In My MailBox #72

 

In My Mailbox a été inspiré par le blog Pop Culture Junkie et mis en place par Kristi du blog The Story Siren, le concept a été repris en France par Lire Ou Mourir. C’est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

 

Comme je suis sur deux endroits actuellement, je galère un peu à récupérer mes livres reçus mais puisque je retourne le mois prochain dans le Nord, je vais tenter de recommencer à vous partager les derniers ouvrages arrivés ^-^

Ce seront donc les chroniques qui arriveront prochainement (février/mars)

 

Merci aux éditions Syros

Victor et Juliette. Amis depuis toujours, ils se connaissent par cœur, elle fait tellement partie de sa vie qu’elle habite presque chez lui, il sait décrypter le moindre de ses éclats d’humeur, bons ou mauvais. Car Juliette est difficile à saisir, toujours en mouvement.
Elle est capable de partir seule au bord de l’océan sur un coup de tête, et de revenir comme si de rien n’était, avec ses secrets. Elle vit intensément, sans penser à l’après, et Victor la suit, l’attend, prêt à la rattraper si elle trébuche. Cette histoire, Victor la raconte à une bande de filles très jeunes qui l’écoutent les yeux écarquillés. Elles ont connu Juliette à l’hôpital et veulent tout savoir de celle qui sera à jamais leur héroïne…

La réalité du monde se détraque : de nombreux jeunes changent de personnalité et oublient qui ils ont été, le ciel acquiert une étrange couleur, certains adultes disparaissent sans laisser de traces. Aireine, une adolescente, voit ainsi tous ses repaires disparaître et décrit dans un journal cette période troublée. Des décennies plus tard, son arrière-petite-fille Achelle hérite du journal.

 

Merci aux éditions Pika

in du XIXe siècle. La révolution industrielle bat son plein. Le monde évolue au gré des bouleversements technologiques, entre développement des machines à vapeur, maîtrise de l’électricité… et apparition des nécromates, ces défunts que l’on parvient désormais à faire revenir à la vie. Des êtres qui ont perdu leur âme, main-d’œuvre bon marché, parfaits pour servir de chair à canon sur les champs de bataille. Sur les traces de Victor Frankenstein, dont les recherches sont à la base de tout, le docteur Watson va voyager à travers le monde dans l’espoir de percer le mystère entourant ce défi lancé à la mort. Jusqu’à retrouver la légendaire créature du scientifique elle-même, dont les desseins pourraient bien mener l’humanité à sa perte…

Kun est un petit garçon à l’enfance heureuse jusqu’à l’arrivée de Miraï, sa petite soeur. Jaloux de ce bébé qui monopolise l’attention de ses parents, il se replie peu à peu sur lui-même. Au fond de son jardin, où il se réfugie souvent, se trouve un arbre généalo-magique. Soudain, Kun est propulsé dans un monde fantastique où vont se mêler passé et futur. Il rencontrera tour à tour ses proches à divers âges de leur vie : sa mère petite fille, son arrière grand-père dans sa trépidante jeunesse et sa petite soeur adolescente ! À travers ces aventures, Kun va découvrir sa propre histoire.

 

Merci aux éditions Plumes Blanches

Il y a sept cents ans, dans le monde fantastique de K’run, chutait la ville millénaire d’Ephelion. Son plus grand défenseur, un guerrier immortel nommé Erin, disparaissait lui aussi ce jour-là. Nul n’a jamais su ce qu’il était advenu de lui.
De nos jours, sur Terre, Nina, jeune lycéenne, s’intéresse à un adolescent distant et lunatique. Son enquête la mènera bien au-delà de tout ce à quoi elle pouvait s’attendre.Transportée dans un univers magique dont elle ne sait rien, la voici désormais seule et prisonnière. Sans le savoir, elle est devenue une pièce majeure d’un échiquier à l’échelle d’un royaume et un enjeu capital pour deux joueurs disputant une partie dont les règles sont faites pour être improvisées. Guerres, révoltes, subterfuges, manipulations et coups de poignards… leur influence ne semble connaître aucune limite.Quelle est la place de Nina dans ce jeu ? Qui a décidé de l’y propulser ?

Lancée dans une quête désespérée pour retrouver le seul homme qui puisse la ramener sur Terre, la jeune fille saura-t-elle faire face aux Tisseurs de Trames ?

 

Merci aux éditions Nathan

Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours? Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, ma chère Anne Franck. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou bouleverser.

 

Merci à ma tantine 😛

Après avoir consigné ses découvertes en Europe, en Scandinavie et aux confins de l’Asie, Élian Black’Mor part sur la traces des dragons du Nouveau Monde. Entre cérémonies vaudous et rituels amérindiens, l’explorateur et arpenteur de mondes débute son nouveau voyage à la rencontre de mythologies exotiques et fascinantes, de la Nouvelle-Orléans à la jungle amazonienne en passant par les plaines arides de Sonora.

 

Un p’tit craquage !

Hana rente en première année à l’université. Mais, hantée par le souvenir d’un amour impossible, la jeune femme a bien du mal à envisager son avenir… Pourtant, grâce à sa rencontre avec Izumi, président du club d’astronomie, mais aussi avec ses autres membres, en apprenant à les connaître, avec leurs fêlures et leurs défauts, Hana reprendra petit à petit confiance en la vie…

 

Et vous, avez-vous ajouté de nouveaux livres à votre PAL ? ^-^

 

Publicités

Engrenages et Sortilèges – Adrien Tomas

 

Titre : Engrenages et Sortilèges

Auteur : Adrien Tomas

Editeur : Rageot

Date de Parution : 23 Janvier 2019

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…

 

  • Avis :

Pour ce roman, c’est tout d’abord la couverture qui m’a intriguée et le résumé augurait un peu de steampunk alors j’ai craqué… et je ne regrette pas du tout ! Dès le départ, j’ai beaucoup aimé les personnages et l’univers présenté et j’ai fini par ne plus savoir décrocher. A vrai dire, ça faisait un moment que je n’avais pas veillé si tard (tôt ?) pour terminer un roman.

Je ne m’attendais pas à ce que certains passages soient aussi intenses pour un livre qui m’avait l’air plutôt jeunesse et j’ai donc été surprise (en bien) en voyant l’histoire s’assombrir peu à peu. L’intrigue est bien ficelée et tout à une cohérence. Aucun des personnages ne semble tout noir ou tout blanc et même ceux que nous ne croisons que quelques pages sont intéressants. S’il s’agit d’un lieu totalement inconnu, il est bien décrit pour qu’on ne s’y perde pas, assez pour l’imaginer sans peine mais pas trop pour ne pas être envahi d’informations inutiles.

Tout y est pour faire un bon roman de fantasy : des castes, de la politique, des moments sombres, des rebelles, de la trahison et de l’amitié. Le fait que Grise et Cyrus évoluent doucement au fil des chapitres est fait de manière convaincante et au vu de ce qu’ils vivent. Ils font des erreurs, ils ne dérogent pas à leurs principes mais ils assimilent ce dont ils sont témoins et grandissent peu à peu. Un point aussi sur Quint qui permet de rendre Cyrus attachant dès le départ (alors que ce n’était pas forcément gagné ! Une belle trouvaille.)

Finalement, la seule chose que je regrette, c’est qu’il s’agisse d’un one-shot. Il y avait matière à rendre les personnages encore plus profonds et l’histoire plus poussée. Néanmoins, c’est aussi agréable d’avoir un roman qui tient toutes ses promesses et se termine en ayant résolu toutes les questions qu’il a posées. Si la révélation finale n’est pas des plus surprenantes, elle est bien amenée et on prend plaisir à voir les personnages la découvrir.

En bref une histoire passionnante menée par des personnages attachants, un goût de trop peu !

Et je viens de découvrir que l’auteur avait écrit plusieurs autres livres, ce qui augure donc de belles lectures à venir j’espère 😛

Le Roi de la Bibliothèque – Michelle Knudsen & Kevin Hawkes

 

Titre : Le Roi de la Bibliothèque

Auteur : Michelle Knudsen

Illustrateur : Kevin Hawkes

Editeur : Gründ

Date de Parution : 12 Mars 2007

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Il y a des règles qui demandent à être respectées et dans cette bibliothèque, elles le seront à la lettre ! Qu’un lion entre dans les lieux et profite de l’heure du conte ne pose donc aucun problème, du moment qu’il reste calme. Dès lors, il participe à la vie de la bibliothèque pour le plus grand bonheur des enfants et de la directrice et se rend vite indispensable.
Ce lion nous enchante, dans des situations aussi drôles que touchantes et nous embarque sans problème dans une histoire rocambolesque. Car tout devient possible au milieu des livres, même transgresser les règles d’une bibliothèque !

 

  • Avis :

Le Roi de la Bibliothèque, c’est un album qui présente un peu le métier de bibliothécaire, tout comme les règles qui s’appliquent au lieu. Mais aussi toutes les possibilités qu’offre une bibliothèque. Le début est simple : un lion entre dans une bibliothèque. A-t-il le droit d’être là ? Pourquoi pas ! Après tout, le règlement ne stipule pas que les lions sont interdits alors tant qu’il ne fait pas de bruit et n’abîme pas les livres…

Page après page nous suivons donc ce gentil lion qui adore écouter des histoires et venir à la bibliothèque pour aider à la maintenir en ordre. Très serviable, il se fait vite une place parmi les habitués et ne rate aucune heure du conte. Pourtant, voilà qu’un jour, le lion est forcé de désobéir au règlement pour aider une amie. Mais le règlement dans une bibliothèque, c’est sacré n’est-ce pas ? Ou bien y a-t-il des exceptions ?

Ce petit album tout doux est un de mes récents coups de cœur. Il rappelle que les bibliothèques sont des lieux ouverts à tous où l’on peut trouver aussi bien des livres que des amis, lire seul ou écouter des histoires. Par des petites touches telles que ranger un livre ou s’occuper des lettres des documents en retard, l’ouvrage nous présente certaines des règles qui prennent place dans un lieu où chacun semble adorer venir.

Les dessins sont colorés et plein de petits détails malgré leur apparente simplicité. Ils donnent envie d’y revenir et permette une belle plongée dans le monde où évolue notre lion. Et surtout, il montre que les bibliothèques ne sont pas des lieux figés et que les règles peuvent parfois être transgressées lorsqu’il y a une bonne raison de le faire.

En bref un ouvrage sublime qui mérite une jolie place dans toute bibliothèque ❤

Jane Austen un coeur rebelle – Catherine Rihoit

 

Titre : Jane Austen, Un cœur rebelle

Auteur : Catherine Rihoit

Editeur : Ecriture

Date de Parution : 19 septembre 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Depuis deux siècles, Jane Austen ne cesse de conquérir de nouveaux lecteurs. Dans le monde anglophone, elle est au roman ce que Shakespeare est au théâtre. Comment cette fille de pasteur à l’existence étroite et confinée, élevée dans un village du Hampshire qu’elle souhaitait ne jamais quitter, qui de son propre aveu n’écrivait que sur ce qu’elle connaissait – trois ou quatre familles dans un village du sud de l’Angleterre – parvint-elle, en six romans, à traverser l’espace et le temps ? Comment celle qui incarnait son époque trouve-t-elle dans la nôtre un tel écho ? Une vie sans événement, ainsi la définissait son frère.

Mais sous cette apparence lisse frémit le ferment des passions : l’événement pour elle est surtout intérieur. C’est celui du sentiment, dont, contre la mode du roman sentimental, elle traque la vérité. Femme de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe, elle appartient à la fois aux Lumières et au romantisme qui leur succède. À l’orée de leur féminité, ses héroïnes balancent entre le cœur et la raison : placées dans des situations difficiles, elles parviennent, par leur intelligence et leur énergie, à déjouer les pièges du destin, et trouvent une résolution positive grâce à l’amour. Dans sa propre vie, les choses furent moins faciles pour Jane Austen. Mais la littérature fut sa grande passion, et, comme elle le disait, ses romans furent ses enfants.

 

  • Avis:

La première partie du roman (assez courte), nous présente comment l’auteur a commencé à lire Jane Austen et pourquoi elle a décidé d’écrire sur elle. Comme je m’attendais à démarrer tout de suite par la biographie, il m’a fallut quelques paragraphes pour comprendre que nous allions d’abord parler de l’auteur du roman mais, dès le départ, la manière d’écrire le récit m’a laissé perplexe.

En effet, on découvre un ou deux mots en italique qui « explicite » très brièvement ce dont le paragraphe suivant va parler. A vrai dire, cela m’a fait pensé à Candide de Voltaire. Et j’ai eu du mal à accrocher à cette façon de faire comme à la manière dont les moments décrits nous sont présentés. Ecrit à la façon d’un récit sans être un récit, je n’ai pas réussi à comprendre s’il s’agissait de moments réels de la vie de Jane Austen, retrouvé par des recherches sur sa vie et par des écrits des proches de Jane Austen, ou s’il s’agissait de moments totalement inventés.

De la même manière, on découvre les personnages des romans de Jane Austen parfois comme s’ils existaient, c’est-à-dire que l’auteur fait des parallèles avec les personnages et la vie de Jane Austen. J’aurais certainement eu beaucoup de mal à m’y retrouver si je n’avais pas lu les romans et je pense qu’il est très facile de s’y perdre. L’auteur semble penser que toute personne ouvrant son ouvrage a une connaissance parfaite des romans de Jane Austen. Mais une biographie ne ne vise-t-elle pas justement à nous en apprendre plus ?

En y réfléchissant, je pense que j’aurais plus apprécié ma lecture si je m’étais attendue à ce que j’allais trouver en ouvrant le roman. Mais je m’attendais à quelque chose de plus réaliste. Or là, j’ai été incapable de distinguer la réalité de la fiction, ce qui me gêne dans une biographie. En revanche, j’ai beaucoup apprécié les pages de portraits et de photos qui permettent de rencontrer la famille Austen et ses lieux de vie.

En définitive, cet ouvrage plaira certainement à ceux qui le prennent comme un roman et qui apprécieront la présentation particulière des « parties ». Pour ma part, j’aurai apprécié quelque chose de plus « carré ». Cependant, si au contraire vous avez du mal avec les biographies en général, cet ouvrage vous permettra d’en apprendre plus sur Jane Austen sans que cela fasse trop scolaire.

En bref… je suis restée perplexe !

Ensemble à minuit – Jennifer Castle

 

Titre : Ensemble à minuit

V.O. : Together at Midnight

Auteur : Jennifer Castle

Traducteur : Alice Delarbre

Editeur : Casterman

Date de Parution : 7 Novembre 2018

 

 

 

 

  • Résumé (éditeur) :
Entre Noël et le jour de l’An. Une jeune fille est renversée sous les yeux de Kendall et Max. Choqués, ils se réfugient dans un café, se sentant coupables de n’être pas intervenus. Là, la serveuse leur lance un défi : elle leur demande de faire sept bonnes actions désintéressées d’ici le 31 à minuit au lieu de se plaindre. C’est ainsi qu’ils se retrouvent chaque jour à parcourir la ville de New York où ils tentent d’aider sept inconnu-e-s…parfois adorables, d’autres fois à peine aimables. Mais ils tiennent bon et apprennent eux aussi à se connaître.

 

  • Avis :

Le début du roman nous présente Kendall qui revient de plusieurs mois de lycée itinérant en Europe. Elle a donc visité de nombreux pays, rencontrés de nouvelles personnes, découvert une autre manière d’apprendre… avant de revenir chez elle où rien n’a changé. Elle est donc en plein moment de transition et nous la découvrons en plein doute, avec l’envie de ne surtout pas rester à stagner et la peur constante de ne pas y arriver.

De l’autre côté nous avons Max. Max qui ne sait pas dire non et qui se plie en quatre pour les gens qu’il aime, s’oubliant souvent lui-même. Max qui a peur finalement de se retrouver seul et de prendre sa vie en main.

Kendall et Max vont se retrouver au même endroit et assister au même accident. Mais surtout, ils vont être confrontés à la même question : s’ils étaient intervenus, auraient-ils pu changer quelque chose ? Que faire de tous ces moments où nous ne faisons rien ? Par flemme, par politesse, en se disant que quelqu’un d’autre va faire quelque chose ou tout simplement par désintérêt ? Lancés dans un défi de bonnes actions, ils vont tous deux se rendre compte de la difficulté de la chose. Parce qu’il faut du courage parfois pour intervenir ou ne pas détourner les yeux. Mais ils vont aussi découvrir tout ce que peut leur apporter le fait de s’ouvrir aux autres.

Le roman est tout doux, une jolie histoire parfaite pour le moment de noël ou lorsque nous avons besoin d’un peu d’optimiste. Par des petits moments du quotidien que nous avons tous vécus, l’auteur nous montre des réactions que tout un chacun peu avoir. A nous ensuite de choisir laquelle nous aurions eu ou aurons plus tard dans la même situation. Max et Kendall mûrissent aussi au fil des pages et en essayant de découvrir les personnes qu’ils voudraient devenir.

Un point aussi concernant les familles des personnages principaux qui contribuent à les rendre humains tous les deux. Leur background est intéressant à découvrir et permet de comprendre leur caractère et leur manière d’être. Une façon aussi de rappeler qu’il est parfois plus difficile d’être honnête avec les gens qu’on aime qu’avec ceux que l’on ne connait pas… Finalement, la seule chose que je regrette un peu dans ce roman, c’est le fait qu’on nous laisse sur notre faim concernant Emerson, l’un des frères de Kendall.

Au delà de cela, j’ai beaucoup aimé ma lecture et j’espère pouvoir lire d’autres romans de l’auteur.

En bref un roman tout doux qui rappelle que la gentillesse c’est d’abord l’envie de s’intéresser aux autres.

Rendez-vous des masos – Janvier 2018

 

Aujourd’hui, c’est le jour du « rendez-vous des masos » !

Nous allons parler prochaines sorties littéraires ! Et liste d’envies en passant.

Quoi de mieux que de commencer l’année avec les possibles lectures de 2019 ? 😛

 

 

Les presses du cœur, Tome 1: Orgueil et sentiments de Laura Lee Guhrke aux éditions Harlequin

Sortie : 1er Janvier

Fière, libre et surtout indépendante : Irene Deverill tient plus que tout à son métier et ne se laisse dicter sa conduite par personne. Sous le nom d’emprunt de Lady TrueLove, elle conseille les cœurs égarés dans la chronique sentimentale qu’elle rédige. Aussi se refuse-t-elle à obéir à l’un de ses détracteurs, Henry Cavanaugh, duc de Tonquil, lorsqu’il exige qu’elle oriente sa mère vers un prétendant de son choix. Cet insupportable arrogant pense-t-il pouvoir lui imposer quoi que ce soit ? Pour qui se prend-il ? Sans doute pour l’odieux malotru qui vient de racheter son journal pour la faire plier : celui qui tient désormais son destin entre ses mains…

 

Un si petit oiseau de Marie Pavlenko aux éditions Flammarion

Sortie : 2 Janvier

« Elle ferme les yeux, écoute la nuit, elle sent battre le cœur de la Terre, sous elle, celui des hommes, des arbres, des animaux, ce cœur nocturne qui bat depuis le commencement, qui battra après elle. Elle appartient à ce monde immense. Et son bras, peut-être, alors, est dérisoire. »

Après un accident de voiture qui l’a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d’avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu’on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l’amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.

 

L’Enchanteur de Stephen Carrière aux éditions PKJ

Sortie : 3 Janvier

Une bande inoubliable d’adolescents décide de lancer un défi à la mort.

Stan s’est taillé une place de choix au lycée. Ses camarades viennent le voir avec leurs problèmes et il élabore des stratagèmes insensés pour les résoudre. Aidé de sa bande d’amis fidèles, Daniel, Jenny, David et Moh, il est devenu un artiste en manipulation de la réalité. On l’appelle l’Enchanteur et, cette année, il va devoir réaliser son chef-d’œuvre. Car Daniel est malade. Daniel va mourir. Comme il est fan de comédies musicales, il a demandé à Stan de transformer sa mort en un spectacle si grandiose qu’il lui offrira un peu d’immortalité. Il ne reste que neuf mois à l’Enchanteur et ses comparses pour accomplir ce « miracle ». Mais, dans les ruelles du centre-ville, un Mal ancien et féroce se répand…et, même s’ils préféreraient l’ignorer, nos héros semblent être plus impliqués qu’ils ne le souhaiteraient.

 

Bleu espoir de Cathy Cassidy aux éditions Nathan

Sortie : 10 janvier

Joey et Hannah sont deux amies de 12 ans que tout oppose. Hannah est aussi timide que Joey est rebelle. Lorsque Paul, garçon de 13 ans abandonné par sa mère, est recueilli par les parents de Joey, les filles le prennent sous leur aile et demandent à Kit (le grand frère d’Hannah et petit ami de Joey) de veiller sur lui.

Mais Paul, par son look et ses extravagances, attire les foudres des amis de Kit, et l’amitié se transforme en harcèlement. Plutôt que de demander de l’aide, Paul s’isole car il a peur des services sociaux. Il faudra l’aide des deux filles et des parents pour éviter qu’il n’aille trop loin…

 

Les fées n’aiment qu’une fois de Jeanne Bocquenet-Carle aux éditions Bas-Bleus

Sortie : 10 janvier

 

21 printemps comme un million d’année de Camille Brissot aux éditions Syros

Sortie : 10 Janvier

Victor et Juliette. Amis depuis toujours, ils se connaissent par coeur. Elle fait tellement partie de sa vie qu’elle habite presque chez lui, il sait décrypter le moindre de ses éclats d’humeur, bons ou mauvais. Car Juliette est difficile à saisir, toujours en mouvement. Elle est capable de partir seule au bord de l’océan sur un coup de tête, et de revenir comme si de rien n’était, avec ses secrets. Elle vit intensément, sans penser à l’après, et Victor la suit, l’attend, prêt

à la rattraper si elle trébuche. Cette histoire, Victor la raconte à une bande de filles très jeunes qui l’écoutent les yeux écarquillés. Elles ont connu Juliette à l’hôpital et veulent tout savoir de celle qui sera à jamais leur héroïne…

 

Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin de Laure Allard-d’Adesky et Fanny Bernard aux éditions HQN

Sortie : 16 Janvier

Chère voisine, je vous rappelle que vous ne vivez pas seule dans cet immeuble.

Le voisin est un être râleur, intolérant et, dans le pire des cas, aigri : c’est un fait avéré et bien connu de tous. Le nouveau voisin de Sylvie, lui, est un spécimen particulièrement désagréable. Resté à l’état sauvage, cet individu n’a visiblement jamais appris les bases élémentaires de tout être civilisé. Déjà, il communique avec elle par lettres alors qu’un seul étage les sépare. Ensuite, il la traite de pachyderme et propose de lui offrir en cadeau de bienvenue… une paire de charentaises. Ça tombe bien, car Sylvie n’est pas vraiment une voisine comme les autres elle non plus…

 

Smoke de Dan Vyleta chez Le Livre de Poche

Sortie (poche) : 16 Janvier

Angleterre, fin du XIXe siècle. À Londres s’entassent les classes laborieuses qui par tous les pores exsudent une infecte Fumée, preuve de leur noirceur intérieure et de leur infériorité. À la campagne vivent les aristocrates, d’une blancheur de lys et qui ne fument jamais, signe de leur vertu et de leur droit à gouverner.

Dans un internat d’élite, Thomas et Charlie, seize ans, s’exercent sans relâche à dompter leurs instincts afi n de ne pas fumer. Mais le doute les tenaille : comment se fait-il que l’un de leurs congénères, un vrai petit tyran, soit épargné par la marque du vice ? Avec l’aide de la ravissante et très prude Livia, ils enquêtent sur la nature réelle de la Fumée. Et découvrent que l’ordre établi est fondé sur une scandaleuse duperie.

Dès lors, une lutte à mort s’engage entre eux et la police politique. C’est la guerre de la passion contre la raison, du désir contre la bienséance, du droit contre l’injustice – même si leurs frontières sont souvent imprécises.

 

We are young de Cat Clarke aux éditions Robert Laffont

Sortie : 17 Janvier

Au cours de la soirée qui succède au mariage de la mère d’Evan avec le présentateur de la radio locale, Breakfast Tim, le désormais demi-frère d’Evan, Lewis, est retrouvé inconscient et grièvement blessé. Il est le seul survivant d’un terrible accident de voiture.

Suite à cet évènement, une fureur médiatique éclate et tous les doigts sont sévèrement pointés vers Lewis, un jeune homme très solitaire et qui consomme de la drogue. Tout le monde pense que l’accident est lié à l’addiction de Lewis, mais Evan n’est pas convaincu. Avec l’aide de son père journaliste, Harry, elle décide de découvrir ce qui est vraiment arrivé cette nuit-là.

Alors qu’Evan creuse de plus en plus dans la vie des trois adolescents décédés pendant l’accident, elle découvre des vérités perturbantes et un secret qui menace de briser non seulement sa famille mais également leur communauté pour toujours.

(crédit les mots de Jo)

 

Nos éclats de miroir de Florence Hinckel aux éditions Nathan

Sortie : 17 Janvier

Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, ma chère Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou me bouleverse. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande soeur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise.

Je vais te parler de nos éclats de miroirs.

Les tiens, les miens, les leurs.

 

L’ours et le rossignol de Katherine Arden aux éditions Denoël

Sortie : 17 Janvier

Aux confins des terres sauvages russes, l’hiver dure une grande partie de l’année et les congères sont parfois plus hautes que des maisons. Mais Vasilisa n’y fait pas attention : elle passe les nuits d’hiver blottie avec ses frères et sœurs près des braises d’un feu de bois, à écouter les contes de fées de sa nourrice. Elle aime par dessus tout l’effrayante histoire de Frost, le démon hivernal aux yeux bleus, qui apparaît lors des nuits glaciales pour s’emparer des âmes insouciantes. Les sages russes le craignent, affirme sa nourrice, et honorent les esprits des maisons et des jardins qui protègent leurs terres du mal.

Après la mort de sa mère, Vasilisa voit partir son père pour Moscou et en ramener une nouvelle femme. Férocement dévote, élevée dans une grande ville, la nouvelle belle-mère de Vasilisa interdit à sa famille d’honorer les esprits des maisons. Sa famille obéit mais Vasilisa a peur, car elle sent en ces rituels une protection bien supérieure à tout ce qu’ils imaginent.

Et en effet, les récoltes commencent à s’épuiser, les créatures maléfiques de la forêt se rapprochent et le malheur s’abat sur le village. Pendant ce temps, la belle-mère de Vasilisa devient de plus en plus déterminée à préparer sa belle-fille rebelle en vue d’un mariage ou d’un confinement dans un couvent.

Alors que le danger guette, Vasilisa doit affronter même ceux qu’elle aime et faire appel à de dangereux dons qu’elle a longtemps dissimulés, dans le but de protéger sa famille d’une menace qui semble tout droit sortie des terrifiantes histoires de sa nourrice.

 

Elin la charmeuse de bêtes de Takemoto Itoe aux éditions Pika

Sortie : 23 Janvier

Dans un monde où la guerre fait rage entre deux royaumes, Erin est une jeune orpheline dotée d’un pouvoir surnaturel : celui de communiquer, à l’aide d’un instrument de musique, avec ce que l’on appelle les « oju », des créatures hybrides sacrées.

 

La fille des deux mondes, T1 un pied dans la tombe de C.C. Hunter aux éditions Michel Lafon

Sortie : 24 Janvier

Une fois de plus, Riley Smith, 17 ans, se retrouve dans le rôle de la nouvelle du lycée dans une petite ville du Texas. La jeune fille vit seule avec son père, qui ramène souvent du travail à la maison… Le problème, c’est qu’il est croque-mort.

S’il ne se rend pas compte que ses défunts clients le suivent jusqu’à chez lui, Riley, elle, les voit, et peut même communiquer avec eux. Elle devient leur confidente, leur dernier contact avec le monde mortel, et les aide à passer dans l’au-delà. Mais Abby, une jeune fille portée disparue, n’est pas prête à partir : son corps n’a pas été retrouvé et Riley est la seule qui puisse dénoncer son meurtrier.

Seulement, cette mission place la fille du croque-mort en haut de la liste des prochaines victimes du redoutable tueur en série… Et si son seul espoir résidait en Hayden, cet esprit fascinant qui ne ressemble à aucun autre, et qu’elle aimerait ne jamais voir repartir ?

 

Et un petit pense-bête pour moi : le T5 des Enfants de la Résistance sort le 24 janvier (et mon papa aime cette série 😛 )

Avez-vous repéré des lectures pour cette nouvelle année ? Je vous la souhaite en tout cas pleine de bonheur et d’amour ❤

 

 

 

Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte

 

Titre : Tu as promis que tu vivrais pour moi

Auteur : Carène Ponte

Editeur : Pocket

Date de Parution : 7 juin 2018 (poche)

   

  • Résumé (éditeur) :

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte. Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil. Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…  

 

  • Avis :

Celui-ci me fait de l’œil depuis un moment et j’ai finalement décidé de céder à la tentation. Bien m’en a pris car je l’ai totalement dévoré !

Si le contexte ne prête pas à rire puisque le roman aborde la dure réalité de la maladie et du deuil, ce roman est malgré tout très positif. Car il encourage justement à vivre et à profiter du bonheur que l’on peut trouver dans ce (et ceux) qu’on aime. Si la vie de Molly est bien rangée : elle a un travail, un copain, vit avec lui dans un appart… elle n’est pas forcément heureuse pour autant. Où sont passés ses rêves ? Est-ce que cela suffit de se dire que, à défaut de la faire rougir et sourire, son fiancé est gentil ? Que si elle a un appart, celui-ci ne lui ressemble pas du tout ? Si Marie poussait déjà de son vivant sa meilleure amie à se poser toutes ses questions, sa mort va faire un électrochoc à Molly. Car, tout ce qu’elle ne peut plus faire, Marie va demander à Molly de les vivre pour elle et donc, de vivre pour deux. J’ai beaucoup aimé ce roman qui montre la difficulté de faire son deuil et de répondre ou non aux demandes d’une personne que l’on a tant aimé et qui est à présent décédée. La fin du roman m’a même surprise et on comprend parfaitement bien les réactions de Molly. Avec douceur, le roman aborde aussi la volonté qu’il faut pour réussir à sortir de son quotidien « facile » pour essayer de faire quelque chose d’autre de sa vie, de la reprendre en main, d’essayer de vivre ses rêves et d’oser dire les choses et les faire. Il est toujours plus facile de tout remettre à demain.

En bref un joli roman qui fait du bien au moral !