Anne de Bretagne : Entre livres, Histoire et chansons

 

Attention : article différent en perspective ! Entre lecture, musique et tranches de vie ~

Commençons tout d’abord par le contexte. Amoureuse de la Bretagne depuis gamine (oui, mes parents ont bons goûts, que voulez-vous !), je n’ai pas pu résister à l’appel à textes lancé par l’Association des Ecrivains Bretons. Pour honorer le cinq-centième anniversaire de la mort d’Anne de Bretagne, le thème était donc le suivant : Anne de Bretagne au cœur du nouveau millénaire.

Mais pour écrire sur la dernière duchesse des bretons, il me fallait en apprendre plus à son sujet. Sa biographie, écrite par Philippe Tourault, publiée aux éditions Perrin, m’a poussé à m’attacher à l’Hermine. A celle ayant fait face avec un courage exemplaire à bien des coups durs avec, toujours au cœur, les intérêts et de son duché et l’amour qu’elle lui vouait.

En cherchant d’autres œuvres sur sa vie, je suis tombée sur ce livret :

 

 

Et là, une deuxième explication s’impose.

Mon enfance musicale peut presque se résumer (après les 2be3, oui quand même !), à Tri Yann. En primaire, puis au collège, je fredonnais souvent dans ma chambre des chants bretons (et non, je n’étais pas « dans le coup » mais quelle importance ?). Tri Yann, Dan ar Braz, Alain Stivell, Era, Yogan plus tard… Que de disques piochés dans la pile de mon père ! Certains se sont mêmes fait leur place définitive dans mon propre coin musical. Tel a été le cas d’Excalibur.

Ah… La Légende Arthurienne ! Ceux qui me connaissent savent à quel point je l’aime, combien elle me fascine et ils doivent d’ailleurs souvent supporter mes digressions sur le sujet.

Anne de Bretagne, Alan Simon, Tri Yann, les musiciens d’Excalibur… Que rajouter de plus ?!

Ah si. Le concept d’opéra-rock.

On retourne là de nouveau à mon enfance. Aux trente-trois tours cette fois et au tourne-disque. Et à La Révolution Française.

Le thème, les acteurs du show, le concept. Tout était bon. Nous étions presque en Août et en Septembre se profilait la dernière représentation d’Anne de Bretagne. A Nantes, la ville qui l’avait vu naître, au château des Ducs. Ne restait plus qu’à y aller !

Mais j’étais en Bretagne justement. Sans internet (il s’agit des vacances tout de même !), sans possibilité de m’organiser et sans personne d’assez motivé pour m’accompagner. C’est là qu’apparaît ma sauveuse ! Je dois avouer que je n’ai pas eut à réellement batailler pour lui donner envie de venir. La représentation d’Excalibur à Brocéliande où nous étions allées toutes les deux s’en est chargée à ma place.

C’est donc Lixy qui a tout organisé (merci, merci merci !) et nous a emmené, moi et mes béquilles (ma chance habituelle !), sur les chemins de Nantes. Et dans les pas d’Anne de Bretagne. Elle a même supporté mes couinements de fangirl lorsque j’ai vu les membres de Tri Yann apparaître sur scène, c’est dire !

 

Si vous avez l’occasion d’avoir le livret Anne de Bretagne, l’Héritage Interdit d‘Alan Simon entre les mains, prenez le temps de le lire. Il vous emmènera d’abord dans les méandres de l’Histoire. En Bretagne puis dans le reste de la France et en Europe. Aux côtés d’Anne, petite fille puis grande dame. Duchesse et deux fois reine de France. Puis vous plongerez dans les coulisses de l’opéra-rock pour y rencontrer tous ces grands artistes y ayant apposés leur patte en y mettant leur cœur. Enfin, si vous vous laissez tenter par le CD et/ou le DVD (beuh, je veux !), surtout laissez-vous porter. Par les voix enchanteresses de Cécile Corbel, Simon Nicol et Roberto Tiranti, pour ne citer qu’eux. Par les talents de Ange, de Laurent Tixier et de Fairport Convention dans une liste non exhaustive. Par le brio d‘Alan Simon. Je ne les cite pas tous et j’en suis désolée mais sachez juste que tous les artistes présents sur scène et dans les coulisses ont fait de cette dernière représentation une soirée féerique, autant musicalement qu’émotionnellement.

Et qu’il me tarde de retrouver certains d’entre eux l’année prochaine pour le ballet de Tristan et Yseult.

Une petite vidéo pour terminer en beauté ?


(chaine youtube de Wennmai)

Pour en savoir plus, cliquez ici

3 réflexions sur “Anne de Bretagne : Entre livres, Histoire et chansons

  1. Qu’ajouter de plus si non que ce fût une nouvelle fois un vrai plaisir de découvrir de nouveaux artistes directement sur scène…
    Puis la demi-heure d’excalibur *o*

    Bon tout de même une petite mention spéciale pour le Prince d’Orange ( Laurent Tixier) qui était tout simplement excellent *o*

    Bref j’ai vraiment passé un superbe moment… plus j’en découvre sur la Bretagne et plus je l’aime <33

    J'aime

  2. Pingback: Bilan #2 Septembre 2014 | tempsdemots

  3. Pingback: In My Mailbox #4 | tempsdemots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s