Another, Tome 1 et 2 – Yukito Ayatsuji et Hiro Kiyohara

Titre : Another T1&2

Auteur : Yukito Ayatsuji

Illustrateur : Hiro Kiyohara

Éditeur : Pika

Date de Parution : Mai 2015 (T1)

 

 

  • Résumé :

En 1972, Misaki, élève très populaire du collège Yomiyama-Kita, périt brusquement dans un accident, juste après son passage en 3e3. Refusant d’admettre sa mort, ses camarades de classe décident de faire “comme si Misaki était en vie”. Toutefois, à la fin de l’année, Misaki apparaît sur la photo de classe…

Vingt-six ans plus tard, Kôichi Sakakibara est transféré dans cette même classe. Il se rend vite compte de l’atmosphère sinistre qui règne parmi ses nouveaux camarades et se pose des questions sur une étrange jeune fille qui se nomme Misaki…

 

  • Avis :

Après avoir adoré les romans, j’étais impatiente de découvrir les mangas qui s’y rattachaient. J’étais donc curieuse de voir si l’histoire était exactement la même et ce qui se différenciait par rapport aux romans.

A ce niveau, tout est plus ou moins semblable, jusqu’aux sentiments de Sakakibara qui sont bien retranscrit par quelques propos bien choisis tout autant que par les dessins. Il n’y a évidemment pas tous les détails que l’on peut trouver dans le roman mais la partie visuelle aide à les retrouver malgré tout. Ici aussi, j’ai ressenti l’ambiance oppressante qui m’avait tant perturbée dans le roman et les dessins n’y sont évidemment pas étrangers.

Comme je vous ai déjà parlé de l’histoire juste ici, je vais surtout m’attarder sur ces derniers.

Disons-le clairement : je les ai trouvé sublimes. Ils retranscrivent une réalité tangible et j’ai été très sensible au coup de crayon de l’illustrateur. Les visages sont expressifs et réfléchissent les émotion des personnages sans qu’il n’y ait besoin du texte.

Si ce dernier explicite les évènements et l’intrigue, les dessins y contribuent tout autant et ajoutent les émotions qui passeraient difficilement avec le peu de textes possibles dans les cases.

Les quelques pages en couleur au début de chaque tome entraînent un peu plus le lecteur dans l’histoire et le choix des « ont dit », présentés dans ses pages, l’invite à avoir envie d’en savoir plus. Alors même que je connaissais déjà l’histoire qui allait m’être racontée, j’ai pourtant été rapidement prise au jeu et je me suis une nouvelle fois laissée prendre dans les questions posées par Another.

J’ai donc de plus en plus envie d’en découvrir la finalité !

En résumé, deux premiers tomes qui mettent parfaitement bien dans l’ambiance en proposant une intrigue servie autant par les dessins que par les textes et qui saura amener le lecteur à vouloir en savoir toujours plus.

Merci aux éditions Pika pour ces deux tomes ~

Défi Sablier

Hello,

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du « Défi Sablier » lancé par Samantha Bailly ~

Il s’agit d’une semaine pour se motiver à écrire, à raison d’une session par jour en se basant sur le temps d’un sablier.
Voici le programme prévu :

Étant en période de « pause pédagogique » (c’est à dire que je n’ai « que » deux dossiers à écrire, un exposé et une soutenance à préparer puis deux partiels à réviser… ) j’en profite pour me donner un peu le temps d’écrire ^^

Ce défi tombe donc à point nommé !

Je vais certainement me concentrer sur la fanfiction Harry Potter que j’ai débuté il y a maintenant douze ans et dont j’ai prévu de poster bientôt le prochain chapitre (pour un jour en voir le bout !)

Si vous souhaitez participer à ce défi sablier, Samantha Bailly a ouvert un groupe facebook juste à cet endroit.

Bonne semaine à vous tous ❤

Terre d’Ombre, T1 Messagère – V.I. Pirates

Titre : Messagère

Série : Terre d’Ombre

Auteur : V.I. Pirates

Editeur : Rebelle

Collection Chimères

Date de Parution : Janvier 2017

  • Résumé (éditeur) :

« Personne ne peut se vanter de l’avoir vraiment connue, même pas moi. Elle était comme le vent, impossible à attraper, impossible à apprivoiser. Sa présence, à elle-seule, suffisait à faire taire tout un bataillon, à mettre à genoux le plus fier des généraux. Ce ne sont pas des paroles en l’air, je l’ai vue faire… Constamment persécutée, elle devait écourter ses apparitions au maximum. C’est ce qui a créé ces rumeurs ; celles qui disent qu’elle n’était qu’une ombre. Elle l’était, oui, mais parce qu’elle n’avait pas le choix… »
Le jour même de son mariage, Lake voit toute sa vie s’écrouler. Elle n’est pas comme tout le monde. Il y a bien quelque chose qui grandit en elle, qui s’installe, qui la tiraille. Obligée de s’exiler à Ceslaw, la grande cité de Terre Alpha, après un terrible évènement, Lake ne devra pas seulement faire face à son terrible secret, mais aussi à des complots politiques, à des traîtres insoupçonnés, au plus fin des manipulateurs et à la plus ancienne des vérités. La vie et la mort se retrouvent étroitement liés.

  • Avis :

C’est en lisant le résumé que j’ai sauté sur l’occasion de découvrir cette histoire que je trouvais très intrigante. Malheureusement, si la seconde partie du résumé nous explique le début du roman, j’ai eu plus de mal à retrouver la première moitié du résumé dans l’histoire qui nous est présentée. C’est d’ailleurs une chronique en demie-teinte que je vais vous présenter ici.

Tout d’abord l’univers : il est riche, bien expliqué et bien exploité. Le lecteur découvre les us et coutumes et n’est jamais perdu puisque l’auteure prend soin d’expliciter ce qui pourrait être différent ou difficile à comprendre. J’ai beaucoup aimé cet univers un peu médiéval et l’ambiance qui s’instaure peu à peu. Entre méfiance et préjugés, on sent bien qu’il s’agit là d’un village retiré qui s’oppose à la ville à laquelle Lake ira quelques chapitres plus tard. Les méandres de la forêt, tout comme celle de la ville, m’ont donné l’impression de me balader et j’ai donc beaucoup aimé ce côté médiéval.

Les personnages sont aussi bien vivants et il est facile de s’y attacher ou de les détester. Si le début de l’histoire met en place l’intrigue générale, la suite permet de dérouler un autre fil qui se concentre sur Lake et sur ses pouvoirs. Les gens qui l’entourent sont tous différents et chacun d’eux amènent un petit plus à l’histoire.

Néanmoins, si j’ai aimé l’intrigue et les personnes en eux-mêmes, j’ai eu plus de mal sur le temps de l’écriture. Il y a régulièrement des phrases telles que « J’allais l’apprendre plus tard » alors que l’information nous est donné juste avant et qui m’ont freiné car je ne comprenais pas leur utilité. Ce qui m’a dérangé finalement, c’est la propension de Lake à dire ou penser des choses qu’elle assimile au futur alors qu’elle les décrit au présent. Sa manière d’expliciter les choses me donne l’impression de devoir m’arrêter dans l’élan de l’intrigue, ce qui m’a gêné dans ma lecture jusqu’à l’arrêter.

En bref un univers bien mené et des personnages intéressants mais un temps du récit qui m’a totalement freiné.

« Ce n’est pas parce qu’on te ferme une porte qu’il n’en existe pas des milliers d’autres. »

Le Printemps de l’Imaginaire Francophone – Challenge

pif

 

Organisé par Zahardonia sur le blog Monde Fantasy, le but de ce challenge est simple (et oui je l’avoue j’ai copié-collé le récapitulatif 😛 )

  • Du 1er mars au 1er juin
  • Lire des œuvres (romans, BD, albums, recueils, mangas,…) de Science-Fiction, Fantasy, Fantastique écrits par des auteurs francophones
  • 3 paliers de difficultés : lire au moins 1, 3 ou 6 ouvrages.
  • Une option : lire au moins un ouvrage d’une moyenne ou petite maison d’édition ou d’un auteur auto-édité.
  • Un groupe facebook : Le Printemps de l’Imaginaire Francophone

Je me suis inscrite pour le palier Mage Vagabond avec option ce qui signifie que je devrais lire au moins trois livres dont l’un provient d’une petite maison d’édition ou d’un auteur auto-édité.

Je n’ai pas encore fait de liste mais j’ai déjà plusieurs lectures possibles dans ma PAL ^^

Pour retrouver toutes les informations sur le challenge, les maisons d’éditions, les auteurs auto-édités et les participants, il vous suffit de cliquer juste ici.

minichro

Les Annales du Disque-Monde, Pyramides – Terry Pratchett

Titre : Pyramides

V.O. : Pyramids

Série :Les Annales du Disque-Monde

Auteur : Terry Pratchett

Traducteur : Patrick Couton

Editeur : l’Atalante

Date de parution : 1996

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Teppicymon XCXVII est mort et il a un peu de mal à se faire à cette idée. Même s’il respecte le professionnalisme des embaumeurs, voir ces sympathiques artisans plongés jusqu’aux coudes dans vos entrailles a quelque chose qui vous remue les tripes. Son fils va lui succéder et lui aussi a quelque difficulté à s’adapter à la nouvelle situation. Pas facile d’hériter du trône quand on est encore un ado et qu’on vient d’achever ses études à la Guilde des Assassins… Vous voilà soudain responsable du lever du soleil comme de l’abondance des récoltes. Et les ennuis vous guettent : vaches grasses, vaches maigres, sphynx, prêtres fanatiques, crocodiles sacrés et momies vagabondes. Sans compter que la Grande Pyramide a précipité le royaume dans une faille spatiotemporelle.

 

  • Avis :

J’ai retrouvé avec bonheur l’humour de Terry Pratchett et le Disque-Monde, puisque lire l’un de ces tomes est finalement un peu comme un retour dans une maison de vacances.

L’intrigue était comme toujours rocambolesque, totalement barrée mais, en même temps, très carrée. Il y a dans ce roman un grand nombre de personnages qui amène chacun son humour très ironique.

Il y a ici toute une réflexion sur la foi portée aux Dieux et sur la manière dont les humains perçoivent ces derniers. Sur la différence qu’il y a entre ce qu’on veut croire et ce qui se passerait si finalement les Dieux s’exprimaient.

Comme toujours, mon moment préféré reste le petit passage de Monsieur La Mort ❤

En bref un roman sympa qui propose une intrigue décalée parfaitement « Pratchettienne ».

Merci Anne pour le prêt ~

 

« Quand on meurt, ce qu’on perd en premier, c’est la vie. Ensuite, ce sont les illusions. »

 

 

Résultats Entre Ciel et Terre

Hello,
Vous allez bien ? ^-^

Je vous retrouve ce soir pour les résultats du concours pour remporter un exemplaire numérique de mon roman fraîchement sorti 😛

Les gagnantes sont donc :

Izabulle et Elfenn ~

Merci de m’envoyer votre adresse mail à l’adresse suivante : temps.de.mots@gmail.com

et je les enverrai à l’éditeur pour qu’il vous fasse parvenir le roman ❤

Bonne lecture !

De feu et de neige – Anne-Marie Pol

 

Titre : De feu et de neige

Sous-titre : Journal d’une jeune Française en Russie

Auteur : Anne-Marie Pol

Editeur : Nathan

Date de Parution : 9 Février 2017

 

 

  • Résumé :

1812, Moscou. Félicité, jeune Française de 16 ans, vit avec sa mère sous la protection d’une riche famille russe. Malgré leur différence de classe, Félicité est amoureuse de Fédor, le fils de la comtesse. Mais la guerre éclate, Napoléon Ier a décidé d’envahir la Russie. Les Français sont devenus les ennemis des Russes. Félicité n’a d’autre choix que de fuir pour survivre.

 

  • Avis :

Un roman très hivernien qui colle parfaitement bien au temps assez froid qui règne en ce moment dehors ! J’aime en général assez les romans retraçant une période historique et prenant la forme de journaux, aussi le résumé de celui-ci était bien parti pour me plaire.

Au niveau historique, effectivement, j’ai aimé le déroulement de l’intrigue et la manière dont l’auteur présente les évènements tels qu’ils se sont déroulés. Le fait d’être française en Russie au moment de la guerre entre Russes et Français et bien amené et les états d’âmes de Félicité sont en cela intéressant. Comment se sentir française alors que son cœur est russe ? Mais, en même temps… comment renier sa patrie d’origine alors que son père est mort pour elle et pour ce fameux Napoléon qui vient apporter la guerre dans sa vie ?

Malheureusement, les personnages portant cette histoire ne m’ont pas convaincue. Si ce n’est Akim que j’ai trouvé mignon et Vassili, dont le personnage se rapporte à une histoire vraie. Félicité évolue finalement assez peu selon moi malgré les évènements, plus préoccupée par Fédor que par autre chose alors même que sa situation est instable. Si l’idée de leur réunion la pousse à tenir bon, ce que je peux comprendre, elle m’a semblé presque niaise à certains moments du roman et je n’ai pas réussi à l’apprécier. Quant aux adultes qui l’entourent, ils ne m’ont, là non plus, pas donné envie de les connaitre plus. Plutôt caricaturaux, je n’ai pas été sensible à leur caractère ou à leurs remarques et c’est finalement l’ambiance historique et les descriptions de la Russie qui m’ont permises de rester dans le roman.

En bref, une histoire intéressante de par son côté historique bien respecté mais où je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages.

Merci aux éditions Nathan pour cette découverte ~

 

Or, malgré les épreuves partagées main dans la main avec Maman et les revers infligés par la destinée, le monde où je vis m’avait toujours paru beau ; et, soudain, je l’ai trouvé fort laid…

 

Entre dans

16 / 50