Red Queen – Victoria Aveyard

 

Titre : Red Queen

V.O. : Red Queen

Auteur : Victoria Aveyard

Traducteur : Alice Delarbre

Editeur : MsK

Date de Parution : 11 Mars 2015

 

 

  • Résumé :

Rouge ou argent. La couleur de votre sang détermine votre importance. Mare a le sang rouge, ce qui signifie qu’elle n’est rien au regard des Argents. Ces derniers possèdent le pouvoir tout autant que les pouvoirs. Mais lorsque Mare fait preuve d’un don particulier, ils n’hésitent pas un instant à essayer de faire croire qu’elle est des leurs. Tout en lui signifiant bien qu’elle ne le sera jamais.

Prise au piège de la cour, Mare va devoir louvoyer entre conflits et intérêts et surtout… elle va devoir apprendre qui sont ses ennemis.

Car dehors, la révolte gronde et le changement est en marche.

 

  • Avis :

Autant le résumé que la couverture me faisaient de l’œil et je dois dire que je n’ai pas mis longtemps à le lire dès que j’en ai eu la possibilité. Tout comme j’ai eu bien du mal à le lâcher une fois commencé !

Ce n’est pas une nouveauté : je suis une grande fan de dystopie ! J’adore ça et je saute souvent dans les romans y ayant trait à pieds joints. Red Queen n’a pas fait exception, bien au contraire ! On plonge directement dans l’intrigue et cette dernière ne ralentit pas une seule fois. La narration à la première personne nous permet d’être parfaitement en raccord avec les sentiments de Mare. Shade devient de fait notre frère préféré, on veut que Kilorn s’en sorte, on apprécie Cal puis Maven et on aime Gisa autant qu’on déteste Evangeline… et surtout, on comprend parfaitement que Mare soit dépassée par les évènements. Elle tâtonne, elle se cherche et ne sait pas toujours où elle en est. Qui croire, à qui faire confiance, où aller ?

L’intrigue est parfaitement bien menée même si je n’ai pas été surprises par tous les retournements de situation (j’en attendais d’ailleurs un avec impatience et j’ai été ravie de voir que j’avais eu raison !). Les personnages sont tous crédibles, ont chacun leur personnalité et servent parfaitement bien l’histoire. On sent l’évolution de Mare tout au long du roman et ses choix sont donc fait en conséquence. Si sa vision des choses est parfois biaisée, la façon dont les évènements s’enchaînent nous permet de comprendre des choses avant elle, puisqu’elle est trop plongée au coeur des problèmes pour avoir le recul nécessaire.

L’histoire avance sans à coups et la fluidité m’a fait enchaîner les pages sans m’en rendre compte tant j’avais envie de savoir la suite. La politique se mêle habilement avec les sentiments des personnages et l’envie de changement. On sent que la révolution gronde et en même temps, sans Mare et les possibilités qu’elle amène, on comprend que les Rouges soient déjà désabusés. Les pouvoirs détenus par les Argents mettent une barrière infranchissable entre eux et les Rouges. Presque infranchissable.

Ils ont besoin d’espoir et le parallèle avec les nobles et le peuple de la Révolution française s’est fait tout seul dans mon esprit (oui, je suis Française et par conséquent, j’assimile à ce que je connais :P). La révolte se mêle à la résignation et j’attends avec impatience le second tome qui, je pense, mettra le feu aux poudres.

La présence du rectangle amoureux (oui c’est un rectangle) sert beaucoup à l’intrigue politique et ne prend jamais le terme de romance. Ce que j’ai trouvé très appréciable et servant particulièrement bien à l’intrigue. Les sentiments de chaque personnages sont présentés de façon clairs et crédibles. Mare est une bouffée d’oxygène pour les princes et ils sont (ou pas) les alliés dont elle a besoin et les seuls sur lesquels elle peut s’appuyer. Elle ne se perd d’ailleurs pas en digressions et reste focalisée sur son but. Enfin une héroïne qui n’est pas du tout contrôlée par ses hormones ! On sent que ce qui lui importe est avant tout sa famille et les conditions de vie des Rouges. Tout autant que, et on la comprend !, sa propre survie.

Je pense que j’aurai encore beaucoup à dire sur ce roman que j’ai adoré mais je pense m’être déjà assez étalée comme ça… Ah si… J’ai tout de même UN regret à la sortie de ma lecture : mais où est donc le deuxième tome ?!

 

« Vous vous croyez les maîtres du monde, mais votre règne touche à sa fin. Tant que vous continuerez à vous prendre pour des dieux, tant que vous ne nous reconnaîtrez pas le statu d’humains, que vous ne ferez pas de nous vos égaux, le danger frappera à votre porte. Pas sur les champs de bataille, non. Dans vos villes. Dans vos rues. Dans vos maisons. Vous ne nous voyez pas. Nous sommes partout. »

 

« N’importe qui peut trahir n’importe qui. »

 

Entre dans le cadre du challenge :

challenge

Publicités

9 réflexions sur “Red Queen – Victoria Aveyard

  1. Pingback: Bilan du mois d’Avril 2015 | tempsdemots

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #7 | Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #8 | Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #9 | Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #10 | Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #11 | Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #12 | Muti et ses livres

  8. Pingback: Tag : Adieu 2015 | tempsdemots

  9. Pingback: Red Queen, T2 Glass Sword – Victoria Aveyard | tempsdemots

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s