In My MailBox Spécial Rencontres de l’imaginaire 2017

Hello,

Je vous retrouve aujourd’hui pour partager avec vous mes acquisitions et les dédicaces reçues lors des rencontres, à savoir que j’ai été très sage 😛

Au niveau de mes achats

Pour en savoir plus sur ces artistes vous pouvez les retrouver sur leurs sites internet :

Erlé Ferronnière

Pascal Moguérou

Jim Colorex

Estelle Faye

www.danacelticmusic.com/

J’étais aussi venue avec quelques ouvrages de ma bibliothèque que j’ai pu faire dédicacer par Pierre Pevel et Didier Graffet

Et merci à Chantal Robillard pour ce joli cadeau qui sera bientôt à remporter sur le blog ~

 

Le Paris des Merveilles, T3 Le Royaume Immobile – Pierre Pevel

 

Titre : Le Royaume Immobile

Série : Le Paris des Merveilles

Auteur : Pierre Pevel

Editeur : Folio SF

Date de Parution : 4 Mai 2017

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Alors que tout le monde ne songe qu’aux prochaines élections du Parlement des Fées, Griffont doit aider un ami soupçonné de meurtre. De son côté, Isabel se trouve aux prises avec de dangereux anarchistes venus de l’OutreMonde et décidés à ensanglanter Paris pour se faire entendre. Mais ces deux affaires pourraient bien être liées, et nos deux héros ne tarderont pas à lever le voile sur un secret ancien susceptible d’ébranler le trône d’Ambremer. Un secret que convoite le Reine Noire, jumelle maléfique et ennemie acharnée de la reine des fées.

 

  • Avis:

Comme pour les deux tomes précédents, quelques lignes ont suffit pour que je me retrouve propulsée dans le Paris des Merveilles et que j’y retrouve des personnages que j’avais tant apprécié dans les deux précédents opus. Les événements s’enchaînent rapidement et beaucoup de questions et de non-dits planent au long des chapitres. Si l’action est tout aussi présente (si ce n’est plus), j’ai trouvé que ce tome contenait aussi beaucoup de tristesse. De par les événements qui s’y déroulent évidemment mais aussi de par les personnages eux-mêmes. Comme s’ils vieillissaient soudain et regardaient en arrière. Des chemins pris qui, on s’en rend compte finalement après, n’ont pas toujours été les bons, des années écoulées qui ne reviendront plus, des amitiés disparues.

Et, malgré cela, il y a toujours l’espoir que rien n’est terminé. Il y a des amitiés et des amours qui traversent les mondes comme elles traversent le temps. La loyauté indéfectible et les discussions qui sont autant de preuves de la présence de l’autre.

L’intrigue nous démontre comment le passé se mêle toujours de l’avenir et nous présente de nouveaux méandres de Paris. On s’y croirait et on y prend un fiacre pour aller de rues en rues. Je me suis laissée bercée par les mots de Pierre Pevel et j’ai suivis les déboires de Gryffont et d’Aurélia, croisant les doigts pour leurs résolutions sans jamais m’ennuyer un seul instant.

Je regrette cependant qu’on n’en sache pas plus sur le monde des fées et notamment sur la guerre qui oppose Méliane et Lyssandre. Je suis vraiment très curieuse de les voir plus jeunes ! Rien que pour cela, il aurait fallu un autre tome 😛

Que dire de plus sinon que j’ai refermé ce tome avec un petit pincement au cœur car la trilogie est terminée… Et en même temps, l’appel à texte de Pierre Pevel sur le Paris des Merveilles implique qu’il y aura donc d’autres textes autour de cet univers. Malgré tout, dire au revoir à Gryffont et Aurélia revient à se séparer de vieux amis.

En bref un troisième tome qui clôture en beauté une histoire merveilleuse, refermant la porte sur un monde enchanté que j’aurai pris grand plaisir à parcourir.

 

Entre dans

Touffu = lire une trilogie (25 points)

et dans Le Printemps de l’Imaginaire Francophone

In My MailBox #57 Avril 2017

Hello,

Vous allez bien ? ^-^

Avril se termine et avec lui voici donc les réceptions et achats étant arrivés dans ma bibliothèque ce mois-ci :

 

Du côté des SP :

To Your Eternity de Yoshitoki Oima aux éditions Pika (Un clic là pour mon avis)

Le Mystère du livre disparu, T2 A nous les Trois Mousquetaires de Pierdomenico Baccalario et Eduardo Jauregui aux éditions Flammarion Jeunesse (Cliquez ici pour lire la chronique)

Les Puissants, T1 L’esclave de Vic James aux éditions Nathan (un coup de cœur dont l’avis arrive demain !)

 

J’ai profité des 48h de la BD pour craquer sur ces quatre-là :

14/18 T1 – Le Petit Soldat de Corbeyran aux éditions Delcourt

Black Clover T1 – Le Serment de Tabata aux éditions Kazé

Les Filles Au Chocolat T1 – Cœur Cerise de Sébastien aux éditions Jungle

Mes cop’s : La compil 100% délire ! de Cazenove aux éditions Bamboo

 

Niveau craquage, j’ai aussi ajouté ceci à ma bibliothèque :

Sorcières sorcières, Tome 1 : Le mystère du jeteur de sorts de Joris Chamblain aux éditions Kennes

SOTUS DVD BoxSet par la GMMTV

Le Paris des Merveilles, T II : L’Elixir d’Oubli de Pierre Pevel aux éditions folio SF

 

Et j’ai reçu de jolis cadeaux d’anniversaire ❤

La Quête d’Ewilan – Tome 03 : La Passe de la Goule de Pierre Bottero, Lylian et Baldetti aux éditions Glénat

Le Bloc-note de Louise, T4 Festival de Cannes nous voilà ! de Charlotte Marin et Marion Michau aux éditions Albin Michel

Un super carnet Harry Potter (on n’a JAMAIS assez de carnet :P)

Hedwige ❤

 

Et vous ? Avez-vous craqué dernièrement ?

 

In My Mailbox #56 Mars 2017

Hello !

Vous allez bien ?

Puisque mars s’est terminé (et, entre vous et moi, tant mieux !), je vous présente aujourd’hui mon IMM de mars ^-^

Entre réception, achat et cadeaux, il y a un peu de tout 😛

 

Au niveau des services presses tout d’abord, voici mes réceptions :

 

Merci à :

Syros : Power Club, T2 Ondes de choc de Alain Gagnol ; Bye Bye Bollywood de Hélène Couturier ; Des livres et moi de Matt7ieu Radenac (vous pouvez retrouver la chronique de ce dernier à cet endroit)

Rageot : C’est pas si pire Zazie de Marie-Renée Lavoie (donc la chronique se trouve juste ici) ; Plus près de nos rêves de Carole Prieur

Casterman : Bodyguard, T4, La Cible de Chris Bradford

Flammarion Jeunesse : Les Piqûres d’Abeille de Claire Castillon

Ouest-France : Merlin, ombres et lumière de Claudine Glot (la chronique est disponible en cliquant là)

Pika : L’attaque des titans, Harsh Mistress of the City de Ryô Kawakami

 

Merci à Arrête de Lire chez Flammarion ~

(la chronique de Je suis ton Soleil est ici)

 

Ensuite les achats… Même si j’ai peu le temps de lire ces derniers temps, je ne résiste pas aux livres…

Chez Croc’Book, j’ai trouvé :

La fille qui ne croyait pas aux miracles de Wendy Wunder chez Hachette

L’été des secondes chances de Morgan Matson chez Hachette

L’équation de l’amour et du hasard de Jennifer E. Smith chez Hachette

Dis-lui de Rémi Stefani chez Casterman

 

Et chez Oxfam où il faisait une vente au poids, j’ai découvert :

Dieu me déteste de Hollis Seamon chez 10/18

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Anna Gavalda chez J’ai Lu

Magies secrètes de Hervé Jubert chez Folio SF

La dernière lettre de son amant de Jojo Moyes chez Milady

Les tribulations de Tiffany Trott de Isabel Wolff chez Pocket

 

Après une longue journée de soutenance, je n’ai pas résisté à cette sublime version du Paris des Merveilles, Les Enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel chez Folio SF (la chronique est disponible là)

 

Et dernier achat livresque mais non des moindres, en grande fan du travail d’Alexandra V. Bach, je me suis offert Seasons

 

Puis un petit plaisir de fangirl que je m’étais offert en janvier et qui est arrivé en mars 😛

(pour ceux qui se poseraient la question, il s’agit d’un photobook sur deux acteurs Thaïlandais ayant participé en tant

que personnages principaux à une série télévisée que j’ai adoré SOTUS ❤ )

 

Mars est aussi le mois de mon anniversaire et je ne résiste pas à l’envie de vous montrer mes cadeaux, très orientés 😛

(pour les curieux, le coffret du milieu est une lampe représentant le logo de Poudlard. Et oui : elle est magnifique *.* )

 

Et parce que mes collègues sont tops : merci Alicia pour ces beaux carnets ❤

Bon en voyant ça, je me dis qu’il faudrait que je recommence les IMM semaine par semaine parce que là : ça fait tout de même très peur !
Et vous ? Avez-vous craqué ce mois-ci ?

Le Paris des Merveilles, T1 Les Enchantements d’Ambremer – Pierre Pevel

Titre : Les Enchantements d’Ambremer

Série : Le Paris des Merveilles

Auteur : Pierre Pevel

Editeur : Bragelonne

Date de Parution : 19 Mai 2015

 

 

  • Résumé (éditeur) :
Paris, au début du XXe  siècle.
Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétardent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.
Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…
Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

 

  • Avis :

Il y a parfois des moments où vous papillonnez de début de roman en début de roman sans réussir à être assez emportée par l’un d’eux pour le continuer. J’étais dans un de ces moment-là lorsque j’ai débuté ce premier tome du Paris des Merveilles.

Il a suffi de l’introduction pour que je sois totalement dedans. Pour que je crois à Ambremer. Pour que les lignes sur le papier me parlent et m’invitent à un nouveau voyage.

A présent que j’en ai tourné la dernière page, je ne regrette absolument pas d’avoir choisi ce roman et j’ai hâte d’en connaître la suite. Le Paris des Merveilles porte bien son nom et vous entraîne dans un Paris différent du nôtre, un Paris qu’on peut s’imaginer réel et qui donne envie de le visiter. Tout y est mais tout y est différent. Et merveilleux.

Au niveau des personnages, j’ai un instant eu peur de m’embrouiller avec leur nombre au départ mais, finalement, l’auteur sait bien où il nous mène et prend le temps de rappeler qui est qui lorsque cela est nécessaire. On ne peut que s’attacher à Griffont, à son côté dandy et à sa manière d’être. Les gens qui l’entourent, ceux du cercle ou Etienne, sont tous réalistes et je ne serais pas étonnée que toute cette histoire se soit déroulée dans une réalité parallèle dont Pierre Pevel serait le messager.

J’ai adoré Aurélia, son caractère et sa répartie, ainsi que le trio qu’elle forme avec ses compères. Et que dire du duo Aurélia/Griffont aussi attendrissant qu’amusant. Toute l’intrigue concernant Ambremer m’a fasciné et j’ai hâte d’en savoir plus sur les jumelles et leur histoire personnelle. Et bon… cela risque de le vexer, mais Azincourt m’a fortement fait penser à mon chien !

Si les personnages ne sont donc pas en reste, l’intrigue est passionnante et j’en ai suivi toutes les nouveautés avec de plus en plus de curiosité. Les moments d’actions s’alternent parfaitement bien avec les moments plus calmes, d’explications et de descriptions des faits. Le lecteur n’est jamais perdu mais ne sait pas tout, apprenant au fil des pages de nouvelles informations. J’en ai mis certaines de côté au fil de ma lecture, me disant « hum ça, je suis sûre que ça a une importance ! ». Hé bien parfois oui, parfois non et parfois absolument pas de la manière dont je m’y attendais ! Je me suis laissée prendre au jeu et j’ai toujours voulu en savoir plus.

La manière dont l’intrigue se noue et se dénoue m’a fascinée, tout comme l’évolution des personnages au fil du temps. Si certains servent à un moment de l’intrigue en particulier, d’autres gagnent en importance et, souvent, en substance.

En bref un roman passionnant qui pose les bases d’une trilogie dont l’intrigue entraine le lecteur dans un Paris merveilleux en compagnie de personnages qui ne le sont pas moins.

Peut-être Pierre Pevel a-t-il trouvé le moyen d’utiliser le charme d’Aurélia à travers sa plume ?

 

Entre dans

hp5-8110

Touffu : lire une trilogie – 25 points

1/3

In My MailBox #53 Spécial Rencontres de l’Imaginaire 2016

 

In My Mailbox a été inspiré par le blog Pop Culture Junkie et mis en place par Kristi du blog The Story Siren, le concept a été repris en France par Lire Ou Mourir. C’est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

 

Après le compte-rendu, l’IMM !

Et doooooonc

 

Zoo des Chimères de Chantal Robillard

img_20160727_193306

img_20160727_193330

 

La République Invisible de Lawrence Rasson et Caroline Duban

img_20160727_193417

img_20160727_193501

 

Druiz de Bruno Brucero et Pascal Lamour

img_20160910_111055

img_20160727_193609

 

Fées et Déesses de Erlé Ferronnière et Aurélie Brunel

img_20160727_194046

img_20160727_194116

 

Merveilles et Légendes des Forêts Enchantées de Séverine Pineaux, Richard Ely et Amandine Labarre

img_20160727_194135

img_20160727_194152

 

J’avais amené

Merveilles et Légendes de Korrigans de Pascal Moguérou

img_20160727_194217

img_20160727_194232

 

Haut-Royaume de Pierre Pevel

img_20160727_193844

img_20160727_193234

 

Dont la couverture a été réalisé par Didier Graffet et qui m’a fait une dédicace illustrée ❤

img_20160727_193914

 

Et j’ai craqué sur cette belle illustration de Bruno Brucero ❤

img_20160727_193938

Et vous ? Avez-vous fait des folies dernièrement ? =)

Haut-Royaume, T1 Le Chevalier – Pierre Pevel

 

Titre : Le Chevalier

Série : Haut-Royaume

Auteur : Pierre Pevel

Editeur : Bragelonne

Date de Parution : 22 Janvier 2014

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Il avait nom Lorn Askariàn. Certains disent que le malheur arriva par lui et d’autres qu’il fut celui par qui tout fut sauvé. Dans ses veines coulait le sang noir des héros condamnés.
Le Haut-Royaume connaît sa période la plus sombre. Le roi est affaibli et la rébellion gronde aux frontières du territoire. En dernier recours, le souverain libère Lorn de ses geôles et le nomme Chevalier du Trône d’Onyx, chargé de protéger l’autorité royale. Héros valeureux et juste, Lorn est une figure d’espoir pour le peuple, mais il poursuit également un but secret : retrouver ceux qui l’ont maintenu en captivité, les uns après les autres… et leur faire sentir le goût de la vengeance.

 

  • Avis :

Mais… WHAT CETTE FIN ?!?

Maintenant que c’est dit, passons au début 😛

Même si je lis essentiellement du jeunesse et du Young Adult depuis quelques temps, je suis, de base, une grande amatrice de Fantasy. Je suis donc, avec ce texte, retournée à mes premiers amours. Et qu’est-ce que c’était bon !

Le prologue est particulièrement habile puisqu’il nous fait faire la connaissance des personnages et nous permet de les apprécier. J’aurai sûrement moins adhéré à Lorn s’il n’y avait pas eu ces quelques pages mettant en avant son côté solaire et son amitié à toute épreuve. Hors, puisqu’il y a ce prologue, j’ai totalement adoré Lorn et j’ai compatis avec lui d’un bout à l’autre du roman et ce, quels que soient ses actes. Je l’ai parfois grondé mais je l’ai toujours aimé. Presque uniquement grâce à ce prologue (pour lequel je dis donc à l’auteur : « bien joué ! »)

Au niveau des personnages justement, leur personnalité est complexe, très humaine et donc retorse, héroïque ou étonnante, parfois écœurante ou forçant l’admiration. Tous ces personnages que nous allons croiser au fil du temps vont apporter leur pierre à l’édifice qu’est le roman, de façon positive ou négative, tous vont avoir une incidence et on sent parfaitement que l’auteur sait ce qu’il fait.

L’intrigue est complexe et le début de l’histoire nous pousse à nous poser une myriade de questions, qui trouvent des réponses ou évoluent au fil du roman. L’une des choses que j’adore en fantasy concerne la politique et j’ai été bien servie ici. Chacun des camps en présence veut quelque chose de différent, pour lui-même ou pour le pays.

Si l’intrigue est prenante, elle repose aussi sur tout un background qui se dévoile en fil des pages, nous proposant des personnages ayant déjà des ramifications entre eux et des histoires passées qui ont une incidence sur le présent du roman. Toutes ces petites choses que nous ne savons pas aide aux mystère et à la complexité de l’intrigue et nous pousse à vouloir en savoir plus pour découvrir ce qui s’est passé avant tout comme à essayer d’anticiper ce qui se passera par la suite.

Et en parlant de suite, un conseil : ne commencez pas ce roman si vous n’avez pas le tome 2 sous la main. Parce que vous voudrez forcément vous jeter dessus en tournant la dernière page de celui-ci.