Bilan du Mois de Juin 2015

 

Hello ~

Vous allez bien ?

En ce début du mois juillet, il est donc l’heure de faire le bilan du mois de juin.

 

Pas mal de sorties ce mois-ci 😛

Tout d’abord Voyage en Féerie à Haubourdin puis Songes et Sortilèges à Templeuve et enfin le Tea-Time du Ladies Club de Milady.

Une petite virée au cinéma pour Jurassic World aussi que j’ai beaucoup aimé ~

(d’ailleurs, je veux un vélociraptor !)

 

Au niveau des livres, il y a eu :

 

Un Coups de cœur :

The Book of Ivy de Amy Engel

 

De très bonnes découvertes :

Les Ombres de l’archange de Nalini Singh

Rebelle Belle de Rachel Hawkins

Une Saison à Longbourn de Jo Baker

Phobos de Victor Dixen

 

Un retour agréable dans Divergent :

Divergent, Quatre de Veronica Roth

 

Des livres vraiment sympathiques :

Etiquette et Espionnage de Gail Carriger

Zombie Thérapie de Jesse Petersen

Rose thé et Gris souris de Marie-Catherine Daniel

 

Une déception :

La Mort de Napoléon de Simon Leys

 

Un abandon :

Les Larmes Rouges, Réminiscences de Georgia Caldera

 

Et comme vous pouvez le voir, j’ai donc quelques chroniques à venir !

Et vous ? Qu’avez-vous lu ce mois-ci ?

 

DSCF3055

 

In My MailBox #19

 

Vous l’avez peut-être remarqué, je n’ai pas fait de In MailBox ces dernières semaines…

Uniquement par manque de temps.

Celui-ci sera reprendra donc mes réceptions depuis trois semaines ^^

 

Grâce au bon coin, j’ai enfin pu mettre la main sur la trilogie La Tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay que j’avais lu lorsque j’étais plus jeune et que j’avais dévoré.

A noter que les couverture sont de Sandrine Gestin

IMG_20150612_124038

 

Vous avez aussi vu mes deux ouvrages de Pierre Dubois lors de mon post Voyage en Féérie.

 

Grâce à la Masse Critique de Babelio, j’ai reçu La Mort de Napoléon de Simon Leys aux éditions Espace Nord

IMG_20150618_165246

 

Grâce à Louve du forum Mort-Sûre, j’ai reçu Vittorio le vampire d’Anne Rice aux éditions Pocket

IMG_20150620_135652

 

Pour mon frère, au salon Songes et Sortilèges de Templeuve, Le Marteau des Sorcières de Philippe Boizart aux éditions Ex-Aequo

IMG_20150621_142206

 

Et durant le tea-time, Jamais deux sans toi de Jojo Moyes aux éditions Milady

IMG_20150628_133934

 

The Boss, T1, Pouvoirs d’Attraction de Abigail Barnette aux éditions Milady

IMG_20150628_134024

 

Et vous ? Qu’avez-vous reçu/acheté/emprunté ? =)

 

La Mort de Napoléon – Simon Leys

 

Titre : La Mort de Napoléon

Auteur : Simon Leys

Postface : Françoise Chatelain

Editeur : Espace Nord

Date de Parution : 2015

 

 

 

Résumé (éditeur) :

« Messieurs-dames, hélas ! l’Empereur vient de mourir ! »
La nouvelle se répand rapidement à travers toute l’Europe. Pourtant, Napoléon n’est pas mort. Après une ingénieuse évasion, il a réussi à regagner la France, laissant un sosie occuper sa place à Sainte-Hélène – et ce n’est que ce dernier qui vient de trépasser. Mal ajusté à son incognito, Napoléon va traverser une série d’étranges épreuves. Confronté à son propre mythe, saura-t-il recouvrer son identité? Et qui est-il donc, maintenant que l’Empereur est mort ?

 

Avis :

Je remercie tout d’abord Babelio et les éditions Espace Nord pour ce livre qui est donc mon premier livre reçu lors d’une masse critique de Babelio =)

Je dois avouer qu’en fait, je ne m’attendais pas du tout à ça lorsque je l’ai coché. A la lecture du résumé, je pensais lire un véritable livre de fiction avec des évènements et un Napoléon tel qu’on a l’habitude de l’entendre décrire. Or, on découvre là un homme qui avance sans même paraître conscient lui-même de qui il est et qui vivote un peu, porté au grès du vent. J’ai trouvé très intéressant le fait que tout ait été prévu pour le remettre au pouvoir et je pensais que l’on aurait droit à une intrigue particulière sur la manière dont tout devait se goupiller. Car tout avait l’air d’une complexité qui donnait envie d’en savoir plus. J’ai donc été frustrée lorsque l’auteur, suite à une poussière dans le rouage qui emmène Napoléon ailleurs qu’à l’endroit prévu, passe à autre chose sans un regard en arrière.

Comme j’ai eu beaucoup de mal à reconnaître le personnage dans le portrait que nous en fait ici l’auteur, j’ai eu bien du mal à entrer dans le récit. Au final, je me suis réellement laissée emportée qu’àprès la première reconnaissance et j’ai cru que la suite allait continuer dans l’émotion. Les soldats que Napoléon rencontre sur son chemin sont d’ailleurs les personnages qui m’ont le plus touché alors que le principal concerné ne m’a finalement fait ni chaud ni froid. La fin aurait pu amener un moment drôle lorsque l’Autruche commence à paniquer mais, au final, j’ai trouvé qu’on resté dans le pathétique du personnage.

La postface quant à elle, nous permet de mieux cerner ce qu’à voulu mettre en place l’auteur à travers ce roman : une distance toute ironique qui m’est, je dois bien l’avouer, totalement passer au dessus car je n’ai pas du tout abordé l’œuvre de cette manière. Une postface donc très intéressante, qui permet d’en comprendre bien plus sur le récit et sur la manière dont l’avait abordé Simon Leys.