Le Rendez-vous des Masos #Juin 2019

 

Aujourd’hui, c’est le jour du « rendez-vous des masos » !

Nous allons parler prochaines sorties littéraires ! Et liste d’envies en passant.

 

Ce que j’aime chez vous de Julia Quinn aux éditions J’ai Lu

Sortie : 5 juin

En pleine saison londonienne, Annabel Winslow est horrifiée d’apprendre que lord Newbury s’apprête à demander sa main. Il est si vieux ! Mais comment peut-elle refuser d’épouser un comte alors qu’elle doit assurer l’avenir de ses sept frères et sœurs ?

La situation devient encore plus embarrassante lorsqu’elle fait la connaissance du charmant Sebastian Grey, qui s’éprend d’elle et qui n’est autre que le neveu de Newbury. Les deux hommes se détestaient déjà, maintenant c’est la guerre !

 

Mon seul amour de Sabrina Jeffries aux éditions J’ai lu

Sortie : 5 juin

Rhys Vaughan a beau détester le comte de St. Albans qui l’a spolié de son héritage, il tombe amoureux au premier regard de sa fille Juliana. De rendez-vous complices en baisers brûlants, l’amour du fougueux Gallois et de la jeune Anglaise bouscule tous les interdits, jusqu’à leur mariage secret scellé lors d’une nuit passionnée. Mais, trahi une fois de plus par les St. Albans, Rhys est enrôlé de force dans la Marine et expédié à l’autre bout du monde. Six ans plus tard, alors que Juliana est sur le point d’épouser un marquis, Rhys réapparaît pour réclamer ses terres et son épouse…

 

Rosewood Chronicles T1, Princesse incognito de Connie Glynn aux éditions Casterman

Sortie : 5 juin

Lottie Pumpkin, jeune fille d’origine modeste, rêve de devenir une princesse. Grâce à une bourse, elle va réaliser son vœu et intégrer la prestigieuse école de Rosewood. Ellie Wolf, princesse de Maradova, rêve, elle, de passer inaperçue. Elle aussi a hâte de rejoindre Rosewood… mais pour échapper à ses devoirs royaux. Quand le hasard place Lottie et Ellie dans le même dortoir, c’est l’occasion idéale pour réaliser leur souhait le plus cher… en échangeant leurs identités. Mais à Rosewood, si tout semble merveilleux en apparence, chaque jour est un piège et chaque recoin dissimule un ennemi…

 

1789 la fin d’un monde de Noël Simsolo aux éditions Glénat

Sortie : 5 juin

 » C’est une révolte ? Non sire, c’est une révolution  »
14 juillet 1789. Depuis plusieurs jours, de violentes émeutes ébranlent le royaume de France suite au renvoi de Necker, ministre du roi jugé trop libéral. En quête de poudre et d’armement, les milices bourgeoises marchent désormais vers la Bastille, qui tombe après de violents affrontements. Et ce qui n’était qu’une simple prise de guerre devient instantanément l’acte fondateur d’une nouvelle et grande révolte populaire.
Le peuple, porté par un vent nouveau, devient chaque jour plus organisé et défend son destin dans la rue comme sur les bancs de l’Assemblée nationale. La noblesse, désemparée face aux déferlements de violence, assiste impuissante à son propre effondrement. Si le roi jouit encore d’une relative popularité, personne, dans les deux camps, n’est dupe : tôt ou tard, la monarchie sera abolie. Un monde est en train de mourir.
Un autre s’apprête à naître.

 

Comment ne pas tomber amoureux… de Christina Lauren chez Hugo Roman

Sortie : 6 juin

Josh (un prof Coréén américain) et Hazel (une caucasienne excentrique) se connaissent depuis l’université où il était un maitre-assistant organisé et elle la version tourbillon chaotique de l’étudiante. Se retrouvant par hasard quelques années plus tard, ils sont toujours aussi dissemblables – lui, méticuleux et sexy, elle tout aussi déconcertante et folle-dingue-, mais ils deviennent meilleurs amis.

Ils ont l’idée d’organiser mutuellement une série de blind dates en duo (la plupart du temps pathétiques), jusqu’à une fameuse nuit qui va changer la donne de leur histoire, bien qu’ils persistent à prétendre le contraire.

 

Mad Creek T3, Comment briller comme une étoile d’Eli Easton aux MxM Bookmark

Sortie : 12 juin

Le Dr Jason Kunik travaille sur le plus stupéfiant des projets de génétique : la cartographie du génome d’une nouvelle espèce, les Éveillés – des chiens qui peuvent prendre une apparence humaine. Le problème est que personne ne sait que les Éveillés existent et Jason ne peut les trahir en publiant ses recherches. Quand il déménage à Mad Creek afin de poursuivre ses recherches dans une ville remplie de ces créatures, il ne veut que la paix, la tranquillité et pouvoir se plonger dans son travail. Peut-être que s’il comprend comment la mutation est activée, il pourra faire taire à jamais le chien qui est en lui.

Milo est un chien réconfortant les malades en unité de soins palliatifs et il a perdu beaucoup de patients bien-aimés dans sa vie. Il comprend instinctivement la maladie et la douleur à un niveau spirituel que peu de gens atteignent. Quand il acquiert la capacité de se transformer en homme, il pense qu’il a enfin tout ce qu’il a toujours voulu. Mais être un homme n’est pas la même chose que d’être aimé et se réfugier à Mad Creek n’est pas la même chose que de trouver un foyer.

Quand une maladie mystérieuse frappe Mad Creek et menace tous les Éveillés de la ville, le scientifique et le chien doivent découvrir ce que c’est et comment l’arrêter. Au passage, ils pourraient découvrir que l’amour véritable est possible, si vous regardez les étoiles briller.

 

Les Faucons de Raverra T1 La Sorcière Captive de Melissa Caruso aux éditions Bragelonne

Sortie : 12 juin

La magie est peu fréquente dans l’Empire raverrain, et ceux qui naissent avec ce pouvoir sont étroitement contrôlés : repérés dès l’enfance, ils se retrouvent enrôlés de force dans le régiment des Faucons.

Zaira a évité ce sort ; elle a grandi dans les rues en volant pour survivre et en dissimulant sa nature. Mais elle cache une magie rare et dangereuse, une magie qui pourrait menacer l’Empire tout entier.

Amalia Cornaro n’était pas destinée à devenir Fauconnière. Héritière d’une puissante famille, érudite, elle vit dans le monde dangereux des machinations politiques. Mais le sort va réunir l’héritière et la sorcière en une alliance improbable. Alors que la menace de la guerre se profile, il pourrait suffire d’une étincelle pour transformer leur cité en un brasier incandescent…

 

Austen Wentworth de Brigid Coady aux éditions Milady

Sortie : 12 juin

C’est une vérité universellement reconnue que travailler avec son ex est une très mauvaise idée…

Annie Elliot est loin de mener la vie dont elle avait toujours rêvé… Célibataire, la jeune femme est comptable, habite chez son père et doit supporter les piques constantes de ses proches. Pas très glamour, surtout quand on vit à Hollywood ! Lorsqu’elle parvient à devenir productrice sur une nouvelle adaptation d’Orgueil et Préjugés, Annie se dit que la chance lui sourit enfin. Un seul problème : son ex, Austen Wentworth, a décroché le rôle de Mr Darcy… Et alors que la vie d’Annie était au point mort, lui s’est hissé aux rangs de star de cinéma et d’homme le plus sexy au monde. Face à celui qu’elle tente d’oublier depuis dix ans, Annie se laissera-t-elle persuader de donner une seconde chance à l’amour ?

 

Les coeurs hantés, T1 La mélodie du fantôme de H.G. Howard chez MxM Bookmark

Sortie : 12 juin

Juliette Emerline, du haut de ses dix-neuf ans, isolée par la surdité, subsiste dans la solitude de sa demeure en créant des chapeaux. Mais son sanctuaire est mis en péril lorsque Lord Nicolas Thornton, un architecte mystérieux de vingt-sept ans, décide d’acheter son humble domaine pour donner vie à ses plans excentriques. Lorsqu’elle le surprend à déambuler au cimetière, Juliette décide de mener secrètement l’enquête.

Sur la tombe que Lord Thornton vient de quitter, elle découvre le seul nom de « Hawk », et une fleur étrange. Quand Juliette touche ses pétales, le spectre d’un jeune aristocrate lui apparaît, et lui chante une mélodie que seules ses oreilles sourdes peuvent entendre. Le fantôme ne se souvient ni de son identité, ni de sa mort ; mais c’est le nom de Thornton qui, dans l’amnésie, le hante encore.

 

En ce moment, certainement parce que je suis malade, je n’arrive pas à me fixer sur un livre et pourtant, j’ai accès à l’inépuisable bibliothèque d’une de mes amies (et avouons que la mienne n’est pas mal non plus). Peut-être que certaines sorties du mois prochain me tireront de cette panne de lecture ?

Allez-vous craquer ?

 

L’amour, la vie et ma liste – Kasie West

 

Titre : L’amour, la vie et ma liste

V.O. :Love, Life and the List

Auteur : Kasie West

Traducteur : Pauline Vidal

Editeur : Hugo Roman

Date de Parution : 14 Mars 2019

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Abby Turner n’avait pas vraiment prévu que l’été de ses dix-sept ans serait une telle catastrophe. Sérieusement, tomber amoureuse de son meilleur ami Cooper ? Se faire rejeter de l’école d’art qu’elle convoitait tant car son travail  » n’a pas d’âme  » ? Sans compter les problèmes d’anxiété de sa mère qu’elle arrive de moins en moins à gérer…

Il lui vient alors une idée loufoque : La liste. Abby va se donner un mois pour accomplir dix missions. Morceaux choisis : affronter l’une de ses plus grandes peurs (n°3), écouter l’histoire d’un parfait inconnu (n°5) ou encore tomber amoureuse (n°8). Si elle parvient à compléter cette liste, elle deviendra enfin l’artiste qu’elle a toujours rêvé d’être. Mais alors que la date fatidique approche, Abby réalise que ces défis sont bien plus complexes qu’elle ne l’aurait imaginé… Et que peut-être, avant de transformer son art, elle devra d’abord accepter de se métamorphoser elle-même.

  • Avis :

J’ai reçu ce roman dans le cadre de la YA box dont il faudra que je vous reparle plus tard. C’est le premier roman de Kasie West que je lis et, si les retours autour de l’auteur étaient bons, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. En lisant le résumé, ça semblait être un livre sans prise de tête, mignon et qui se lit facilement. Pile ce dont j’avais besoin au moment de ma lecture.

Et, effectivement, j’ai passé un bon moment avec ce roman. S’il n’y a pas de réel suspense dans l’intrigue (et ce n’est pas pour cela qu’on lit ce genre de roman, clairement), il est facile de s’intéresser à Abby et de s’attacher à elle. L’amitié est une notion particulièrement importante et on ressent bien le dilemme d’Abby à l’idée d’être amoureuse de son meilleur ami. De l’un de ses meilleurs amis d’ailleurs car, si elle a eu le cœur brisé, elle ne peut pas en parler pour ne pas risquer de créer une faille dans le quatuor. Abby doit donc être forte pour elle mais aussi pour les autres. Prendre sur soi n’est jamais facile mais, quand en plus on ne peut pas vraiment en parler à ceux qui nous sont le plus proche, ça devient parfois compliqué.

Mais Abby se rend bien compte aussi qu’elle est une adolescente qui, à part cet amour non partagé, à une vie assez facile. Chose pour quoi elle décide de créer la liste. Pour avoir des choses à raconter dans sa peinture, pour être plus « crédible ». Vivre les événements, appréhender de nouveaux sentiments permet de mettre plus de ressenti dans un art, quel qu’il soit et Abby veut avoir plus de profondeur.

La liste est une idée que j’aime bien, d’autant plus le fait de pouvoir la partager avec d’autres. J’ai beaucoup apprécié Abby et son évolution. Si elle se met des œillères, elle les soulève et les enlève doucement au fil des chapitres. Au final, nous suivons une adolescente qui devient une jeune adulte et la transition se fait avec la douleur des sentiments exacerbés de l’adolescence mais avec la douceur de l’amitié et de l’amour familial bien présent dans le roman.

Une histoire qui montre qu’il faut puiser en soi pour évoluer et parfois y aller cash et mettre le doigt sur les problèmes pour réussir à les résoudre.

En bref un roman qui se lit tout seul et qui fait du bien au moral. Et donc hop, les autres livres de Kasie West atterrissent dans ma WL 😛

 

Autoboyographie – Christina Lauren

 

Titre : Autoboyographie

Auteur : Christina Lauren

Editeur : Hugo Roman

Date de Parution : 12 Avril 2018

 

 

 

  • Résumé :

Lorsque la famille de Tanner Scott quitte la Californie pour le plus traditionnel État de l’Utah, le jeune homme se rend à l’évidence : il va falloir rentrer dans le placard à nouveau. Après tout, il ne lui reste plus qu’un semestre à tirer avant la liberté (comprendre : fuir ce patelin dès que possible). C’est alors que sa meilleure amie Autumn lui lance un défi : le prestigieux Séminaire de Provo High. Un programme où les étudiants ont quatre mois pour rédiger un roman. Challenge accepté ! Et Tanner ne regrette pas son choix. Il ne lui a fallu que quelques secondes pour repérer Sebastian Brother, le petit prodige – et accessoirement mormon – qui a remporté le Séminaire haut la main l’année passée… Et quelques semaines pour tomber éperdument amoureux de lui…

 

  • Avis :

J’ai commencé Autoboyographie parce que l’une de mes amies l’avait totalement adoré (coucou Cyrielle ❤ ). Il n’a pas fallu longtemps pour que je comprenne pourquoi.

Le sujet d’écrire un roman en quatre mois était la partie du roman qui m’intéressait le plus dans le résumé et, finalement, ce sont les ressentis de Tanner et la manière dont ils sont décrits qui m’ont complètement attiré dans l’histoire. Toutes les émotions sont brutes, à la manière d’un journal intime où Tanner essaie de poser noir sur blanc ce qui se déroule dans sa vie et ses sentiments pour Sébastian.

Dès le départ, Tanner semble être un garçon avec la tête sur les épaules, qui se moque de ce que les gens pensent mais qui est très proche de sa famille. Leur ville étant presque exclusivement peuplé de personnes mormones, Tanner a promis à sa mère de ne jamais dire qu’il est bi, l’homosexualité étant plutôt perçue comme contre-nature.

Sa rencontre avec Sébastian est une évidence mais il est tout aussi évident que le fils de l’évêque ne peut pas être gay. Au fil des pages, Tanner et Sébastian se découvrent et on ne peut que s’attendrir en les voyants tout en appréhendant le moment où les autres sauront.

Je ne connais absolument rien de la religion mormone, excepté les téléfilms dont on ne sait pas vraiment ce qui est réaliste ou pas. Et j’ai trouvé tous les moments passés dans la famille de Sébastian très intéressants. Le fait de les voir du point de vue de Tanner permettent d’en voir les bons côtés tout comme les limites.

La famille est une entité très présente et, que ce soit celle de Tanner ou celle de Sébastian, voir les interactions amènent beaucoup d’émotions au fil du roman. Plusieurs passages m’ont serré le cœur et l’auteur a parfaitement bien réussi à doser les moments heureux et drôles comme les moments tristes.

L’acceptation de soi et des autres est un thème intemporel et universel et il est ici parfaitement bien dosé et amené. Si Tanner sait qui il est et si sa famille est ouverte, Sébastian a été élevé dans une religion qui lui a indiqué qui il devait être. Tous ses moments de doutes amènent une myriade de sentiments qu’il est facile de comprendre et d’imaginer et je me suis laissée prendre à leur histoire, croisant les doigts pour qu’ils arrivent finalement à trouver une solution.

En parallèle à cette histoire d’amour se trouve une histoire d’amitié tout aussi prenante. Autumn est un personnage que j’ai adoré. D’ailleurs, j’ai apprécié tous les personnages de cette histoire qui m’ont tous paru cohérent dans leurs forces et leurs faiblesses. Le fait de voir l’histoire racontée par Tanner permet de constater la tendresse qu’il éprouve pour sa famille et ses amis et de se rendre compte qu’il est conscient des erreurs qu’il commet.

En bref une histoire qui m’aura complètement accroché et que je prendrais très certainement plaisir à relire.

Débutantes – Lisa Jonah Dyer et Stephen Dyer

 

Titre : Débutantes

Auteurs : Jonah Lisa Dyer et Stephen Dyer

Editeur : Hugo Roman

Date de Parution : 2 Novembre 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

…Megan est une vraie passionnée de foot, pleine d’ambition. Pas vraiment le profil de la fille  » girly « . Alors, quand sa belle-mère l’inscrit en secret à la saison des Débutantes, elle se fait vite remarquer par son attitude quelque peu… décalée. Si elle ne veut pas décevoir son père, elle a un mois pour prouver qu’elle sera à la hauteur du bal de fin d’année : apprendre les pas de danse, maîtriser les bonnes manières et la révérence à la perfection. Comme toute demoiselle texane respectable. Mais les robes à froufrous et les talons sont bien loin de son combo jean-baskets habituel. Et elle va vite découvrir que son nouveau rôle de débutante rime aussi avec rivalité. Alors que Megan se rapproche de Hank Waterhouse, la petite copine de celui-ci, une belle blonde au sourire parfait, ne compte pas se faire fouler l’herbe sous l’escarpin……

 

  • Avis :

Si c’est effectivement ce résumé, prit sur le site de l’éditeur, qui m’a convaincu de lire le roman, je trouve dommage les quelques erreurs présentent dedans puisque ne s’agit pas de la belle-mère de Megan mais bien de sa mère et que que Hank n’est en aucun cas le petit ami de Lauren.

Concernant le roman en lui-même c’est finalement en deux temps que je l’ai lu. J’ai totalement adoré la première partie et je me suis très vite attachée à Megan et à Julia. La première mûrit vraiment au fil des pages et son attachement sincère pour sa famille est attendrissant à voir. L’écriture est fluide et on se prend rapidement au jeu, les pages s’enchaînant à toute vitesse. Les décors sont somptueux et on s’immerge facilement dans les endroits où se déroule l’histoire.

J’ai cependant moins accroché à la seconde moitié du roman…

Si la scène de la piscine m’a beaucoup fait sourire de par sa ressemblance avec Orgueil et Préjugés, j’ai un peu déchantée en constatant que la suite du roman était finalement une réécriture de cette même histoire… Les scènes ont donc défilé sans plus aucune surprise et, si j’ai continué à apprécier l’écriture et les personnages, le manque d’originalité m’a un peu déçu.

En bref un roman très sympathique mais qui m’a malgré tout laissé sur ma faim.

 

Batteurs : un livre écrit à quatre mains – 40 pts

13 / 50

Dans Chacun de mes mots – Tamara Ireland Stone

 

Titre : Dans chacun de mes mots

Auteur : Tamara Ireland Stone

Editeur : Hugo Roman

Date de parution : 7 Avril 2016

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Samantha Mc Allister est une fille comme les autres. Du moins en apparence. Elle cache un secret que ses amies, passionnées de mode et de soirées pyjama, ne pourraient pas comprendre : Sam est envahie d’angoisses et de sombres pensées qu’elle n’arrive pas à contrôler. Chaque acte, chaque prise de parole est un véritable calvaire. Pas évident quand on fait partie d’un groupe où tout fashion faux-pas ou crush sur le mauvais mec fait l’objet d’un raz-de-marée de critiques. Mais un jour, Sam rencontre Caroline… Enfin, elle peut rester elle-même, voire se confier sur ses séances hebdomadaires chez le psy. Très vite, Caroline fait découvrir à Sam un lieu secret caché sous le gymnase du lycée : le Club des poètes, où chacun peut monter sur l’estrade et réciter ses créations. Peu à peu, Sam se prend presque à se sentir  » normale « … Mais pourquoi AJ, le mystérieux guitariste du groupe, ne semble-t-il pas accepter sa présence ? Sam devra-t-elle une fois de plus tout remettre en question ?

 

  • Avis :

Un gros coup de cœur pour ce roman que j’ai dévoré en quelques heures.

Je me suis très vite attachée à Sam, certainement car nous pouvons tous se retrouver en elle. Sans souffrir de la névrose qui lui pourrit la vie, nous avons tous des tics ou des pensées qui nous compliquent parfois les choses. Chez Sam, sa maladie a entraîné un énorme manque de confiance en elle que ses amies ne font que renforcer. Au fil des pages, nous voyons Sam évoluer et grandir grâce à Caroline qui la pousse à être qui elle a envie d’être et à extérioriser ses angoisses. Pouvoir parler à quelqu’un de son âge qui comprend ses tourments permet à Sam de se rendre compte qu’elle n’est pas toute seule et qu’elle peut trouver des gens qui l’accepteront pour elle-même. A condition de les accepter eux.

Chacun de mes Mots, c’est avant-tout un combat pour apprendre à devenir soi-même et à s’accepter, avec ses défauts mais aussi avec ses qualités. C’est aussi une manière de clamer son amour des mots et ce qu’ils peuvent apporter dans la vie de ceux qui les manient. C’est une chose que nous, lecteurs, pouvons parfaitement comprendre et ressentir, dans le sens où nous vivons les histoires que nous lisons.

J’ai vécu celle-ci avec Sam, Caroline et AJ. J’ai aimé le Coin des Poètes et ceux qui le composait. J’ai ressenti les hésitations et la peur de Sam à se détacher de celles qui avaient de tous temps étaient ses amies. Dans le roman, on retrouve ce qui fait mal à l’adolescence mais ce qu’il est nécessaire de comprendre malgré tout pour grandir : que ceux que nous aimons n’évoluent parfois pas de la même manière que nous. Ce qui ne signifie pas que nous ne les aimons plus et que nous ne chérissons pas les moments que nous avons passé avec eux… mais tous simplement que nous prenons des chemins différents. C’est difficile et douloureux.

Et.. Il y a ce retournement que je n’ai pas du tout vu venir. J’ai pleuré avec Sam cette perte, qui, quoiqu’en pense les gens, en est réellement une. Cette soudaine prise de conscience pour Sam est autant un travail à faire sur elle-même qu’un véritable deuil. On ne peut qu’aimer encore plus l’entourage de Sam, sa famille et Sue, qui savent l’entourer et la soutenir.

En résumé, une belle leçon de vie avec des personnages qui prennent une telle consistance qu’ils en deviennent réels et avec lesquels on passe de longs moments de joie comme de tristesse. Un roman à lire absolument.

 

Entre dans le

challenge2016

47 / 35 50

 

Sorties et Envies Avril 2016

 

Aujourd’hui, c’est le jour du « rendez-vous des masos » !

Nous allons parler prochaines sorties littéraires ! Et liste d’envies en passant.

Et ce mois-ci, ça fait mal 😛

 

Le Cercle de Dave Eggers aux éditions Gallimard

Sortie : 1er Avril

Quand Mae Holland est embauchée par le Cercle, elle n’en revient pas.
Installé sur un campus californien, ce fournisseur d’accès Internet relie les mails personnels, les réseaux sociaux, les achats des consommateurs et les transactions bancaires à un système d’exploitation universel, à l’origine d’une nouvelle ère hyper-numérique, prônant la civilité et la transparence.
Alors que la jeune femme parcourt les open-spaces, les immenses cafétérias en verre, les dortoirs confortables pour ceux qui restent travailler le soir, la modernité des lieux et l’intense activité la ravissent. On fait la fête toute la nuit, des musiciens célèbres jouent sur la pelouse, des activités sportives, des clubs et des brunchs sont proposés, et il y a même un aquarium contenant des poissons rares rapportés par le P.-D.G.
Mae n’en croit pas sa chance de travailler pour l’entreprise la plus influente qui soit – même si le campus l’absorbe entièrement, l’éloignant de plus en plus de ses proches, même si elle s’expose aux yeux du monde en participant au dernier projet du Cercle, d’une avancée technologique aussi considérable qu’inquiétante.
Ce qui ressemble d’abord au portrait d’une femme ambitieuse et idéaliste devient rapidement un roman au suspense haletant, qui étudie les liens troubles entre mémoire et histoire, vie privée et addiction aux réseaux sociaux, et interroge les limites de la connaissance humaine.

 

Révolution, T1 : L’Idéal de Hilary Mantel aux éditions Sonatine

Sortie : 1er Avril

Au cœur du plus grand événement historique français, les destins intimes de trois architectes de la Révolution : Danton, Robespierre et Camille Desmoulins.
Trois jeunes avocats ambitieux sont venus à Paris dans l’intention d’y faire carrière. Criblé de dettes, Jacques Danton rêve de gloire et de fortune. Malgré sa disgrâce physique, il dégage un puissant magnétisme érotique. Maximilien de Robespierre est un jeune homme brillant, frêle et appliqué, que la violence effraie. Sensible et épris de liberté, il souhaite ardemment changer le système inégalitaire de la France. Camille Desmoulins est un pamphlétaire de génie. Fantasque et charmeur, il est obsédé par une femme mais fiancé à une autre, sa fille.
Ces trois amis vont bientôt se retrouver au cœur de la Révolution. Après avoir goûté l’ivresse du pouvoir, que restera-t-il de leurs idéaux ? Et de leur amitié ?
Accompagné de cet impressionnant trio, le lecteur plonge à corps perdu dans les bouleversements de la Révolution française et côtoie des dizaines de personnages réels. L’esprit de l’époque est là, incandescent, enivrant et inquiétant sous la plume de l’auteur qui nous entraîne au cœur des sentiments humains, où l’Histoire prend ses racines. Cette immense œuvre en deux volets, qui a demandé plus de vingt ans de travail à Hilary Mantel, peut être considérée comme le roman incontournable de la Révolution française.

 

Kayla Marchal, T1 L’Exil de Estelle Vagner aux éditions du Chat Noir

Sortie : 2 Avril

Ironique destin que d’être née morphe… sans forme animale. Source de honte pour sa famille, Kayla Marchal, petite fille de l’alpha, est également considérée comme le maillon faible de la meute de la Vallée Noire. Aussi en est-elle chassée, elle qui n’a jamais mis un pied hors du territoire.
Alors qu’elle commence à goûter à la liberté et à s’intégrer au sein d’un autre clan, les vrais problèmes commencent. Mais déjà trahie une fois par sa meute d’origine, à qui pourrait-elle se fier ? À Ian, le loup aussi beau qu’insupportable ? À Max, le renard au passé mystérieux ? Ou à Jeremiah, l’irrésistible humain ?
Et ce fichu karma qui la prive de forme animale continue à se moquer d’elle, car tout le monde autour d’elle semble, porter un masque… Inaptitude du passé et problèmes du présent vont venir, main dans la main, perturber la jeune morphe, avec des liens qu’elle était loin de pouvoir soupçonner.

 

Everything, Everything de Nicola Yoon aux éditions Bayard Jeunesse

Sortie : 6 Avril

Madeline Whittier vient d’avoir 18 ans. Atteinte d’une maladie auto-immune, elle ne peut sortir de chez elle. Elle est fascinée par le fils de ses nouveaux voisins, Olly, qui la distrait en exécutant des cascades. Sa mère accepte qu’il vienne lui rendre visite. Le coup de foudre entre les deux est immédiat, Madeline est désormais prête à prendre tous les risques.

 

Celle qui te rendra heureux de Theresa Romain aux éditions J’ai Lu

Sortie : 6 Avril

Henry Middlebrook revient de la guerre meurtri, le bras droit paralysé. Un drame pour cet artiste qui rêvait de peindre la beauté du monde. Afin de reconquérir sa place au sein de la haute société, il mise sur une épouse influente qui saura l’imposer. Lady Caroline Stratton semble toute désignée, mais comment damer le pion à ses nombreux prétendants quand on ne peut ni danser ni écrire une lettre galante ? Henry va demander de l’aide à Frances, la cousine de Caroline et aussi sa dame de compagnie ; une jeune veuve futée qui cache derrière sa discrétion de bon aloi un tempérament passionné. Lorsqu’il reçoit une lettre passionnée portant le sceau des Stratton et signée « Votre amie », Henry exulte, persuadé que la belle Caroline a succombé à son charme. Et c’est là que les ennuis commencent…

 

Supernova de Emma Daumas aux éditions Scrinéo

Sortie : 7 Avril

C’est l’histoire d’Annabelle, seize ans, une jolie petite chanteuse de bal de province et de son avatar, Bella, créature née de sa participation à Starcatcher, télé-crochet en vogue servant de fusée médiatique aux adolescents en quête de poussière d’étoiles. Pas de factice suspens dans ce récit ou l’extinction violente et véloce d’une gloire est programmée à sa naissance mais au delà de la trajectoire d’une étoile filante, il est question ici de l’initiation d’une enfant à la vie des grands, la plus cruelle et cynique qu’il soit, entraînant inexorablement la mort de ses illusions et de l’Amour. Dans un monde de spectacle et d’exhibition, où l’on confond amour et séduction, narcissisme et respect de soi, Annabelle réussira-t-elle à retrouver le chemin vers la vraie lumière, sa lumière intérieure ?

 

IRL de Agnès Marot aux éditions Gulfstream

Sortie : 7 Avril

❤ ❤

Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

 

La Déferlante de Michael Buckley aux éditions PKJ

Sortie : 7 Avril

Trente mille créatures inquiétantes surgies de la mer : les Alphas.
Veulent-elles nous envahir ou fuient-elles un danger terrifiant ?
Lyric, une humaine, et Fathom, le prince des Alphas, doivent absolument s’entendre pour sauver l’humanité.

 

A demain Lou de Marie-Claude Vincent aux éditions Robert Laffont

Sortie : 7 Avril

Comment continuer à vivre, à douze ans, quand le bonheur se fracasse ?
Un roman lumineux qui réveille en chacun de nous l’enfant que nous ne cessons jamais tout à fait d’être.
La joie règne dans cette famille composée de parents amoureux et de leurs trois filles, Éli, Lou et Laura. Jusqu’au jour ou Éli part passer le week-end chez une amie et ne revient pas. Bloquée par le silence des parents, Lou n’ose pas poser de questions. Le corps pressent ce que l’esprit refuse d’entendre (Éli est morte), mais la vérité serait plus blessante que ce mutisme qui, peu à peu, empoissonne tout. C’est sur cet événement que Lou revient, quatre ans plus tard, à la veille de ses seize ans, âge d’Éli à sa disparition. Comment réapprendre à vivre sans cette grande soeur qu’elle chérit tant ? Comment se résoudre à devenir plus vieille qu’elle ? Comment cesser d’être « la petite soeur d’Éli » ? Il va bien falloir, pourtant, passer ce cap…

 

Dans Chacun de mes Mots de Tamara Ireland Stone aux éditions Hugo Roman

Sortie : 7 Avril

Samantha Mc Allister est une fille comme les autres. Du moins en apparence. Elle cache un secret que ses amies, passionnées de mode et de soirées pyjama, ne pourraient pas comprendre : Sam est envahie d’angoisses et de sombres pensées qu’elle n’arrive pas à contrôler. Chaque acte, chaque prise de parole est un véritable calvaire. Pas évident quand on fait partie d’un groupe où tout fashion faux-pas ou crush sur le mauvais mec fait l’objet d’un raz-de-marée de critiques. Mais un jour, Sam rencontre Caroline… Enfin, elle peut rester elle-même, voire se confier sur ses séances hebdomadaires chez le psy. Très vite, Caroline fait découvrir à Sam un lieu secret caché sous le gymnase du lycée : le Club des poètes, où chacun peut monter sur l’estrade et réciter ses créations. Peu à peu, Sam se prend presque à se sentir  » normale « … Mais pourquoi AJ, le mystérieux guitariste du groupe, ne semble-t-il pas accepter sa présence ? Sam devra-t-elle une fois de plus tout remettre en question ?

 

Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte de Annet Huizing aux éditions Syros

Sortie : 7 Avril

Imaginez que votre voisine soit une célèbre romancière. Imaginez qu’un jour vous osiez sonner chez elle pour lui dire que vous avez bien envie d’apprendre à écrire un roman, vous aussi… mais que vous ne savez pas trop par où commencer, ni même si vous avez quelque chose d’intéressant à raconter.
C’est ce que fait Katinka, une inoubliable jeune fille de 13 ans. Au fil de ses échanges avec Lidwine, qui lui livre les secrets du métier d’écrivain, Katinka pose sur le papier les détails de sa vie, sans savoir que cette histoire qui s’écrit sous nos yeux sera plus beau et le plus original des romans.

 

The Scorpion Rules de Erin Bow aux éditions Lumen

Sortie : 7 Avril

La première règle, pour éviter la guerre ? En faire une affaire personnelle… Très personnelle.
Duchesse de Halifax, princesse de la Confédération panpolaire, mais surtout… otage. Je m’appelle Greta Stuart, et ma vie ne tient qu’à un fil. Il y a quatre cents ans, une série de terribles conflits liés au changement climatique a ravagé la planète : guerres, famines, inondations, exodes… Débordées, les autorités ont fait appel à une intelligence artificielle omnisciente pour tenter de mettre un terme au massacre. Mais Talis – c’est son nom – a vite pris son indépendance et le contrôle du monde. Désormais, il garde en otages les fils et filles des grands dirigeants de la planète. À la première déclaration de guerre, les héritiers des deux camps concernés sont froidement exécutés.
Il me reste seize mois à tenir, seize mois avant d’avoir dix-huit ans et de pouvoir quitter le Préceptorat où je suis prisonnière depuis l’âge de cinq ans. Mais l’arrivée d’un nouveau pensionnaire, venu du pays voisin du mien, va tout changer. Elián, qui ne cesse de défier Talis, de mépriser les règles qui régissent notre existence, met nos vies à tous en danger. Malgré tout, son esprit de révolte est contagieux. La résistance serait-elle possible ? Car nous le savons tous : le pays natal d’Elián va forcément finir par déclarer la guerre au mien…

 

Another, Celle qui n’existait pas de Yukito Ayatsuji aux éditions Pika

Sortie : 13 Avril

Collège de Yomiyama-Nord, 1972.
Lorsque Misaki, élève de 3e-3, trouve la mort, les autres élèves de la classe refusent de l’accepter, et font « comme si Misaki était toujours en vie ». Tant et si bien que leur camarade apparaît, pâle mais avec le sourire, sur la photo de classe de fin d’année ! Depuis, la « classe maudite » est le théâtre d’accidents en série, terrifiant élèves aussi bien que professeurs. Et si la 3e-3 était devenue l’antichambre de la mort… ?

 

Sans Bagage de Clara Bensen aux éditions JC Lattès

Sortie : 13 Avril

Après un passage difficile de sa vie, Clara Bensen, vingt-cinq ans, décide de s’inscrire sur un site de rencontre en ligne. Elle n’aurait jamais pensé y faire la connaissance de Jeff, un professeur d’université débordant d’énergie et réputé pour son rejet des conventions. Tout son opposé. À peine se connaissent-ils qu’ils se lancent dans une expérience de voyage périlleuse qui les mènera à travers huit pays en l’espace de trois semaines. La règle du jeu ? Pas de réservation d’hôtel, pas de programme, juste les billets aller-retour et, surtout, pas de bagage, rien sinon les vêtements qu’ils portent.
Comment trouver le courage de sortir de sa zone de confort ? Peut-on aimer en délaissant les étiquettes et le besoin d’engagement ? Est-il réellement possible de partir sans entrave ? À la fois histoire d’amour et carnet de voyage, Sans bagage apporte un éclairage sur des questions actuelles et saura séduire autant les aventuriers que les casaniers.

 

Tant qu’on rêve encore de Chris Killen chez Fleuve éditions

Sortie : 14 Avril

À 20 ans, on largue son copain parce qu’il n’a pas bonne haleine, on transforme un chagrin d’amour en succès littéraire, on se rêve musicien célèbre et on prend le large sur un coup de tête.
Ian, Paul et Lauren n’ont pas fait exception. Une décennie plus tard, le temps a fait son œuvre et les espoirs les plus fous ont laissé place à la vraie vie. Aujourd’hui, Paul cherche désespérément l’inspiration pour un deuxième roman dans les bras d’une de ses étudiantes pendant que Ian, désabusé par une carrière qui ne décolle pas, prend ses quartiers dans le cagibi de sa jumelle. Quant à Lauren, après une virée de l’autre côté du globe, la voici de retour dans sa ville natale, où elle partage son temps entre un boulot sans intérêt et des soirées en solo.
Jusqu’au jour où la découverte d’une vieille correspondance la met face à cette question : que sont donc devenus mes rêves et ces gens qui jadis étaient mes amis ?

 

First Love de James Patterson aux éditions Hachette

Sortie : 27 Avril

Axi, seize ans, est une fille bien sage et bonne élève. Surtout pas du genre à s’attirer des ennuis. Alors, forcément, quand elle propose au beaucoup moins raisonnsable Robinson, son meilleur ami, de sécher les cours et fuguer pour traverser les Etats-Unis, il n’en croit pas ses oreilles. Il se laisse finalement convaincre quand il comprend que le projet de son amie est mûrement réfléchi : des étapes sont prévues, elle a rassemblé du matériel et surtout économisé depuis cinq ans en faisant du baby-sitting pour payer les trajets d’autocar et les dépenses courantes. Robinson, secrètement amoureux, accepte. Il modifie cependant la nature du voyage en volant une Harley Davidson. Puis, il volera une voiture, et ainsi de suite. Rapidement grisés par le vent d’indépendance qui souffle sur leur épopée, les adolescents laissent les problèmes de leur quotidien loin derrière eux. Jusqu’au jour où, après des mois de rémission, le cancer de Robinson se réveille.

 

Ellana, T1 L’enfance de Pierre Bottero, Lylian et Montse Martin aux éditions Glénat

Sortie : 27 Avril

❤ ❤

Ewilan a sa quête. Ellana sa prophétie…
Seule survivante d’un raid de Raïs, une petite fille de 5 ans est adoptée par une communauté de Petits qui la baptisent « Ipiutiminelle ». Elle grandira cinq ans chez ce peuple qui vit en marge des humains. Mais à treize ans, elle sent retentir en elle l’appel des siens : Ipiu est humaine, elle doit retrouver ses origines. Le destin la mène à Al-Far, la ville la plus dangereuse de Gwendalavir, où elle se lie d’amitié avec un groupe d’enfants des rues. L’une d’entre elles la baptise alors Ellana. La prophétie de celle qui deviendra l’une des plus grandes Marchombres de l’histoire s’apprête à commencer…

 

Et c’est « tout » 😛

Et vous ? Des envies dans les sorties d’Avril ?

 

 

Sorties et Envies : Mars 2016

 

Aujourd’hui, c’est le jour du « rendez-vous des masos » !

Nous allons parler prochaines sorties littéraires ! Et liste d’envies en passant.

 

 

La Perle Rare de Laura Lee Guhrke aux éditions Harlequin

Sortie : 1er Mars

Comment marier un marquis orgueilleux, libertin et sans fortune ?
Dans les salons de la bonne société londonienne, un faux pas ne pardonne pas. C’est pourquoi lady Belinda aide les jeunes Américaines en quête d’époux à éviter les erreurs de débutantes, et à reconnaître la perle rare : un lord fiable, sérieux, dont le titre leur assurera un avenir glorieux. L’exact opposé de ce lord Trubridge, qui vient lui demander sans détour un riche parti pour renflouer ses caisses. C’est bien mal la connaître, car Belinda n’a aucune intention de sacrifier ses principes à un tel cynique.

 

Madame la Marquise, T3 Forever de Keira Quinsley aux éditions Rokh

Sortie : 1er Mars

Ava saura-t-elle enfin vers qui son cœur balance? Découvrez-le dans ce dernier opus, plein de bonne humeur, de rebondissements, et d’ultimes révélations…

 

Bodyguard, T3 L’Embuscade de Chris Bradford aux éditions Casterman

Sortie : 2 Mars

(désolée je n’ai pas réussi à trouver la VF en plus grand xD)

Bodyguard est une agence ultrasecrète spécialisée dans la protection d’enfants de personnalités médiatiques. Sa particularité ? Tous les agents qu’elle emploie sont des adolescents. Car les meilleurs gardes du corps sont ceux que personne ne remarque…

 

Risk de Fleur Ferris aux éditions Hugo Roman

Sortie : 3 Mars

Taylor et Sierra sont meilleures amies depuis toujours. Même si Taylor en a parfois un peu marre : pourquoi est-ce toujours Sierra qui obtient tout ce qu’elle veut ? Notamment ce Jacob Jones, qu’elles ont rencontrées ensemble sur un chat en ligne. Évidemment, c’est Sierra qui, encore une fois, décroche un rendez-vous ! Mais le lendemain, Sierra ne rentre pas. Le jour suivant, toujours pas de nouvelles… Son amie a une fâcheuse tendance à vivre comme bon lui semble, sans forcément penser à prévenir les autres. Est-ce que Taylor ne s’inquiète pas pour rien ? Seulement au bout de trois jours, Taylor doit tout avouer aux parents inquiets, et les deux familles se retrouvent plongées dans un monde qu’elles n’auraient jamais cru connaître. Celui des enquêtes policières, des témoignages, des indices, de la recherche d’un ravisseur… ou d’un tueur ?

 

Le Jeu du Maître de James Dashner aux éditions PKJ

Sortie : 3 Mars

Quand le quotidien est sans intérêt, que les rêves n’existent plus, il reste la réalité virtuelle : comme la plupart des jeunes de son âge, Michael passe son temps sur le VirtNet, une plateforme tentaculaire à mi-chemin entre un jeu vidéo et un réseau social. Relié au serveur par des fils sensoriels, son cerveau baigne dans cet univers parallèle. Mais quand une série de suicides – bien réels, ceux-là – intervient dans le cadre du jeu, Michael et ses amis hackers doivent se rendre à l’évidence, effrayante. L’intelligence artificielle aurait-elle pris le pas sur la réalité ?

 

Looking for Alice de Louise Vianey aux éditions HQN

Sortie : 4 Mars

Tout a commencé par hasard. Quand je me suis retrouvée dans une salle des ventes, à Londres, où les compagnies aériennes vendent aux enchères les bagages oubliés et jamais réclamés. Je me suis laissé prendre au jeu, et j’ai fini par emporter de justesse la superbe valise rouge que j’avais repérée en arrivant.
Quand je l’ai ouverte, je n’ai pas trouvé les trésors que j’espérais. En revanche, dans la doublure de la poche intérieure, j’ai découvert une lettre adressée à une certaine Alice. L’auteur de la lettre, Stanislas, la suppliait de lui pardonner, et de venir le retrouver.
En lisant ces lignes, sans trop savoir pourquoi, je me suis sentie investie d’une mission : il fallait qu’Alice puisse lire ces mots. Il fallait qu’elle puisse donner sa chance à Stanislas.
Alors j’ai commencé à chercher Alice.

 

Les aventures improbables de Julie Dumont de Cassandra O’Donnell aux éditions Pygmalion

Sortie : 9 Mars

Il y a des filles qui n’ont pas de bol. Celles qui ont tiré les mauvaises cartes dès le début. Celles-là, on n’a ni envie de les engueuler ni de leur tirer dessus. Puis il y a celles qui prennent les mauvaises décisions quoi qu’il arrive. Bref, les filles à emmerdes, celles qu’on a envie de gifler ou d’étrangler. J’appartiens clairement à la deuxième catégorie.
Oh, je ne m’en glorifie pas. C’est un état de fait. J’attire les catastrophes. Quoique je dise ou quoique je fasse, il y a toujours un couac. Celui du jour est sans nul doute de m’être portée au secours d’un type qu’une bande de fous furieux venait de balancer nonchalamment dans un fossé. Parce qu’une chose est sûre : si j’avais su dans quoi je mettais les pieds en ramassant ce porte-poisse, j’aurais tourné les talons (des Jimmy Choo) et poursuivi ma route sans me retourner. Mais la curiosité est un vilain défaut et, dans le petit bourg de province normand où j’ai grandi, les secrets, les drames et les bagarres prolifèrent aussi vite que l’herpès et les cancans finissent toujours par rattraper les coupables…

 

Au paradis des manuscrits refusés de Irving Finkel aux éditions JC Lattès

Sortie : 9 Mars

La Bibliothèque des Refusés est un établissement des plus singuliers : elle recueille – plus encore, elle sauvegarde – tout texte ayant essuyé refus sur refus de la part des éditeurs. Littérature, poésie, mémoires, récits épistolaires… tous les écrits trouvent leur place sur les étagères de la Bibliothèque des Refusés. L’arrivée impromptue d’une insupportable bibliothécaire américaine, l’imposture d’une actrice se faisant passer pour une étudiante dans l’idée de voler des idées pour son prochain film, la menace de cambrioleurs convaincus de trouver là le gros lot, sans compter l’irruption de nombreux aspirants écrivains… autant de mésaventures qui viennent perturber l’ordre tranquille de la Bibliothèque.

 

Captifs de Kevin Brooks aux éditions Super 8

Sortie : 10 Mars

Enfermés. Par qui ? Pourquoi ? Jusqu’à quand?
Linus, 16 ans, se réveille un matin sur le sol d’un sinistre bunker souterrain. Sans eau, sans nourriture… et sans la moindre explication. Manifestement, il a été kidnappé. Pour quel motif ? Et qu’attend-on de lui ?
Les jours passent. D’autres détenus, n’ayant apparemment rien en commun, sont amenés par un ascenseur,. Une petite fille. Un vieil homme malade. Un toxicomane. Un autre homme, une autre femme. Capturés en pleine rue, comme lui et désormais, constamment surveillés. Incapables de comprendre ce qu’ils font en ce lieu.
Bientôt, et tandis que le temps commence à perdre sa réalité, une horrible vérité se fait jour. Il ne s’agit plus de sortir – c’est manifestement impossible. Il s’agit de survivre. Ensemble. Le plus longtemps possible. En espérant obtenir une réponse à la seule question qui vaille : Pourquoi ?

 

Cancer et boules de gommes de Pascale Leroy aux éditions Robert Laffont

Sortie : 10 Mars

« Pourquoi c’est moi ? » m’a demandé ma soeur en apprenant qu’elle avait une tumeur au cerveau.
Sa question résonnait comme celle d’une petite fille injustement punie et je n’avais pas de réponse. Mais autour de nous beaucoup de gens savaient. Parce que, d’après eux, la maladie ne frappe jamais au hasard. D’abord personne ne croit plus au hasard, il y a toujours des raisons, des explications à tout, un vaste bric-à-brac de croyances à base de psychosomatique mal digérée. Je l’avoue, moi aussi j’ai cherché des réponses faciles, des liens de cause à effet évidents, des fulgurances éclairantes. Jusqu’au jour ou j’ai compris qu’il n’y avait jamais aucune raison raisonnable d’être malade. Et qu’aucune explication ne donnerait jamais de sens à l’insensé. Et finalement j’ai trouvé la réponse au pourquoi de ma soeur. Et la réponse la voilà :
« Mystère et boule de gomme ! »
L’une des soeurs de Pascale Leroy est atteinte de la même tumeur au cerveau qui a emporté leur mère vingt-cinq ans plus tôt. Entretemps, une autre, à la gorge, avait emporté leur père. Les médecins sont formels : pas de cause génétique, pas de transmission héréditaire. Pourquoi moi ? se demande sa soeur. Pourquoi elle, et pas moi ? se demande Pascale. La question est légitime. Tout malade, tout proche de malade se la pose. Mais cette folie de l’époque de trouver des explications à tout ? Comme s’il s’agissait de rendre chacun responsable de sa maladie.
Alors elle a voulu raconter, témoigner de sa longue relation forcée avec le cancer. Souhaitant déculpabiliser les malades et leur entourage en rappelant cette dimension de l’existence qu’on tente de nier parce qu’elle nous fait peur : celle du mystère. Objectif réussi : dans son récit très personnel, taillé à l’humour noir (le pathos n’est pas le genre de la maison), dans les situations qu’elle décrit – les rendez-vous avec les médecins, les chimios à l’hôpital, les retours à la maison, les fous rires et les larmes, l’accompagnement de sa soeur jusqu’à la fin, comment on tient face à ça, comment on craque, comment la vie continue malgré tout… –, nous nous projetons, nous nous retrouvons. Et ça fait du bien.

 

L’invocateur, Livre I Le novice de Taran Matharu aux éditions Hachette

Sortie : 16 Mars

IL A LE POUVOIR D’INVOQUER DES DÉMONS.
IL VA CHANGER LA FACE D’UN EMPIRE.
Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire… Jusqu’au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d’invoquer les démons.
Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Fletcher trouve refuge à l’Académie Vocans, sous l’aile du mystérieux capitaine Arcturus. Là, on lui enseigne la magie et la maîtrise d’Ignatius, ce petit démon qu’il a invoqué par erreur, et avec lequel il se lie d’une amitié sans faille.
Mais l’apprentissage est rude et la concurrence mortelle : seuls les élèves les plus talentueux deviendront mages-guerriers et dirigeront les armées d’Hominum afin de défendre les frontières sud du pays, où les Orques tentent de faire basculer l’Empire dans le chaos…

 

Immaculée de Katelyn Detweiler aux éditions Robert Laffont

Sortie : 17 Mars

« Mina a dix-sept ans. Elle est vierge. Et enceinte.
Mina est la première de sa classe, la petite amie du garçon le plus ambitieux du lycée et elle est capable de se sortir de n’importe quelle situation. Mais quand elle tombe soudainement enceinte – alors qu’elle n’a jamais couché avec personne – son monde ordonné s’écroule. Pratiquement personne ne croit Mina lorsqu’elle revendique sa virginité. Son père présume que son petit ami est responsable et ce dernier pense qu’elle l’a trompé.
Tandis que l’histoire de Mina se répand, il y a ceux qui se mettent à la traiter de menteuse. Ceux qui la prennent pour une hérétique. Et ceux qui osent croire que les miracles sont possibles et que l’enfant de Mina pourrait être le plus grand d’entre tous. »

 

Renaissance, T1 Soupçon de Denis Lereffait aux éditions Rebelle

Sortie : 17 Mars

Dans un village en bordure de forêt des garçons et des filles, âgés de 10 à 18 ans, passent le plus clair de leur temps à jouer. Le jour de leur 18ème anniversaire ils doivent le quitter pour rejoindre la capitale afin de vivre leur Renaissance. Ils ignorent ce qui se cache derrière ce terme car jamais personne n est revenu au village pour le dire. Tout va basculer quand, pour la première fois, un des habitants va trouver le moyen de prévenir ses anciens amis que certains d entre eux sont condamnés à mourir…

 

 

Et un spécial pour ma maman

Où va le chagrin quand il s’en va ? de Claire Vassé aux éditions JC Lattès

Sortie : 9 Mars

Il y a quatre ans, Solange a perdu Lenny, l’homme qu’elle aimait et le père de sa fille. Depuis, elle a « refait sa vie » avec Paul. Une vie de famille paisible et heureuse, jusqu’au jour où le numéro de téléphone de Lenny éclaire à nouveau l’écran de son portable. Cet appel est-il le fruit du hasard ? Ou celui d’un imposteur ? Ou le signe du destin ? Et s’il s’agissait de Lenny, s’exprimant par-delà les limbes, pour ramener Solange à la réalité de leur amour et de son chagrin de l’avoir perdu ? Car en vérité, son chagrin, l’a-t-elle vraiment vécu ? Et si oui, qu’est-il devenu ?
Où va le chagrin quand il s’en va ? Pour avoir enfin le courage de se confronter à cette question, Solange se laisse emporter, là où les vivants côtoient les morts, là où l’effroi devant les manquements de l’existence n’est plus l’obstacle à fuir mais le miroir à traverser pour accéder à la vitalité de ses sentiments.
Où va le chagrin quand il s’en va raconte aussi la peur d’une petite fille âgée de six ans d’accéder à l’âge de raison et de perdre le lien avec son père mort. Et celle de Paul, le nouvel amour, bien vivant, qui craint soudain de ne plus faire le poids. Avec comme toile de fond la ville des amoureux, Paris, des quais de la Seine aux bancs du canal Saint Martin, comme autant de souvenirs et de fantasmes dessinant la carte du tendre de Solange.

 

Et vous ? Des envies dans les sorties du mois prochain ?