La Tour – Cécile Duquenne

 

Titre : La Tour

Auteur : Cécile Duquenne

Editeur : voy’el

Date de Parution : 5 Novembre 2015

 

 

 

 

 

  • Résumé (éditeur) :

Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu’elle se trouve au sous-sol d’une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d’en sortir est de monter jusqu’au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l’ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués… Et les révélations. Car Jessica n’a plus aucun souvenir d’avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir – surtout que son pire ennemi se trouve à l’intérieur avec elle. Bientôt, l’envie de se venger prend le pas sur l’envie de s’échapper… Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ?

 

  • Avis :

Une petite LC en compagnie de Ferilou du blog Read and Escape.

Il faut déjà dire que la couverture est particulièrement sublime. Qu’elle a été réalisée par Alexandra V. Bach dont j’adore les œuvres et que j’ai par conséquent tout d’abord été visuellement attirée par cette lecture. Puis le résumé a fait son œuvre et la petite taille de la nouvelle m’a convaincu de me lancer.

J’ai beaucoup aimé le début, que j’ai trouvé très intriguant. Pourquoi Jessica est-elle enfermée dans cette tour ? Qui sont les personnes avec elle ? Ont-elles quelque chose en commun ? Quel est leur passé ? Vont-ils survivre ?

Tant de questions dont la résolution, lorsque nous avions les réponses, ne m’a pourtant pas convaincu.

Car si nous en apprenons plus sur Jessica, on ne sait absolument rien des compagnons qui l’entoure. Alors que le lecteur s’attache à Jonathan et James, se posant des questions sur leur passé respectifs, on ne sait rien d’eux. Qu’ils ne veuillent pas parler au départ, certes pourquoi pas. Mais dans ce cas, pourquoi pas des informations sur des recherches sur ces garçons comme un épilogue ? Quelque chose qui nous permette de ne pas rester sur notre faim.

Et s’il n’y avait que ces informations-là à être frustrante, à la rigueur, j’aurai peut-être apprécié le roman. Mais non, la vengeance de Jessica tourne à vaut l’eau et la résolution de cette intrigue-là m’a laissé totalement de marbre. Avec un côté « facile » puisque l’héroïne ne choisit même plus vraiment finalement… Alors, certes, nous n’avons pas toujours le choix mais pourquoi nous faire suivre le cheminement de pensée de Jessica et la faire refuser toute quête de rédemption si c’est pour la priver de sa vengeance à la fin ?

Je suis donc restée frustrée par cette partie de l’histoire et, je dois l’avouer, j’ai eu du mal à comprendre le reste. Sont-ils schizophrène finalement ? On en sait assez peu sur eux avant la Tour et on n’en apprend pas vraiment plus durant leur traversé de celle-ci. Car c’est leur instinct de survie qui parle plus qu’un quelconque caractère. Et la fin… la fin m’a déçue, elle aussi. Je m’attendais à quelque chose de grandiose en révélation et au final, l’intrigue retombe comme un soufflet.

Bref, je n’ai donc pas accroché. Pourtant, les premières pages sont riches en mystères mais les résolutions m’ont soit laissée de marbre, soit m’ont semblé tirées par les cheveux.

A savoir que le roman a apparemment été écrit en trois jours suite à un défi. Chapeau-bas pour ça ! Mais peut-être est-ce cette rapidité qui donne au roman une impression de va-vite…

Dommage.

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s