Il était une fangirl, T1 Cendrillon 2.0 – Ashley Poston

 

Titre : Cendrillon 2.0.

V.O. : Geekerella

Série : Il était une fangirl

Autrice : Ashley Poston

Editeur : Lumen

Date de parution : 4 février 2021

 

Couverture Il était une fangirl, tome 1 : Cendrillon 2.0

 

  • Résumé (éditeur) :

Et si Cendrillon était une fan, une vraie ?
La jeune Elle Wittimer, geek de son état, ne vit que pour Starfield, le grand classique de science-fiction dont son père était, lui aussi, un grand fan avant sa mort. Alors, quand le reboot de la mythique saga est annoncé au cinéma, elle croit devenir folle de joie. Sauf que c’est Darien Freeman, acteur de séries légères pour adolescents, qui décroche le rôle principal. Et ça, aux yeux d’Elle et de milliers de fans historiques du chef-d’œuvre, c’est intolérable.
Martyrisée par sa belle-mère et ses deux demi-sœurs qui mènent la grande vie et la prennent pour leur domestique, elle a hâte de voler enfin de ses propres ailes après sa dernière année de lycée. En attendant, elle assassine le pauvre Darien à longueur de posts – s’assurant, à sa grande surprise, une audience de plus en plus large sur les réseaux sociaux. Alors, quand le tournage du film commence pour le jeune comédien, les difficultés aussi ! D’autant qu’il doit apparaître à la plus grosse convention du pays, autrefois fondée par le père d’Elle en personne…

 

  • Avis :

Si vous cherchez une fin à suspense, ce livre n’est pas pour vous. Pour tout dire, le roman fait clairement penser au film Comme Cendrillon (avec Hilary Duff et Chad Michael Murray) mais, comme j’aime beaucoup le film, ça ne m’a pas du tout dérangé. Et puis c’est le genre d’ouvrage qu’on lit pour le déroulé de l’histoire et non pour la fin, qu’on sait heureuse et qui fait du bien au moral. D’ailleurs, ça m’a même donné envie de revoir le film ! Donc si vous cherchez un roman qui vous fera passer un bon moment, avec des personnages attachants, vous pouvez sans soucis le sortir de votre bibliothèque.

Le gros plus, selon moi, qui fait que j’ai totalement accroché à cet ouvrage, c’est qu’il met en scène le monde des fans : celui des fanfictions, des blogs et des conventions. Ellie est fan de Starfield, une série de science-fiction qui est également LA série qui a bercé toute son enfance, car son père en était également fan. Tellement fan d’ailleurs, qu’il a créé la première convention autour de Starfield : l’Excelsicon. Ellie, c’est cette jeune fille qui a du mal à trouver sa place dans une famille où sa belle-mère et ses sœurs lui font clairement sentir qu’elle n’a rien à faire et qui a tellement l’habitude d’être traiter comme quantité négligeable qu’elle a fini par croire que c’était normal. Mais Ellie, cette aussi cette jeune femme qui a beaucoup à dire et qui n’hésite pas à défendre ce en quoi elle tient.

En face, nous avons Darien, qui est un personnage que j’ai également beaucoup aimé, notamment dans ses failles et dans sa difficulté, finalement, à prendre sa vie en main. Darien est un fan aussi, qui réalise son rêve en jouant un rôle qui a tenu une grande place dans sa construction en tant que fan. Mais, bien évidemment, quand on est un fan, on a toujours des attentes. Qui ne s’est jamais dit que le remake était beaucoup moins bien que l’original ? Que, pour en arriver à ce résultat-là, il aurait mieux valu ne pas faire de remake du tout ? Hé bien Darien, c’est l’acteur qui joue dans le remake sur lequel tout fan place autant d’espoir que de pression. C’est aussi le garçon dont la célébrité rime avec solitude et qui aimerait juste pouvoir rappeler qu’avant d’être un acteur, il est aussi un fan.

Leurs discussions par textos à tous les deux leur permettent donc d’être qui ils sont réellement et j’ai bien aimé la construction de leur relation au fil des échanges. Mais surtout, j’ai adoré retrouver l’ambiance création de cosplay et convention au fil des chapitres. Je me suis replongée dans mes propres souvenirs de réalisation de cosplay, parfois réussi et d’autres fois plus délicats (R.I.P. la nappe). La fatigue après deux jours à déambuler dans les allées bondés mais l’ambiance bonne enfant et toujours joyeuse qui règne dans des conventions (R.I.P. mon sceptre aussi tiens). Les retrouvailles avec les copines, les achats totalement impromptues (oups) ou parfois prévus d’avance (qui pèsent lourd). Les photos à tout va, les free-hugs (pas très covid tout ça), les rencontres et les discussions en pagaille.

J’ai retrouvé toute cette ambiance au sein du roman et, pour ça, je l’ai adoré ❤

 

16 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s