La malédiction des Dragensblöt, T1 Le Château – Anne Robillard

badge ZehrinaTitre : Le Château

Série : La Malédiction des Dragensblöt

Auteur : Anne Robillard

Editeur : Michel Lafon

Date de Parution : 12 mars 2020

  • Résumé (éditeur) :

Perdu dans un brouillard londonien, Samuel Andersen échoue devant les grilles d’un mystérieux manoir. Très vite, il comprend que ce n’est pas un lieu ordinaire : le feu de cheminée ne s’éteint jamais, le portail s’éloigne dès qu’on tente de s’en approcher… et dans un immense couloir sont alignées quarante-six étranges portes, toutes fermées à clef. Plus bizarre encore, le manoir est occupé par les ancêtres de Samuel. Pire, ces spectres sont privés de repos à cause d’une malédiction jetée sur leur famille, les Dragensblöt.
Trouver la porte, briser la malédiction…

  • L’avis de Zehrina

J’étais très impatiente de découvrir cette nouvelle série d’Anne Robillard, car j’avais de bons souvenirs de lectures de cette auteur, et le résumé m’avait bien tapé dans l’œil. Eh bien je n’ai pas été déçue et à vrai dire j’ai même dévoré cet ouvrage ! 

Nous faisons donc la rencontre de Samuel, un homme qui n’a pas eu beaucoup de chance dans sa vie. Ce pianiste malheureux n’a jamais vu son talent être reconnu, et cela a ruiné sa vie familiale puisque la mère de sa fille a préféré le quitter pour offrir une vie meilleure à leur enfant. C’est donc triste et amer que nous le trouvons assis dans un bar londonien, prêt à en finir avec cette vie qui l’a toujours malmené… Mais c’est sans compter sa rencontre avec un mystérieux notaire qui lui annonce être l’héritier du manoir d’un certain Dragensblöt. Magie et mystère, Samuel se retrouve bien malgré lui devant les portes de cette immense bâtisse derrière lesquelles s’abritent en réalité tous ses ancêtres. Et tous, sans exception, sont maudits. Parviendra-t-il à les sauver, se sauver lui-même et sa descendante de la destinée tragique qui est réservée à la lignée des Dragensblöt ? 

Je dois avouer qu’avant de commencer le livre, j’avais une petite appréhension de me retrouver dans un univers avec un grand nombre de personnages, un peu comme dans les Chevaliers d’Émeraude où je me perdais alors très vite en tant que jeune lectrice. Heureusement pour moi, ce n’est pas du tout le cas dans ce livre même s’il a 46 ancêtres de ce cher Samuel ! Chaque personnage est amené en temps voulu, presque tour à tour, et comme ils sont chacun issu d’une époque différente c’est plus facile de s’y retrouver. Bon je suppose qu’un petit arbre généalogique ne sera peut-être pas de refus pour les prochains tomes :P. En tout cas, chacun des ancêtres apporte sa personnalité à l’histoire et aux réflexions de Samuel. En même temps que notre héros, on découvre avec plaisir le passé et l’époque de chacun  d’eux, et parfois aussi leurs relations familiales. Tous sont attachants et assez uniques, et évidemment nous n’avons pas encore fait le tour de tous ces personnages alors j’ai hâte d’en découvrir plus sur eux  ! Dans ce tome on retrouve également un côté mythologie nordique que j’ai beaucoup apprécié pour ma part. L’écriture est très bien maniée et agréable, les descriptions nous permettent de bien imaginer les lieux et situations vécues. La seule « lourdeur » pourrait être dûe à l’introduction des personnages, le discours de Samuel pouvant sembler un peu répétitif lorsqu’il rencontre un nouvel ancêtre, mais encore cela n’est pas extrêmement gênant tant on s’interroge aussi sur ces témoins du passé, et on passe donc bien vite au dessus de ce détail. On rejoint totalement Samuel dans ses interrogations sur le destin de ses ancêtres et sur le moyen qu’il pourra trouver pour briser fameuse cette malédiction, l’aventure est réellement prenante.

En bref, j’ai passé un très bon moment avec ce livre et je pense qu’il pourra plaire aux jeunes comme aux plus grands. J’ai hâte de découvrir la suite des aventures de Samuel et les histoires des Dragensböt !
Je remercie les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour ce service presse ~

 

La fille des deux mondes, T3 Trois derniers soupirs – C. C. Hunter

Titre : Trois derniers soupirs

V.O. : Three heartbeats away

Série : La Fille des deux mondes

V.O. : Mortician’s Daughter

Auteur : C.C. Hunter

Editeur : Michel Lafon

Date de parution : 6 février 2020

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Les morts emportent leurs secrets dans la tombe, paraît-il… À moins qu’ils ne viennent frapper à la porte de Riley Smith. Tandis qu’une jeune mariée brutalement assassinée fait part de sa soif de vengeance à la jeune fille, son tueur s’apprête à récidiver.

Sans l’esprit d’Hayden à ses côtés, Riley se retrouve seule et vulnérable face à ce nouveau danger qui rôde. Comme si cela ne suffisait pas, l’adolescente lève le voile sur des secrets de famille bien enfouis, qui changent tout ce que Riley croyait savoir sur ses parents.

Mais avant de résoudre les énigmes du passé et de tenter de reconquérir Hayden, Riley doit d’abord échapper au tueur qui met en péril son futur…

 

  • Avis [spoiler sur les tomes précédents] :

On avait quitté Riley en mauvaise posture romantiquement et familialement parlant ce qui fait que ce troisème tome commence sur les chapeaux de roues, reprenant le fil rouge des deux ouvrages précédents. Et, comme dans les premiers opus, il y a une enquête de meurtre à résoudre. Seulement, pour cette fois, Riley se retrouve sans la présence réconfortante d’Hayden, ce qui change un peu la donne puisqu’elle est face à un fantôme assez vindicatif qui insinue savoir plus de choses sur sa mère qu’elle-même.

Si ce roman fait la part belle aux histoires d’amour et d’amitié qui se nouent et se dénouent entre le groupe d’adolescents, l’histoire n’oublie pas pour autant de mettre une belle intrigue familiale en background de l’enquête. J’ai retrouvé ce qui m’avait plu dans les premiers tomes et je n’ai pas réussi à lâcher celui-ci. On découvre un peu mieux Dex et j’adore décidément ce personnage !

Riley doit naviguer dans les non-dits et les secrets de la petite bande d’amis qu’elle s’est faite mais également dans ceux de sa propre famille et les relations parentales prennent une importance capitale dans ce roman. On y retrouve la difficulté à réussir à parler à ses parents mais également l’inverse et le fait que le passé pèse souvent bien lourd sur le présent sans qu’on arrive réellement à y remédier.

Cette histoire, c’est également une réflexion sur la difficulté du pardon et l’importance de se sentir soutenu pour réussir à avancer. C’est un roman qui aborde avec douceur le deuil mais également la volonté qu’il faut pour se rendre compte que l’alcoolisme n’est pas qu’un mot mais peut prendre le pas sur une vie toute entière et impacter négativement des relations importantes.

Concernant l’intrigue, elle est prenante et bien menée et on se questionne sur le tueur tout en s’attachant un peu plus à ces adolescents à la vie bien compliquée. J’ai adoré l’amitié entre Riley et Kelsey et, comme dans les premiers ouvrages, j’ai énormément aimé Hayden.

Les nombreuses questions ouvertes tout au long des précédents tomes trouvent une réponse dans celui-ci et permettent de fermer la boucle de manière logique et bien amenée. Un fait que j’ai vraiment apprécié !

En bref un troisième tome qui clôture parfaitement la trilogie et qui me fait quitter les personnages avec le sourire.

Une histoire de magie T1 – Chris Colfer

badge ZehrinaTitre : Une histoire de magie (T1)

Auteur : Chris Colfer

Editeur : Michel Lafon

Date de Parution : 06 février 2020

 

  •  Résumé (éditeur) :

Brystal est une fée. Le seul ennui, c’est qu’au Pays des contes la magie est… illégale ! Pire, les rares enfants qui démontrent des capacités hors du commun sont envoyés au bagne à perpétuité. Heureusement pour l’adolescente, la pétulante Madame Mûredutemps vole à son secours avec une idée folle : ouvrir une académie de magie où ses étudiants apprendraient à utiliser leurs dons pour le bien de tous.
Mais à peine la jeune fée commence-t-elle à maîtriser ses capricieux pouvoirs que la directrice disparaît. Brystal et ses amis seront-ils capables de déjouer le sinistre complot qui menace l’avenir du Pays des contes… et de la magie elle-même ?
PRESERVER LA MAGIE.

  • L’avis de Zehrina

« Une histoire de magie » se situe en amont de la série « Le Pays des Contes ». Si comme moi, vous n’avez pas lu les précédentes aventures se déroulant au Pays des Contes, pas d’inquiétude car ce livre est dans le même univers mais vous pourrez suivre le fil sans souci ! Il y a évidemment des références aux autres livres, mais cela ne pose aucun souci de compréhension et je trouve que ça donne envie de découvrir aussi le Pays des Contes ^^. 
Nous rencontrons donc Brystal Evergreen, jeune fille de 14 ans vivant dans un royaume où son destin est censé se résumer à devenir une bonne épouse et mère. Même la lecture est interdite aux femmes dans ce royaume, un véritable calvaire pour Brystal qui adore bouquiner… Et la damoiselle rêve de bien mieux que l’avenir qui lui semblait réservé… Sans le savoir, ses choix la mènent face à son destin et elle se découvre être une fée. C’est là que son aventure commence réellement, et quelle aventure ! Elle rencontrera des créatures dangereuses, et surtout des amis aux talents magiques et aux personnalités très variées. La magie qui les diffère des autres humains est ce qui va les unir, sous l’enseignement de Madame Mûredutemps, une fée haute en couleurs qui souhaite réhabiliter la magie grâce à son académie. Et très rapidement, ils devront tous s’entraider pour affronter une menace mystérieuse pesant sur les royaumes du Pays des Contes… 
J’ai passé un très bon moment avec cette lecture, qui est bien écrite et qui nous raconte une aventure assez prenante et toute mignonne à la fois. Même si parfois je m’attendais un peu à ce qui allait arriver, j’ai été surprise par certaines révélations et je ne me suis pas du tout ennuyée durant les quelques 400 pages du livre. Je pense que ce roman peut totalement plaire aux enfants (tout comme aux plus grands). On y aborde en effet des thèmes importants comme l’acceptation de soi-même, des autres et de la différence, et on retrouve aussi une réflexion sur la légitimité des lois ou encore la vision du bien et du mal. Le tout en restant abordable et cohérent avec l’histoire de nos jeunes fées, avec bien évidemment de la magie ! 
Soulignons aussi la beauté du livre, grâce aux illustrations de Brandon Dorman : en réalité on a une toute jolie couverture un peu brillante *-* (l’image ici ne rend pas justice)  et de très belles petites illustrations en haut de chaque chapitre. Encore un bel et sympathique ouvrage à avoir dans sa bibliothèque ! 
Je remercie une nouvelle fois les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce service presse ~

Nos passés imparfaits – Danielle Rollins

 

Titre : Nos passés imparfaits

V.O. : Stolen time

Auteur : Danielle Rollins

Editeur : Michel Lafon

Date de Parution : 6 févier 2020

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Une histoire d’amour envoûtante qui traverse le temps et les époques.
Dorothy est piégée et prête à tout pour échapper au mariage arrangé par sa mère. Y compris s’enfuir et embarquer clandestinement à bord d’un étrange vaisseau. Mais en faisant la connaissance du jeune et mystérieux Ash, la jeune fille est loin de se douter qu’elle va atterrir dans un futur déchiré par les catastrophes naturelles et la guerre civile. Un futur dans lequel Ash a une mission des plus cruciales : remonter le temps et retrouver le Professeur, son mentor, afin d’empêcher le monde de sombrer dans le chaos. Ce que Dorothy ignore, c’est qu’en fuyant son tragique destin, c’est celui de l’humanité entière qu’elle vient de changer…
L’HISTOIRE LES A SEPARES. LE DESTIN LES REUNIRA.

 

  • Avis :

Nos Passés Imparfaits m’attirait autant par le titre et le résumé que par la couverture, que je trouve aussi jolie qu’intrigante. Et je ne regrette pas d’avoir cédé à la curiosité car j’ai passé un très bon moment avec ce roman.

Dorothy est une jeune femme à qui on a dicté toute sa vie la manière dont elle devait penser et se comporter. Elle aspire à être plus que ce que les gens voient d’elle, plus que son beau visage et plus que le pantin de sa mère. Elle est rusée, elle sait ce qu’elle veut et pourtant, elle est malgré tout assez fragile. C’est un personnage finalement ambivalent, qui oscille entre la volonté de montrer aux gens ce qu’elle vaut et l’envie d’avoir des gens sur qui compter. Entre méfiance et confiance.

En face se trouve Ash. Le pilote de la machine à remonter le temps dans laquelle se cache Dorothy. Asher est un personnage qui parcourt le temps parce qu’il n’a pas le temps de faire autrement, beau paradoxe non ?

L’histoire nous permet de faire connaissance avec un groupe de quatre jeunes adultes qui ont l’habitude des voyages dans le temps et ont tous été choisi particulièrement. Leurs compétences sont diverses, tout comme leurs caractères mais ils ont tous le même but : retrouver le professeur qui les a recruté, quelque soit l’époque dans lequel il se trouve.

L’intrigue nous présente donc un monde futur, où les catastrophes naturelles n’ont pas permis de garder les villes telles qu’elles étaient. Et que font les hommes quand ils se sentent acculés ? Ils s’entre-déchirent. Plusieurs groupes s’affrontent donc dans la ville et revendiquent un accès au passé. Qui a tord ? Qui a raison ? Chaque lecteur se fera son propre point de vue au fil des pages et des événements. Un roman qui peut trouver un écho dans les actualités, dans les séismes, les inondations et les autres catastrophes naturelles qui se déroulent en ce moment.

On se questionne au fil des pages et des retours dans le passé, sur les possibilités que ceux-ci possèdent mais également sur les interdits et les impossibilités. Le fait de pouvoir revenir dans le passé implique-t-il de pouvoir changer les choses ? A quel prix et de quelle manière ? Pourquoi certains des personnages ont-ils l’air d’en savoir plus que d’autres ? Comment ? On passe le roman à se poser de nombreuses questions et à faire des hypothèses et j’ai beaucoup aimé l’alternance entre ce que l’on sait, ce dont l’on se doute et ce qui est totalement à côté de la plaque.

Toute l’histoire est bien menée, le lecteur n’est jamais perdu dans les sauts dans le temps et la fin est extrêmement bien ficelée !

En bref un roman qui m’aura entraîné dans les couloirs du temps et pour lequel je suis très curieuse de lire la suite.

La fille des deux mondes, T1 Un pied dans la tombe – C.C. Hunter

 

Titre : Un pied dans la tombe

V.O. : One foot in the grave

Série : La fille des deux mondes

Auteur : C.C. Hunter

Traducteur : Laurence Boischot

Editeur : Michel Lafon

Date de Parution : 24 Janvier 2019

 

 

  • Résumé (éditeur) :

L’appel de l’au-delà

Une fois de plus, Riley Smith, 17 ans, se retrouve dans le rôle de la nouvelle du lycée dans une petite ville du Texas. La jeune fille vit seule avec son père, qui ramène souvent du travail à la maison… Le problème, c’est qu’il est croque-mort.

S’il ne se rend pas compte que ses défunts clients le suivent jusqu’à chez lui, Riley, elle, les voit, et peut même communiquer avec eux. Elle devient leur confidente, leur dernier contact avec le monde mortel, et les aide à passer dans l’au-delà. Mais Abby, une jeune fille portée disparue, n’est pas prête à partir : son corps n’a pas été retrouvé et Riley est la seule qui puisse dénoncer son meurtrier.

Seulement, cette mission place la fille du croque-mort en haut de la liste des prochaines victimes du redoutable tueur en série… Et si son seul espoir résidait en Hayden, cet esprit fascinant qui ne ressemble à aucun autre, et qu’elle aimerait ne jamais voir repartir ?

 

  • Avis :

J’avais lu le premier tome de Nés à Minuit du même auteur il y a quelques années et, honnêtement, je n’avais pas été ultra emballée. Mais le résumé de celui-ci me tentait beaucoup et je souhaitais donc retenter. Je ne regrette pas du tout ! J’ai vraiment passé un très bon moment avec Riley et cette une série que je prendrai plaisir à continuer (pour laquelle je vais attendre le second tome de pied ferme à vrai dire 😛 ).

Riley est donc une jeune fille de dix-sept ans dont le père est croque-mort, ce qui, au regard des réflexions que peuvent se faire les adolescents entre eux, lui complique déjà pas mal la vie ! Mais, en prime, elle est capable de voir les fantômes qui suivent sont père jusqu’à chez eux. Et, en règle générale, les esprits ne veulent pas juste bavarder mais lui demandent de les aider à réaliser quelque chose qui leur permettent de passer ensuite en paix de l’autre côté.

Parmi ces fantômes, il y a Abby et… pauvre Abby, son histoire ne peut que serrer le cœur. Les moments où elle apparaît oscille entre la peur et la tristesse et les sentiments sont bien retranscrits, notamment l’effroi qui gagne peu à peu Riley. J’ai beaucoup aimé la manière dont les sentiments ressortent tout au long du roman, nous faisant nous attacher à Riley. Ses inquiétudes à propos de son père sont cohérentes et bien amenées, tout comme ses coups de cœur et le chamboulement qu’ils amènent.

Quand aux histoires de cœur justement… On sent arriver le triangle amoureux à des kilomètres mais… si on devine assez rapidement qui est Hayden, il n’empêche que je suis très, très curieuse de découvrir comment va se passer la suite de ce trio ! Car Jacob est choupinou lui aussi et que Riley est un personnage auquel on s’attache rapidement.

A côté de cela, il y a aussi Kelsey et l’amitié qui va peu à peu lier les deux jeunes filles… qui amène autant de douceur que d’humour à ce roman parfois un peu sombre. On pourrait croire que toutes ces histoires dans l’histoire la rendrait brouillon… et bien non ! Chacune d’elle apporte un petit plus en émotions et en intrigue.

En bref une lecture que j’aurai beaucoup aimé et pour laquelle je suis impatiente de connaître la suite !

 

Gros sur le cœur – Carène Ponte

Titre : Gros sur le cœur

Auteur : Carène Ponte

Editeur : Michel Lafon

Date de Parution : 20 Novembre 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

C’est l’histoire d’une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.
C’est l’histoire d’un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.
C’est l’histoire d’un professeur d’allemand qui séduit.
Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée.
Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.

 

  • Avis:

Ce livre étant basée sur le véritable vécu de l’auteur, il est assez délicat d’en écrire une chronique mais je vais malgré tout essayer de vous expliquer ce que j’en ai ressenti à la lecture. Tout d’abord, nous ne savons pas quels sont les moments fictifs ou non car tout est plausible. Ce qui est finalement assez effrayant… De voir à quel point les gens sont mauvais entre eux. Il ne s’agit pas ici que d’adolescents dont on pourrait dire qu’ils ne savent pas ce qu’ils font (et si, ils le savent très bien…) mais aussi des adultes. Le professeur est le personnage qui m’a le plus dérangé dans ce roman car je le juge de mes yeux d’adulte et les passages où il est présent m’ont donc paru totalement malsains.

En fait ce qui m’a embêté dans ma lecture c’est que le harcèlement comme la relation élève-professeur sont des choses dont il faut parler et c’est totalement le genre de livre à mettre entre les mains des adolescents. Mais cette histoire étant assez courte, j’ai trouvé que les deux ensembles était « trop » et que, ajouté à tout ce qui se passe dans la tête de Mélissa, on ne se concentrait pas assez sur un sujet ou sur l’autre. Trop d’informations en trop peu de pages.

A contrario, j’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteur traite le sujet. Mélissa est un personnage auquel il est facile de s’identifier et qui, si elle fait des erreurs (et on en fait tous) est profondément gentille. Mais tous les gentils finissent par se rebeller lorsqu’on les pousse à bout. Et c’est normal. Mais cela ajoute en plus à la charge mentale des adolescents qui subissent puis ensuite en plus, culpabilisent.

Le sujet est bien amené et bien raconté et, si le roman se déroule sans surprise, il est important de mettre des mots sur les sujets qu’il aborde.

En bref un ouvrage qu’il serait intéressant d’étudier au lycée pour faire réfléchir les ados tout autant que les professeurs.

 

 

Rendez-vous des masos – Novembre 2018

 

Aujourd’hui, c’est le jour du « rendez-vous des masos » !

Nous allons parler prochaines sorties littéraires ! Et liste d’envies en passant.

Et je viens juste de me rendre compte qu’octobre est passé à la trappe xD

En même temps quand on voit la taille de Novembre o.o

 

 

 

De Bibliotheca de Mélanie de Coster chez Aconitum

Sortie : 6 Novembre

Dans un monde postapocalyptique, les bibliothécaires, seuls détenteurs du savoir, ont pris le pouvoir. Des rebelles se dressent pourtant contre eux, en quête d’un livre ultime qui pourrait changer leur univers. Dewey, un garçon de 15 ans qui n’a pas encore appris à lire, va être embarqué malgré lui au milieu du conflit. L’ordre de leur civilisation repose peut-être sur ses épaules…

 

Le Renard et le Lutin de Astrid Lindgren et Eva Erikson chez Pastel
Sortie : 7 Novembre

Comme cette nuit est claire ! La neige est si blanche et les étoiles si chatoyantes. Goupil, un renard affamé rôde autour de la ferme. Les enfants jouent dans le salon. Ils ignorent tout du renard et du lutin qui veille dehors. Tout ce qu’ils savent, c’est que Noël c’est chouette, et qu’il faut en profiter le plus possible avant d’aller au lit. Goupil se faufile dans la grange…

 

Ensemble à minuit de Jennifer Castel chez Casterman

Sortie : 7 Novembre

Entre Noël et le jour de l’An. Une jeune fille est renversée sous les yeux de Kendall et Max. Choqués, ils se réfugient dans un café, se sentant coupables de n’être pas intervenus. Là, la serveuse leur lance un défi : elle leur demande de faire sept bonnes actions désintéressées d’ici le 31 à minuit au lieu de se plaindre. C’est ainsi qu’ils se retrouvent chaque jour à parcourir la ville de New York où ils tentent d’aider sept inconnu-e-s…parfois adorables, d’autres fois à peine aimables. Mais ils tiennent bon et apprennent eux aussi à se connaître

 

Marabel et le livre du Destin de Tracy Barrett chez Bayard Jeunesse
Sortie : 7 Novembre

Marabel n’est pas une princesse comme les autres. Elle n’a ni boucles blondes ni méchantes belle-mère et peu de chance d’être enlevée par un dragon ou délivrée par un prince. Elle ne figure même pas dans le Livre du Destin, ou sont inscrit l’avenir des grandes figures du royaume. Son jumeau Marco, lui, est l’Élu. La prophétie dit qu’il protégera Magikos, leur royaume, des Terres Désolées, le royaume voisin où vivent des créatures maléfiques. Mais au banquet de l’anniversaire de Marco, un sortilège fige tout les convives et Mab, la tante de Marabel qui règne sur les Terres Désolées, enlève l’Élu ! Si Mab ne récupère pas le trône de Magikos, elle fera transformer Marco en serpent. Marabel décide de braver le Livre du Destin et se lance au secours de son frère….

 

Licorne Power de Caitlin Doyle et Laura Korzon chez &H
Sortie : 7 Novembre

LE livre incontournable pour tous les licornes addicts… et ceux qui vont le devenir !

Envie d’une pincée de magie dans votre vie ? d’un arc-en-ciel de bonheur ? de paillettes d’amour ?

Ne cherchez plus, les licornes sont là pour vous ! Grâce à ce livre, devenez incollables sur ces extraordinaires créatures. Depuis quand les licornes existent-elles ? Quelle est l’origine du mythe ? Quelle place occupent-elles dans la littérature, les arts, les sciences et la culture populaire ? Comment se fabriquer un sublime serre-tête licorne ? Quels sont les ingrédients du fameux rainbow cake ? Comment utiliser le pouvoir bienfaisant des licornes sur votre santé ? Autant de secrets que nous vous livrons sur plus de 200 pages illustrées qui raviront aussi bien les experts que les novices.

Soyez toujours vous-même…

sauf si vous pouvez être une licorne.

Dans ce cas, soyez toujours une licorne !

 

Romeo cherche Romeo de Justin Myers chez LJ

Sortie : 7 Novembre

La vie de James n’est plus du tout rainbow à Londres. Il gâche son talent à écrire dans un journal à ragots, et tourne en rond dans son studio depuis qu’il s’est séparé d’Adam. Pour lui éviter de se laisser couler, sa meilleure amie le propulse d’un grand clic sur les sites de rencontres, et voilà James lancé dans des blind dates plus ou moins réussis, qu’il raconte sur son blog avec humour et romantisme, sous le mystérieux pseudo «Romeo». Et ce qui était destiné à tromper l’ennui lui apporte soudain la célébrité : sur la Toile, on ne parle plus que de Romeo! Qui est‑il? Comment le démasquer? Ravi mais dépassé, James perd carrément le contrôle quand son prince charmant 2.0 se présente enfin, sous les traits d’une star du sport qui ne peut se permettre de sortir du placard…

 

Sixième du crépuscule et autres nouvelles de Brandon Sanderson chez Le livre de poche

Sortie : 7 Novembre

Qu’arrive-t-il lorsqu’un Empereur-Dieu accepte de dîner avec une femme tout aussi puissante que lui ? Si vous aviez la possibilité de revivre une journée, quels sombres secrets souhaiteriez-vous révéler ? Silence habite dans une forêt où les ombres ôtent la vie des malfaisants en leur sautant à la gorge… oserez-vous la traverser ? Sur une île où les prédateurs sont capables de lire dans les pensées de leurs proies, un chasseur solitaire se retrouve face à son propre cadavre… saura-t-il affronter les périls durant son voyage ? Lift est une redoutable voleuse, mais prendra-t-elle le risque de s’opposer à l’Ombre qui hante ses pas et semble vouloir s’attaquer à ses semblables ?

 

Trois amis, T1 Le preux chevalier de Loretta Chase chez J’ai lu pour elle

Sortie : 7 Novembre

Ripley, Ashmont, Blackwood, trois ducs, trois copains, trois libertins notoires, et Ashmont s’apprête à mettre un terme à des années de grisante liberté pour épouser l’ennuyeuse lady Olympia. Mais juste avant la cérémonie, Ripley tombe sur la promise qui, empêtrée dans sa belle robe blanche, s’enfuit par la fenêtre ! Au départ, il veut juste raisonner cette insensée et, de péripétie en déboires, les voici lancés sur les routes d’Angleterre, deux ducs à leurs trousses. Et si Ripley ne sait pas encore comment finira cette scandaleuse aventure, il s’aperçoit vite que l’intrépide Olympia, loin de l’ennuyer, éveille en lui des désirs, certes condamnables, mais ô combien délicieux…

Un dragon pour noël de David Lorenzo chez Evalou
Sortie : 8 Novembre

Cet album propose l’histoire d’une petite fille, Ely, qui veut à tout prix un dragon comme cadeau de noël. Et puisqu’elle a été bien sage, le père Noel exauce son vœu en lui apportant ce qu’elle attendait tant. Mais éduquer un dragon réserve bien des surprises, qu’Ely n’avait pas du tout anticipé…

Une histoire pleine d’humour et de tendresse qui, sur fond d’amitié, invite l’enfant à s’interroger sur le choix de l’adoption d’un animal et à réfléchir sur le bien être des animaux de compagnie.

 

La maison des secrets de Chris Columbus et Ned Vizzini chez PKJ

Sortie : 8 Novembre

Dès leur installation, les enfants Walker détestent le manoir Kristoff, une vieille demeure victorienne pleine de recoins obscurs et poussiéreux ayant appartenu à un mystérieux écrivain… Ils sont loin d’imaginer qu’une sorcière maléfique les y attend pour les expédier dans les livres de l’ancien propriétaire. Pour Cordelia, Brendan et Eleanor Walker, l’aventure commence !

 

13 Minutes de Sarah Pinborough chez Castelmore
Sortie : 14 Novembre

« Je suis morte pendant treize minutes. Et maintenant je veux savoir pourquoi. »

Natasha, seize ans et reine du lycée de Brackston, ne se souvient pas comment elle a fini dans les eaux glacées de la rivière. La seule chose qu’elle sait : ce n’était pas un accident.

D’après le proverbe, il faut être proche de ses amis et encore plus de ses ennemis. Sauf que, au lycée, il est parfois difficile de les différencier.

Ses amies l’aiment, Natasha en est sûre. Mais ça ne veut pas dire qu’elles n’ont pas essayé de la tuer…

 

Bestiaire amoureux, T3 : Guide du débutant pour courtiser votre compagnon de R. Cooper chez MxM Bookmark

Sortie : 14 Novembre

Zeki Janowitz revient à Wolf’s Paw, sa ville natale, pour y commencer sa carrière de sorcier. Malheureusement, ce sanctuaire de loups-garous est régi par des siècles de traditions et rejette tout aspect de la magie humaine, dont Zeki. Il sait que trouver sa place ne sera pas facile mais une part de lui a toujours appartenu à cette ville de montagne, et surtout à Theo Greenleaf.

Ces années d’études n’ont rien changé aux sentiments de Zeki pour ce loup-garou taciturne, pas plus que les commérages de la ville qui lui apprennent que Theo souffre encore du rejet de son âme sœur et refuse toute avance. Il est décidé à séduire l’homme qu’il a toujours désiré.

En règle générale, les loups-garous éconduits par leur âme sœur ne s’en remettent pas, et Theo garde tout juste la tête hors de l’eau grâce à son amour de la cuisine. Chaque jour est un combat et le retour de Zeki à Wolf’s Paw anéantit son équilibre. Theo ignore quoi penser lorsque le sorcier tente de le charmer, parlant de sa carrière et de sa volonté de s’installer pour de bon. Zeki ne sait-il pas que ses derniers mots, prononcés des années auparavant, ont réduit Theo à une ombre ?

 

L’année où je t’ai rencontré de Cecelia Ahern chez Milady

Sortie : 14 Novembre

Original et poignant, L’année où je t’ai rencontré vous fera rire, pleurer et vous donnera envie de célébrer la vie.

Jasmine aime deux choses : sa sœur, Heather, et son travail. Lorsqu’elle est licenciée, elle découvre qu’elle ne sait pas qui elle est réellement.

Matt aime deux choses : sa famille et l’alcool. Sans eux, il sombre.

Le chemin de ces deux personnages se croise le soir du réveillon du nouvel an. Ils ont du temps à ne savoir qu’en faire et se trouvent tous les deux à la croisée des chemins. Au fur et à mesure que l’année s’écoule, entre nuits étoilées et journées tranquilles, Jasmine et Matt nouent une amitié aussi surprenante qu’inattendue. Parfois, il faut savoir s’arrêter pour mieux se remettre en route.

 

Le joueur de billes de Cecelia Ahern chez Milady

Sortie : 14 Novembre

Les souvenirs oubliés sont les plus importants.

« Qui était mon père ? Qui est-il ? Cet homme avec qui j’ai grandi et dont tout le monde a une image différente. Les paroles de Regina me hantent : c’est un menteur. Aussi simple que ça. Je suis en colère, et le pire, c’est que je ne peux même débarquer à l’hôpital pour lui demander des comptes. L’homme qu’il est devenu a oublié. Comme c’est commode. »

Et si n’aviez qu’une journée pour découvrir qui vous êtes vraiment ?

Lorsque Sabrina Boggs tombe par hasard sur une mystérieuse collection de billes ayant appartenu à son père, elle réalise soudain qu’elle ne sait rien de l’homme avec qui elle a grandi. Et cet homme dont la mémoire part à la dérive ne peut pas l’aider : il a lui-même oublié qui il était.

Sabrina ne dispose que de vingt-quatre heures pour déterrer les secrets de l’homme qu’elle croyait connaître. Une journée à exhumer des souvenirs, des histoires et des gens dont elle ignorait l’existence. Une journée qui va la changer, elle et les siens, à jamais.

 

Au croisement de nos vies de TJ Leigh chez MxM Bookmark

Sortie : 14 Novembre

Demain, je le ferai… Qui ne s’est jamais dit cela ?

Eh bien, moi j’y suis.

Demain commence aujourd’hui.

Baylee Morgan est au croisement de sa vie. Récemment divorcée après dix ans de mariage, elle abandonne la seule existence qu’elle connaît pour entamer une nouvelle vie dans un appartement en bord de mer à Santa Monica, Californie. À presque trente ans, elle se retrouve rapidement immergée, plus ou moins contre son gré, dans le monde intimidant et périlleux de la scène amoureuse de Los Angeles, où elle questionne chacune de ses décisions. D’ailleurs, se pourrait-il que cet homme si séduisant, qu’elle a rencontré au yoga, soit en fait homosexuel ?

Bastian Powers a toujours voulu travailler dans l’industrie du cinéma. À trente-cinq ans, il est l’une des étoiles montantes parmi les producteurs d’Hollywood. Il mène la vie rêvée. Appartement de rêve, petite-amie de rêve, chien de rêve… Jusqu’à ce que son amitié avec une flamboyante rouquine qui partage son goût pour les films ringards bouleverse sa vie parfaite.

Au Croisement de nos vies est le récit drôle et sexy de la recherche de M. Parfait dans un océan de M. Boulets. Et si l’homme rêvé était justement le type d’à côté ?

 

Les loups-garous de Thiercelieux, Lune Rousse de Paul Beorn et Silène Edgar chez Castlemore

Sortie : 14 Novembre

L’une vit le jour, l’autre vit la nuit…

1846. Un soir d’automne, le ciel est rouge au-dessus du village de Thiercelieux.

Lapsa et Lune ont grandi ensemble mais cette nuit-là, l’appel de la lune rousse va les séparer. Lapsa découvre qu’on lui a menti sur la mort de ses parents et se jure de découvrir la vérité. Lune se lance à la poursuite d’un loup noir, jusqu’à un coffre caché sous un rocher. À l’intérieur : des masques de loups, un poème oublié qui parle de vengeance…

Un masque sur le visage, la jeune fille se sent soudain investie d’une force animale. Elle fait le serment de lutter contre les injustices qui frappent le village.

Mais la malédiction des loups, surgie du passé, ne risque-t-elle pas de bouleverser Thiercelieux et de les dépasser toutes les deux ?

 

Never Again de Sarah Dessen chez Lumen

Sortie : 15 Novembre

Le frère de Sydney, beau et charismatique, domine depuis toujours sa petite famille : Peyton monopolise toute l’attention de leurs parents et se taille la part du lion quel que soit le domaine. Mais quand il atterrit en prison après avoir provoqué un accident grave, la jeune fille, au lieu de retrouver un peu d’air, se sent au contraire de plus en plus invisible, comme si elle errait à la dérive dans sa propre vie, perdue, sans attaches.

Elle s’inquiète surtout du désintérêt des siens pour la véritable victime, le garçon que Peyton a condamné à vivre dans un fauteuil roulant. Après avoir changé de lycée, elle se lie d’amitié avec un frère et une sœur dont elle ne tarde pas à rencontrer la famille. Excentriques et accueillants, blessés par la vie mais infiniment joyeux, les Chatham vont l’aider à se trouver une place dans son nouvel environnement. Rompre définitivement ou pardonner, forcer ses parents à la regarder en face au moins une fois, choisir son chemin et parvenir à s’avouer les sentiments qu’elle sent naître en elle…

 

Gros sur le cœur de Carène Ponte chez Michel Lafon

Sortie : 15 Novembre

C’est l’histoire d’une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.

C’est l’histoire d’un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.

C’est l’histoire d’un professeur d’allemand qui séduit.

Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée.

Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.

 

Et un petit mémo pour ma maman : « Maman le prochain roman d’Emmanuel Prost, Un été 44, sort en novembre (si tu vas au salon du livre de Loos, il y sera peut-être ?) et le prochain Black et Mortimer (le tome 25) sort aussi, ça fera un cadeau de Noël pour papa 😛

Voilà, c’était la « minute mémo » perso !

 

Et vous ? Quelles lectures vous tentent pour ce mois de Novembre ?