L’étrange vie de Nodoby Owens – Neil Gaiman

 

Titre : L’étrange vie de Nodoby Owens

V.O. : The Graveyard Book

Auteur : Neil Gaiman

Editeur : Albin Michel

Date de Parution : 2010

 

 

  • Résumé :

Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s’il n’avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d’une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu’un va attirer Nobody au-delà de l’enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l’éliminer depuis qu’il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux…

 

  • Avis :

Tout d’abord, merci à Anne pour le prêt et pour la découverte !

J’avais beaucoup aimé De Bons Présages écrit par Terry Pratchett et Neil Gaiman mais pas Coraline de ce dernier et j’étais donc curieuse de voir si Nobody Owens allait me plaire.

Verdict ?

J’avoue avoir un peu eu du mal à rentrer dedans mais, après quelques pages, j’étais totalement embarquée ! Nous découvrons la vie du cimetière avec Nobody (Bod) et nous nous attachons peu à peu à tous les fantômes qui le peuplent. Le parallèle fait entre les vivants et les morts est très bien mené et les réflexions de Silas sur la vie sont réellement intéressantes. Pour des plus jeunes, elles les amènent à réfléchir sur toutes les possibilités que peut contenir leur avenir et, pour des adultes, à se rendre compte qu’il est peut-être temps de saisir ces opportunités.

L’intrigue générale court tout au long du roman et je n’ai pas pu m’empêcher de me questionner sur les Jack. J’aurai d’ailleurs aimé en savoir plus sur eux et sur leur organisation car l’histoire se concentre plutôt sur la manière dont grandit Bod. La plupart des choix de l’auteur implique un cercle : la finalité rejoignant finalement le commencement et j’ai trouvé ce fait bien trouvé au vu de l’histoire et de l’intrigue.

L’action est très présente et, moi qui n’aime pas les longues descriptions, j’ai été ici agréablement de surprise d’adorer celles du pays des goules ou du cimetière, qui permettent de se mettre totalement dans l’ambiance des lieux que traversent Bod. Mention spéciale d’ailleurs pour toutes les épitaphes qui parcourent le texte dès que l’on parle d’une nouvelle tombe, j’ai trouvé ça excellent.

Au final, la seule chose qui m’aura un chouya dérangée dans ma lecture est le fait que les chapitres sont immenses (c’est un tic, j’aime m’arrêter à un chapitre terminé et ça me perturbe lorsque ce n’est pas le cas 😛 )

En bref, une lecture bien menée qui m’aura fait passer un très bon moment !

 

Item Brasier obscur : Une couverture en noir et blanc

37/ 50

Publicités

Fruits Basket another, T1 – Natsuki Takaya

 

Titre : Fruis Basket Another

Auteur : Natsuki Takaya

Editeur : Delcourt-Tonkam

Date de Parution : 12 Février 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Sawa est une toute nouvelle élève du lycée Kaibara, l’établissement où ont étudié, entre autres, Tohru, Yuki et Kyô. La jeune fille n’est pas très à l’aise en présence d’autres élèves. Harangué par un professeur dès le premier jour, elle perd tous ses moyens lorsqu’elle est secouru par un mystérieux et séduisant jeune homme.

 

  • Avis :

Vous ne le savez peut-être pas mais je suis une grande fan de Fruits Basket. C’est d’ailleurs le premier manga que je me suis achetée moi-même et pour lequel j’ai suivi les parutions, couiné sur les personnages, lu des fanfictions, couiné sur le DVD (et râlé contre le fait qu’il n’y ait pas de suite à celui-ci –‘). Parmi Eux est le seul manga qui peut concurrencer Fruits Basket chez moi (et essentiellement parce que en plus, il m’a permis de découvrir les dramas, mais ceci est une autre histoire 😛 )

Donc, forcément, je n’ai pas pu m’empêcher d’attendre la sortie de Fruits Basket Another ! Même si je bougonne néanmoins que l’auteur mette Liselotte en stand-by en attendant…

Au niveau de l’intrigue, elle n’est pas très poussée dans ce premier opus puisqu’il s’agit avant tout de présenter les personnages. Ces derniers sont d’ailleurs assez nombreux et le schéma reprend celui de la série d’origine. Pas de surprise de ce côté-là ! L’héroïne semble encore plus à secouer que Tohru (oui c’est dire) et j’espère qu’elle va évoluer assez vite. La majorité des situations sont assez drôle et j’ai passé un bon moment de lecture à rire régulièrement.

Après, avouons-le, j’ai surtout cherché qui étaient les enfants de qui tout au long du tome (ce qui m’a pas mal occupée 😛 ).

En bref un premier tome qui plaira aux nostalgiques et qui intriguera de nouveaux lecteurs mais dont la série pourra lasser si la suite ne se renouvelle pas.

Le Roman du Roi Arthur – Gérard Lomenec’h

 

Titre : Le Roman du Roi Arthur

Cycle Lancelot et La Quête du Graal

Transcrit et présenté par : Gérard Lomenec’h

Editeur : Ouest-France

Date de Parution : 23 Février 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

L’épopée du roi Arthur fascine depuis plus d’un millénaire.
Escalibur, la Table Ronde, Le Saint Graal renvoient au souverain légendaire, héros d’un roman-fleuve appelé Cycle Vulgate. Prince courtois et conquérant des Romains, Arthur ordonne des fêtes et tournois pour ses compagnons d’aventure. Gauvain, Perceval, Bohort portent les valeurs chevaleresques. Les ombres évanescentes de Morgane et de La Dame du Lac errent en ces décors de fiction. Armes et amour : la folle passion de Lancelot et Guenièvre l’empêche d’achever la quête du Graal réservée à son fils Galaad,  » le meilleur chevalier du monde « . Des rivalités de lignage vont sonner le Crépuscule de l’univers arthurien inscrit dans la pierre de Salesbières. Ainsi s’avèrent les prédictions de l’énigmatique Merlin, machiniste des splendeurs et prophète des rêves tragiques du royaume de Logres.

 

  • Avis :

Ce n’est pas un secret, je suis fascinée par tout ce qui touche à la Légende Arthurienne et cet ouvrage ne pouvait donc que m’attirer. A noter tout d’abord sa qualité en tant que tel. Il est tout simplement sublime ! Le papier épais fait que c’est un régal de tourner les pages et les enluminures sont parfaitement mises en valeur.

Ce qui ressort ensuite de cet ouvrage, outre sa qualité visuelle, c’est la facilité avec laquelle chacun peut le lire. Les textes originaux sont assez délicats à lire et à appréhender pour un public qui souhaite en savoir un peu plus sur la geste Arthurienne sans s’y perdre. Or ici, le texte est accessible à tout le monde. Les chapitres très courts permettent de mettre en lumière les événements un par un, sans perdre le lecteur entre les différents lieux et protagonistes. Ainsi, on suit tout d’abord Merlin, puis Lancelot, avant de s’intéresser à la Quête du Graal dans son ensemble et à la fin du royaume Arthurien.

Les textes sont agrémentés de nombreuses illustrations, prises dans des bibliothèques prestigieuses et j’ai apprécié de pouvoir les découvrir une par une. Parfaitement bien choisie, elles mettent en lumière certaines parties des textes tout comme elles démontrent la force des textes Arthuriens qui ont inspiré de nombreuses peintures et enluminures.

Si j’ai lu beaucoup de textes concernant le Roi Arthur et les chevaliers de la Table Ronde, certains des passages présents ici m’étaient étrangers et j’ai été très agréablement surprise de les découvrir ! Certaines parties résument ce qui doit être de longs bouts de la Quête du Graal et m’ont donné envie de découvrir le texte originel.

En bref cet ouvrage nous propose une plongée dans l’histoire de Merlin et d’Arthur, de Lancelot et de Guenièvre, de Gauvain et de Galaad ainsi que des compagnons qui vont leurs prêter mains fortes ou leur nuire au fil du temps. Le texte est accessible et permet une belle lecture de la manière dont était autrefois racontés les aventures courtoises et épiques des Chevaliers de la Table Ronde.

Une nouvelle fois, une très belle parution chez Ouest-France, qui figurera en bonne place dans ma bibliothèque !

Quelques photos pour vous donner un aperçu 🙂

 

Item Vert gallois : un livre qui traite des légendes celtiques

In My Mailbox #70

 

In My Mailbox a été inspiré par le blog Pop Culture Junkie et mis en place par Kristi du blog The Story Siren, le concept a été repris en France par Lire Ou Mourir. C’est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

 

Pour ces deux premières semaines de Mai, j’ai reçu un SP

Le Trône des étoiles, T1 Fugitifs de Rhoda Belleza chez Nathan

L’histoire trépidante de deux figitifs en quête d’une seule chose : la vengeance.

Seule survivante de sa dynastie, Rhiannon a passé son enfance à s’entraîner dans le but de venger sa famille assassinée. Mais la veille de son couronnement, elle échappe de justesse à une tentative de régicide et doit se cacher. Cependant aux yeux du monde, la princesse est morte. Le jeune Alyosha, star d’un programme de DroneVision, est accusé de son meurtre et recherché dans tout l’empire.
Bien qu’ils ne se connaissent pas, leurs destins sont désormais liés. Tous deux sont décidés à faire éclater la vérité, malgré les complots et les menaces de guerre qui pèsent sur la galaxie.

 

J’ai craqué et je me suis acheté Meurtre Magique, le T5 de Kate Daniels de Ilona Andrew chez MxM Bookmark

 

Mes parents m’ont ramené des cadeaux de leur périple breton 😛

Merveilles et Légendes des Amours Enchantées de Richard Ely, illustré par Sandrine Gestin chez Au Bord des Continents

Car les Fées sont Amour…

Des histoires extraordinaires, de sublimes illustrations. La passion de deux amants ; l’amour inconditionnel d’une mère pour son enfant ; la beauté indescriptible d’une rencontre ; la bienveillance gigantesque d’un être féerique pour la nature…

Découvrez l’amour sous toutes ses facettes dans ce recueil rêvé et enchanté qui fera vibrer votre cœur de passion en romance.

 

Secrets des Plantes Sorcières de Richard Ely, illustré par Charline chez Au Bord des Continents

Potions et Enchantements, Philtres d’amour et Poisons, Onguents et Talismans… Voici Les Fabuleux Secrets des Plantes Sorcières !
Une fois ce grimoire de magie végétale ouvert, vous ne pourrez plus faire machine arrière. Sauf s’il s’agit de cueillir quelque herbe magique à reculons afin de préparer vos sortilèges, bien sûr…
Ce grimoire repose sur une tradition sorcière venue de la nuit des temps. Il s’est nourri des recettes anciennes, des formules murmurées sous la lune et des secrets échangés lors des nuits de sabbat. Alors, sortez vos chaudrons, enfourchez vos balais et partez par-dessus les haies et les buissons à la découverte des plantes ensorcelantes, protectrices, guérisseuses voire… diaboliques !

 

Et une de mes amies m’a prêté de quoi lire un bon moment ! Merci Laureline ~

Le Sablier de Hinako Ashihara chez Kana

Le dernier tome de LDK de Ayu Watanabe chez Pika

Un baiser à la vanille de Rina Yagami chez Soleil Manga

Imadoki de Yuu Watase chez Tonkam

Romantic Memories de Yukimo Hoshimori chez Soleil Manga

 

Et vous, qu’avez-vous ajouté à votre PAL récemment ? 🙂

 

 

Les Rokesby, T2 Un petit mensonge – Julia Quinn

 

Titre : Un petit mensonge

V.O. : The girl with the make-believe husband

Série : Les Rokesby

Auteur : Julia Quinn

Traduction :  Léonie Speer

Editeur : J’ai Lu

Date de Parution : Avril 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

1779. Orpheline, Cecilia Harcourt quitte l’Angleterre et débarque à New York où elle espère retrouver son frère, blessé à la guerre. A l’hôpital, personne ne sait où est Thomas. En revanche, son meilleur ami Edward Rokesby est là. Blessé à la tête, il est amnésique. Démunie, ne sachant où aller, Cecilia prétend qu’Edward l’a épousée quelque temps plus tôt et le soigne avec dévouement. Au fil des jours, leur complicité grandit et Cecilia s’enferre dans le mensonge. Jusqu’au jour où le jeune homme, guéri, décide qu’il est temps de faire l’amour à sa délicieuse épouse…

 

  • Avis :

Alors que le premier tome m’avait fait beaucoup rire, celui-ci m’a plutôt mit les larmes aux yeux et je ne peux qu’être impressionnée par la manière dont Julia Quinn arrive à chaque fois à me faire entrer dans ses histoires en me faisant passer par tout une myriade d’émotions différentes.

La disparition d’Edward avait été l’un des fils conducteurs du tome précédent et j’étais curieuse d’en savoir plus sur ce jeune homme pour lequel nous n’avions eu que des brides d’informations disparates. Ici, c’est le fait de retrouver Thomas qui va faire avancer l’intrigue, notamment car Cécilia est prête à tout pour retrouver son frère. On nous présente ici une héroïne qui sait ce qu’elle veut mais qui est malgré tout à cheval sur les convenances de la société. L’amour qu’elle ressent pour son frère et les soucis qu’elle rencontre chez elle la pousse à faire preuve d’une audace impressionnante pour une femme de l’époque et j’ai apprécié ce côté de sa personnalité.

A travers les lettres que Thomas et Cécilia se sont échangés, nous apprenons à connaître leur relation comme à voir les prémisses de celle qui se noue doucement entre Edward et la sœur de son meilleur ami. Ces petits passages de lettres sont certainement mes moments préférés et apporte un petit plus à l’histoire. La recherche des souvenirs d’Edward et surtout la recherche de Thomas sont les pivots du roman et, si on espère pour Thomas, on espère aussi que le retour de la mémoire d’Edward ne s’accompagnera pas de mauvaises nouvelles. On est ici au coeur de l’armée Britannique et Julia Quinn a bien mis en valeur les notions de grade et de noblesse. Tous ces petits détails sur les difficultés de Cécilia à avoir des réponses mette en lumière la place des femmes à l’époque et ajoute à l’immersion historique.

Au final, même si j’ai adoré ce roman, j’ai malgré tout une préférence pour le premier tome, certainement parce que l’humour des dialogues entre Billie et Georges était excellent. Néanmoins, j’ai totalement craqué sur Edward ❤ et la fin de ce tome me donne très, très, très envie de découvrir le troisième opus ! (Coucou Andrew 😛 )

En bref un deuxième tome qui reste dans la ligné du premier et qui m’a fait passer un très bon moment.

 

Item Pétards surprises : un livre que l’on vous a offert – 20pts

Mock Boys – Marie Leymarie

 

Titre : Mock Moys

Auteur : Marie Leymarie

Editeur : Syros

Date de Parution : 5 Avril 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

MOCK / Définition:
1. Verbe : se moquer, tourner en dérision C’est ce que savent si bien faire Raoul et Baptiste, les garçons cool du lycée, drôles, à l’aise, désinvoltes. Ils ont fait le pari de sortir avec le plus de filles possible, sans se laisser prendre par l’émotion, sans jamais s’attacher. Car ils ne croient qu’en l’amitié.
2. Adjectif : faux, factice Et si la désinvolture n’était qu’une posture ? Et si leur pacte a priori indestructible était bouleversé par une rencontre ?

 

  • Avis :

Ayant beaucoup aimé Les Effets du Hasard de la même auteur et étant en général attirée par les livres portant sur l’amitié, j’étais curieuse de me plonger dans ce roman. D’autant que le sujet de deux danseurs, à l’âge où on l’on fait attention au regard des autres, pouvait amener beaucoup de problématiques intéressantes.

Malheureusement, je n’ai jamais réussi à entrer dans le roman. Les premières pages qui nous présentent Raoul me l’ont fait trouver antipathique et Baptise, finalement assez terne en compagnie de son compère, ne m’a pas non plus poussé à m’attacher. Leur amitié, de laquelle j’attendais beaucoup, m’a paru biaisée et finalement pas forcément si amicale que ça. Leur façon de se traiter l’un l’autre m’a surtout donné l’impression que je n’aurai pas aimé les avoir pour amis.

Concernant la danse, elle sert de back-ground mais n’apporte pas réellement de nouvelle substance à l’intrigue, autre que celle  permettant de lancer le roman en mettant en contact Raoul, Baptiste et, Sandy. On suit donc l’histoire de ces deux garçons, assez différents et qui, finalement, vivent leur vie. En vérité, je n’ai pas trouvé d’intrigue particulière dans le roman et je suis restée spectatrice tout du long à les regarder faire des choix que je ne comprenais pas. Qu’il s’agisse de leurs vies de famille, de leurs soirées entre potes ou de leurs moments à l’école, rien n’a vraiment retenue mon attention pour me donner envie d’en savoir plus.

A savoir que je ne suis pas fan de romans contemporains car je les trouve toujours trop contemplatifs à mon goût, néanmoins, habituellement, les histoires d’adolescents me plaisent bien de part les émotions toujours à fleur de peau de ces derniers. Ici, le fait de ne pas réussir à m’attacher aux différents personnages m’a fait uniquement rester dans le contemplatif et donc, totalement en retrait et pas du tout impliquée dans les relations entre ces adolescents.

Je ne doute pas que certains seront happés par la relation entre Raoul et Baptiste, par leur caractère et leur amitié mais ça n’a pas été mon cas et j’ai fini par décrocher. Un roman qui n’était tout simplement pas pour moi.

 

36 / 50

Item : Gemino : un livre dont l’auteur porte le même prénom que vous – 40pts

Waiting for Spring T1 – Anashin

 

Titre : Waiting for Spring

V.O. : Harumatsu Bokura

Auteur : Anashin

Editeur : Pika

Collection Shojo Addict

Date de Parution : 4 Avril 2018

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Haruno a du mal à aller vers les autres, mais elle a décidé de prendre un nouveau départ en entrant au lycée ! Mais malgré ses efforts, elle n’arrive pas à se faire des amis aussi vite qu’elle le voudrait… Puis, par un concours de circonstances, les quatre joueurs les plus populaires du club de basket-ball vont se mettre à la fréquenter régulièrement… Haruno s’habituera-t-elle à sa nouvelle vie sociale trépidante ?

 

  • Avis :

Les éditions Pika ont lancé dernièrement une nouvelle collection de manga appelé Shojo Addict dans laquelle plusieurs séries ont déjà vu le jour, notamment Waiting for Spring.

J’ai beaucoup aimé les dessins qui présentent des scènes épurées avec finalement assez peu de décors mais qui se concentrent donc sur les visages des personnages. Ces derniers sont vraiment expressifs et permettent aux lecteurs de bien comprendre leurs sentiments, ce qui facilite l’empathie que l’on ressent envers eux.

Au niveau de l’histoire, celle-ci débute avec Haruno qui entre en seconde. Très timide, elle ne sait pas aller vers les autres et a du mal à se faire des amies. On a donc affaire à une héroïne typique shojo, toute gentille et timide. Si elle essaie désespérément de changer et de parler aux filles de sa classe, sa timidité prend toujours le dessus et elle se retrouve à faire la bonne poire. A vrai dire, il est facile de s’attacher à Haruno car la peur qu’elle ressent à s’imposer est facile à comprendre. Si certains ont des facilités de communication, faire le premier pas vers quelqu’un qu’on ne connait pas est compliqué pour une bonne partie des gens et le manga présente bien cette difficulté sans en faire quelque chose d’insurmontable. Car Haruno est différente lorsqu’elle est à l’aise, comme tout un chacun lorsqu’il est avec des personnes qu’il apprécie et qu’il se sait apprécier en retour.

Le café où se déroule une partie de l’histoire est un endroit un peu doudou pour Haruno et permet des moments plus drôles et où on voit une jeune fille qui s’affirme plus. L’intérêt du manga est bien là : démontrer que si faire un pas vers les autres est compliqué, s’il est difficile de se faire des amis et de les garder, il est ensuite tellement agréable de pouvoir être soi-même. Et surtout, qu’avoir des personnes ou des choses auxquels on tient nous permet de devenir plus fort pour les protéger.

Il est aussi question de passion dans ce premier opus mais le sujet reste encore un peu vague et sera certainement plus développé dans les prochains tomes.

En bref une histoire qui a l’air super mignonne et pleine de jolies réflexions ! Je me laisserai très certainement tenter par la suite.