4 Mai

Dans le train qui mène les élèves de la ville de Conexo à la montagne, Eva reçoit un étrange mail sur sa tablette : une vidéo YouTube lui montre l’accident dont ils vont être victimes quelques instants plus tard. Elle se lève pour prévenir les autres, mais trop tard : exactement comme dans la vidéo, le train déraille au milieu d’un tunnel et leur wagon se détache. Seuls six élèves survivent. Mais en sortant du tunnel, stupeur : le reste du train a disparu. Plus aucune trace de l’accident.

 

Elia la passeuse d’âme de Marie Vareille aux éditions PKJ

Sortie : 4 Mai

Elia vit dans une dictature divisée en deux catégories : l’élite, les Kornésiens, et la classe exploitée, réduite en esclavage : les Nosoba. Elia est une Kornésienne. À quinze ans à peine, elle exerce en tant que passeuse d’âmes à l’hôpital de la capitale du pays : elle euthanasie tous ceux qui seraient considérés comme inutiles ou dangereux pour la communauté. Un jour, un jeune Nosoba, de la caste des intouchables parvient à la convaincre de l’aider à s’échapper, alors même qu’elle avait ordre de l’exécuter. Accusée de trahison, Elia s’enfuit…

 

L’année où je t’ai perdu de Emily Martin aux éditions Hugo Roman

Sortie : 4 Mai

Harper est la spécialiste des grosses bourdes. On peut même dire qu’elle y excelle ! L’année passée, elle s’est faite virer de son équipe de natation, a gagné la réputation de la pire garce du lycée, puis est devenue le mouton noir officiel de sa famille. Mais sa pire erreur est sans doute d’avoir perdu son meilleur ami, Declan. Après six mois d’absence et de silence, Declan revient dans leur ville natale pour y passer l’été. Tout chez lui semble différent : il est plus grand, plus fort, et surtout plus séduisant que jamais… Harper aussi a changé, surtout depuis qu’on a diagnostiqué un cancer à sa mère. Declan ne veut plus avoir affaire à Harper. Pourtant, il est le seul à qui elle aurait voulu se confier. Mais alors que le destin les rapproche à nouveau, ils devront décider ce qu’ils peuvent sauver dans leur histoire…

 

Attila le curieux chat voyageur de Christine Lacroix chez City éditions

Sortie : 4 Mai

Turbulent, patachon, espiègle, fanfaron : ce sont les traits de caractère d’Attila, le beau chat de gouttière. Ce robuste félin partage l’existence d’un sympathique bipède qu’il a réussi à apprivoiser. Mais un jour, lors d’un déménagement, pris de panique, Attila s’enfuit. Commence alors une vie d’aventures, de chat errant dans une ville qui n’est vraiment pas faite pour lui. Lors de ces aventures, il rencontre des humains, mais aussi d’autres chats, pas toujours très sympathiques, et savoure sa liberté. Mais Attila garde toujours un objectif : retrouver son compagnon, l’humain avec qui il partageait sa vie. Il n’aura de cesse de parcourir le monde en tous sens jusqu’à avoir accompli sa mission et à être enfin rentré à la maison…
Les aventures d’un chat de gouttière qui découvre le monde…

 

Toi+ moi + tous les autres de Sylvaine Jaoui aux éditions Albin Michel

Sortie : 4 Mai

Thelma et Lucie c’est pour la vie : #BFFforever. Alors quand Lucie décide de s’inscrire au Repère 17, Thelma se lance dans l’aventure sans hésiter. Ensemble, elles vont découvrir de nouvelles règles de vie, rencontrer des artistes au talent fou, des séniors pas si vieux que ça, et de nouveaux amis : Léo, le tagueur ténébreux, Esteban, le grand timide à la voix d’or, Josh, le jongleur boute-en-train, et… Sixtine la…fille-parfaite PESTE. Thelma aurait peut-être pu pardonner à Sixtine d’être mince, blonde et super branchée mais la peste est bien décidée à ne pas lâcher le beau Léo d’une semelle. Une véritable guerre des filles va commencer… Au point de gâcher l’ambiance de ce lieu de vie incroyable qu’est le Repère 17 ? Au point d’empêcher le projet artistique que la petite troupe doit présenter à la fin du trimestre ?

 

De si jolis mensonges de Léa Laurent chez City éditions

Sortie : 4 Mai

Un brin délurée et paresseuse, sans un sou en poche et totalement accro du shopping. Voilà Lizzy Sullivan, 29 ans, une jeune femme incapable de garder un emploi et encore moins une relation amoureuse. Mais Lizzy en assez d’attendre que le bonheur lui tombe dessus. Elle décide donc de passer à l’action. Et réussit à se faire embaucher comme styliste pour une grande marque de chaussures en s’inventant un CV et des compétences qu’elle est très loin d’avoir. Après tout, un mensonge n’a jamais fait de mal à personne… A condition de ne pas confier ses secrets à n’importe qui, surtout pas à un collègue un peu trop séduisant. Des petits mensonges certes, mais de grands désastres en perspective…

 

Un événement digne d’intérêt de Sara Bernard aux éditions Casterman

Sortie : 4 Mai

Certaines amitiés comptent plus que tout au monde.
Avant mon dix-septième anniversaire, je dois absolument :
1/ me trouver un vrai petit ami
2/ vivre un Évènement Digne d’Intérêt
J’ai élaboré une théorie très précise au sujet des Évènements Dignes d’Intérêt : tout le monde en vit tôt ou tard, mais certains davantage que d’autres. Mois j’attendais toujours mon premier Évènement Digne d’Intérêt.
Et c’est précisément ce qui est arrivé, l’air de rien, sans que je ne voie rien venir.

 

Memorex de Cindy Van Wilder chez Gulfstream éditeur

Sortie : 6 Mai

022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l’île familiale. Un an qu’Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s’est muré dans une indifférence qui la fait souffrir. Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l’île : c’est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancoeurs que Réha ressasse depuis un an. Au coeur de l’énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de
personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

 

La Sélection livre V La Couronne de Kiera Cass aux éditions Robert Laffont

Sortie : 12 Mai

❤ ❤ ❤

Dans L’Héritière, une nouvelle ère a soufflé sur le monde de la Sélection : vingt ans se sont écoulés depuis qu’America Singer et le Prince Maxon sont tombés amoureux, et leur fille est la première princesse à se prêter au jeu de la Sélection.
Eadlyn ne pensait pas trouver chaussure à son pied parmi les trente-cinq prétendants, et encore moins l’amour véritable. Mais le coeur réserve parfois des surprises à qui sait l’écouter. C’est à la princesse désormais de faire un choix qui va se révéler à la fois plus complexe – et crucial – qu’elle ne s’y attendait.

 

The Memory Book et Lara Avery chez Lumen éditions

Sortie : 12 Mai

❤ ❤

On me dit que ma mémoire ne sera plus jamais la même, que je vais commencer à oublier des choses. Au début juste quelques-unes, mais ensuite beaucoup plus. Alors je t’écris, cher futur moi, pour que tu te souviennes !
Sam a toujours eu un plan : sortir première du lycée et filer vivre à New York. Rien ne l’en empêchera – pas même une anomalie génétique rare qui, lentement, va commencer à lui voler ses souvenirs, puis sa santé. Désormais, ce qu’il lui faut, c’est un nouveau plan.
C’est ainsi que naît son projet : ce sont les notes qu’elle s’envoie à elle-même dans le futur, la trace des heures, petites et grandes, qu’elle vit. C’est là qu’elle consignera chaque détail proche de la perfection de son premier rendez-vous avec son amour de toujours, Stuart. Le but ? Contre toute attente, contre vents et marées : ne rien oublier.

 

Blue Heron T3 Repartir pour un tour de Kristan Higgins aux éditions Mosaïc

Sortie : 18 Mai

Peut-on donner une seconde chance à son premier amour ?
Le mariage ? Pas pour moi ! Voilà le credo de Colleen O’Rourke. C’est vrai, cette posture légèrement psychorigide a quelque chose à voir avec sa rupture, il y a dix ans, avec le beau, l’incomparable, le parfait Lucas Campbell. Une expérience proche du saut à l’élastique… mais sans élastique, que Colleen ne veut plus jamais revivre. JAMAIS ! Depuis ce jour, elle se contente de flirts sans lendemain, joue les entremetteuses pour ses amies et console les amoureux éconduits venus s’échouer dans le bar qu’elle tient avec son frère à Manningsport .
Alors que faire lorsqu’une urgence familiale ramène Lucas Campbell en ville ? Parce que, évidemment, il est toujours aussi beau, aussi incomparable, aussi parfait. Doit-elle fuir? Combattre? Se laisser tenter?

 

Les Loups Chantants de Aurélie Wellenstein des éditions Scrinéo

Sortie : 19 Mai

Frappée par une maladie rare, la peau de Kira se couvre de glace. Dans quelques jours, la jeune fille sera devenue une statue, prisonnière de son propre corps.
Pour la sauver, son frère, Yuri, s’élance avec son attelage de chiens de traîneaux à travers les mille kilomètres de steppes glacées qui les séparent l’hôpital.
Mais aussitôt partis, une meute de loups psychiques les prend en chasse. Les prédateurs s’infiltrent dans l’esprit du jeune homme, et la louve de tête lui souffle alors un terrible secret : elle est son ancienne petite amie. Celle qu’il avait crue morte, un an auparavant.
Rêve, folie, piège mortel ou réalité ? Tout en se battant pour sauver sa sœur, Yuri va devoir affronter les fantômes de son passé.

 

Et donc le mois prochain, ça fait mal !

Certains vous tentent ? ^-^

 

In ma MailBox #45

 

In My Mailbox a été inspiré par le blog Pop Culture Junkie et mis en place par Kristi du blog The Story Siren, le concept a été repris en France par Lire Ou Mourir. C’est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

J’ai craqué pour les deux premiers tomes de Last Game de Shinobu Amano aux éditions Panini Manga

IMG_20160413_193609

Merci aux éditions Syros pour Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte de Annet Huizing et Les effets du hasard de Marie Leymarie

IMG_20160413_193754

Gagné sur le site BlueMoon grâce à un concours avec un partenariat avec Harlequin, les deux premiers tomes de Bad de Jay Crownover

Merci ❤

IMG_20160413_193718

Et vous ? Des achats, emprunts, réceptions ? =)

La fierté des soeurs Cynster, T1 Audacieuse Heather – Stephanie Laurens

Titre : Audacieuse Heather

Série : La fierté des soeurs Cynster

Auteur : Stephanie Laurens

Editeur : Harlequin

Date de Parution : 1er Mars

 

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Heather Cynster n’avait qu’un rêve : pimenter sa vie de jeune héritière. Et malheureusement pour elle, son souhait va se réaliser… Au sortir d’une soirée mondaine, la voilà brutalement enlevée et jetée dans un fiacre qui s’élance à travers la campagne anglaise. Pour couronner le tout, le seul homme qui vient à son secours est justement celui qu’elle espérait ne plus revoir : ce prétentieux de lord Breckenridge, qui la rattrape dès la première escale. Revenue de sa frayeur, Heather hésite à le suivre. Elle doit s’échapper, oui, mais pas tout de suite. D’abord, elle veut percer le mystère de ce ravisseur anonyme qui semble déterminé à s’en prendre à ses sœurs et elle…

 

 

  • Avis :

Merci à NetGalley et aux éditions Harlequin pour ce partenariat ~

J’ai été vraiment surprise par le tour que prenait l’intrigue pendant une grande partie du roman car je ne m’attendais pas à ça. Très agréablement surprise d’ailleurs car l’histoire propose quelque chose de différent des romances historiques habituelles. Je pensais voir Heather enlevée et donc cloitrée chez son ravisseur, hé bien pas du tout ! A l’inverse, l’intrigue nous propose des héros réfléchis puis une course-poursuite intéressante avant de terminer par des moments cette fois plus communs, mais quelque peu différents malgré tout.

Je ne m’expliquerai pas trop pour ne pas vous détailler cette intrigue intéressante et vous en priver.

Au niveau des personnages, si Heather est butée, elle n’est ni pourrie-gâtée, ni stupide et elle parvient parfaitement à faire des concessions et à chercher ce qui est juste plutôt que ce qui est admis ou ce dont elle a envie. Il est donc assez facile de s’attacher à elle et de la comprendre tout comme de respecter son tempérament. Malgré tout, ma préférence est allée à Breckenridge puisque c’est lui qui m’aura fait le plus de peine lorsque l’intrigue amoureuse se pare de non-dits qui, pour une fois, ne m’ont d’ailleurs pas tant fait grommeler puisque les raisons de chacun des personnages pour ne pas s’exprimer est clairement indiqué.

D’ailleurs, chaque personnage rencontré est réellement intéressant, possède sa propre personnalité comme ses propres motivations. Qu’il s’agisse des ravisseurs, de la famille de Heather ou des personnages de passage que le couple principal va rencontrer, ils aident tous à ancrer le récit dans une réalité tangible et à lui donner corps. Ce premier tome permet aussi de nous présenter le monde et les membres de la famille Cynster, que se soit directement comme Heather ou Catriona ou uniquement en les citant comme Eliza ou Devil.

Et, outre l’intrigue amoureuse, le roman nous en propose une seconde qui est le fil rouge de la série et dont on sait finalement assez peu en sortant de cette première histoire. Mais assez néanmoins pour vouloir en savoir plus (et pour déjà avoir un faible pour ce fameux laird écossais !). Cette seconde intrigue permet la première et prend ses origines dans une vengeance dont nous ne savons rien et dont les cartes nous sont donnés au compte-goutte.

En bref des personnages attachants et haut en couleur associés à des intrigues réellement intéressantes qui donnent envie de prolonger la lecture en compagnie de la famille Cynster.

Sans compter qu’un peu d’amour et d’aventure romanesque s’associe parfaitement avec le printemps qui arrive 😛

 

 

Sorties et Envies : Mars 2016

 

Aujourd’hui, c’est le jour du « rendez-vous des masos » !

Nous allons parler prochaines sorties littéraires ! Et liste d’envies en passant.

 

 

La Perle Rare de Laura Lee Guhrke aux éditions Harlequin

Sortie : 1er Mars

Comment marier un marquis orgueilleux, libertin et sans fortune ?
Dans les salons de la bonne société londonienne, un faux pas ne pardonne pas. C’est pourquoi lady Belinda aide les jeunes Américaines en quête d’époux à éviter les erreurs de débutantes, et à reconnaître la perle rare : un lord fiable, sérieux, dont le titre leur assurera un avenir glorieux. L’exact opposé de ce lord Trubridge, qui vient lui demander sans détour un riche parti pour renflouer ses caisses. C’est bien mal la connaître, car Belinda n’a aucune intention de sacrifier ses principes à un tel cynique.

 

Madame la Marquise, T3 Forever de Keira Quinsley aux éditions Rokh

Sortie : 1er Mars

Ava saura-t-elle enfin vers qui son cœur balance? Découvrez-le dans ce dernier opus, plein de bonne humeur, de rebondissements, et d’ultimes révélations…

 

Bodyguard, T3 L’Embuscade de Chris Bradford aux éditions Casterman

Sortie : 2 Mars

(désolée je n’ai pas réussi à trouver la VF en plus grand xD)

Bodyguard est une agence ultrasecrète spécialisée dans la protection d’enfants de personnalités médiatiques. Sa particularité ? Tous les agents qu’elle emploie sont des adolescents. Car les meilleurs gardes du corps sont ceux que personne ne remarque…

 

Risk de Fleur Ferris aux éditions Hugo Roman

Sortie : 3 Mars

Taylor et Sierra sont meilleures amies depuis toujours. Même si Taylor en a parfois un peu marre : pourquoi est-ce toujours Sierra qui obtient tout ce qu’elle veut ? Notamment ce Jacob Jones, qu’elles ont rencontrées ensemble sur un chat en ligne. Évidemment, c’est Sierra qui, encore une fois, décroche un rendez-vous ! Mais le lendemain, Sierra ne rentre pas. Le jour suivant, toujours pas de nouvelles… Son amie a une fâcheuse tendance à vivre comme bon lui semble, sans forcément penser à prévenir les autres. Est-ce que Taylor ne s’inquiète pas pour rien ? Seulement au bout de trois jours, Taylor doit tout avouer aux parents inquiets, et les deux familles se retrouvent plongées dans un monde qu’elles n’auraient jamais cru connaître. Celui des enquêtes policières, des témoignages, des indices, de la recherche d’un ravisseur… ou d’un tueur ?

 

Le Jeu du Maître de James Dashner aux éditions PKJ

Sortie : 3 Mars

Quand le quotidien est sans intérêt, que les rêves n’existent plus, il reste la réalité virtuelle : comme la plupart des jeunes de son âge, Michael passe son temps sur le VirtNet, une plateforme tentaculaire à mi-chemin entre un jeu vidéo et un réseau social. Relié au serveur par des fils sensoriels, son cerveau baigne dans cet univers parallèle. Mais quand une série de suicides – bien réels, ceux-là – intervient dans le cadre du jeu, Michael et ses amis hackers doivent se rendre à l’évidence, effrayante. L’intelligence artificielle aurait-elle pris le pas sur la réalité ?

 

Looking for Alice de Louise Vianey aux éditions HQN

Sortie : 4 Mars

Tout a commencé par hasard. Quand je me suis retrouvée dans une salle des ventes, à Londres, où les compagnies aériennes vendent aux enchères les bagages oubliés et jamais réclamés. Je me suis laissé prendre au jeu, et j’ai fini par emporter de justesse la superbe valise rouge que j’avais repérée en arrivant.
Quand je l’ai ouverte, je n’ai pas trouvé les trésors que j’espérais. En revanche, dans la doublure de la poche intérieure, j’ai découvert une lettre adressée à une certaine Alice. L’auteur de la lettre, Stanislas, la suppliait de lui pardonner, et de venir le retrouver.
En lisant ces lignes, sans trop savoir pourquoi, je me suis sentie investie d’une mission : il fallait qu’Alice puisse lire ces mots. Il fallait qu’elle puisse donner sa chance à Stanislas.
Alors j’ai commencé à chercher Alice.

 

Les aventures improbables de Julie Dumont de Cassandra O’Donnell aux éditions Pygmalion

Sortie : 9 Mars

Il y a des filles qui n’ont pas de bol. Celles qui ont tiré les mauvaises cartes dès le début. Celles-là, on n’a ni envie de les engueuler ni de leur tirer dessus. Puis il y a celles qui prennent les mauvaises décisions quoi qu’il arrive. Bref, les filles à emmerdes, celles qu’on a envie de gifler ou d’étrangler. J’appartiens clairement à la deuxième catégorie.
Oh, je ne m’en glorifie pas. C’est un état de fait. J’attire les catastrophes. Quoique je dise ou quoique je fasse, il y a toujours un couac. Celui du jour est sans nul doute de m’être portée au secours d’un type qu’une bande de fous furieux venait de balancer nonchalamment dans un fossé. Parce qu’une chose est sûre : si j’avais su dans quoi je mettais les pieds en ramassant ce porte-poisse, j’aurais tourné les talons (des Jimmy Choo) et poursuivi ma route sans me retourner. Mais la curiosité est un vilain défaut et, dans le petit bourg de province normand où j’ai grandi, les secrets, les drames et les bagarres prolifèrent aussi vite que l’herpès et les cancans finissent toujours par rattraper les coupables…

 

Au paradis des manuscrits refusés de Irving Finkel aux éditions JC Lattès

Sortie : 9 Mars

La Bibliothèque des Refusés est un établissement des plus singuliers : elle recueille – plus encore, elle sauvegarde – tout texte ayant essuyé refus sur refus de la part des éditeurs. Littérature, poésie, mémoires, récits épistolaires… tous les écrits trouvent leur place sur les étagères de la Bibliothèque des Refusés. L’arrivée impromptue d’une insupportable bibliothécaire américaine, l’imposture d’une actrice se faisant passer pour une étudiante dans l’idée de voler des idées pour son prochain film, la menace de cambrioleurs convaincus de trouver là le gros lot, sans compter l’irruption de nombreux aspirants écrivains… autant de mésaventures qui viennent perturber l’ordre tranquille de la Bibliothèque.

 

Captifs de Kevin Brooks aux éditions Super 8

Sortie : 10 Mars

Enfermés. Par qui ? Pourquoi ? Jusqu’à quand?
Linus, 16 ans, se réveille un matin sur le sol d’un sinistre bunker souterrain. Sans eau, sans nourriture… et sans la moindre explication. Manifestement, il a été kidnappé. Pour quel motif ? Et qu’attend-on de lui ?
Les jours passent. D’autres détenus, n’ayant apparemment rien en commun, sont amenés par un ascenseur,. Une petite fille. Un vieil homme malade. Un toxicomane. Un autre homme, une autre femme. Capturés en pleine rue, comme lui et désormais, constamment surveillés. Incapables de comprendre ce qu’ils font en ce lieu.
Bientôt, et tandis que le temps commence à perdre sa réalité, une horrible vérité se fait jour. Il ne s’agit plus de sortir – c’est manifestement impossible. Il s’agit de survivre. Ensemble. Le plus longtemps possible. En espérant obtenir une réponse à la seule question qui vaille : Pourquoi ?

 

Cancer et boules de gommes de Pascale Leroy aux éditions Robert Laffont

Sortie : 10 Mars

« Pourquoi c’est moi ? » m’a demandé ma soeur en apprenant qu’elle avait une tumeur au cerveau.
Sa question résonnait comme celle d’une petite fille injustement punie et je n’avais pas de réponse. Mais autour de nous beaucoup de gens savaient. Parce que, d’après eux, la maladie ne frappe jamais au hasard. D’abord personne ne croit plus au hasard, il y a toujours des raisons, des explications à tout, un vaste bric-à-brac de croyances à base de psychosomatique mal digérée. Je l’avoue, moi aussi j’ai cherché des réponses faciles, des liens de cause à effet évidents, des fulgurances éclairantes. Jusqu’au jour ou j’ai compris qu’il n’y avait jamais aucune raison raisonnable d’être malade. Et qu’aucune explication ne donnerait jamais de sens à l’insensé. Et finalement j’ai trouvé la réponse au pourquoi de ma soeur. Et la réponse la voilà :
« Mystère et boule de gomme ! »
L’une des soeurs de Pascale Leroy est atteinte de la même tumeur au cerveau qui a emporté leur mère vingt-cinq ans plus tôt. Entretemps, une autre, à la gorge, avait emporté leur père. Les médecins sont formels : pas de cause génétique, pas de transmission héréditaire. Pourquoi moi ? se demande sa soeur. Pourquoi elle, et pas moi ? se demande Pascale. La question est légitime. Tout malade, tout proche de malade se la pose. Mais cette folie de l’époque de trouver des explications à tout ? Comme s’il s’agissait de rendre chacun responsable de sa maladie.
Alors elle a voulu raconter, témoigner de sa longue relation forcée avec le cancer. Souhaitant déculpabiliser les malades et leur entourage en rappelant cette dimension de l’existence qu’on tente de nier parce qu’elle nous fait peur : celle du mystère. Objectif réussi : dans son récit très personnel, taillé à l’humour noir (le pathos n’est pas le genre de la maison), dans les situations qu’elle décrit – les rendez-vous avec les médecins, les chimios à l’hôpital, les retours à la maison, les fous rires et les larmes, l’accompagnement de sa soeur jusqu’à la fin, comment on tient face à ça, comment on craque, comment la vie continue malgré tout… –, nous nous projetons, nous nous retrouvons. Et ça fait du bien.

 

L’invocateur, Livre I Le novice de Taran Matharu aux éditions Hachette

Sortie : 16 Mars

IL A LE POUVOIR D’INVOQUER DES DÉMONS.
IL VA CHANGER LA FACE D’UN EMPIRE.
Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire… Jusqu’au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d’invoquer les démons.
Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Fletcher trouve refuge à l’Académie Vocans, sous l’aile du mystérieux capitaine Arcturus. Là, on lui enseigne la magie et la maîtrise d’Ignatius, ce petit démon qu’il a invoqué par erreur, et avec lequel il se lie d’une amitié sans faille.
Mais l’apprentissage est rude et la concurrence mortelle : seuls les élèves les plus talentueux deviendront mages-guerriers et dirigeront les armées d’Hominum afin de défendre les frontières sud du pays, où les Orques tentent de faire basculer l’Empire dans le chaos…

 

Immaculée de Katelyn Detweiler aux éditions Robert Laffont

Sortie : 17 Mars

« Mina a dix-sept ans. Elle est vierge. Et enceinte.
Mina est la première de sa classe, la petite amie du garçon le plus ambitieux du lycée et elle est capable de se sortir de n’importe quelle situation. Mais quand elle tombe soudainement enceinte – alors qu’elle n’a jamais couché avec personne – son monde ordonné s’écroule. Pratiquement personne ne croit Mina lorsqu’elle revendique sa virginité. Son père présume que son petit ami est responsable et ce dernier pense qu’elle l’a trompé.
Tandis que l’histoire de Mina se répand, il y a ceux qui se mettent à la traiter de menteuse. Ceux qui la prennent pour une hérétique. Et ceux qui osent croire que les miracles sont possibles et que l’enfant de Mina pourrait être le plus grand d’entre tous. »

 

Renaissance, T1 Soupçon de Denis Lereffait aux éditions Rebelle

Sortie : 17 Mars

Dans un village en bordure de forêt des garçons et des filles, âgés de 10 à 18 ans, passent le plus clair de leur temps à jouer. Le jour de leur 18ème anniversaire ils doivent le quitter pour rejoindre la capitale afin de vivre leur Renaissance. Ils ignorent ce qui se cache derrière ce terme car jamais personne n est revenu au village pour le dire. Tout va basculer quand, pour la première fois, un des habitants va trouver le moyen de prévenir ses anciens amis que certains d entre eux sont condamnés à mourir…

 

 

Et un spécial pour ma maman

Où va le chagrin quand il s’en va ? de Claire Vassé aux éditions JC Lattès

Sortie : 9 Mars

Il y a quatre ans, Solange a perdu Lenny, l’homme qu’elle aimait et le père de sa fille. Depuis, elle a « refait sa vie » avec Paul. Une vie de famille paisible et heureuse, jusqu’au jour où le numéro de téléphone de Lenny éclaire à nouveau l’écran de son portable. Cet appel est-il le fruit du hasard ? Ou celui d’un imposteur ? Ou le signe du destin ? Et s’il s’agissait de Lenny, s’exprimant par-delà les limbes, pour ramener Solange à la réalité de leur amour et de son chagrin de l’avoir perdu ? Car en vérité, son chagrin, l’a-t-elle vraiment vécu ? Et si oui, qu’est-il devenu ?
Où va le chagrin quand il s’en va ? Pour avoir enfin le courage de se confronter à cette question, Solange se laisse emporter, là où les vivants côtoient les morts, là où l’effroi devant les manquements de l’existence n’est plus l’obstacle à fuir mais le miroir à traverser pour accéder à la vitalité de ses sentiments.
Où va le chagrin quand il s’en va raconte aussi la peur d’une petite fille âgée de six ans d’accéder à l’âge de raison et de perdre le lien avec son père mort. Et celle de Paul, le nouvel amour, bien vivant, qui craint soudain de ne plus faire le poids. Avec comme toile de fond la ville des amoureux, Paris, des quais de la Seine aux bancs du canal Saint Martin, comme autant de souvenirs et de fantasmes dessinant la carte du tendre de Solange.

 

Et vous ? Des envies dans les sorties du mois prochain ?

 

Neons Dreams, T1 Leaving Amarillo – Caisey Quinn

 

Titre : Leaving Amarillo

Série : Neons Dreams

Auteur : Caisey Quinn

Traducteur : Typhaine Ducellier

Editeur : Harlequin

Date de Parution : 27 Avril 2016

 

 

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Certaines promesses sont faites pour être brisées

Aussi loin que je m’en souvienne, je n’ai toujours vécu que pour deux choses : la musique et Gavin Garrison. La musique est l’exutoire de mes peines, Gavin, le reflet de mon âme.
Aujourd’hui, je vais devoir choisir : le festival pour lequel a été sélectionné notre groupe, Leaving Amarillo, peut lancer notre carrière, c’est notre chance de vivre notre rêve. Mais je ne sais pas si je suis capable de passer une semaine entière avec Gavin, de dormir chaque nuit dans la même chambre d’hôtel que lui, sans tout détruire. Parce que Gavin n’est pas seulement le batteur de notre groupe, il est aussi le meilleur ami de mon frère, celui qui a promis de ne jamais poser la main sur moi.

Il est le seul homme que je ne peux avoir et le seul que je veux.

 

 

  • Avis :

Merci à Babelio et aux éditions Harlequin pour ce roman ❤

Mon voyage en compagnie de Dixie s’est surtout fait dans le tram et… Qu’est-ce que je n’avais pas fait là ?! Vous avez déjà essayer de lire un livre en vous retenant de pleurer parce que vous avez du public ? C’est exactement ce qui m’est arrivée plusieurs fois en lisant ce roman.

J’ai adoré Dixie, ses sentiments à fleur de peau et son empathie. Elle sait ce qu’elle veut mais n’hésite pas à s’effacer pour le bien-être des personnes qui comptent le plus pour elle. A trop s’effacer justement et, comme elle l’a toujours fait, on sent dès le départ du roman qu’elle commence à se noyer. Au final les besoins de Dixie sont clairs et simples mais, comme toujours, la vie s’amuse à compliquer les choses et il est facile d’en faire les frais. Dixie est un personnage touchant et attachant. Follement amoureuse de Gavin depuis son enfance, désolée d’être un poids pour ce grand frère qui tâche d’être à la hauteur depuis la mort de leur parent et très attaché à son grand-père qu’ils ont laissé seul durant les concerts. Il est très facile de s’identifier à Dixie et de la comprendre. Tout comme de l’aimer et de lui souhaiter le meilleur. Elle contribue à rendre le roman prenant et à nous entraîner à sa suite dans les pas de Leaving Amarillo.

Car si on suit la jeune femme dans ses choix et ses avancées, on suit aussi le groupe lui-même. Un groupe très important pour ses trois membres mais où chacun le considère d’une manière différente. Dallas veut qu’ils percent et il met tout en œuvre pour réaliser ce rêve. On suit les méandres des concerts et les tentatives du groupe pour se faire un nom et une scène. Je ne vous en dirais pas plus sur ce côté de l’intrigue mais elle est aussi enthousiasmante que triste.

Quant à Gavin… Toutes ces zones d’ombres autour de lui m’intrigue fortement et j’ai hâte de pouvoir découvrir tout ce que Dixie ne sait pas encore. Il suffit à Gavin d’être près de Dallas et de Dixie pour perdre ses airs de playboy et devenir le petit garçon que l’on découvre dans les souvenirs de la jeune fille. Ce gamin dont l’enfance a été tout sauf heureuse et qui a pourtant permis à Dixie de faire doucement son deuil. Le trio est important en tant que tel mais chacun des trois personnages possède son propre vécu et nous prend par le cœur pour nous emmener dans leur univers. Un univers de musique, de douleur mais aussi de douceur.

En parlant de douceur, Afton a gagné la palme de mon personnage secondaire carrément chouchou. Avec brio et sans aucun rival.

La fin m’a attristée et j’ai hâte de pouvoir retrouver Dixie, Gavin et Dallas (et Afton quand même 😛 ). Je me suis véritablement attachée à chacun d’entre eux et je suis très curieuse de savoir où leurs choix vont les conduire. Jusqu’au où peut aller Dallas. Ce que cache Gavin. Et si Dixie va avoir droit à sa fin heureuse comme je l’espère.

En bref, je suis tombée amoureuse de cette histoire et de ses protagonistes. Vivement le second tome !